Corrigé de "La sala d`aspetto", Bontempelli

publicité
Il giro del mondo, Bontempelli
La salle d’attente
Il y avait une table, un banc, une chaise et un chauffage (un
poêle): la chaise près du chauffage, le banc de l’autre côté.
Je posai la valise sur la table et instinctivement j’allai
m’asseoir sur la chaise, c’est-à-dire près du chauffage ;
mais le chauffage était éteint. J’avais sommeil ; je résistai,
la pensée du tour du monde m’inspirait/m’imposait du
respect. Je me proposai d’en tirer une grande récolte
d’aventures et d’observations. C’est pourquoi je
recommençai à regarder autour de moi avec grande
attention/ attentivement, si je trouvais/ pour trouver quelque
chose d’observable/ à observer. Sur le mur en face de moi,
(il y avait) un panneau publicitaire (qui) représentait la
plage d’Ostende. Je me demandais comment/ pourquoi les
hôteliers de Ostende avaient pensé à envoyer une publicité/
un appel aux citoyens de Caldiero. Puis je continuais à
observer.
A vingt centimètres à droite du panneau, mais un peu plus
en haut, juste dans l’angle/ au coin entre les deux murs, et
précisément à l’intersection avec une ligne colorée qui
décorait tout autour la blancheur du mur, je vis pendre un
gros truc/ machin noir que je reconnus soudain/ tout à coup
en frissonnant : une araignée, du plus mauvais augure à
cette heure.
Téléchargement
Explore flashcards