Culture générale

advertisement
CULTURE GENERALE TOME 1
Fiche 1 : le libéralisme
I) Connaissances incontournables
59
A. Le libéralisme politique
L’individualisme
L’Etat limité par le droit
Neutralité de l’Etat
Représentation politique
B. Le libéralisme économique
C. L’unité du libéralisme
II) Grandes problématiques
65
La liberté, pour quoi faire ?
III) thème de réflexion
66
Pensez-vous comme Alexis de Tocqueville qu' « il n'y a rien de plus familier à l'homme que de reconnaître
une sagesse dans celui qui l'opprime » ?
Fiche 2 : l’Etat
I) Connaissances incontournables
109
- La lente émergence de l'Etat moderne
- La crainte du dépérissement de l’Etat
- La réforme de l’Etat
- Etat et société civile
II) Grandes problématiques
113
Quelles marges de manœuvre pour les politiques ?
- L’émergence croissante de l’idéologie économique a concurrencé les politiques.
- Les obligations internationales sont rendues effectives par un Etat de droit en mutation.
- La complexité du monde moderne contribue à réduire le rôle des politiques concurrencés par de
nouveaux acteurs dans une société transparente.
- Le besoin de politique conduit à de nouvelles modalités d’intervention.
III) Dissertation
117
Les pouvoirs dans la société contemporaine
I) La société contemporaine consacre le modèle de l’Etat moderne, auteur d’une unification autant que
d’une fragmentation des pouvoirs.
II) Le changement d’échelle récent introduit par la globalisation, qui étend l’échelle de la société à celle du
monde, remet en partie en jeu la répartition moderne des pouvoirs dans la société.
Fiche 3: la République
I) Connaissances incontournables
169
II) Grandes problématiques
173
Les communautés contre la République ?
III) Thème de réflexion
174
Liberté, égalité, fraternité
Fiche 4 : Histoire - mémoire
I) Connaissances incontournables
-
249
L’affaiblissement de la mémoire collective brise le lien organique entre mémoire et Histoire
La mémoire devient alors l’objet de décisions politiques et sociales qui conduisent à une opposition
croissante entre Histoire et mémoire
La mémoire collective ne peut demeurer vivante que si elle est alimentée par les travaux
historiques qui lui donnent chair
La critique publique des travaux historiques reste nécessaire afin de préserver l’autonomie relative
de l’Histoire et de la mémoire
II) Grandes problématiques
La fin de l’histoire ?
Le devoir de mémoire
Histoire et mémoire : le cas des lois mémorielles
252
III) Thèmes de réflexion
255
Peut-on tirer des leçons de l’histoire ?
255
I - La connaissance de l’histoire permet de mieux appréhender le présent et l’avenir
A - L’histoire renseigne sur la permanence de la nature humaine
B - Les leçons de l’histoire invitent à la vigilance
II - Ce serait faire injure au présent et à l’avenir que de les enfermer dans les problématiques du passé
A - Le présent et l’avenir sont irréductibles au passé
B - L’avenir est ouvert et imprévisible
Fiche 5 : les frontières
I) Connaissances incontournables
301
- La frontière : une ligne (de front) ou une zone (de rencontres) ?
- Si la frontière semble une notion dépassée, les frontières s’imposent toujours.
- Toute société a besoin de frontière.
« Les nouvelles frontières » : manipulation et lieu imaginaire.
II) Grandes problématiques
304
Les idées ont-elles des frontières ?
III) Thème de réflexion
306
Existe-t-il une culture mondiale ?
I- La mondialisation contribue au développement d’une culture mondiale.
II- La résistance à l’américanisation est passée par une résurgence, lourde de menaces, des revendications
identitaires.
CULTURE GENERALE TOME 2
Fiche 6 : la nature
I) Connaissances incontournables
3
- Le respect de la nature est d’abord une crainte face à un ordre immuable et conduit à rejeter toute idée
de progrès.
- La rupture moderne consiste en la mécanisation de la nature dans un souci d’affirmation de l’individu.
- La mutation intervenue dans l’essence même de la technique menace de détruire la nature et de se
retourner contre l’humanité.
- Concilier la poursuite du progrès technique et le respect de la nature suppose une frontière éthique.
II) Thèmes de réflexion
6
Thème n°1 : La fin de l’exception humaine ?
Thème n°2 : L’animal
Fiche 7 : guerre et paix
I) Connaissances incontournables
-
39
La guerre, valeur autrefois absolue
La paix est aujourd'hui recherchée en réaction aux excès de la guerre
le 11 septembre où l’entrée dans l’après-guerre froide
II) Grandes problématiques
42
Peut-on parler de guerre juste ?
- Parce qu'il est possible de distinguer plusieurs types de guerres, il apparaît que le pacifisme ne
peut incarner le droit et, par conséquent, que la définition d'une guerre juste est possible.
- Malgré des critères apparemment objectifs, ni les fins ni les moyens d'une guerre ne permettent
de déterminer qu'il s'agit d'une guerre absolument juste.
III) Thème de réflexion
45
« La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens » Clausewitz.
Si les guerres du XXe siècle ont été hantées par les idéologies, l’espoir de la rationalisation des conflits n’a
pas été abandonné (I). Aussi faut-il reconnaître que si la paix perpétuelle est un objectif irréaliste, la
politique doit encore et toujours s’efforcer de régler les conflits au moindre coût (II).
Fiche 8: la violence
I) Connaissances incontournables
-
69
Violence individuelle et contrat social
La violence de notre société moderne
La violence est un moteur de l’histoire
Le pacte social doit être sans cesse refondé pour juguler la violence
II) Thèmes de réflexion
73
Thème 1 : La violence est-elle nécessaire ?
Thème 2 : La société est-elle violente ?
Fiche 9 : la peur
I) Connaissances incontournables
-
111
La peur de la mort a été dépassée par la recherche d’une sécurité absolue
La multiplication des peurs quotidiennes favorisée par les sociétés modernes
L’instrumentalisation de la peur a facilité l’avènement de la terreur
La peur : élément incontournable et indispensable
II) Grandes problématiques
116
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Que pensez-vous de cette affirmation de Rabelais ?
I. L'essor des sciences en occident depuis le XVIe siècle a entraîné un bouleversement des rapports
traditionnels entre science et conscience.
A. Les conditions d'émergence du progrès scientifique supposent une autonomie de la science, qui
relativise nécessairement la norme morale.
B. La remise en cause de cette autonomie, dont l'étendue ne semble pas pouvoir être contenue
dans des limites toujours moralement acceptables, conduit à poser en des termes nouveaux la relation
entre progrès scientifique et morale.
II. Il reste que le progrès scientifique n'a de sens véritable qu'en référence à une norme éthique admise par
le plus-grand nombre et dépourvue de transcendance absolue.
A. Les dévoiements d'une idéologie du progrès qui l'instituerait comme une fin en soi.
B. Le besoin d'éthique tient autant à la dilution des valeurs traditionnelles qu'au fait qu'elles sont de
toute façon inadaptées aux problèmes que pose aujourd'hui la science.
III) Thème de réflexion
L'éthique est-elle un obstacle au progrès ?
121
Fiche 10 : la justice sociale
I) Connaissances incontournables
133
Doctrines de la justice dans l’Antiquité
Modernité, justice sociale et contrat
La passion de l’égalité
II) Thème de réflexion
135
Thème n°1 : Peut-on concilier égalité et équité : la réponse de John Rawls.
Thème n°2 : « La diversité est le principe fondamental de la vie. Qu'est-ce qui fait de nous des êtres à part
entière ? La différence. » Swami Vivekananda (penseur indien).
Fiche 11 : la crise
-
Ecoutons parler la langue
191
-
La temporalité de la crise
191
Thème n° 1 : La crise politique
Thème n° 2 : La crise du sujet
Fiche 12 : Villes et campagnes
I) Connaissances incontournables
217
Les atouts de la ville aux fondements d'une croissance continue
Les atouts de la ville
La croissance, un invariant spécifique aux villes
Les limites du développement urbain
Les villes ont toujours été l’objet de critiques
L'opinion actuelle n'adhère pas plus à certaines formes de développement urbain.
Le mythe de la ville fragilisé
Les déséquilibres sociaux urbains
Les politiques de la ville
Quelle politique urbaine ?
L’urbanisme permet de projeter la ville
Une approche plurielle de la banlieue
II) Thèmes de réflexion
223
Thème n°1 : Quel avenir pour le monde rural ?
Thème n°2 : La ville
La ville moderne comme cité : la question politique
La démocratie urbaine
La cité moderne comme ville : la question architecturale
La culture urbaine
Fiche 13 : le travail
I) Connaissances incontournables
247
Le rejet traditionnel du travail
Le travail, socle des sociétés modernes
La contestation de la valeur travail
II) Thèmes de réflexion
249
Thème n°1 : La fin du travail ?
Thème n°2 : Plan de travail "Quel sens pour le travail ?"
I) La perte de sens du travail : au-delà de la remise en cause du travail, la fragilisation du lien social
II) Indispensable, le travail est une activité liée à une certaine vision de la société. Son sens est puisé dans
la société.
Fiche 14 : l’école
I) Connaissances incontournables
- Quel(s) lieu(x) ?
- Quelles(s) finalité(s) ?
285
- Quelle(s) sélection(s) ?
- Que reste t-il de l’école républicaine ?
- quelles conditions pour l’éducation ?
II) Grandes problématiques
288
III) Thème de réflexion : La sélection
292
I - La sélection apparaît comme un processus à la fois naturel et culturel, qui est à la fois potentiellement
fécond et dangereux
A - La sélection comme loi naturelle
B - La sélection comme exigence politique
II - Les aberrations historiques de la sélection obligent à repenser la sélection dans un monde
démocratique
A - Les aberrations du darwinisme social
B- Les défis de la sélection dans un monde démocratique
Fiche 15 : les médias
I) Connaissances incontournables
313
Medias et démocratie
Le quatrième pouvoir ?
L’image et la société du spectacle
II) Grandes problématiques
314
Les citoyens sont-ils manipulés par les medias ?
III) Thème de réflexion
315
Le pouvoir de la communication.315
I - La communication a une vocation démocratique
A - La communication est essentielle à la démocratie
B - La communication médiatique semble particulièrement bien adaptée pour refonder la
démocratie
II - La communication moderne peut enrayer la démocratie:
A - Les médias impliquent une communication assez unilatérale (médiacratie)
B - Les médias impliquent une rhétorique assez contestable (médio-cratie)
Fiche 18 : le sport
I) Connaissances incontournables
347
II) Grandes problématiques
348
Sportif dopé ou société droguée ?
III) Thèmes de réflexion
349
Le sport dans la société contemporaine349
I – L’utilité du sport dans une société vouée au culte de la performance
A) Une utilité certaine…
B) …dans une société marquée par l’essor du spectacle et le culte de la performance
II – Une place ambigüe dans la société contemporaine
A) Le sport instrumentalisé ?
B) Des sociétés contemporaines trompées ?
Téléchargement