L`héritage des parcs du XIXè siècle.key

publicité
L'héritage des parcs du XIXè siècle
Michelle Vallière, historienne de l’art. Doctorante Université de Perpignan
Dans les Pyrénées-Orientales, plus de 10 parcs
hérités des domaines bourgeois du XIXè s sont
aujourd'hui propriétés publiques :
à Toulouges, Prades, Arles-sur-Tech, Argelès,
Collioure, Perpignan, Saint-Cyprien, Thuir,
Villelongue dels Monts
Domaine, parc, jardin ...
Domaine :
c’est l’ensemble de propriétés liées à l’exploitation ou à l’agrément, ou les deux, de
grande étendue pouvant comprendre des fermes, des forêts, prairies, des étangs, des
rivières (Valerot, 1925)
Parc :
c’est une vaste étendue de terrain entouré d’une clôture, comprenant des plantations de haute futaie servant à la
chasse ou à la promenade. Il comporte des embellissements tels que jardin fruitier, potager. Lorsque l’ensemble
des bâtiments d’une ferme accompagne un pavillon d’habitation où le propriétaire tout en faisant valoir ses terres
veut jouir des délices de la campagne et que tout concoure à embellir cette habitation la propriété prend le nom
de parc agricole
Jardin :
le jardin est plus resserré dans ses limites
que le parc, il se prête aux détails. A
l’origine, le mot jardin désignait un enclos
de peu d’étendue où des légumes, des
fleurs, des fruits sont cultivés. A partir du
moment où la maison, l’habitation se trouve
dans une agglomération d’habitations, les
légumes, les fruits laissent place aux arbres
et arbustes d’ornement : le jardin devient
d’agrément. Le jardin d’utilité est le
complément nécessaire du domaine, du parc
: il est potager, fruitier.
Pourquoi un parc, un jardin ?
« Dans une société comme la nôtre, l’individu ne se juge pas
seulement par les apparences personnelles mais par l’ordre, la
grâce et l’harmonie qui règnent dans tout ce qui l’entoure » (Comte
de Choulot, L’art des jardins, 1863)
Résider en ville
« La villa du bourgeois aisé n’aurait pas
de raison d’être si elle n’était entourée
d’un jardin. » Arthur Mangin, L’art des
jardins, 1867
Exploiter ses terres
Produire
Recevoir, se reposer
Paraître …
Les modèles
Quelques ouvrages dans lesquels ont puisé les commanditaires, les
architectes, les paysagistes :
Boitard, l’art de composer et décorer les jardins, 1847
Comte de Choulot, l’art des jardins, 1863
Kraft, Maisons de campagne, 1864
Arthur Mangin, l’art des jardins, 1867
Edouard André, L’art des jardins, 1879
Alfred Gressent, Parcs et jardins, 1908
Jules Vacherot, Parcs et jardins, 1925
et les revues d’architecture, La Vie à la campagne, …
Les éléments de décor
Les « fabriques »
L’eau
Le végétal
D’hier à aujourd’hui
D’hier à aujourd’hui
1961
1942
1988
1997
2005
2016
Des propriétés devenues des mairies
Des propriétés devenues des musées
Des propriétés devenues des parcs publics
Des propriétés devenues des parcs publics
Ailleurs …
Téléchargement
Explore flashcards