Th 5 s1 Grammaire Reconnaître les types de textes Objectif

advertisement
Th 5 s1
Grammaire
Reconnaître les types de textes
Objectif : Reconnaître les types de discours qui souvent se retrouvent
dans un même énoncé
Présentation : texte support p.110
Observation :
1. Lisez ces six textes. Quel est le thème commun ?
Trouvez un titre à chacun d’eux.
Ces six énoncés parlent de la forêt.
Ecouter les propositions de titres données par les élèves et retenir celles qui
semblent les plus appropriées
2. Dans quelle intention (but, visée) chacun de ce textes a-t-il été
écrit ?
Dites, pour chacun des textes, s’il sert : à raconter – à décrire – à
informer – à expliquer – à interdire – à donner des arguments.
Justifiez votre choix en vous appuyant sur la forme du texte, les
temps et le vocabulaire employés, etc.
Texte 1 : explicatif
Texte2 : narratif
Texte3 : informatif
Texte 4 : injonctif
Texte5 : argumentatif
Texte6 : descriptif
- Demander aux élèves de justifier leurs réponses.
- Ex. texte 2 : - les temps du récit au passé ;
- la présence du personnage Luk ;
- Les connecteurs chronologiques ;
- Le paratexte : « mes premières légendes »
3. Pouvez-vous maintenant expliquer l’expression « type de texte ».
Combien en avez-vous trouvé dans cette page ?
- Les instructions officielles libanaises parlent de types de texte mais
vous devez montrer aux élèves qu’il s’agit d’un type de discours
dominant dans ce texte.
- Ecrire les propositions de classement des élèves.
- ATTENTION ! Ils risquent de mélanger « type » et « genre ». Eclaircir
les notions s’il y a confusion.
Ex : Un poème peut :- raconter ;
Décrire ;
Argumenter
Th5 s1
Conjugaison
Conjuguer au présent de l’indicatif p.112
Objectif : revoir les terminaisons du présent de l’indicatif pour les trois
groupes.
- Repérer quelques irrégularités
Présentation : Texte support
Observation :
1. Repérez les verbes de ce texte. A quel temps sont-ils conjugués ?
- Les verbes sont : l’auxiliaire être ou des verbes du 1er groupe au
présent. Noter les réponses.
Classez-les selon leur groupe et justifiez leur terminaison.
2. Connaissez-vous d’autres terminaisons pour ce temps ? Donnez
des exemples.
- Demander aux élèves de dicter les terminaisons du présent pour les
autres groupes.
Th5. S1
Orthographe
Ecrire les nombres p.113
Objectif : Revoir l’écriture des nombres en lettres
-
Revoir l’écriture des nombres
Présentation : Texte support
Observation
1. Repérez les nombres. Ecrivez-les en chiffres. Quelle est la nature
du mot qu’ils déterminent ? Quelle est la nature de ces nombres
en grammaire ; comment les appelle-t-on ?
- 350 hectares – 1600 mètres.
Ces nombres déterminant des noms. Ce sont des adjectifs numéraux
2. Comparez les deux nombres relevés dans le texte. Pouvez-vous
expliquer pourquoi « cent » na prend pas la marque du pluriel dans
le premier cas ?
-
Voir ce que les enfants savent déjà à propos de l’écriture du nombre
cent
Exercices
1. Trente-cinq, vingt-neuf , quatre-vingt-cinq , quatre-vingt, trois cent
vingt-six, quatre cents, sept cent vingt-cinq, quatre-vingt-quatre,
mille sept cent quatre-vingt-neuf, deux millions huit cent mille
quatre cent quatre-vingt.
N.B. Bien vérifier le nombre cent et les traits d’union entre les
dizaines et les unités.
2. 1 . cent. 2. Vingt-cinq, 3. Mille neuf cent vingt.
Th 5 S2
Grammaire
Reconnaître et employer le passif p.118
Objectif : - Reconnaître une phrase à la forme passive.
- Reconnaître un verbe à la forme passive
Présentation : Texte support
Observation
1. Cherchez dans le dictionnaire le sens de l’adjectif passif. Quel
renseignement important vous donne-t-il déjà sur le contenu
de la leçon ? Quel est l’adjectif contraire ?
Passif : qui peut souffrir, subir. Ne fait preuve d’aucune activité.
Contraire ; qui agit, actif.
2. Généralement, dans une phrase, quel groupe de mots fait
l’action exprimée par le verbe ?
- Généralement, c’est le « sujet » qui fait l’action exprimée par le
verbe.
3. Cherchez les sujets des verbes mis en gras. Dans quel cas le
sujet fait-il l’action exprimée par le verbe ?
Sujets des verbes en gras : la petite caravane, nombreux puits,
des campements, la tente, le tindi, est polie.
Le sujet est actif : la petite caravane. C’est le seul qui fait l’action
exprimée par le verbe.
4. Dans quelle phrase l’action exprimée par le verbe est-elle faite
par le complément qui suit ce verbe ? Quelle préposition
introduit ce complément ? Comment est construit le verbe de
cette phrase ? A quel temps est-il ?
- Dans la dernière phrase, l’action de polir est faite par le
complément « frottement ». Ce complément est introduit par la
préposition « par ». Le verbe est construit avec l’auxiliaire être au
présent suivi du participe passé du verbe conjugué. Ce verbe
conjugué est au présent du passif.
5. Réécrivez cette phrase en mettant comme sujet le groupe de
mots qui fait l’action.
- Cette phrase devient : » les frottement répétés des mains polissent
la pièce de bois ». On voit bien que cette phrase à l’actif n’a pas de
sens ici car ainsi elle ne décrit plus le pilon.
6. Dans les 2è et 3è phrases, connaissez-vous ceux qui « ont
creusé » les puits ou « ont établi » les campements ?
- On ne connaît pas les actants mais on devine bien qu’il s’agit des
habitants nomades du lieu décrit.
- N.B. Les verbes pronominaux « s’élève » et « se dresse » sont des
pronominaux à sens passif. ON trouve ces pronominaux
généralement avec un sujet qui désigne une chose. Nous
n’allons pas insister sur ce point cette année.
-
Th5 S2
Conjugaison
Employer le présent de l’indicatif p.120
Objectif : Découvrir les valeurs du présent et l’employer selon
ces diverses valeurs.
Pré requis : - Rappeler les terminaisons du présent.
Présentation : Texte support
Observation :
1. Ce texte raconte et décrit la vie des Touaregs. A quels temps
ces faits sont-ils racontés ou décrits ? Cette description est-elle
toujours d’actualité ?
-
L’auteur a raconté les faits au présent. Il fait défiler devant nous
son récit comme un film. Cette description est toujours d’actualité.
2. Justifiez l’emploi des deux temps que vous ave repérés.
On trouve aussi le passé composé, « a posées », exprimant une
action terminée.
3. Relevez une phrase qui énonce une vérité.
- La dernière phrase énonce une vérité.
-
Imaginez qu’Aicha raconte ce qu’elle fait chaque jour pour
garder son domaine propre et net. Ecrivez un court paragraphe
commençant par « chaque jour……. ». Quel temps allez-vous
employer ?
-
Demander aux élèves d’écrire ce paragraphe et constater qu’il faut
employer le présent à cause de « chaque jour ».
Th 5 S1&2
Dictée
Le fil d’or p.121
Ce texte parle du mûrier, l’arbre que l’on trouvait en abondance dans
nos montagnes pour nourrir les vers à soie. On peut aller visiter le musée de
BSOUS avant ou après avoir dicté ce texte. Cette sortie peut s’organiser avec
le professeur de biologie.
Présentation : texte support
Observation :
1. Relevez tous les noms masculins se terminant par le son (é).
Quelles sont leurs terminaisons ? Connaissez-vous d’autres
terminaisons de noms masculins en (e)
-
2)
Ecomusée – mûrier – olivier – sentier.
Demander aux élèves de donner d’autres terminaisons puis
consulter « Faire le point » (cahier d’activités. P.60 ex 1 et 2)
1)1. Lever 2. Atelier – menuisier 3. Café 4. Fossé 5. Cerisier.
1 . chätaignier 2 ; horloger
3 ; défilé ;
2. Quels homonymes de « soie » connaissez-vous ? Ecrivez-les et
dites quel est leur sens. Construisez une phrase pour chaque mot.
-
Ecouter les réponses des élèves et voir « Faire le point » (cahier
d’activités, p.60) ex3 p.60
1. Soie - 2.sois - 3.soit, soit - 4.soit - 5.soie - .soit, soit.
3. Quel est le genre du nom « arbre » ? Pourquoi a-t-on écrit « cet »
devant ce nom et non « ce » ?
- C’est un nom masculin. (Les élèves ont tendance à l’employer au
féminin parce qu’il se termine par « e » et peut-être aussi par
interférence avec leur langue maternelle). On écrit « cet » devant les
mots mas commençant par une voyelle
- Cahier d’activités p.61 ex 4
Cet enfant ; 2 cette nourriture 3.cet élevage, 4. Cette litière , 5. Cette
housse 6. Cet arbuste 7. Cette lumière.
4. « Le liban » ; « les Libanais » ; « la montagne libanaise ». Quelle est
la nature de ces mots ? Pourquoi certains de ces mots s’écriventils avec une majuscule ?
- « Le Liban « et « les Libanais » sont des noms propres.
- « libanaise » est un adjectif quand il accompagne un nom ( lire faire
le point cahier d’activités p.61)
- Ex5 p.61 1. Egypte – égyptien 2Libanais – libanaise 3. Jordanienne
– Jordaniens.
5. Justifiez le pluriel de « terrasses » et « poussent »
- Il faut plusieurs terrasses pour aménager ce verger en pente.
- « poussent » a pour sujet « müriers » (postposé)
6. Justifiez l’orthographe de c’est dans « c’est autour…que » et de
ses dans « ses fruits ».
- « C’est autour……que » : « c’est ………que » est un présentatif
mettant le mûrier en valeur.
- - ses » est un adj poss
7. « le ver à soie » . Qu’est-ce qu’un ver. Quels autres homonymes de
ce mot connaissez-vous ?
o Voir « faire le point » chier d’activité p.61)
o Ex 6 p.61
o 1.vair 2. Vert 3.vers
4.verre
Th 5 S1
Lexique
les homonymes p. 122
Objectif : Montrer aux élèves l’importance de l’orthographe pour le sens.
Objectif : Montrer aux élèves l’importance de l’orthographe pour le
sens.
Présentation : Texte support
Observation :
1. Ecrivez les mots en gras en alphabet phonétique. De quelles
façons peut-on aussi écrire ces mots ? Quel est leur sens dans ces
autres cas ?
2. Comment faites-vous pour choisir l’orthographe d’un mot qui peut
s’écrire de plusieurs façons ?
3. Comment appelle-t-on ces mots qui s’écrivent différemment mais
se prononcent à peu près de la même façon ?
Th 5 s1&2
Exp.écrite
Vers la production d’un texte explicatif p.123
Objectif : écrire un texte explicatif.
Exercice1
1. Quel est le thème de ce texte ? Comment l’avez-vous su ?
- Le thème de ce texte est le dabké parce qu’il est le sujet qui ouvre la
phrase, c.à.d la chose dont l’énonciateur parle.
2. a.Relevez le mot en italique.
- « Innaîz »
b. Pourquoi est-il en italique ?
- Ce mot est en italique parce qu’il est étranger au français.
c. A quoi servent les ( ) placées après ce mot ?
- Les ( ) définissent en français ce mot.
3. Quel est le but de ce texte ?
- Ce texte a pour but d’expliquer la manière dont le dabké se danse.
Exercice2
1.
a. Quelles sont les « sources de détente et de
divertissement » des Parisiens ?
- les « sources de détente et de divertissement » des Parisiens sont les
promenades, les sports, les spectacles et les manifestations culturelles.
b. Dans le premier paragraphe, la seconde phrase est-elle plus claire
que la 1ère ? Pourquoi ?
- Dans le 1er parag, la seconde phrase est plus claire que la 1ère parce
qu’elle explique les « sources de détente et de divertissement » qui
constituent le thème.
2 . a.Dans le second paragraphe, l’énonciateur parle-t-il des
promenades, des sports, des spectacles ou des manifestations
culturelles ?
- ds le second paragr, l’énonciateur parle des promenades.
b. Relevez, dans ce même paragraphe, les mots qui appartiennent
au thème dégagé dans la question précédente.
- parcs, squares, jardins, espaces vert, squares, parcs, bois .
1.
2.
-
Exercice3
Quel est le thème de ce texte ? Comment l’avez-vous su ?
Le thème de ce texte est la forêt des Cèdres parce qu’il est le sujet
qui ouvre la phrase, c.à.d la chose dont l’énonciateur parle.
Que vous apprend la promenade pédestre ( à pied)
La promenade pédestre permet de savoir que cette forêt est
entretenue avec beaucoup de soin, que certains cèdres sont
gigantesques, que l’un d’eux porte gravé le nom de Lamartine et
qu’un cèdre mort a été transformé par Rudi Rahmé en une
sculpture aux formes humaines.
3. Indiquez la valeur du présent et celle du passé composé.
- Le présent a une valeur de vérité générale. Le passé composé
exprime des actions accomplies ds le passé par Rudi Rahmi pour
sculpter un cèdre mort.
4. Ce texte est-il écrit à la 1ère ou à la 3ème personne ? Pourquoi ?
- Ce texte est écrit à la 3ème pers parce que l’énonciateur ne
s’implique pas dans une énonciation qui porte des vérités générales
5. Ce texte contient-il des mots qui expriment le sentiment ou le
jugement de l’énonciateur
- Ce texte ne contient pas de mots qui expriment le sentiment ou le
jugement de l’énonciateur parce que les explications données sur la
forêt des Cèdres relèvent des certitudes intemporelles.
Th 5 s1&2
Exp.écrite
Vers la production d’un texte explicatif p.123
Application
Exercice1
1. Complétez le texte par les mots suivants : vêtements, les
trésors, meubles, les spécialités, livres.
- Les trésors, les spécialités, vêtements, meubles, livres.
2. Trouvez, dans le second paragraphe, la définition de « marché
aux pouces ».
- Marchés de l’occasion et du neuf.
3. A quoi servent les deux points dans le second paragraphe ?
- Les deux-points introduisent l’explication des « trésors » et
« spécialités » .
Exercice 2
1. Rétablissez les mots dont les synonymes sont donnés dans
le texte : nécropoles, thermes, hippodrome.
- Thermes, hippodrome, nécropoles.
2. Pourquoi les synonymes de ces mots sont-ils donnés ?
- Ils appartiennent au lexique spécialisé dont les synonymes relèvent
du lexique commun.
Exercice3
1. Mettez les verbes ( ) au temps qui convient.
- Couvre – appartiennent- concerne – sont.
2. Quelle est la valeur du temps employé ?
- Vérité générale.
Exercice 4
1. Complétez le texte par les mots suivants : sculpteurs, meubles,
ateliers, ébénistes.
- Meubles, ébénistes, sculpteurs, ateliers.
2. Quelle est la particularité du faubourg Saint-Antoine ?
- Est l’artisanat du bois
Exercice5
1. Ecrivez un texte explicatif en remettent les trois informations
dans l’ordre. Faites attention aux signes de ponctuation.
- Améliorer la circulation ds la ville de Paris est un besoin pressant.
Depuis les années soixante, de nombreux progrès sont réalisés :
construction des boulevards périphériques, des voies sur berge,
modernisation des transports en commun, création de Réseau
express régional vers la banlieue.
2. Justifiez l’ordre des informations que vous avez suivi.
- La 1ère ph introduit le thème de l’amélioration de la circulation ds la
ville de Paris. La seconde phrase explique les progrès accomplis en
énumérant les travaux et les moyens de transport qui ont contribué
à faciliter la circulation.
Thème 5
Texte
La mémoire d’un pays
La forêt d’Eden p.108
Lire L’image
1.a.Quelle est la couleur dominante du 1er plan ?
- La couleur dominante du 1er plan est le vert.
b. Que représente le 1er plan ?
- Des sapins de Cilicie
c. Ce paysage est situé sur le flanc d’une montagne comme l’indique la
couleur de la terre présentée de pierres grises. Celles-ci tracent une ligne
qui signale une perte abrupte.
2.a. Quelle est la couleur dominante de second plan ?
- Le blanc .
b. D’où cette couleur provient-elle ?
- le blanc est la couleur du brouillard
c. Quels sont ses avantages ?
- le brouillard est un amas de gouttelettes d’eau en suspension dans l’air. Il
assure la fraîcheur des feuilles et il garde la terre humide.
3. Ce paysage est-il menacé par l’homme ? Pourquoi ?
- l’homme menace cette forêt car il est capable de couper les sapins qui la
couvrent dans un but lucratif.(utile, fécond, avantageux)
Lec. Mag
Questions de compréhension
1.Quel est le genre du texte ?
- explicatif
1.a Où se trouve Edden ?
- Edden se trouve dans la « montagne libanaise » l.17
b. Qu’est-ce que ce paysage a de particulier ?
- Ce village est favorable au séjour estival et il est connu comme tel depuis
longtemps. Il est surtout célèbre par la forêt.
Lec.sil : L1 à L. 4
2.a Pourquoi Amine porte-t-il ce prénom ?
- pour maintenir le souvenir de son grand-père et perpétuer les liens de
parenté : « les noms restent dans la famille »
b. Que signifie ce prénom ?
- « confiance et fidélité. »
Lec.sil : L .5 à L.7
2.c . Quel métier exerce-t-il ?
- Il est chargé de garder la forêt d’ehden.
3.b. Quelle est la largeur de la forêt ?
- Il est large de « quelque 350 hectares »
Lec sil : l8 à l.13
3.a. Où se situe Horch Ehden ?
- à de 1600 mètres d’altitude au nord-est d’Ehden.
3. c. Nommez les arbres qui se trouvent à Horch Ehden.
- Cèdres, sapins de Cilicie, conifères à feuilles persistantes, érables à feuilles
caduques, genévrier, sorbier, pommier sauvage, prunier dit de l’ours.
Lec.sil : « Horch Ehden…………….terrestre »
3. a. Pourquoi Horch Ehden est-il « le dernier témoin des forêts
glorifiées dans la Bible ?
- parce que les autres forêts « qui recouvraient depuis des siècles
toute la montagne libanaise » n’existent plus. Seule subsiste encore
la mémoire d’une forêt et d’un pays.
b. Que représentait Hoech Ehden pour les voyageurs d’autre fois ?
- Cette forêt se distingue par son emplacement et son charme singulier. Les
voyageurs d’autre fois avaient l’illusion que cette forêt était l’Eden c.à.d le
« paradis terrestre »
4.c . Expliquez l’emploi de l’imparfait dans le paragraphe4.
- Ds le parag 4, les 2 verbes conjugués à l’imparf (« recouvraient, croyaient »)
expriment des actions qui remontait à un passé lointain et durable (« la
Bible , autrfois »)
Lec.sil : L.19 « la maison d’Amine
5.a Où la maison d’Amine est-elle construite ?
- La maison d’Amine est construite « sur un talus, à l’entrée du chemin qui
mène à la forêt »
b. En quoi est-elle construite ?
- « en pierre de taille blanche. »
c.Pourquoi en est-il le propriétaire ?
- Amine en est le propriétaire de cette maison parce qu’il n’a pas voulu
exercer l’un des métiers de ses frères et qu’il a fini par l’avoir en héritage.
3. Quel le métier de ses frères ?
- Certains sont des menuisiers, d’autres fonctionnaire
4. Qu’est-ce qu’il a préféré ?
- Il a préféré cultiver les champs, planter des cerisiers, élever des abeilles,
prendre soin de la bonne vigne et surtout garder Horch Ehden
6.a. L’énonciateur emploie-t-il la 1ère ou la 3ème personne ? Pourquoi ?
- L’énonciateur emploie la 3ème pers pour garder ses distances par rapport au
sujet qu’il traite, il refuse de s’impliquer.
b. Indiquez la valeur du présent ds ce texte ?
- le prés a une valeur de vérité général : « Horch Ehden constitue un
écosystème bien équilibré »
c. Ds quel but l’énonciateur évoque-t-il Horch Ehden ?
- pour expliquer au destinataire sa situation géographique, ses
caractéristiques et son intérêt (parag 2,3et 4)
d. Y a-t-il, ds cette évocation de Horch Ehden, un mot qui exprime le
sentiment de l’énonciateur ? Pourquoi ?
- Ds cette évocation de Hoecn Ehden, l’énonciateur n’emploie pas de mot qui
exprime son sentiment parce qu’il veut rester objectif ds ses explications
d’observateur scientifique et d’historien neutre.
e. Relevez deux expressions qui appartiennent à la science qui étudie
les végétaux c.à.d la botamie.
- feuilles persistantes – feuilles caduques.
Th5 S 2
Lecture
Le campement des nomades p.176
Lire l’image :
1.a. Identifiez l’habitation élémentaire représentée dans ce dessin.
- Le dessin représente l’extérieur d’une tente.
b. Où cette habitation se trouve-t-elle ? Pourquoi ?
- Cette tente se trouve dans le désert parce qu’elle est provisoirement et
élémentairement monté sur le sable qui couvre le sol.
2. a. A quoi les piquets qui servent-ils ?
- Les piquets servent de supports à la tente. Le dessin laisse voir 4 piquets
qui soutiennent la natte de la tente.
b. Qu’est-ce qui accroché aux piquets ?
- Un sac est accroché au piquet de gauche et une saccoche de cuir au
piquet de droite.
3.a. nommez les objets posés à terre.
- En allant de gauche à droite, se trouvent une caisse en bois, une marmite
et une bouilloire, un tapis, deux théières, un pilon et un mortier.
b. A quoi ces objets servent-ils ?
- la caisse sert à ranger des objets, la marmite permet de préparer à
manger : le bouilloire est un récipient à faire bouillir de l’eau, les theières
servent à préparer le thé, le pilon sert à broyer certaines substances dans le
mortier.
Lec.magis
Questions de comp globale
1.a Relevez les titres mentionnés dans ce texte
- Le campement des nomades - Le domaine d’Aicha – Femmes au foyer
b. Quelles différences remarquez-vous entre ces titres ?
- Ces titres différent par le corps de leurs lettres et leur fonction. Le titre du
texte « Le campement des nomades », est imprimé dans un corps supérieur
a celui des intertitres. Cette différence typographique distingue le titre
principal de ceux des parties du texte.
Lec.sil : L.1 à L.7 « La petite…. La rejoindre »
1. Quand parvient la caravane ?
- Après 2 jours de voyage à pas lents.
2 . Où est arrivé la caravane ?
- Au grand Oued tin tarabin.
3 .c qu’y a-t-il de particulier dans ce lien ?
- Le grand oued Tin Tarabine se distingue par : - l’existence de
plusieurs puits :
- Les petits agriculteurs
- Les campements nomades.
3.d . Distinguez ds ce même paragraphe, les phrases narratives
et descriptives
-Phrases narratives
La petite caravane…….Tin Tarabine
- Aicha est ds l’un d’eux d’eux.
-
-
Par des voyageurs…installations agricoles.
Dans toute la région….lit asséché.
Le domaine d’Aicha
Lec sil : « comme….chauds » L9 à L.15
4.a. A quoi sert l’assaber ?
- L’assaber délimite et couvre les tentes
3. Comment était la tente d’Aicha ?
- tout était propre et net.
b. De quoi la tente est-elle faite ?
- La tente est faite de piquets de bois qui soutiennent des peaux de
chèvres cousues.
Lec.Sil/ L16 à L.24
4.c. Enumérez les objets qui se trouvent sous la tente puis
indiquez la fonction de chaque objet
- Sous la tente, il y a le tindi ds lequel certaines substances sont
broyées au moyen d’un pilon. Deux théières servent à préprer le
thé. Les saccoches de cuir fermées par un cadenas permettanr de
cacher les bijoux et les vêtements. Les sacs contiennent les
provisions. La marmite et la bouilloire remplissent des fonctions
vitaleS.
Femmes au foyer
Lec. Sil L. 25 à L. 33
5.a. A QUI les 2 autres tentes appartiennent-ils ?
- A Moussa, le frère d’Aicha, et à Mohammed , son père
b. Pourquoi les propriétaires de ces tentes vivent-ils seuls ?
- Mohammad vit seul parce qu’il a perdu sa femme il est « veuf ». En
revanche, Moussa n’est pas marié : il est célibataire »
c. Pourquoi Aicha s’occupe-t-elle d’eux ?
- Aicha s’occupe de son père et de son frère parce que ces derniers
quittent leur tente soit pour travailler soit pour se déplacer.
6 .a. De quel peuple l’énonciateur parle-t-il dans ce texte ?
Il parle des Touaregs « C’est là qu »est la vie des Touaregs ».
b. Dans quel but parle-t-il de ce peuple ?
- Il parle de ce peuple pour expliquer les particularités de son
habitation et de son mode de vie.
c. Exprime-t-il son sentiment ou son jugement en parlant du
peuple ? Pourquoi ?
- Il n’exprime ni son sentiment ni son jugement : d’une part, il
n’emploie aucun mot affectif ou évaluatif : d’autre part, il explique
le mode de vie des Touaregs tel qu’il est en réalité en portant sur ce
peuple le regard d’un sociologue c.à.d d’un spécialiste ds l’étude de
vie sociale
TH5 S1
Exp.orale
Baalbek ?....La tour Eiffel ?....La
Colisée ?...
situation 1
Papa : Bonsoir tout le monde….Mais qu’est-ce que vous avez tous,
affalés là, Sur le canapé…silencieux ?
Qui parle ?
2. A qui il parle ?
1. Que leur demandent-ils ?
- Ce qu’ils ont
2. Pourquoi ?
- Parce qu’ils sont tous assis sur le canapé et silencieux
Maman : Ben, je crois qu’on est tous un peu fatigués !
1. Qui parle ?
2 .A qui il parle ?
2. Pourquoi ils sont silencieux ?
- Parce qu’ils sont fatigués
Alex : Fatigués ?...Dis plutôt crevés ! Moi, j’en peux plus
d’étudier !
Tous les jours, la maison – l’école, l’école-la maison, les
devoirs…
1. Qui parle ?
2. A qui il parle ?
2. Est-ce qu’ils sont seulement fatigués ?
- Non, ils sont crevés
3. Pourquoi ?
- Parce que tout son temps est partagé entre l’école et la maison et
les devoirs.
Papa : Bon, c’est vrai, mais les vacances approchent. Tiens,
aujourd’hui pendant la pause, je suis passé dans une agence de
voyage. J’ai pris ces prospectus. Venez voir !
1. Qui parle ?
2.A qui il parle ?
2. Qu’est ce qui approche ?
- Les vacances
3. Où est- il passé ?
- Dans une agence de voyage
4. Quand ?
- Pendant la pause
5. Qu’est-ce qu’il a apporté de l’agence ?
- Les prospectus
Papa : On peut aller à l’étranger ou rester au Liban. Moi,
j’hésite entre les diverses propositions. C’est à vous de décider.
1. Qui parle ?
2. A qui il parle ?
2. Que leur propose-t-il ?
- D’aller à l’étranger ou rester au Liban pendant les vacances
3. A-t-il pu choisir lui une destination ?
-N on.
4. Pourquoi ?
- Parce qu’il hésite entre les diverses propositions.
Maman : Je suppose que si on reste au Liban, c’est moins
cher…Et puis, on perd moins de temps en déplacements….Et
puis, c’est bien de connaître son pays !
1. Qui parle
2. A qui il parle ?
2. Que leur propose-t-elle ?
- De rester au Liban
3. Pourquoi ?
- Parce que c’est moins cher.
Th 5 S2
Exp.orale
Baalbek ?....La tour Eiffel ?....Le Collisée ?......
Leila : Oui, mais moi, j’ai envie de partir. Le Liban c’est bien, mais
l’étranger c’est mieux ; c’est différent.
1. Qui parle ?
2. A qui il parle ?
2. Où veut-elle passer ses vacances ?
- A l’étranger
3. Pourquoi elle ne veut pas passer ses vacances au Liban ?
- Parce que à l’étranger c’est différent .
Alex : Moi, je suis d’accord avec ma sœur pour une fois !
1. Qui parle ?
2. A qui il parle ?
2. Est-il d’accord avec sa sœur ?
- Oui
3 . Est-ce qu’il est toujours d’accord avec sa sœur ?
- Non, seulement cette fois.
Papa : Alors, voilà ce que je propose.
La France : trois jours à Paris et trois jours pour visiter les
châteaux de la Loire.
L’Espagne : trois jours à Madrid et trois jours en Andalousie
pour visiter l’Alhambra et d’autres merveilles et apprendre à
danser le flamenco, olé !
1. Qui parle ?
2. A qui il parle ?
2. Que leur propose-t-il ?
- De passer 3 jours à Paris, 3 jours pour visiter le château de la
loire, 3 jours en Espagne.
-
-
-
Leila : Oh ! Rome… ! Ce serait super ! Je viens d’étudier
l’époque romaine. Je rêve de visiter le Colisée !
1. Qui parle ?
2. A qui elle parle ?
2. Quel pays préfère-t-elle visiter ?
Rome
3. Que rêve-t-elle visiter ?
Le Colisée.
Alex : Moi, je ne suis pas convaincu par ta proposition. Je
préfère Paris ! J’ai envie de voir la tour Eiffel, la Joconde au
Louvre et puis au moins on pourra parler français !
1. Qui parle ?
2. A qui on parle ?
2. Est-il d’accord avec sa sœur ?
Non, il veut visiter Paris
3. Pourquoi ?
Parce qu’il a envie de voir la tour Eiffel, la Joconde au Louvre.
Maman : Je ne suis pas certaine de vouloir prendre l’avion, avec toutes
ces catastrophes !....
1. Qui parle ?
2 . A qui il parle ?
2. De quoi a-t-elle peur ?
de l’avion
3. Pourquoi ?
Parce qu’il y avait plusieurs catastrophes
Papa : C’est parce que tu es fatiguée que tu vois tout en noir. Je
propose que l’on tire au sort.
1. Qui parle ?
2 . A qui il parle ?
2. Pourquoi la mère voit tout en noir ?
- Parce qu’elle est fatiguée.
3. Que propose le père ?
- De faire le tirage au sort
Maman : D’accord, fais des petits papiers. Appelez-moi quand
c’est fini. En attendant, je commence à préparer le dîner….Ah !
vivement les vacances !
4. Qui parle ?
2 . A qui il parle ?
4. La mère est-elle d’accord ?
oui
5. Où va-t-elle ?
- Préparer le diner.
Téléchargement