Nakajima J1N1-S Gekko Irving Modèle 11 Type 2

publicité
Pays : Japon
Nakajima J1N1-S Gekko Irving Modèle 11 Type 2
Type d'appareil : Chasseur nocturne bimoteur biplace
---------------MOTORISATION
Nakajima Nk1F Sakae 21
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch
---------------ARMEMENT
4 canons jumelés Type-99 de 20 mm obliques avec un angle de 30°
Inconnu
2 bombes de 60 kg
---------------PERFORMANCES
Vitesse maximale= 505 km/h à 5840 m - 490 km/h à 3300 m
Vitesse croisière= 333 km/h à 4000 m
Vitesse ascension=
Temps montée=
Plafond pratique= 9320 m
Autonomie= 3150 km - 3790 km (maxi)
---------------DIMENSIONS
---------------POIDS
---------------HISTOIRE
Comme les nations européennes, le Japon ne s'était pratiquement pas
intéressé à l'élaboration de chasseurs de nuit spécialisés avant la
Seconde Guerre mondiale; du fait de cette erreur d'appréciation, le pays
se trouva manquer d'une force de défense nocturne adéquate quand, en
1943, la fortune des armes commença inexorablement à se retourner contre
lui. Heureusement, la Marine impériale japonaise possédait plusieurs
excellents modèles de chasseurs lourds et d'avions de reconnaissance, en
particulier le Nakajima J1N1 Gekko Irving Modèle 11 Type 2 qui, à partir
d'avril 1942, fut réceptionné, à un rythme assez lent, par des unités de
reconnaissance opérant dans le Pacifique Ouest. Quand les Alliés furent
pour la première fois confrontés à cet appareil, au cours de la campagne
des îles Salomon, ils le prirent pour un chasseur et lui donnèrent le nom
de code "Irving". Les attaques aériennes nocturnes menées par les
Américains s'intensifiant, ce fut le chef du 251st Kokutai alors basé à
Rabaul (Nouvelle Guinée), le commandant Yasuna Kozono, qui suggéra le
premier de faire du Nakajima J1N1 Gekko Irving Modèle 11 Type 2 un
chasseur de nuit en installant dans le poste de l'observateur deux canons
de 20 mm inclinés à 30° de façon à tirer en oblique vers l'avant et vers
le haut, et deux autres pièces de même calibre tirant vers l'avant et
vers le bas. Quand, peu de temps après, deux Consolidated B-24 Liberator
furent détruits, ces modifications attirèrent l'attention de l'état-major
de la marine japonaise, et la société Nakajima reçut un contrat
concernant la mise au point d'une version de chasse de nuit du Nakajima
J1N1 Gekko Irving Modèle 11 Type 2, conçue et construite dès l'origine
pour effectuer ce type de mission. La production du Nakajima J1N1-S Gekko
Irving Modèle 11 Type2 démarra en août 1943 et se continua jusqu'en
décembre 1944; 420 Nakajima J1N1 Gekko Irving Modèle 11 Type 2 furent
fabriqués durant cette période de temps, dont une grande majorité d e
chasseurs de nuit Nakajima J1N1-S Gekko Irving Modèle 11 Type 2. Ceux-ci
différaient de la version de reconnaissance antérieure par le nombre des
membres d'équipage, qui passait de trois à deux, et par l'élimination du
poste de l'observateur, désormais recouvert d'un carénage; tous
conservèrent les canons tirant vers le haut, mais ceux qui tiraient vers
le bas (jugés difficiles à pointer et donc rarement utilisés) furent
abandonnés par la suite, tandis que le Nakajima J1N1-Sa Gekko Irving
Modèle 11 Type 2 recevait un troisième canon supérieur et un canon de 20
mm tirant vers l'avant. Un radar centimétrique A-1 rudimentaire fut monté
dans le nez du fuselage .
--------------------------------------------------------------(c) Copyright Cyber Aéro Breton - juin 2016
---------------------------------------------------------------
Téléchargement
Explore flashcards