La BCcogSEP, batterie courte d´évaluation cognitive pour les

publicité
La BCcogSEP, batterie courte d´évaluation cognitive pour les patients
souffrant de sclérose en plaques
1) Objectif de l´outil et description
Longtemps sous-estimés, les troubles cognitifs font aujourd'hui partie
intégrante du tableau clinique de la sclérose en plaques (SEP) puisque
43 à 65% des patients seraient concernés (Rao, 1995), parfois très
précocement (Amato et al., 1995). Pour le clinicien, se pose par
conséquent la question de l'évaluation des fonctions cognitives chez ces
patients. Dans les pays anglo-saxons, il existe un consensus autour de
l'utilisation de la «Brief Repeatable Battery for Neuropsychological
Examination» (BRB-N) proposée par Rao et al. (1991). Compte tenu des
qualités psychométriques de cette batterie, c'est sur ce modèle que s'est
construite, en langue française, la batterie courte d'évaluation des
fonctions cognitives destinée aux patients souffrant de SEP
(BCcogSEP). Elle comporte les versions françaises des 5 épreuves de la
BRB-N :
- Un test d'apprentissage et de rappel d'une liste de 15 mots avec
remémoration sélective selon la méthode proposée par Buschke et Fuld
(1974) où 15 mots courts sont lus au sujet qui est ensuite invité à en
rappeler le maximum dans l'ordre qui lui vient à l'esprit. Ce rappel libre
est suivi d'une nouvelle présentation des mots qui n'ont pas été rappelés
et le sujet est de nouveau invité à effectuer un rappel libre. Cette
procédure est répétée plusieurs fois (au maximum 10 si les critères
d'arrêt ne sont pas remplis avant). La performance tient compte du
nombre de mots rappelés à chaque essai ainsi que de la consolidation
de l'apprentissage.
- Un test d'apprentissage et de rappel de 10 localisations spatiales parmi
36 où on présente une grille de 36 cases sur laquelle sont disposées dix
pastilles noires. Le sujet est invité à mémoriser et rappeler leur
localisation. L'apprentissage se fait en trois essais et un rappel différé a
lieu 7 minutes plus tard.
- Un test de codage de signes inspiré du subtest du code de la WAIS-R
où le sujet est invité pendant 90 secondes à associer le plus rapidement
possible et sans faire d'erreur des symboles et des chiffres.
- Une épreuve de fluence verbale avec une génération de mots sur la
base d'un indice phonémique (la lettre « P ») et sémantique (des noms
d'animaux). Chaque partie est limitée à 60 secondes.
- Le test des additions en série (PASAT, Gronwall, 1977) où des
nombres compris entre 1 et 9 sont présentés à un rythme constant et le
sujet est invité à additionner chaque nombre entendu à celui qui le
précède. 60 additions sont ainsi réalisées. L'épreuve comporte deux
essais qui diffèrent selon l'intervalle inter-items : 3 secondes puis 2
secondes.
En l'état, cette batterie fournit cependant peu d'informations sur la
mémoire immédiate, la mémoire de travail et certains aspects des
fonctions exécutives, c'est pourquoi quelques épreuves courtes évaluant
ces aspects ont été ajoutées :
- le subtest de mémoire de chiffres de la WAIS-R ;
- l'épreuve des ordres contraires (Godefroy et al., 1992) où le sujet
entend des sons brefs présentés soit seuls soit par paires. Il est invité à
frapper sur la table deux fois consécutives quand il entend le son simple
et une seule fois quand il entend le son double. L'épreuve comporte 40
items.
- une épreuve de « go-no go » inspirée de la batterie rapide d'évaluation
frontale de Dubois et al. (2000) où le sujet entend des sons brefs
présentés soit seuls soit par paires et reçoit pour consigne de soulever et
reposer rapidement la main chaque fois qu'il entend un son simple et de
ne rien faire quand il entend un son double. L'épreuve comporte 40
items.
2) Travaux de validation
Après avoir démontré la validité de cette batterie et prouvé que chaque épreuve
contribue de manière significative à l'évaluation, Dujardin et al. (2004) ont
évalué la sensibilité de la BCcogSEP aux variables démographiques. 93
individus sains (50 femmes, 43 hommes) ont participé à cette évaluation. Leur
âge variait entre 20 et 49 ans (moyenne : 35,1 ± 8,3) et leur durée de scolarité
entre 8 et 24 années (moyenne : 13,7 ± 3,9). L´effet du sexe, de l´âge et de la
durée de la scolarisation des sujets sur leurs performances aux tests ont été
étudiés. Les résultats montrent un effet significatif de ces facteurs sur certaines
épreuves, ce qui implique d'en tenir compte lors de l'interprétation des résultats.
A cette fin, s'applique une méthode de transformation des scores bruts
permettant de soustraire de la variance globale de ces scores, la variance
imputable à ces variables démographiques. C´est sur la base de ces scores
transformés que s'évalue ensuite la sensibilité différentielle.
3) Principe et cotation
La BCcogSEP est capable de déceler des troubles cognitifs chez les patients
souffrant de SEP, même dans les formes peu évoluées (score EDSS <= 3) de la
maladie. Des critères de décision intégrant les notions de spécificité et de
sensibilité proposées par Rao et al. (1991) et prenant en considération la sévérité
de la dégradation des fonctions cognitives à chaque épreuve, sont proposés. Ceci
représente un outil clinique particulièrement utile et améliorant l'objectivité. En
effet, selon la valeur du score EDSS et le nombre de scores pour lesquels le
patient se situe au percentile 95 - ce qui représente un niveau de performance
anormalement faible -, il est possible de décider avec un degré de certitude
relativement élevé si oui ou non le patient doit être considéré comme dégradé
sur le plan cognitif.
Beaucoup de cliniciens sont aussi intéressés par l'évolution des troubles cognitifs
au cours de la maladie. Or, la répétition des tests entraîne un effet
d'apprentissage. Face à l'impossibilité de disposer de versions parallèles pour
l'ensemble des tests de la batterie, leur sensibilité à l'effet d'apprentissage a été
évaluée et un système de transformation des données permet de déterminer si la
modification des performances lors d'une deuxième passation résulte d'un effet «
test-retest » ou d'un véritable changement.
En conclusion, cette batterie semble répondre aux attentes d´un outil
d'évaluation des fonctions cognitives adapté aux patients souffrant de SEP.
En effet, elle se compose d´épreuves dont les conditions d´application et de
cotation sont standardisées, chacune d´elles apporte des éléments pertinents
pour l´établissement d´un profil cognitif puisque toute épreuve renvoyant à
plusieurs facteurs a été écartée. L´administration de la batterie à un large
échantillon de sujets sains représentatifs de la population des patients
souffrant de SEP a permis de démontrer la sensibilité de certaines épreuves
aux principales variables démographiques (l´âge, le sexe et la durée de
scolarisation) dont il faudra tenir compte au moment de l'interprétation des
résultats. La prise en compte des effets d'apprentissage permet son
utilisation dans le cadre du suivi évolutif des patients.
Le matériel nécessaire à la passation des tests ainsi que les normes sont
disponibles sur un CD.
4) Références et copyrights
1. Cognitive impairment in early-onset multiple sclerosis. Pattern, predictors,
and impact on everyday life in a 4-year follow-up
Amato MP et al. Arch Neurol 1995;52:168-172
2. Evaluating storage, retention, and retrieval in disordered memory and learning
Buschke H, Fuld PA Neurology 1974;24(11):1019-1025
3. The FAB: A frontal assessment battery at bedside
Dubois B et al. Neurology 2000;55(11):1621-1626
4. Frontal lobe dysfunction in unilateral lenticulostriate infarcts. Prominent role
of cortical lesions Godefroy O et al.
Arch Neurol 1992;49(12):1285-1289
5. Paced auditory serial addition task: a measure of recovery from concussion
Gronwall DMA Perceptual and Motor Skills 1977;44:367-373
6. Neuropsychology of Multiple Sclerosis Current Opinion
Rao SM Neurology 1995;8:216-220
7. Cognitive dysfunction in multiple sclerosis. I. Frequency, patterns, and
prediction. Frequency, patterns, and prediction
Rao SM et al.
Cognitive Dysfunction in Multiple Sclerosis. Neurology 1991;41:685-691
Téléchargement
Explore flashcards