Problèmes de génétique du ch.14-solutions détaillées du volume.

publicité
Ch. 14. Solutions détaillées des problèmes de
génétique. L. Duchesne.
Question 1 : Campbell p. 293. Question 1.
Il y a 2 gènes (ou dihybride).Gène de la couleur ayant un allèle R codominant à l’allèle r
Gène de position ayant un allèle A dominant sur l’allèle a récessif.
P
RR AA
x
rraa (lignée pure, non hétérozygote)
F1
100% RrAa (phénotype couleur rose fleur en position axiale)
F2
RrAa x RrAa . On demande les proportions es phénotypes et génotypes issus du
croisement entre plantes de la F1 ?
Problème long, mais plutôt facile. On peut le résoudre par Punnett ou par probabilité. Le
procédé par probabilité me paraît un peu plus simple.
a) Par probabilité : RrAa x RrAa
On écrit tous les génotypes possibles
Génotypes
% génotype
Phénotypes
possibles
RRAA
1/16 (1/4*1/4)
Rouge Axial
RRAa
2/16
Rouge Axial
RRaa
1/16
Rouge Terminal
RrAA
2/16
Rose Axial
RrAa
4/16
Rose Axial
Rraa
2/16
Rose Terminal
rrAA
1/16
Blanc Axial
rrAa
2/16
Blanc Axial
rraa
1/16
Blanc Terminal
TOTAL
16/16 (100%)
% phénotype
3/16
1/16
Rouge Axial
Rouge Terminal
6/16
2/16
Rose Axial
Rose Terminal
3/16 Blanc Axial
1/16 Blanc Terminal
16/16 (100%)
Les génotypes et leur proportion sont dans les colonnes 1 et 2. Les phénotypes et leur proportion sont dans les
colonnes 1 et 2.
b) Par carré de Punnett : RrAa
RA
Ra
rA
ra
x RrAa
RA
RARA ou (RRAA)
Rouge Axial
RaRA
Rouge Axial
rA RA
Rose Axial
ra RA
Rose Axial
Ra
RA Ra
Rouge Axial
Ra Ra
Rouge Terminal
rA Ra
Rose Axial
ra Ra
Rose terminal
Vous comptez les génotypes et les phénotypes différents.
Question 2 : Vu en classe (ou un semblable)
rA
RA rA
Rose Axial
Ra rA
Rose Axial
rA rA
Blanc Axial
ra rA
Blanc Axial
ra
RA ra
Rose Axial
Ra ra
Rose Terminal
rA ra
Blanc Axial
ra ra
Blanc Terminal
Question 3 : Vu en classe (ou un semblable)
Question 4 : Vu en classe (ou un semblable)
Nous avons le phénotype de la F1 (les enfants). On demande de remonter vers le génotype
des parents. C’est simple si on étudie un seul gène à la fois. Le tableau ci-dessous résume tous
les cas possible
Génotype des parents
AA x (AA ou Aa ou aa)
Aa x Aa
Aa x aa
aa x aa
Phénotype des enfants
100% A
3A : 1a (3/4-1/4)
1 A : 1a (1/2-1/2)
100% a
Exemple : On a 305 phénotypes A et 112 phénotypes a. Donc un rapport approximatif 3 : 1.
On demande les parents.
Les parents sont Aa x Aa.
Si on a 2 gènes, étudier un seul gène à la fois.
Question 5 : Vu en classe (ou un semblable)
Question 6 : Difficile à expliquer
A et C sont faciles à comprendre..
c)
¼ x ¼ X ¼ = 1/64 C’est la très grande malchance d’avoir 3enfants malades.
d)
Avoir au moins 1 enfant en santé veut dire ne pas avoir tous ses enfants malades. La
totalité des possibilités est égale à 1oo% (ou 1 ou 64/64). Donc la totalité mdes
possibilité moins la possibilité d,avoir tous ses enfants malades 1 – (1/64) = 63/64
Question 7 : Vu en classe (ou un semblable)
Question 8 : Vu en classe (ou un semblable)
Question 9 : Vu en classe – un problème important pour la compréhension des probabilités.
Question 10 : Bien expliqué dans le solutionnaire du volume
Question 11 : Facile. Faites un arbre généalogique.
Question 12 : Ce n,est pas de la compréhension mais l,application d’une définition. La
pléiotropie désigne un gène qui a plusieurs effets. Si vous vous rappelez qu,un gène désigne
une protéine . prenez un défaut dans la myosine (protéine musculaire), il n,est pas difficile de
comprendre qu’un tel défaut a de gros effets : difficulté de la mitose, difficulté musculaires,
respiratoires, cardiaques, etc.
Question 12 : Même chose que 9
Question 13 : Beau problème. Ressemble au problème 1. Mais ici on a un gène épistasique
plutôt qu’un gène codominant. Il faut se rappeler que I inhibe toute coloration.
I = inhibe la couleur (couleur ne colle pas ou bloque l,enzyme qui transforme la tyrosine en
mélamine) (dominant) (épistasie sur P et p)
P = couleur pourpre (dominant)
pp = rouge (récessif)
On peut le résoudre par Punnett ou par probabilité. Le procédé par probabilité me paraît un
peu plus simple.
Je préfère par probabilité
Génotypes
% génotype
possibles
II PP
1/16 (1/4*1/4)
II Pp
2/16
II pp
1/16
Ii PP
2/16
Ii Pp
4/16
Ii pp
2/16
ii PP
1/16
ii Pp
2/16
Ii pp
1/16
TOTAL
16/16
Phénotypes
Blanc 1/16
Blanc 2/16
Blanc 1/16
Blanc 2/16
Blanc 4/16
Blanc 2/16
Pourpre 2/16
Pourpre 1/16
Rouge 1/16
% phénotype
12/16 Blanc
3/16 Pourpre
1/16 Rouge
16/16
Les génotypes et leur proportion sont dans les colonnes 1 et 2. Les phénotypes et leur proportion sont dans les
colonnes 1 et 2.
Question 14 : Vu en classe (ou un semblable)
Question 15 : Un gène dominant causant plus de doigts.
Je n’ai pas le temps de vous tracer de petits ronds et des carrés. Mais, faites un arbre
généalogique, ça aide. Ici, imaginez-le.
P
male ___P ?___
F1
x
femelle ___pp____
un enfant pp
Donc P est male Pp x
Et un Punnett montre
femelle pp
p
P
p
Pp (6 doigts)
pp (5 doigts)
Donc le père est hétérozygote Pp.
Je me demande ce qui arriverait avec PP ( 8 doigts par main ???)
Question 16 : Voir 9, pour raisonnement semblable.
Question 17 : Voir 13, pour raisonnement semblable.
B = Brun, b = blanc
J = Agouti (pointe de couleur jaune) -- gène épistasique.
Je préfère par probabilité.
Compléter le tableau :
Génotypes
possibles
BB JJ
BB Jj
BB bb
% génotype
Phénotypes
% phénotypes
1/16 (1/4*1/4)
2/16
1/16
Brun Agouti 1/16
Brun Agouti 2/16
Brun Uniforme 1/16
Brun Agouti
3/16
Brun Uniforme 1/16
Bb JJ
Bb Jj
TOTAL
2/16
4/16
2/16
1/16
2/16
1/16
16/16
Brun Agouti
6/16
Brun Uniforme 2/16
Blanc (agouti ?) 3/16
Blanc uniforme 1/16
16/16
Les phénotypes sont : 9 brun agouti : 3 brun uniforme : 4 blancs. J’aurais fait une différence entre blanc agouti
et blanc uniforme. Mais, ça se discute. Si l’épistasie ici fait disparaître toute couleur, alors il n’y a pas de
différence dans les blancs agouti ou uniforme.
Question 18 : Gène polygénique. Plusieurs gènes qui font le même travail. Ici, fabriquer des
enzymes qui font une hormone de croissance.
P AABBCC = géant aabbcc = nain
F1
100% AaBbCc
F2
7 phénotypes sont possibles
0 hormone , 1 hormone, 2 hormones , 3 hormones , 4 hormones , 5 hormones , 6 hormones
NAIN
MOYEN
GÉANT
On vous demande combien il y a de génotypes différents pour le phénotype moyen.
Désolé. Ça ne se calcule pas simplement, il faut réfléchir
Dans le groupe des moyens, on doit avoir 3 hormones (3 allèles fabriquant des hormones)
AABbcc AAbbCc AaBBcc aaBBCc AabbCC aaBbCC AaBbCc
Ça me paraît les seules 7 façons de placer 3 objets dans six positions.
Note : Pour le fun, calculons les probabilités
P:
AaBbCc x AaBbCc
AABbcc
AAbbCc
AaBBcc
aaBBCc
AabbCC
aaBbCC
¼ ½ ¼
¼ ¼ ½
½ ¼ ¼
¼ ¼ ½
½ ¼ ¼
¼ ½ ¼
2/64
2/64
2/64
2/64
2/64
2/64
Nous arrivons à 20/64 d’avoir des individus moyens. Voir p. 284, fig. 14.12.
AaBbCc
½ ½ ½
8/64
Téléchargement
Explore flashcards