Telechargé par boutchou91

Résumé Jacqueline Bonnardot

publicité
Jacqueline Bonnardot, Un luthier qui construit une voix.
Je me suis déjà demandée en tant qu’élève par quoi dois-je commencer à travailler. Avant d’arriver
au niveau où je suis en chant, j’ai cherché de nombreuses années quels sont les éléments techniques
essentiels à travailler et comment les travailler.
En tant que professeur de chant débutant, je me suis demandée par quels exercices commencer
pour un élève débutant. Quelle est la tessiture d’une basse, d’un baryton, d’une mezzosoprano….Comment reconnaître la tessiture de mes élèves ? Cet ouvrage est un guide permettant de
répondre à de nombreuses questions pratiques d’un professeur de chant et d’un chanteur.
Je m’attarderai particulièrement sur les éléments techniques qui font sens.
Il est bon de savoir en tant que chanteur français ou professeur de chant qui fait travailler des airs
en français, que la langue française nécessite de remonter, arrondir l’émission du son. Pour cela
Mme Bonnardot conseille d’avoir l’impression de « soulever » le palais dur (ce qui est impossible)
ceci comme si l’on se préparait à éternuer
Sensation de sentir une fleur ou une bonne odeur
Chanter comme si étonné, jusqu’à l’onomatopée modulante de surprise Ah ! Oh ! tout cela avec une
bonne ouverture des narines.
Il faut toujours chanter dans cette position et sans cesse contrôler ce geste même pour un chanteur
expérimenté.
La respiration, élément essentiel d’une bonne technique vocale : la cage thoracique et la gorge
restent ouvertes constamment (l’un et l’autre favorise leur ouverture mutuelle avec délicatesse). La
cage thoracique reste ouverte et sentir que les muscles abdominaux accompagnent en souplesse le
jeu du diaphragme. Le sternum ne doit pas s’affaisser. Au début du son il faut sentir que les muscles
du bas de l’abdomen, de chaque côté se mobilisent et augmentent peu à peu leur action un peu plus
haut. Elle insiste sur le fait qu’il faut passer tout de suite à la respiration pendant le chant même si les
exercices pratiques peuvent être formateurs.
Etant un chapitre très important je le trouve peu fourni avec peu d’exemples concrets d’applications
Pendant la phrase musicale imaginer que l’on continue d’inspirer
Cet ouvrage est un « guide » qui permet d’avoir
Le visage du chanteur professionnel : pommettes hautes et yeux qui sourient : sourire
Bouche ovoïde avec les commissures des lèvres rapprochées, ne changeant pas de position malgré le
changement de voyelle et d’articulation pendant le chant (comme si buée sur un miroir). La bouche
prend la position d’un soupir sur « o » ou « a ».
Mains posées sur les joues
Amener à cette dissociation au cours des études.
Element important que je ne donnerai pas à un élève débutant ou je le ferai sans m’y attarder. Je
commencerai par m’occuper de la décontraction des lèvres, machoîre langue puis je mettrai en
place cela.
Elle donne un exercice permettant d’arriver à cette dissociation qui est intéressant, conserver le
soourire du i en formant un a.
L’attaque du son :
Placer le son au niveau du point de résonnance idéal, où l’on a l’impression de soulever le palais dur
et l’aspirer ensuite.
Quelques images pour suggérer cette place :
Boire la voix dit Lamperti
Image de l’archer qui tire la flèche en arrière, laquelle repart très loin, toute seule.
« Programmer », préparer la place du son, « l’appeler » ensuite dans cette place en attaque souple,
comme s’il y avait un H imaginaire (permet d’ouvrir la gorge). Elle parle aussi de’une seconde de
suspension avant d’attaquer le son
Le mouvement contraire extrêmement importante en technique vocale : penser que l’on reste en
bas si l’on monte et que l’on reste en haut si l’on descend : idée génératrice de bonnes actions
musculaires.
Gamme ascendante note grave émise qu’il n’y aura rieen à changer pour arriver à l’extrémité
supérieure de la voix, descendante, garder la résonnance d’en haut en s’appliquant à ne rien
changer.
La langue : toujours souple en contact avec incisives inférieures (aspirer le son), langue contractée
peut être due à un autre défaut technique.
Exercices rapide de décontraction avec N en vérifiant devant un miroir la bonne position de la
langue.
Voile du palais rester souple sans être durci ni contracté, aspirer la voix
Elle évoque également très rapidement et succinctement comment avoir une bonne diction dans les
langues principales du chant. Il serait mieux
En ce qui conceerne le vibrato, une bonne technique égal un bon vibrato, ce qui en est de même de
la justesse (mettre main devant oreille pour entendre mieux l’oreille externe)
Téléchargement
Explore flashcards