lire la newsletter

publicité
Bourgogne Angels,
la lettre
L’édito
Les business angels, de la Bourgogne
à la Bourgogne-Franche-Comté
Par Pierre Vieillard, président de Bourgogne Angels
L
’investissement des business angels est reparti à la hausse en 2015 (lire cicontre) et il faut s’en féliciter. Les résultats de Bourgogne Angels sont conformes
à cette tendance puisque, pendant cette période, 11 projets ont été financés
ou re-financés pour un montant total investi par les membres de l’association de
565.000 euros et une somme totale levée de 2,142 millions d’euros, soit un effet de
levier de 3,8.
Les business angels, essentiellement implantés au cœur des grands bassins
économiques, investissent dans toutes les régions de France. Mais les sommes
engagées dans les deux régions du Grand Est
ne représentent que 3,1 % de cet engagement
Il est primordial que les
national. Ce chiffre s’explique en partie car
porteurs de projet francspour l’heure, les business angels ne sont pas
comtois bénéficient, eux aussi, présents en Franche-Comté.
Notre réseau est bien identifié maintenant
de l’accompagnement de
par les acteurs locaux de l’écosystème de
proximité proposé par les
l’accompagnement des entrepreneurs. Nous
business angels !
étudions des projets francs-comtois et
plusieurs d’entre eux ont été accompagnés,
nous avons un partenariat avec l’Incubateur FC, nous soutenons la candidature à
la labellisation FrenchTech MedTech du Grand Besançon et la création de la grande
région a été au cœur de notre convention de septembre dernier.
Nous souhaitons maintenant passer à la vitesse supérieure et accueillir des
investisseurs francs-comtois au sein de notre réseau. Il est primordial que les
entreprises de ce territoire puissent, elles aussi, bénéficier de l’accompagnement
proposé par les business angels. Cela ne peut se faire de manière optimale sans des
investisseurs à proximité ! Rendez-vous pour cela au petit-déjeuner de présentation
que nous organisons à Temis le 2 juin prochain avec le Grand Besançon.
L’actualité
I Radioo convainc les Bourgogne Angels
A
nthony Moussu, qui dirige la société I Radioo,
a levé récemment des fonds auprès des investisseurs de Bourgogne Angels.
Cette jeune entreprise diffuse de la publicité et de la
musique adaptée au sein d’espaces publics à haute fréquentation (piscines, patinoires,
complexes sportifs) en installant des PC connectés, chez les diffuseurs. Elle implante
ainsi chez ses clients des système automatisés et autonomes. Son procédé intègre
en outre un système de mixage et d’assemblage de la musique et de la publicité, qui
garantit une grande qualité d’écoute.
Le dirigeant a déjà convaincu de nombreux diffuseurs et des annonceurs prestigieux.
Il envisage un développement au niveau européen. La détermination dont il a fait
preuve en conduisant sa levée de fonds auprès des Bourgogne Angels laisse à penser
qu’il a les qualités pour relever ce défi.
www.iradioo.fr - Contact : anthony.moussu@iradioo.fr
N°11, mai 2016
www.bourgogneangels.com
contact@bourgogneangels.com
03 80 72 59 31 - 07 87 81 12 32
Retrouvez-nous
sur les réseaux
sociaux :
Espace partenaire
L’actualité
La fiscalité de l’investissement au capital Pour un sommeil de qualité...
des PME à compter du 1er janvier 2016
illowKnights.com
Par Pascal Huguenin, avocat associé - du
Parc-Curtil & associés, et Jean-Marie Garinot,
consultant - du Parc-Curtil & associés, maître
de conférences à l’université de Bourgogne.
L
’investissement au capital des PME ouvre droit à une réduction de l’impôt sur le revenu (IR) ou de l’ISF (impôt de
solidarité sur la fortune). Cela facilite l’activité des jeunes
entrepreneurs, notamment lorsqu’ils n’ont pas accès au financement bancaire, tout en permettant aux business angels de bénéficier d’un avantage fiscal. Au 1er janvier 2016, le dispositif IRPME, dit « réduction Madelin », et le dispositif ISF-PME sont
modifiés.
Ce qui change
u La réduction d’IR, qui devait prendre fin au 31 décembre 2016,
est pérennisée et toute référence à une date limite est supprimée.
Les conditions d’application sont par ailleurs alignées sur celles
de la réduction ISF-PME. Si le montant de la réduction demeure
inchangé (18 % dans la limite de 50.000 euros par an pour une
personne seule), cette dernière est dorénavant ouverte à toutes
les PME créées il y a moins de 7 ans (contre 5 ans auparavant).
Initialement limité aux sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés, le champ d’application du texte est élargi aux sociétés de capitaux ayant exercé l’option temporaire pour le régime des sociétés
de personnes (qui permet d’imputer les éventuels déficits sur les
autres revenus des associés).
Comme en matière d’IR-PME, le montant de la réduction
d’ISF-PME demeure inchangé (50 % des sommes investies dans
la limite de 45.000 euros). Toutefois, l’investisseur déjà associé ou
actionnaire ne peut plus bénéficier du dispositif pour une autre
augmentation de capital, sauf
s’il s’agit d’un investissement
dit « de suivi ». Cette nouvelle
condition, introduite pour
les souscriptions réalisées à
compter du 1er janvier 2016,
oblige notamment la société bénéficiaire, assistée de ses
conseils, à anticiper les levées
de fonds futures et prive de
la réduction d’impôt le souscripteur qui n’en avait pas revendiqué l’application lors du
premier apport. Surtout, la réduction ISF-PME est désormais
réservée, sauf exception, aux entreprises de moins de 7 ans, alors
qu’aucune durée d’existence n’était auparavant imposée par la loi.
u
Ce qui ne change pas
Comme précédemment, les titres reçus doivent être conservés
jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la
souscription, sous peine de remise en cause des réductions.
La philosophie du dispositif est conservée, c’est l’important, mais
on aurait pu espérer que le législateur, dans ces aménagements,
augmente le plafond et le taux des réduction d’impôt.
Ils contribuent à notre activité…
P
est
le premier site internet dédié au « mieux
dormir ». Pas de literie, pas
de médicaments, mais de
nombreuses solutions démontrées pour améliorer la qualité de
vos nuits, vous réveiller selon vos cycles de sommeil, faciliter
votre endormissement ou promouvoir la sieste… Le site propose
aussi des questionnaires et des conseils pour adoucir vos nuits.
Lancé fin 2015 par la jeune pousse dijonnaise Les Marchands de
sable, le site a pour objectif d’apporter des solutions concrètes aux
quelque 70 % de Français qui souhaitent dormir plus ou mieux.
Les Bourgogne Angels ont rejoint l’aventure en participant à une
levée de fonds de 200.000 euros. Objectif : S’implanter sur un
marché novateur et faire la différence avec la vente en ligne de
produits certifiés.
www.PillowKnights.com
FoodTech : c’est parti !
L
a candidature FrenchTech de Dijon Bourgogne Franche-Comté
pour le secteur FoodTech a, entre
autres, pour objectifs d’attirer, de fixer
et de retenir des talents et entrepreneurs et d’accélérer le développement
de start-ups et des entreprises de croissance sur le territoire. Dans ce contexte,
il était logique que Bourgogne Angels
apporte son soutien à cette initiative qui
présente de nombreux atouts. C’est ce que Philippe Winter, président d’honneur de Bourgogne Angels, a rappelé lors du forum
de lancement qui s’est tenu le 16 mars devant plus de 250 personnes venues montrer leur volonté de faire ensemble « la révolution numérique de la fourche à la fourchette ».
Espace partenaire
Rendez-vous aux Cafés de la création
C
omment construire son projet
? Quelles formalités ? Comment le chiffrer et le financer
? Quelles aides ? Quel statut social ?
Quelle protection juridique ? Des spécialistes du Crédit agricole
accompagnés de 10 autres experts ont répondu à ces questions
lors du premier Café de la création le 28 avril. « Les Cafés de la
création, c’est un concept original créé par le Crédit agricole, explique Isabelle Augrain, directrice des marchés des particuliers,
des professionnels, du marketing, du multicanal et de l’innovation au Crédit agricole Champagne-Bourgogne. Autour d’un
café, les créateurs d’entreprise trouvent des contacts utiles pour mener à bien leur projet. Avocat, notaire, comptable, banquier… sont
tous là pour écouter, répondre aux questions et guider avec bienveillance les porteurs de projet, qu’ils soient étudiants, salariés, demandeurs d’emploi, retraités… clients ou pas du Crédit agricole ! »
Le dernier jeudi de chaque mois (prochains rendez-vous les 26
mai et 30 juin), de 8h30 à 11h, à la brasserie La Lib, 8 place de
la Libération à Dijon. Infos : www.ca-cb.fr
Téléchargement
Random flashcards
aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Chats

2 Cartes clodel34

Créer des cartes mémoire