Telechargé par thibaud.bourgeois25500

Activité 3 - svt - version 2019

publicité
THEME III, PARTIE IIA
Activité 1
Chapitre 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INEE
ACTIVITE 1 : LES ANTI-INFLAMMATOIRES
Le point sur les connaissances :
Visionnez la vidéo ( https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/la-reaction-inflammatoire-45.html ) afin de comprendre quels acteurs moléculaires
et cellulaire sont mis en place lors d’une réaction inflammatoire / réaction immunitaire innée.
Les anti-inflammatoires sont des molécules chimiques qui permettent de lutter contre la douleur.
Objectifs de connaissances
-
Comprendre le
fonctionnement des antiinflammatoires
I)
-
-
Objectifs de méthode
Savoir utiliser différentes ressources afin de répondre à un
problème scientifique (saisir les informations pertinentes, les
mettre en relation, répondre au problème)
Savoir utiliser Rastop
Objectifs d’attitude
-
Comprendre ls risques liés aux
anti-inflammatoires et donc faire
des choix en conséquence
Le fonctionnement général des anti-inflammatoires
Constat :
Raymond (qui a une hémophilie légère) et sa femme Huguette (qui prend régulièrement de l’aspirine
pour des douleurs articulaires), consultent leur médecin pour plusieurs symptômes : maux de gorge, nez
qui coule, fatigue, courbatures, … Leur médecin diagnostique une grippe. Après plusieurs vérifications,
il fait 2 prescriptions différentes :
Pour Raymond : un antiseptique pour le nez et des corticoïdes pour la douleur. Il devra en plus
faire attention à son régime alimentaire : diminuer le sucre et le sel ;
Pour Huguette : un antiseptique pour le nez et de l’aspirine associé à un médicament anti-acidité gastrique pour la douleur
Huguette ne comprend pas pourquoi elle devrait prendre un médicament anti-acidité gastrique en plus de son aspirine habituelle.
Et Raymond ne comprend pas pourquoi il n’a pas le même traitement que sa femme, et a bien envie de ne prendre que de l’aspirine comme sa
femme pour ne pas avoir à suivre un régime !
But :
On cherche à expliquer à Huguette et Raymond leur traitement.
Consigne :
En utilisant l’ensemble des documents, expliquez à Huguette et Raymond le fonctionnement de leur traitement et démontrez-leur que les
médicaments contre la douleur ne se prennent pas à la légère.
Document de référence : grippe et hémophilie
La grippe est une maladie provoquée par un virus. Les symptômes de base correspondent (entre autres) à des inflammations du pharynx
et des sinus.
L'hémophilie est une anomalie de la coagulation sanguine […].
Les manifestations cliniques correspondent aux hémorragies qui peuvent atteindre chaque organe, en particulier les articulations (hémarthroses) et
les muscles (hématomes). La maladie peut être sévère avec manifestations dès la première année de vie, ou légère avec très peu de manifestations.
Document 1 : Graphiques montrant l’effet de l’aspirine sur la réaction inflammatoire
1
THEME III, PARTIE IIA
Chapitre 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INEE
Activité 1
Document 2 : L’action des anti-inflammatoires
L’aspirine mais aussi d’autres catégories d’anti-inflammatoires comme le paracétamol ou l’ibuprofène
sont des inhibiteurs de la production des prostaglandines. Ces molécules interviennent dans les
symptômes liés à l’inflammation (douleur, rougeur, gonflement).
Ces anti-inflammatoires non stéroïdiens se fixent sur une enzyme, la cyclo-oxygénase, empêchant
ainsi la transformation de l’acide arachidonique en prostaglandines.
D’autres anti-inflammatoires, de la famille des stéroïdes comme les corticoïdes dont un exemple
connu est la cortisone inhibent une autre enzyme, la phospholipase. Ils agissent aussi en diminuant la
synthèse des médiateurs chimiques, en stimulant la migration des phagocytes et la phagocytose.
Document 3 : Les effets secondaires des médicaments anti-inflammatoires
L’aspirine est connue depuis longtemps pour fluidifier le sang et empêcher la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins, prévenant ainsi les
accidents cardio-vasculaires. La prise régulière d’aspirine peut entraîner des accidents gastriques, voire des ulcères. En effet, au niveau de l’estomac,
les prostaglandines stimulent la sécrétion de mucus protecteur de la paroi de l’estomac contre l’acidité.
Les corticoïdes ont de multiples effets sur l’organisme outre leur pouvoir anti-inflammatoire : augmentation du taux de glucose sanguin,
accroissement de la rétention d’eau et des ions sodium, élimination accrue des ions potassium. Un traitement prolongé nécessite donc un régime
hyposodé, un apport complémentaire en potassium.
II)
Les sites actifs de 2 anti-inflammatoires
Constat :
Huguette retourne chez son médecin pour ces douleurs articulaires. Pour limiter les effets secondaires il lui propose d’alterner entre ibuprofène et
aspirine. Comme à son habitude Huguette n’est pas convaincue : elle est persuadée que l’ibuprofène sera moins efficace.
But :
On cherche à prouver à Huguette que l’ibuprofène a une action équivalente à l’aspirine.
Consigne :
1) Mettre en œuvre le protocole fourni pour traiter des modèles moléculaires afin de montrer que l’ibuprofène a une action équivalente à
celle de l’aspirine pour empêcher la transformation de l’acide arachidonique en prostaglandine par l’enzyme COX.
2) Présenter les données obtenues sous la forme de votre choix.
3) Exploiter les résultats pour montrer que l’ibuprofène a une action équivalente à celle de l’aspirine pour empêcher la transformation de
l’acide arachidonique en prostaglandine par l’enzyme COX.
Protocole et document de référence
Document :
Protocole
-
Ouvrir le logiciel « Rastop »

Ouvrir les 3 modélisations moléculaires ;

Afficher les 3 modèles en mosaïque.
-
Traiter les modèles moléculaires afin :

D’identifier les molécules de chaque
complexe
Utiliser les fonctions « atome- colorer parchaines »
L’acide arachidonique est codé ACD, l’ibuprofène
est codé IBP et l’aspirine est codée SAL
385
530
Site
actif
COX
523
355
120


524

Représentation schématique du site actif de l’enzyme COX et des acides
aminés assurant une liaison temporaire avec le substrat spécifique.
Ressources disponibles :
- Rastop : logiciel de modélisation moléculaire et sa fiche technique

De localiser les acides aminés assurant une
liaison temporaire entre l’enzyme et son
substrat
Afficher les acides aminés du dite actif en utilisant
les fonctionnalités de Rastop
- Fichiers de modélisation moléculaires des complexes :



« Enzyme COX- acide arachidonique » : fichier « cox_acide_arachidonique.pdb »
« Enzyme COX-ibuprofène » : fichier « cox_ibuprofene.pdb »
« Enzyme COX-aspirine » : fichier « cox_aspirine.pdb »
2
THEME III, PARTIE IIA
Chapitre 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INEE
Activité 1
CORRECTION
Doc1
JVQ
JSQ
JDQ
L’aspirine diminue la quantité de
médiateurs chimiques + valeurs
Ce que je sais : les médiateurs
chimiques provoquent
l’inflammation (rougeur,
douleur, gonflement)
Ce que je sais : les monocytes
deviennent des macrophages et
réalisent la phagocytose pour
détruire les agents infectieux
Les médiateurs chimiques
provoquent l’inflammation
(rougeur, douleur, gonflement)
Il y a donc diminution de
la réaction inflammatoire
Un médicament doit être
prescrit par un médecin
A associer aux
prescriptions du médecin
L’aspirine ne modifie pas le nombre
de monocytes
Doc2
Doc3
L’aspirine inhibe certaines enzymes
pour empêcher le processus de
formation des médiateurs chimiques
+ positionner les actions des
médicaments anti-inflammatoires
L’aspirine a des effets sur d’autres
organes qui peuvent être grave
Les corticoïdes aussi.
Il y a donc maintien de la
réaction immunitaire
A associer au document 1
pour expliquer comment
agissent l’aspirine et les
corticoïdes.
PLANS POSSIBLES /
IIIIIIIV-
Le mode d’action de l’aspirine et des corticoïdes (doc2)
Les conséquences sur la réaction inflammatoire (doc1)
Les conséquences sur la phagocytose (doc1)
Les conséquences sur les autres organes (doc3)
IIIIII-
Les réactions liées à l’inflammation
L’action de l’aspirine et des corticoïdes
Les conséquences sur l’inflammation et la phagocytose et les autres organes
3
Téléchargement
Explore flashcards