Cours 4 pathologie estomac et intestin grele

publicité
Cours n°4 : digestif
8/09/2009
Pathologie de l’estomac et de l’intestin grêle
Maladie de Crohn :
Affection inflammatoire chronique d’origine indéterminée pouvant toucher tous les segments
du tube digestif. Les localisations les plus fréquentes sont : l’iléon, le colon et l’anus.
Epidémiologie :
 Plutôt les femmes
 Europe
 Début vers 15à 30 ans
 ATCD augmente le risque par 10
 Facteur favorisant : tabac
Diagnostic clinique :
 Adulte jeune, évolution par poussées
 Douleur abdominale
 Diarrhée glairo-sanglante
 Rectorragie
 Tableau chirurgicale : occlusion, péritonite
 Signe généraux associé : fébricule, altération de l’état générale
 Atteinte extradigestives :
o Signe cutané (aphte, érythème noueux…)
o Signe articulaire
o Signe oculaire
o Signe urinaire
 Atteinte anales : fistule, abcès
 Atteinte hépatique ; cholangite sclérosante (inflammation des voies biliaire)
Examens complémentaire :
 Biologique : syndrome inflammatoire (VS), anémie
 Radio : ASP debout, couché, transite du grêle
 Endoscopie : iléon-coloscopie
o Ulcération aphtoïdes plus ou moins creusantes
o Intervalle de muqueuse saine
o Pseudo-polypes
o Sténose (rétrécissement)
 Biopsies : pour confirmer le diagnostic
Traitement :
 Règle hygiéno-diététique
o Arrêt du tabac
o Régime pauvre en fibre si diarrhée ou si sténose
o A jeune si poussée grave
o Prévention des phlébites +++
o Soutien psychologique
 Médicament : forme adapté à la localisation de la maladie
o Gélule si atteinte iléal
o Mousse ou suppo si atteinte rectale
o Lavement si atteinte du colon G
o Pommade si atteinte anale
 Dérivé salicylés : 5 ASA (pentasa)
 Corticoïde
 Nutrition entérale ou parentérale
 Immunosuppresseur : rémicade
 Chirurgie
Traitement préventif :
 5 ASA
 Corticoïde à faible dose
 Immunosuppresseur
Evolution :
 Une poussée ou
 Poussées successives traitées médicalement ou
 Résection chirurgicales itératives : risque de grêle court
Rectocolite inflammatoire :
Maladie inflammatoire chronique du rectocolon évoluant par poussées. La localisation rectale
est quasi constante il n’y a jamais d’atteinte iléale. Son origine reste inconnue
Epidémiologie :
 Adulte jeune
 Sexe ratio
 Prédisposition familiale
Diagnostique clinique :
 Signe abdominale
o Rectorragie, faux besoins, ténesme
o Diarrhée
o Douleur abdominale
 Signe généraux et signe extra digestif idem crohn
 Signe hépatique
o Pas d’atteinte annale
Examen complémentaire :
 radio
o ASP : dilatation du colon
o Coupole : perforation
 Lavement baryté : CI si colite grave
 Iléo-coloscopie
o Aspect : muqueuse érythémateuse, fragile, saignement au contacte, ulcération +
ou – creusentes, pas d’intervalle de muqueuse saine
o Les lésions prédominent dans le rectum et le colon
o Pas d’atteinte de l’iléon ni de l’anus
o Biopsies
 Evaluer la gravité sur :
o Pouls, température
o Nombre de selles sanglantes par jours
o Hémoglobine, VS, albumine
o ASP, endoscopie
Evolution :
 Dilatation (colectasie), perforation, hémorragie
 Sténose cicatricielle
 Cancer du colon à long terme
Traitement :
 Idem crohn
 Si résistance au traitement : colectomie totale curatrice
Cancer du colon et rectum :
Epidémiologie :
 1er cancer digestif
 Survient sur un polype de type adénomateux
 Plus fréquent dans les pays économiquement développés
Facteur favorisant :
 L’âge
 Maladie inflammatoire colique
 Polypes familiale
 ATCD de polypes ou cancer colique
Anatomie pathologique :
 Adénocarcinome
 Plus fréquent dans le recto sigmoïde
Diagnostique :
 Clinique :
o AAA
o Trouble du transit récent
o Rèctorragie, anémie
o Douleur abdominale
o Rechercher : masse abdominale, toucher rectale, ganglions, hépatomégalie
 Biologie :
o Syndrome inflammatoire, anémie
Examens complémentaire :
 Coloscopie plus biopsies
 Lavement baryté
 Echoendo
 Bilan d’extension
o RP
o Echo abdo
o Et selon les signes clinique : scinti os, TDM
Bilan pré thérapeutique :
 Bilan pré-op
 Marqueurs tumoraux : ACE
Traitement :
 Chirurgie : résection anastomose curage ganglionnaire
 Chimiothérapie si ganglion plus
 Radiothérapie (K du rectum)
 Surveillance (clinique, biologique, endoscopique, écho, RP, marqueurs)
 Dépistage familial
Trouble fonctionnels intestinaux :
Présence, souvent associée de douleur abdominale, de troubles du transit intestinale et de
ballonnement abdominaux.
Epidémiologie :
 Principale motif de consultation
 15 à 20% de la population USA
Cause :
 Trouble de la motricité colique
 Hypersensibilité viscérale
 Rôle de l’inflammation
 Trouble se la personnalité
Diagnostic :
 Interrogatoire
 Signe associés (dyspepsie, asthénie, stress)
 Palpitation abdominale, TR
Evolution :
 Le plus souvent favorable
 Parfois périodique puis chronique
 Retentissement : arrêt de travail, examen excessif, retard diagnostic
Traitement :
 Effet placebo
 Diététique : éviter la fermentation (légume sec, choux, prune, jus de pomme)
 Antispasmodique
 Pansement et absorbant (charbon)
 Anxiolytiques et antidépresseur
 Soutient psychologique
Causes d’hémorragie digestive basse :












Hémorroïde, fissure anales
Traitement local
Ulcération thermométrique, canule de lavement
Tumeur recto-colique
Diverticulose colique
o Sigmoïde ou hémorragie
o Jamais de cancer
Traitement, PEG, endoscopie
Angyodisplasie
Traitement endoscopique
Colite infectieuse
Arrêt ATB
Diverticule de Meckel
Résection chirurgicale
Téléchargement
Explore flashcards