Les symboles de la République sont

publicité
Les symboles de la République sont-ils encore importants ?
Pour promouvoir la commune, et tenir ses engagements vis-à-vis de son plus important financeur, le maire
propose de remplacer le vieux drapeau bleu, blanc, rouge qui orne la façade de la mairie par le logo de la
société qui distribue l’eau de la commune ainsi que la devise « Liberté, égalité, Fraternité » par une
publicité pour la même société. Par ailleurs, il souhaite que lors des cérémonies officielles, l’hymne national
soit remplacé par une musique plus actuelle et plus entrainante « You da one » de Rihanna : Qu’en pense le
conseil municipal ?
Documents complémentaires
1. Constitution du 4 octobre 1958 (Article 2)
La langue de la République est le français.
L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
L’hymne national est la « Marseillaise ».
La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.
2. le drapeau et la devise
Aux premiers jours de la Révolution française, les trois couleurs sont d'abord réunies sous la forme d'une cocarde. En juillet 1789,
peu avant la prise de la Bastille, une grande agitation règne à Paris. Une milice se constitue ; elle porte un signe distinctif, une
cocarde bicolore composée des antiques couleurs de Paris, le bleu et le rouge. Le 17 juillet, Louis XVI se rend à Paris pour
reconnaître la nouvelle Garde Nationale. Il arbore la cocarde bleue et rouge à laquelle il semble que Lafayette, commandant de la
Garde, ait ajouté le blanc royal.
Héritage du siècle des Lumières, la devise " Liberté, Égalité, Fraternité " est invoquée pour la première fois lors de la Révolution
française. Souvent remise en cause, elle finit par s'imposer sous la III ème République. Elle est inscrite dans la constitution de 1958
et fait aujourd'hui partie de notre patrimoine national.[…] Boudée par le Second Empire, elle finit par s'imposer sous la IIIème
République. On observe toutefois encore quelques résistances, y compris chez les partisans de la République : la solidarité est
parfois préférée à l'égalité qui implique un nivellement social et la connotation chrétienne de la fraternité ne fait pas l'unanimité.
Site officiel de l’Elysée
3. La Marseillaise
De Ravensbrück, il me reste des souvenirs terribles, mais aussi des amitiés car nous étions quelques-unes unes qui s’entraidaient
et essayaient de rendre la vie plus facile à toutes. J’ai connu des personnes extraordinaires, en particulier une religieuse, sœur
Elisabeth [3] , qui refusait de quitter ses malades. Un jour, j’au vu partir sœur Elisabeth et accompagner ses malades dans la mort,
à la chambre à gaz, en chantant "La Marseillaise"...
Yseult Saunier Du réseau Gallia à Ravensbruck
4. une autre vision du drapeau
En 1914-18 et en 1939-45, durant les Première et Deuxième Guerres mondiales, c'est derrière ce drapeau que la bourgeoisie a
envoyé à la mort, par millions, les jeunes ouvriers et paysans, comme chair à canon, pour défendre ses intérêts de rapine con tre
ses rivaux impérialistes. De Sétif à la guerre du Golfe, en passant par Madagascar et les guerres d'Indochine et d'Algérie, c'est
derrière ce drapeau que l'impérialisme français a envoyé sa soldatesque pour massacrer les peuples coloniaux et leur sucer le
sang.
http://biphome.spray.se/clement/LB0142AA.htm
5. paroles d’élèves
Mon Quotidien (2006)
Consigne
1. Chaque membre du groupe (conseil municipal) lit et réfléchit individuellement à la proposition.
2. Durant ¼ d’heure chaque membre du conseil tente de convaincre les autres de son choix avec ses arguments.
3. Le vote est effectué.
4. Le conseil rédige un texte justifiant la décision prise.
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire