Année 2014

advertisement
Examen professionnel pour l’avancement au grade de
technicien supérieur principal de l’économie et l’industrie
(année 2014)
Décembre 2014 - Février 2015
Rapport du président du jury :
Didier LANSIAUX,
Ingénieur général des mines,
Secrétaire général du Conseil général de l’économie,
de l’industrie, de l’énergie et des technologies.
I.
Dispositions générales
Les techniciens supérieurs de l’économie et de l’industrie (TSEI), corps régi par le décret
n° 2012-984 du 22 août 2012, peuvent accéder au grade supérieur, technicien supérieur
principal de l’économie et de l’industrie (TSPEI), par 2 voies (article 17 du décret susvisé) : la
liste d’aptitude et l’examen professionnel.
L’examen professionnel est ouvert aux TSEI justifiant, au 31 décembre de l’année au titre de
laquelle l’examen est organisé (dans le cas présent 2014), d’au moins 1 an dans le
4ème échelon du premier grade et d’au moins 3 années de services effectifs dans un corps,
cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.
L’examen professionnel comporte deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale
d’admission.
a)
Epreuve écrite d’admissibilité n° 1 (durée 4 heures – coefficient 2)
Rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier documentaire de 35 pages maximum
relatif aux grands axes des activités des ministères employeurs, sans négliger l’actualité s’y
rapportant.
Cette épreuve a pour objet d’évaluer l’esprit de synthèse du candidat et sa capacité à
composer de façon claire et structurée.
b) Epreuve écrite d’admissibilité n° 2 (durée 2 heures – coefficient 2)
Etude de cas se rapportant à un sujet portant sur l’une des disciplines suivantes, choisie par
le candidat lors de son inscription ;
c)
Véhicules ;
Equipements sous pression ;
Canalisations de transport et de distribution, utilisation domestique du gaz ;
Métrologie ;
Développement économique ;
Environnement et sécurité industriels ;
Sol/sous-sol ;
Energie ;
Nucléaire et radioprotection.
Epreuve orale d’admission (durée 30 minutes, dont 10 minutes au plus de
présentation – coefficient 2)
Entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat à exercer
le métier de technicien supérieur principal de l’économie et de l’industrie ainsi qu’à
reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.
Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat de ses
connaissances et compétences acquises et de son expérience professionnelle, d’une durée
de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la
reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP).
Cet entretien comporte également
connaissances générales du candidat.
un
échange
libre permettant
d’apprécier
Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation. Le dossier de RAEP n’est pas noté.
Page 2 sur 5
les
II.
Le déroulement de l’examen professionnel – 2014
a) Le jury : fixé par l’arrêté ministériel du 6 juin 2013, la composition du jury
est la suivante :
-
un ingénieur général des Mines, président,
le directeur général de la compétitivité, de l’industrie et des services ou son
représentant, exerçant par ailleurs la fonction de vice-président du jury,
un fonctionnaire de catégorie A du ministère chargé de l’industrie,
un fonctionnaire appartenant au corps des ingénieurs de l’industrie et des mines,
un technicien supérieur en chef de l’économie.
La composition nominative du jury a été fixée par arrêté du 4 novembre 2014.
Des examinateurs particuliers ont par ailleurs été désignés pour proposer les sujets de
l’épreuve écrite d’amissibilité n° 2 (option) et corriger et noter les copies.
b) Les postes offerts et les candidats : le nombre de postes de TSPEI offerts a été
de 15.
48 candidats se sont inscrits ; leur répartition entre les disciplines d’option de l’épreuve
d’admissibilité n° 2 (cf. I-b ci-dessus) est la suivante :
c)
véhicules : 42
Métrologie : 5
Sol/sous-sol : 1
Les épreuves écrites : elles ont eu lieu le 11 décembre 2014.
Aucun incident n’a été relevé pendant le déroulement de ces épreuves.
d) Les résultats des épreuves écrites : réunion en jury d’admissibilité le 15
février 2015.
Le jury, sur le rapport des examinateurs spécialisés, a constaté les résultats
suivants :
-
-
-
-
Note de synthèse (épreuve n°1) :
 éventail des notes : 6,25 à 16/20
 moyenne : 10,30/20
Option « véhicules » de l’épreuve n°2 :
 éventail des notes : 3 à 13,50/20
 moyenne 7,8/20
Le niveau moyen a été jugé très faible par les examinateurs.
Option « métrologie » de l’épreuve n°2 :
 éventail des notes 9,50 à 15,50/20
 moyenne : 11,41/20
Option « sol-sous-sol » de l’épreuve n°2 (un seul candidat ayant choisi cette
discipline, les résultats ne donneront pas lieu à commentaires).
Page 3 sur 5
Au vu des nombres totaux de points obtenus par les candidats, le jury a déclaré admissibles
21 candidats pour un nombre de postes à pourvoir de 15.
e)
-
-
-
L’épreuve orale d’admission
Elle s’est déroulée du 16 au 18 février 2015.
Chaque candidat a bénéficié d’un entretien avec le jury d’une durée de 30 minutes.
Dans chaque cas, le président de jury a laissé au candidat un temps de 5 à
10 minutes pour lui permettre de se présenter, et notamment de détailler son
parcours professionnel.
De l’ordre d’une semaine avant l’épreuve, chaque membre du jury a par ailleurs été
mis en possession des dossiers RAEP des candidats. Ce dossier n’a pas, en tant
que tel, été noté.
Le jury disposait, pour l’aider dans l’évaluation chiffrée des candidats, d’une grillebarème comportant 4 rubriques :
 présentation du candidat,
 ses connaissances professionnelles,
 son « savoir être »,
 ses motivations.
L’épreuve s’est parfaitement déroulée, sans le moindre incident.
L’importance du rôle du secrétariat de l’examen (SG/DRH2D) tout au long du processus, et
notamment dans l’organisation de l’épreuve orale, doit ici être soulignée.
A l’issue des entretiens, le jury a siégé en jury final d’admission, et au vu des
résultats globaux obtenus par les candidats, a dressé la liste des 15 lauréats.
En accord avec le représentant du gestionnaire de corps, il n’a pas été jugé utile d’établir
une liste complémentaire.
-
III.
Quelques observations du président de jury
-
On observe en premier lieu une grande hétérogénéité des parcours professionnels
des candidats tenant, d’une part, à la diversité des recrutements dans le corps des
experts techniques des services extérieurs qui constitue la base du corps des TSEI
(ex professionnels du secteur automobile notamment, anciens militaires, …), et
d’autre part, à la diversité des emplois occupés par les TSEI depuis l’externalisation
du contrôle technique des véhicules poids lourds en 2005 (certains techniciens ont
continué à opérer en DRIRE puis en DREAL ou DIRECCTE en poursuivant leur
investissement dans leur métier d’origine, d’autres ont pris d’autres fonctions –
notamment transversales – dans ces entités, d’autres encore ont connu ou
connaissent encore une période de mise à disposition dans des unités diverses où
ils exercent des métiers différents voire sans lien avec les métiers de base du
TSEI.
Cette grande hétérogénéité des parcours a interpellé le jury en terme d’équité de
traitement des candidats, qui s’est employé à apprécier objectivement les mérites
de chacun quel que soit son parcours professionnel.
Une grande hétérogénéité s’observe dans les résultats obtenus dans toutes les
épreuves, écrites et orales. Ce fait tient probablement en partie à l’hétérogénéité de
parcours mentionnée précédemment, mais aussi manifestement (c’est patent à
l’oral), au degré de préparation des candidats très variable d’un candidat à l’autre.
Page 4 sur 5
Certains candidats, par exemple, ont eu beaucoup de difficultés à se présenter en
tenant le temps minimal de 5 minutes, alors que cet exercice constitue
systématiquement l’entrée en matière de l’entretien et que chacun devrait s’y
préparer.
Le jury a été frappé du manque de curiosité (« ouverture sur le monde ») relevé
chez un nombre important de candidats qui ne semblent s’intéresser qu’au cadre
étroit de leur activité quotidienne.
Le Président du jury,
Didier LANSIAUX
Page 5 sur 5
Téléchargement