Telechargé par Media Stargabon

organisation du travail

publicité
Chapitre II : Travail et emploi
Section I : organisation du travail
et croissance
Section II : Croissance, progrès
technique et emploi
Cours de TES
LFCDG
Londres oct. 2010
Ch. ADOL
Section I : L’organisation du travail et ses liens avec la
croissance
I) Organisation du travail et croissance
Introduction : la division du travail : Définition et enjeux
•Organisation du travail : quels enjeux? Doc. 1 p 98)
•Définir la division du travail (Doc. 2 p 98)
•La Division du travail au cœur de la création de
richesses(doc. 3 p 99 )
•Organisation du travail, productivité et croissance (Doc. 5
p 100)
A) La division du travail, de Smith à la régulation fordiste
1) Le taylorisme
•Smith, la précurseur de la division du travail (Doc.)
• Taylor et la double division du travail (Doc. 7 p 101)
2) Le fordisme
•Une innovation technique (Doc. 8 p 102)
•Une innovation sociale
•Un mode de régulation (Doc. 9 p 102 et Doc.)
B) Le système tayloro-fordiste : entre remise en cause
et adaptation
1) La remise en cause du système tayloro- fordiste
a) facteurs economiques et sociaux(Doc. 10
Ap 103 , Doc. 10 B)
•Crise du travail
•Incapacité à faire face à un marché changeant
•Perte de compétitivité hors Px
•Saturation de la D
• Rdts marginaux décroissants
b) La crise de la régulation fordiste
•Concurrence internationale
•Ralentissement des gains de Pté
•Fin du compromis fordiste
2) Le toyotisme : Une alternative ?
a) La logique du toyotisme
•Le toyotisme (Doc. 11 p 104)
•La logique des flux tendus (Doc. )
b) Vers un nouveau productivisme
•L’extension du néo taylorisme (Doc. 12 p 104 + Doc. 13 )
• dans les services (restauration, commerce)
•Dans les modes de P° (franchises, normes, production
déconcentrée)
• Une dégradation des conditions de travail ( Doc. 16 p 107)
Sujet bac ; dissert°
Dans quelle mesure l’organisation du
travail est elle un facteur de croissance ?
Intro :
Modernité et rationnalisation
Smith, Taylor et ford : généralisation de
l ’organisation du travail
Croissance fin XIXème et 30 glorieuses
mais crise depuis
Pbq : OST a t elle favorisé la croissance
?
I) l ’organisation du travail a permis la
croissance des 30 glorieuses
A) L’organisation du travail permet des
gains de productivité
1) Effet des gains de Pté
2) Une bonne utilisation de la M.O.
B) Le compromis fordiste explique la
croissance
1) Une production de masse
2) Une consommation de masse
II) Un mode d’organisation à bout de souffle
A) L’échec de la régulation fordiste
1) remise en cause du taylorisme
2) La loi des rendements décroissants
B) Recherche d’une autre organisation du
travail pour relancer la croissance
1) Les NFOT et leurs limites
2) L’extension du taylorisme
Ouverture : Nouvelle régulation
Les NFOT marquent elles la fin du taylorisme?
I) NFOT remettent en cause les principes tayloriens
A) Les NFOT s’inscrivent en rupture avec les principes tayloriens
1. Rupture avec la div° horizontale du travail
• Elargissement des taches
• Divivion des taches
2) Rupture avec la division verticale
• Groupes semi autonomes
• Cercles de qualité
B) De nouvelles méthodes de P°
1) Le toyotisme en rupture avec la logique fordienne
• Système de l’aval vers l’amont
• Système de flux tendus/5 zéros
2) De nouvelles formes organisationnelles
• Informatisation
• La fin des contremaitres
II) les principes tayloriens n’ont pas pour autan disparu
A) Les principes tayloriens persistent
1. Comme org° du travail
•Même dominant le taylorisme ne s’est jamais appliqué partout
•Les NFOT s’accompagnent du travail à la chaine
2) Comme mode production
•Produits variés au cœur standardisés
•Taylorisme décentralisé
B) Extension de la logique taylorienne
1) Dans l’industrie
•Flux tendus
•Hausse de la pénibilité
2) a l’ensemble de l’éco
•Dans les services
•normalisation
Téléchargement
Explore flashcards