col2016_6ad687cdce928a41408d02b8f89995f0

advertisement
Synthèse et criblage anticandidosique de quatre analogues structuraux du
Chlormidazole et du Luliconazole
Songuigama Coulibaly1, Jean-Paul D.U. N'guessan1, Aboudramane Koné2,
Hervé E. Ménan3, Drissa Sissouma2, Mahama Ouattara1*
1
Laboratoire de Chimie Thérapeutique et Biomolécules, UFR Sciences Pharmaceutiques,
Université FHB, 01 BP V34 Abidjan, Côte d’Ivoire
2
Laboratoire de Chimie Organique et de Substances Naturelles, UFR SSMT, Université
FHB, 01 BP V34 Abidjan, Côte d’Ivoire
3.
Laboratoire de Parasitologie-Mycologie-Zoologie, UFR Sciences Pharmaceutiques,
Université FHB, 01 BP V34 Abidjan, Côte d’Ivoire
INTRODUCTION: La thérapeutique antifongique est confrontée aujourd'hui à un
double défi, celui de la pharmacorésistance de la plus part des espèces du genre
Candida et l'émergence de nouvelles espèces pathogènes de Candida auparavant
très peu représenté en infectiologie. Face à cette situation la recherche de nouvelles
molécules plus efficaces échappant au phénomène de pharmacorésistance est
devenue une urgence. C'est dans ce contexte que nous avons conceptualisé de
nouvelles molécules benzimidazolyl-dimercaptopropénones par analogie structurale
au Luliconazole et au Chlormidazole. L'objet du présent travail est la synthèse et le
criblage antifongiques desdites molécules.
METHODES: Les benzimidazolyl-dimercaptopropénones ont été obtenu par
synthèse chimique totale à partir du 2-acétylbenzimidazole. La N-benzylation de ce
dernier, suivit d'une condensation avec le disulfure de carbone conduit aux dérivés
benzimidazolyl-dimercaptopropénones attendues, après une réaction de S-alkylation.
Les activités anticandidosiques desdits dérivés exprimées en diamètre d’inhibition
(DI) ont été déterminées in vitro par la technique de « bioautographie » sur trois
espèces de Candida (C. albicans, C. tropicalis, C. famata) comparativement au
Chlormidazole la substance de référence.
RESULTATS: Quatre dérivés benzimidazolyl-dimercaptopropénones ont été
synthétisés et caractérisés par les méthodes spectroscopiques. Parmi, ceux-ci les
composés 1 et 2, caractérisés par l’absence d’atomes de chlore sur le groupement
N-benzyle possèdent des activités anticandidosiques sur les trois espèces de
Candida avec des DI variant de 09 à 26 mm. Paradoxalement les dérivés chlorés
(composés 3 et 4), à l’instar des azolés antifongiques qui possèdent tous des atomes
d’halogènes sur leur groupement benzyle n’ont présentés aucune activité sur les trois
espèces de Candida (DI= 0 mm).
CONCLUSION: Au final, le composé 2 peut être retenu comme la « molécule hit » à
partir de laquelle d’autres pharmacomodulations pourront être entreprises en vue
d’obtenir un candidat-médicament pour le développement pharmacochimique d’une
nouvelle classe d’antifongiques à profil de benzimidazolyl-dimercaptopropénone.
Mots clés : Conceptualisation, Benzimidazole, Dimercaptopropénone,
Anticandidosique.
Téléchargement