les lendemains du dopage

publicité
AU NIVEAU DU
MENTAL
De très nombreux produits d'origine naturelle ou synthétique agissent sur le cerveau et transforment
notre façon de penser ou de percevoir le monde extérieur.
Stimulants
Amphétamines, cocaïne, éphédrine et tous leurs apparentés. La consommation de ces substances
vise une augmentation de l'agressivité, une amélioration des réflexes et une diminution de la
perception de la fatigue. Bien entendu, cela ne change rien à notre capacité intrinsèque à produire de
l'énergie. Seulement, on repousse plus loin sa tolérance à l'effort.
Effets secondaires :
* hypertension * insomnies * fièvre * dépendance * tremblements * perte de coordination * troubles
psychiques * perte d’appétit * infarctus cérébral * mort brutale (en cas d'anesthésie)
Narcotiques
Opium, héroïne, morphine et dérivés, tous sont de puissants analgésiques (qui suppriment la
douleur). Leur consommation dans le sport permet d'être quasiment insensible à la souffrance ou de
contrebalancer les effets des stimulants après la période de compétition.
Effets secondaires :
* nausée * constipation * insomnies * pertes d’équilibre * aggravation des lésions existantes *
dépendance * délires * risque de maladies (sida, hépatite) * défaillances cardio-vasculaires * mort par
overdose
Bêtabloquants
Comme leur nom l'indique, ces agents inhibent les récepteurs à l’adrénaline et donc abaissent
artificiellement le niveau de stress. Peu d’intérêts pour la course à pied sauf si l’on est porteur d’une
hypertension artérielle. On peut être tenté de s'en servir dans des sports comme le golf ou le tir qui
exigent un grand calme intérieur.
Effets secondaires :
* problèmes digestifs * fatigue * crampes * maux de tête * dépression * troubles de l'humeur *
impuissance sexuelle * insuffisance cardiaque * bronchospasmes limitant la capacité à l’effort * mort
subite
Cannabis
Le THC, substance active du haschisch, est utilisé par certains sportifs pour se soulager des
contraintes d'ordre psychologique comme le trac.
Effets secondaires :
* fatigue * baisse de l’immunité * altération des spermatozoïdes * instabilité psychique * problèmes de
concentration
AU NIVEAU DES
MUSCLES
Plusieurs substances pharmacologiques visent un renforcement de l'anabolisme musculaire. Ce qui
ne va pas sans risques! Ne serait-ce que parce que les anabolisants instaurent un déséquilibre entre
la force musculaire et la solidité des tendons et articulations.
Bêtastimulants (Ventoline® : salbutamol)
Cette méthode de dopage est née un peu par hasard lorsqu'on a découvert qu'une famille de
molécules surtout prescrites contre l'asthme exerçait également une action sur la masse musculaire.
Effets secondaires :
* Tremblements * anxiété * céphalées * troubles digestifs (nausées, vomissements) * sueur *
insuffisance rénale * troubles du rythme cardiaque (tachycardie) * mort subite. Et comme avec les
anabolisants hormonaux, lorsqu’on acquière une hypertrophie musculaire il existe des risques de
ruptures tendineuses et de détérioration des surfaces articulaires (arthrose)
NB: Les vrais asthmatiques bénéficient d'une dérogation leur permettant de poursuivre leur
traitement.
Testostérone (hormone mâle) et stéroïdes anabolisants
Cette hormone produite naturellement par les testicules est aussi consommée dans un but de dopage
pour accroître la prise de muscles, reculer le seuil de la fatigue et renforcer l'agressivité et la
confiance en soi. Plusieurs formes médicamenteuses dérivent de sa structure chimique pour des
effets encore plus prononcés. On parle alors de stéroïdes anabolisants.
Effets secondaires :
claquages musculaires * diabète * stérilité * masculinisation des femmes * risques tératogènes chez
les femmes enceintes * anomalies du foie et des reins * cancers * infarctus * dépendance * crises de
rage (accès de fureur)
AU NIVEAU DU
SANG
(TRANSPORTEURS D’O2)
ÉPO
L'érythropoïétine (initiales EPO) est une hormone produite par les reins. Elle provoque une
augmentation du nombre de globules rouges dans le sang et donc un accroissement de la capacité
du système cardiovasculaire à transporter de l'oxygène aux cellules. Le dopage à l'EPO consiste à
s'injecter le produit pour exagérer ses effets.
Effets secondaires :
* Embolies * syndrome grippal * crises d’épilepsie * hypertension * viscosité du sang * thromboses *
mort subite
AU NIVEAU DE LA FATIGUE
Corticostéroïdes
Le cortisol est produit par les glandes surrénales (littéralement au-dessus des reins). Cette hormone
intervient à différents niveaux de l'organisme, notamment pour diminuer les sensations de malaise:
douleur, fatigue, angoisse, etc. Le mot corticostéroïde (ou corticoïdes) désigne une famille de
substances similaires du point des vue des effets, mais produite de façon synthétique par l'industrie
pharmaceutique. La plus connue est la cortisone, une hormone produite naturellement par la glande
surrénale mais aussi par synthèse, qui fait partie de ces médicaments extrêmement bénéfiques à
doses thérapeutiques mais aussi très dangereux en cas d'abus.
Effets secondaires :
* Problèmes de vue * ulcères * immunité faible * diabète * tendinites * hypertension * prise de poids *
fonte musculaire * fragilisation du squelette * œdème du visage.
PRODUITS MASQUANTS
Diurétiques
Les diurétiques forment une grande famille de produits utilisés pour favoriser la miction. En clair, on
fait plus souvent pipi. Ils sont interdits par la législation antidopage pour deux raisons. D'abord parce
que des athlètes indélicats s'en servent pour masquer la prise d'autres produits dopants. Ensuite
parce que, dans les sports à catégories de poids, certains seraient tentés de recourir à ces artifices
pour perdre rapidement des kilos.
Effets secondaires :
Déshydratation * hypertrophie des seins (chez la femme) * impuissance (chez l'homme) * crises
d'allergie * anémies * fièvre * calculs urinaires * crampes * vertiges * arythmie cardiaque * mort subite
AU NIVEAU DU
MÉTABOLISME
Hormones de croissance
Contrairement à l'idée reçue, l'action de cette hormone ne se limite pas à la croissance. Elle sert
également au renforcement de divers tissus constitutifs de l'organisme: peau, os, muscles. Elle agit
également sur le mélange énergétique consommé à l'effort en privilégiant la consommation des
graisses et en préservant les sucres, ce qui contribue à retarder l'épuisement.
Effets secondaires :
* peau grasse * pilosité accrue * transpiration exagérée * myopathie * hypertension et maladies
cardio-vasculaires* hypertrophie des viscères (foie, rein, glandes salivaire, cœur) * problèmes
articulaires * acromégalie (croissance anormale des os des mains, des pieds et du visage)
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire