POUR COMPRENDRE UN TEXTE

publicité
POUR COMPRENDRE UN TEXTE
l. Principes de base :
 savoir ... et accepter que l'on ne saisira pas d'emblée le sens du texte dans son intégralité.
 accepter de laisser dans l'ombre certaines expressions et s'attacher au sens global.
 se convaincre que le travail de compréhension est une recherche de sens qui nécessite plusieurs
relectures en se fixant des stratégies bien spécifiques. Les lectures successives doivent apporter chaque
fois des éléments nouveaux.
2. Le repérage des informations essentielles :
Tout doit ou peut servir : le titre, le nom de l'auteur, le nom de l'œuvre ou du journal dont est extrait le
document, éventuellement les questions posées sur le texte.
 les personnes :  identifier le locuteur ou narrateur
 identifier les personnes évoquées et recueillir systématiquement les
informations qui se rapportent à chacune d'elles (nom, âge, profession ou activité, liens des
personnes entre elles)
 repérer, dans un dialogue, qui dit quoi
Lors de ce travail de repérage, il est important de bien vérifier quelle personne est désignée par les
différents pronoms personnels employés.
 autres informations essentielles :  le lieu de l'action
 le moment ou l'époque des faits
3. Les éléments du texte sur lesquels s'appuyer pour progresser dans sa compréhension:
 la structure de la phrase :
 certaines phrases complexes peuvent nécessiter une analyse formelle de la syntaxe.
 lors de ce travail, le repérage de la place du verbe est un indice précieux. Repérer ensuite le sujet,
identifier les autres éléments de la phrase.
 les articulations du texte :
 repérer les mots de liaison (conjonctions, adverbes) qui assurent les articulations logiques,
temporelles, spatiales
4. Analyse du lexique :
Remarque : Il faut se concentrer sur ce qu’on comprend, et non sur ce qu’on ne comprend pas.
Surtout : ne pas souligner dans le texte tous les mots qu’on ne comprend pas !
Il n’est pas nécessaire de comprendre tous les mots pour bien comprendre le sens d’un texte ! Le sens et
l’idée dépassent le cadre du mot.
 Repérer les mots qu’on connaît déjà et qu’on sait utiliser ( vocabulaire actif ).
 Repérer les mots que l’on reconnaît parce qu’on les a déjà vus ou entendus.
 Repérer les mots « transparents » ( qui ressemblent au français, à l’anglais etc et qu’on comprend
spontanément, même si on les voit pour la première fois).
 Repérer les mots de la même famille : si vous connaissez gefährlich, vous pourrez le rapprocher
de die Gefahr ; si vous connaissez möglich, vous déduirez facilement le sens du verbe
ermöglichen.
 Repérez la formation des mots ( les préfixes et suffixes ).
Par exemple : hoffnungslos ( -los est privatif ), hoffnungsvoll ( -voll exprime l’inverse de –los ),
unmöglich ( un- : le contraire du mot qu’il précède ), lesbar ( -bar signale un adverbe ou un adjectif ),
normalerweise (-weise signale un adverbe)…
 Savoir décomposer les mots composés, et ne pas oublier que le décodage du sens se fait à partir de
la fin du mot. Si tous les éléments sont connus, pas de problème ( Deutschlehrer,
Philosophiestudent ). Si tous les éléments ne sont pas connus, appliquez les règles précédentes, et
utilisez votre bon sens, la logique et le contexte. ( der Wohnort -> on reconnaît la famille de
wohnen ; der Lebenslauf -> on reconnaît leben / das Leben ).
 Face au mot inconnu, c'est en premier lieu le contexte qui doit aider à deviner le sens (mieux vaut
une approximation qu'un renoncement ! !) :
Le bon sens et la logique sont très importants : on peut évaluer la connotation d’un mot sans en
saisir le sens précis.
Exemple : Es war Nacht, er war allein, hatte kein Geld und kannte niemanden, er war verzweifelt.
Si verzweifelt vous est inconu, vous pouvez déduire que le mot est connoté négativement ; dans
une telle situation, il serait peu logique que le personnage se réjouisse !
Il reste encore des mots qui ne sont pas compris ? C’est normal. Il vous faut faire un ensemble cohérent
de tout ce que vous avez compris ou croyez avoir compris (car des erreurs sont bien sûr possibles ) et
accepter de mettre le reste de côté.
Comprendre au mieux un texte en langue étrangère, c'est un peu mener une enquête : il faut
s'appuyer sur les indices les plus tangibles et recouper sans cesse les informations ainsi recueillies.
Bon courage et soyez perspicaces et persévérants !
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire