alimentation et environnement

publicité
ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT
Les nitrates sont-ils dangereux ?
Document 1
Les nitrates sont sur le banc des accusés. Récemment encore, dans un avis du 8 juin dernier, le Comité de la prévention
et de la précaution du ministère de l’Environnement recommandait de respecter la concentration réglementaire de 50
milligrammes de nitrates par litre d’eau destinée à la consommation, d’accroître les connaissances sur leurs effets à long
terme sur la santé et d’intensifier les actions visant à limiter leur prolifération.
Pourtant, par eux-mêmes les nitrates sont peu toxiques. C’est lorsqu’ils sont ingérés massivement et
transformés en nitrites par les micro-organismes réducteurs qu’ils peuvent se révéler nocifs. Cette
nitrification peut se produire soit accidentellement si les aliments ou les eaux sont contaminés par
certaines bactéries, soit dans le tube digestif dans des conditions pathologiques. Une fois produits,
ces nitrites peuvent transformer l’hémoglobine normale en méthémoglobine, incapable de transporter
l’oxygène aux cellules. Les nourrissons et les femmes enceintes sont particulièrement exposés à cette
affection. Cependant, en France, les cas de méthémoglobinémie sont rarissimes, même dans les
régions où les taux de nitrates sont élevés. Les nitrites interviennent aussi dans la synthèse de
nitrosamines, des composés cancérogènes impliqués dans l’apparition de cancers gastriques. Mais
aucune étude épidémiologique n’a pu associer un risque de cancer à un taux donné de nitrates.
Article de la rubrique « SCIENCE & SOCIÉTE », F.B.,
« La Recherche » n° 312, septembre 1998
Document 2
Le mélange des urines et des excréments de ces animaux constitue le lisier qui est riche en
matières organiques azotées. Ce lisier qui est collecté est souvent répandu de façon abusive
sur les sols de culture par les agriculteurs (pratique actuellement condamnée). L’azote
organique du lisier est transformé par les bactéries du sol, en quantités importantes de
nitrates (5 à 6 kg d’azote par mètre cube pour le lisier de porc).
Influence des pratiques agricoles sur la teneur moyenne en nitrates dans les nappes
alluviales du bassin de la Moselle.
Biologie classe de seconde. Editions BORDAS.1993 Collection tavernier.
Première question ( 12 points )
Exploiter des documents
A partir des informations fournies par les deux documents, montrer comment l’évolution de
certaines pratiques agricoles peut avoir des effets sur la santé de l’Homme.
Deuxième question ( 8 points )
Mobiliser des connaissances
Exposer les avantages de l’utilisation des engrais et ses limites pour le respect de l’environnement.
INDICATEURS DE CORRECTION
ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT
Les nitrates sont-ils dangereux ?
Première question
Les élevages industriels d’animaux produisent du lisier, une source de nitrates quand il
est répandu sur le sol.
Quand les sols contiennent trop de nitrates, ces substances chimiques sont entraînées par les eaux
de ruissellement et traversent le sol et le sous-sol. Ainsi, les nitrates s’accumulent dans les eaux de
surface et dans les nappes phréatiques.
Dans le bassin de Moselle, la teneur en nitrates des eaux des nappes était inférieure à 40 mg.L-1
avant 1973 (friches, culture labourée). Elle s’est accrue considérablement avec les cultures recevant
du lisier (teneur supérieure à 120 mg.L-1 en 1982). Cette teneur a de nouveau baissé après l’arrêt
de l’épandage du lisier sur les cultures.
Mais le taux demeure relativement élevé pendant plusieurs années.
De fortes concentrations de nitrates dans les eaux (supérieures à 50 mg.L-1) deviennent
dangereuses pour la santé de l’Homme.
Ces nitrates sont peu toxiques lorsqu’ils sont ingérés en petite quantité; ils le deviennent lors
d’absorptions massives répétées.
Ils sont aussi nocifs lorsqu’ils sont transformés en nitrites par des micro-organismes
réducteurs (nitrification) dans des aliments ou des eaux contaminés, ou dans le tube
digestif dans des conditions pathologiques.
Ces nitrites peuvent transformer l’hémoglobine en méthémoglobine, incapable de
transporter le dioxygène aux cellules.
Les femmes enceintes et les nourrissons sont les plus exposés.
Ils peuvent aussi être à l’origine de certains cancers (cancers gastriques).
Deuxième question
Avantages de l’utilisation des engrais :
- nutrition minérale et organique et augmentation de la productivité
- apport d’engrais chimiques (nitrates, phosphates, sels d’ammonium ou de
potassium) aux sols cultivés
- augmentation de la production secondaire par le jeu des chaînes
alimentaires.
Limites de l’utilisation des engrais et respect de l’environnement :
- transformation de l’azote organique par les bactéries du sol en nitrates
- exportation des nitrates et des phosphates par le ruissellement et
l’infiltration; contamination des nappes phréatiques et des lacs; eutrophisation et
modification des flore et faune
- pollutions dangereuses pour l’homme et les animaux; concentration dans
les chaînes alimentaires.
Ouverture sur les conséquences des pratiques agricoles mais aussi sur les contraintes de
la production alimentaire.
Téléchargement
Explore flashcards