Les années noires 1940-1944

publicité
Les années noires 1940-1944
La plus grande catastrophe qu’ait connue la France en temps moderne.
I
L’effondrement d’une nation
La guerre éclair, engagée le 10 mai 1940, met la France à genoux en six semaines.
1 les causes de la débâcle
a) une France divisée
- la peur du fascisme
- la peur du communisme
b) esprit pacifiste : souvenirs vifs de la « der des der »
c) stratégie militaire inadaptée : stratégie défensive héritée de la Grande Guerre –
ligne Maginot, «drôle de guerre»
2 conséquences de la débâcle
a) exode d’une grande partie de la population civile du Nord, du Nord-Est et de Paris
b) 1 800 000 soldats français faits prisonniers de guerre
c) armistice draconien (signé le 22 juin 1940) : occupation (3/5 du pays), découpage
de la zone occupée, annexion par le IIIe Reich de l’Alsace-Lorraine
d) mise en place d’un nouveau régime politique (l’État français ou le régime de
Vichy) :
- le maréchal Pétain nouveau chef du gouvernement (17 juin)
- vote des pleins pouvoirs constitutionnels à Pétain (10 juillet 1940 à Vichy) → fin
de la IIIe République
II
Que faire ? Collaborer, résister ou survivre ?
1 la Collaboration : le nouveau régime s’engage dans la politique de collaboration
d’État (cf. rencontre Pétain – Hitler à Montoire le 24 octobre 1940, puis discours de
Pétain à la radio le 30 octobre)
a) les maréchalistes : ceux qui, en 1940, font confiance au maréchal Pétain (« Je fais
le don de ma personne à la France »), mais qui petit à petit se détournent de lui
b) les pétainistes : ceux qui soutiennent le nouveau régime et sa politique
- collaboration d’État : produire, travailler (STO), réprimer (combattre la
Résistance), combattre (LVF et SS) et persécuter (arrestation et déportation des
Juifs)
- la Révolution nationale : projet ambitieux de redresser le pays sur les bases de la
« vraie » France
- dérive milicienne : dès la fin de 1942 (occupation totale) Vichy prend un
caractère policier et terroriste sous l’égide de Pierre Laval, chef du
gouvernement, et de Joseph Darnand, chef de la Milice
c) les collaborationnistes : partis et presse pro-nazis à Paris, intellectuels, volontaires
LVF et SS
2 la Résistance
a) la Résistance extérieure : le général de Gaulle fonde la France libre par son appel
à la résistance du 18 juin 1940 à la BBC
b) la Résistance intérieure : elle naît dès l’été 1940
- individus → groupes/réseaux → mouvements
- le Front National : mouvement créé par le PCF en 1941
- la France combattante : la FL et la RI s’unissent derrière de Gaulle, et la RI
forme le Conseil national de la Résistance à l’initiative de Jean Moulin, homme
de confiance de De Gaulle
3 opération survie : le Français moyen ne ni collabore ni résiste, il cherche à survivre
a) épreuves psychologiques : pertes lors de la campagne de 1940, occupation,
absence des prisonniers de guerre et des déportés (raciaux, politiques et du
travail), suppression des libertés fondamentales
b) épreuves physiologiques : pénuries, privations
c) exode, sabotages et attentats (→ représailles), bombardements et combats
III
La France nouvelle
1 la Libération :
a) opération Torch :débarquement allié en Afrique du Nord (8 novembre 1942)
b) libération de la Corse (13 septembre 1943)
c) opération Overlord : débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944) ; opération
Anvil Dragoon : débarquement franco-américain en Provence le 15 août 1944 →
Paris libéré les 19-25 août 1944, Strasbourg le 23 novembre
d) épuration sauvage : env.10 000 victimes
2 nouveau projet de société :
a) rejet de la IIIe République
b) la Charte de la Résistance (élaborée par le CNR) :
- châtiment des traîtres → épuration légale (grands procès contre Pétain,
Laval … et des intellectuels comme Robert Brasillach)
- rétablissement et élargissement de la démocratie politique (e.a. droit de vote
accordé aux femmes)
- démocratie économique et sociale : grandes réformes économiques et sociales
3 nouveau paysage politique :
a) de Gaulle : de Gaulle nouveau chef d’État en tant que président du Gouvernement
provisoire de la République française
b) le Parti communiste français (PCF) premier parti de France
c) naissance d’un parti chrétien-démocrate (MRP = Mouvement Républicain
Populaire)
4 problème colonial :
a) conférence de Brazzaville (fin janvier-début février 1944) : promesses de
réformes
b) troubles en Algérie : émeutes nationalistes (8 mai 1945) et massacres à Sétif et
Guelma
c) proclamation de la République démocratique du Vietnam par le Vietminh/Ho Chi
Minh (2 septembre 1945)
Téléchargement
Explore flashcards