Notes #7 économie de..

publicité
Quels ont été les effets du développement économique depuis 1867
Rappel :
En 1867 le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse se joignent au Québec et
à l’Ontario pour former le Canada. Le gouvernement fédéral promet alors de les
relier au Québec et en Ontario via le réseau ferroviaire. Le Canada offre alors un
vaste marché, ce qui favorise le développement de l’industrie. Puis, d’autres
provinces s’ajoutent à l’ouest, suivant la construction du Canadien Pacifique.
La stimulation économique du pays repose parfois sur une politique
protectionniste comme la Politique nationale et parfois sur des ententes de libreéchange.
Le Québec s’industrialise et développe ses installations hydroélectriques.
Économiquement et socialement l’on vit des périodes de prospérité et de crises
économiques, d’urbanisation et de syndicalisation.
Le développement économique :
Jusqu’au milieu du XIXème siècle, l’économie du pays repose essentiellement
sur le secteur primaire (bois, agriculture, pêche) dont les ressources sont
transformées en Grande-Bretagne ou aux États-Unis. Mais, l’industrialisation, qui
débute vers 1850, va modifier l’économie.
Le secteur primaire :
L’agriculture de subsistance se développe dès la fin des années 1930 pour
devenir de petites ou moyennes entreprises. Cette transition est facilitée par la
mécanisation du travail agricole et l’électrification des campagnes après la
Deuxième Guerre mondiale.
Au Québec, l’industrie laitière représente le domaine agricole le plus important
mais l’élevage (porc et volaille) et la culture maraîchère représentent aussi une
part importante de l’agriculture. Dans les Prairies, c’est le blé qui est la denrée
agricole la plus importante.
L’industrie forestière conserve son importance mais l’exploitation des mines
gagne en importance à la fin du XIXème siècle.
-Nickel, or, zinc, argent et cuivre = Abitibi-Témiscamingue
-Amiante = Cantons-de-l’est
-Cuivre = Gaspésie
Le secteur secondaire :
Au XIXème siècle c’est d’abord l’industrie légère (cuir, chaussures, vêtements,
alimentation et tabac) qui est touchée par l’industrialisation. Puis, au XXème
siècle d’autres industries s’ajoutent. Celles-ci fournissent surtout des produits
destinés à l’exportation :
-Pâtes et papiers = papier journal pour répondre à la demande des États-Unis
-Transformation des minerais = aluminium au Saguenay et fer à Trois-Rivières
-Fabrication de produits chimiques
-Fabrication de matériel de transport, surtout de matériel ferroviaire
Depuis les années 1970 et la mondialisation, on constate une grande diminution
des activités dans le secteur secondaire. Les domaines du vêtement et du textile
sont les plus touchés car nous devons faire concurrence à des pays émergents
comme l’Inde, la Chine ou le Mexique où les conditions de travail et les salaires
sont inférieurs à ceux du Québec.
L’hydroélectricité :
Le développement de l’hydroélectricité à la fin du XIXème stimule l’installation
d’industries de transformation très énergivores comme celles du bois ou de
l’aluminium.
Le Québec est favorisé en raison de ses nombreux cours d’eau. Au départ, ce
sont des entreprises privées (Shawinigan Water and Power) qui construisent les
centrales et produisent l’électricité. Elles vendent l’électricité en priorité aux
grandes industries plutôt qu’aux particuliers, et ce, à des prix très variables.
Puis, en 1963, le gouvernement de Jean Lesage nationalise l’électricité et fonde
Hydro-Québec. Dorénavant, le gouvernement prend en charge la production et la
vente de l’électricité dans la province. De vastes projets de construction de
centrales électriques sont entrepris (Manic-Outardes, La Grande) et le Québec
devient le chef de file mondial en matière d’hydroélectricité.
Cependant, les conséquences de l’aménagement de ces grandes centrales sont
importantes : inondations de territoires, déplacement de populations,
détournement de rivières, destruction d’habitats, etc.
Le secteur tertiaire :
Durant le XXème siècle, la part du secteur tertiaire dans l’économie augmente.
Les emplois augmentent au niveau :
-de l’administration et des finances
-de la consommation et des commerces de détail
-des services sociaux, de la santé et de l’éducation
-du tourisme et des loisirs
Ces emplois sont surtout offerts en milieu urbain et plusieurs sont occupés par
des femmes (surtout dans les commerces de détail comme vendeuses ou
caissières). Exigeant peu de qualifications ils sont souvent mal payés.
Téléchargement
Explore flashcards