acrosyndrome4_acrocyanose et livedo

advertisement
ACROCYANOSE ET LIVEDO :
QUE FAUT-IL RETENIR ?
(Conseils à suivre)
Vos pieds et vos mains sont en permanence, ou presque, froids et violacés. Paradoxalement,
lorsqu’ils se réchauffent, ils deviennent parfois brûlants, rouge et gonflés. Votre peau a un
aspect marbré …
Ces symptômes, qui apparaissent généralement au début de l’âge adulte, sont regroupés sous les noms
d’acrocyanose et de livedo.
Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un trouble fonctionnel (troubles du tonus) touchant les artérioles et les
veinules de la peau et des extrémités, qui traduit une mauvaise tolérance au froid et une difficulté d’adaptation
aux variations brusques de température.
En hiver : la sensation de froid crée un inconfort, votre peau devient sèche et fragile et vous pouvez souffrir
d’engelures et de gerçures.
En été : vos mains et vos pieds peuvent devenir brûlants et gonfler au point de vous empêcher de porter des
bijoux ou de vous chausser normalement.
L’acrocyanose et le livedo ne sont pas graves, il sont seulement inesthétiques et handicapants.
L’aspect rouge violacé de vos mains, de vos pieds ou de votre peau peut vous inquiéter, mais à tort, car vos
artères, vos veines et même votre cœur sont parfaitement sains. L’avenir ne doit pas non plus vous angoisser,
car ces troubles ne s’aggravent pas avec l’âge, et parfois même s’améliorent …
Ces troubles, en raison de leur origine vraisemblablement génétique, sont difficiles à traiter.
S’il n’existe aucun médicament qui permette de changer la couleur, certaines thérapeutiques peuvent être
utiles, tels que les toniques veineux et les collants de contention qui améliorent la sensation d’inconfort et de
gonflement, ou les vitamines A et D et les vasodilatateurs artériels, qui peuvent permettre de passer le cap
difficile des hivers froids et humides, et de prévenir l’apparition d’engelures.
Toutefois, aucune de ces thérapeutiques n’est miraculeuse.
Le traitement repose avant tout sur la prévention.
Acrocyanose et livedo – Conseils à suivre :
CE QU’IL FAUT FAIRE
1- Protéger les extrémités du froid et de l’humidité :
Les mains en portant des gants (fourrés ou double paire de gants, gants de soie …), et les pieds en portant des
chaussures confortables, larges, chaudes et isolantes.
2- Eviter de porter des chaussures serrées (escarpins, ballerines …) lorsque la température est inférieure
à 8°-10° Celsius.
CE QUI AGGRAVE
1- Le tabac.
2- L’amaigrissement brutal et mal contrôlé (éviter de « sauter » les repas).
3- Un poids inférieur à la normale.
4- Le froid (d’autant plus mal toléré que l’organisme est en dessous de ses réserves énergétiques).
CE QUI AMELIORE
1- L’alimentation équilibrée et suffisamment énergétique, riche en fibres, en glucides lents, en fruits et
en légumes, en fruits secs et en oléagineux.
2- L’activité physique régulière (favorise l’oxygénation tissulaire).
Téléchargement