l ` oreille

publicité
Anatomie
Pauline, Marie-Laure, Lucie
10-10-2000
L ’ OREILLE
Introduction :
Situation anatomique dans le rocher ou Pyramide Pétreuse avec 3 composantes :
Oreille extérieure
Oreille moyenne
Oreille interne
L’oreille est formée de 2 labyrinthes :
 osseux, le contenant
 membraneux, les organes eux-mêmes :
le système cochléaire (audition)
l ’appareil vestibulaire (équilibre).
A retenir sur le schéma n°1 on distingue sur la Pyramide pétreuse
- la cochlée
- l’organe vestibulaire
- l’artère carotide interne passant dans son canal.
- le nerf facial sortant par le trou stylo-mastoïdien : trajet intra pétreux
- le conduit auditif interne sur la face postéro -supérieur où passent les nerfs VII, VII
bis et VIII .
I
Oreille externe



II
Conduit auditif externe se terminant au niveau de la membrane tympanique
Lieu de sécrétion du cérumen
Présence de poils qui servent de barrière
Oreille moyenne = caisse du tympan
Elle est tapissée de muqueuse et est ventilée en avant par un canal : la trompe d’Eustache
venant des fosses nasales. Cette trompe permet l’équilibration de la pression à l ’ intérieur de
la cavité tympanique.
En arrière, elle se continue par l’ antre mastoïdienne.
#On décrit 3 régions :
1) une supérieure = l ’attique, située au dessus de la portion tympanique, comprenant
 la tête du marteau
 la courte apophyse de l ’ enclume
 la poche de Prussak
1
2) une moyenne= l‘atrium (épitympanum) avec
 les 3 osselets : _ le manche du marteau
_ l’enclume
_ l’étrier
 le muscle tenseur du tympan ou M. du marteau, innervé par le nerf
trijumeau ( V )
 le muscle stapédien ou M. de l’étrier, innervé par le nerf stapédien qui est
une dépendance du VII
La contraction de ces 2 muscles entraîne une diminution de l ’ amplitude des mouvements
des osselets et permet aussi la protection de l ’ oreille lors de stimulations trop importantes :
on parle de protection réflexe.
3) une inférieure= l ‘hypotympanum ( dépression du plancher )
#Les parois de l ‘ oreille moyenne :
1) la paroi externe est en relation avec le conduit auditif externe et est composée
 du mur de l’attique en haut
 du tympan en bas
Observation du tympan (images 4 & 6) :
Ppars flaccida= 2/5ème supérieur
Pars tensa = 3/5ème inférieur où la lumière se réfléchit.
On distingue un relief correspondant au manche du marteau solidaire de
la membrane tympanique. Il existe un annulus qui représente la circonférence de l’oreille.
2) la paroi interne
 frontière entre les oreilles interne et moyenne.
 2 fenêtres vestibulaire ou ovale en haut, et cochléaire ou ronde en bas; elles
permettent la transmission des vibrations ossiculaires vers le cochlée.
 on décrit aussi les saillies de 2 canaux semi- circulaires supérieur et latéral
qui appartiennent à l ’oreille interne.
 une portion du canal du nerf facial.
 l ‘ orifice de la trompe d’Eustache.
3) la paroi supérieure: tegmen tympani ( toit ) situé précisément à la face antéro-sup.
du rocher.
4) la paroi inférieure : perçée par le canal tympanique.
2
III
Oreille interne
C’est un véritable labyrinthe membraneux et osseux.
1) L ’ appareil vestibulaire
=3 canaux semi-circulaires ( latéral, supérieur et postérieur ) chacun étant marqué par une
partie renflée, l ‘ampoule, contenant les cellules ciliées c’est à dire réceptrices, sensibles aux
accélérations circulaires. Ils communiquent avec l’utricule, comportant les cellules ciliées
sensibles aux accélérations linéaires et avec le saccule.
Les petits cristaux sensibles coiffant les cellules ciliées sont responsables de leur stimulation.
L ’ appareil cochléaire
=Canal faisant 2 tours et demi de spires autour d ’un axe osseux, la columen, sur lequel il
existe une lame spiralée.
Le labyrinthe osseux est subdivisé en 3 régions :
 En haut, la rampe vestibulaire
 Au milieu, le canal cochléaire ( membraneux )
 En bas, la rampe tympanique
# Description du canal cochléaire :
 Une membrane basilaire qui le supporte, celle-ci contient des cellules
ciliées formant l ’ organe de Corti
 Au dehors, limitation par la strie vasculaire qui sécrète l ‘ endolymphe
(forte [ K+ ]) par filtration active des vaisseaux.
 La membrane de Reissner, en haut, ferme le toit du canal cochléaire
# Les rampes contiennent la périlymphe.
# Fonctionnement :
Les vibrations aériennes sont transformées en vibrations mécaniques par le système
tympanique et les osselets.
L ’ étrier transmet les vibrations par la fenêtre ovale à la rampe vestibulaire. Puis en haut,
elles descendent par la rampe tympanique pour se terminer dans la fenêtre ronde.
L ‘ organe de Corti vibre selon une tonotopie c’est à dire qu’il existe une distribution des
fréquences le long de la membrane basilaire : ainsi au niveau de l‘apex = fréquence basse (
son grave )
Au niveau de la base = fréquence élevée ( aigu )
# L ‘ organe de Corti
Il y a 2 groupes de cellules ciliées :
 Les cellules ciliées internes = réceptrices vraies = sensorielles
Forment une seule rangée tout le long de la membrane basilaire. A leur apex, on
observe des stéréocils enchâssés sur une membrane tectoriale qui flotte dans l‘endolymphe.
Elles sont reliées aux dendrites du nerf auditif ( VIII ), neurones pseudo-unipolaires.
 Les cellules ciliées externes = motrices
Forment 3 rangées en forme de « V ». Il y a des voies effectrices descendantes qui
viennent des relais auditifs du tronc cérébral et qui commandent leur contraction. En
conséquence, il y a modification de la sensibilité des cellules ciliées internes et donc de la
mobilité de la membrane tectoriale.
3
Section axiale (modiolaire) de la cochlée
Cette section schématise l'enroulement du canal cochléaire (1) contenant l'endolymphe et celui des
rampes vestibulaire (2) tympanique (3) contenant la périlymphe. La flèche rouge vient de la fenêtre
ovale et la bleue aboutit à la fenêtre ronde. Au centre (modiolus) le ganglion spiral (4) et les fibres du
nerf cochléaire (5) apparaissent en jaune.
Pour les détails, voir ci-dessous la coupe d'un seul tour.
Section transversale au niveau d'un tour de spire de la cochlée
Le canal cochléaire (1), contenant l'endolymphe sécrétée par la strie vasculaire (7), est isolé de la
rampe vestibulaire (2) par la membrane de Reissner (4). L'organe de Corti est recouvert par la
membrane tectoriale (6) flottant dans l'endolymphe ; il repose sur la membrane basilaire (5) au contact
de la rampe tympanique (3). La lame spirale osseuse (9) relie l'organe de Corti au ganglion (8).
4
5
6
7
Téléchargement