Telechargé par leomarly78

HYDROGEO C.17.10240 Rapport final G2

publicité
VILLE DE CHALON SUR SAÔNE
Place de l'Hotel de Ville
71100 CHALON SUR SAÔNE
AMÉNAGEMENT DU PORT VILLIERS
CHALON SUR SAÔNE (71)
RAPPORT D’ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PROVISOIRE
Missions G1 et G2 (AVP)
Dossier n°
C.17.10240
Indice
0
Date
04/08/2017
Rédigé par :
Q. DAN
Vérifié par :
JM. CUINET
Le présent rapport et ses annexes constituent un tout indissociable
SARL au capital de 50 000 Euros – SIRET 501 941 389 00014 – R.C.S. CHALON SUR SAONE B 501 941 389 – APE 71.12B – TVA FR 59 501 941 389 – TVA SUR ENCAISSEMENTS
SIEGE SOCIAL : RN6 – Z.A. « Les Ormeaux » – 3 Rue J.M. Paradon 71150 FONTAINES – Tél. 03.85.45.88.44 – Fax 03.85.45.88.43 – Qualifications OPQIBI : 1001 – 1002 – 1003
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 2
SOMMAIRE
1.INTRODUCTION..........................................................................................4
1.1.MISSIONS........................................................................................................................4
1.2.RÉFÉRENTIELS..............................................................................................................6
1.3.DÉSCRIPTION DU PROJET AU STADE DE NOTRE MISSION................................7
2.ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE DE SITE.....................................11
2.1.CONTEXTE SITOLOGIQUE ET HISTORIQUE..........................................................11
2.2.CONTEXTE GÉOLOGIQUE.........................................................................................14
2.3.CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE...........................................................................14
2.4.RISQUES NATURELS..................................................................................................15
2.4.1.REMONTÉES DE NAPPES.....................................................................................15
2.4.2.RISQUE INONDATION..........................................................................................15
2.4.3.LES PHÉNOMÈNES DE RETRAIT-GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX......16
2.4.4.BASE DE DONNÉES DES CAVITÉS SOUTERRAINES.........................................17
2.4.5.RISQUE DE GLISSEMENT DE TERRAIN.............................................................17
2.5.SISMICITÉ.....................................................................................................................18
3.PROGRAMME SPÉCIFIQUE D’INVESTIGATIONS
MIS EN ŒUVRE.............................................................................................20
3.1.PROGRAMME SPÉCIFIQUE.......................................................................................20
3.2.IMPLANTATION ET CALAGE ALTIMÉTRIQUE.....................................................21
4.RÉSULTATS DES INVESTIGATIONS ET INTERPRÉTATION.......................22
4.1.LITHOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES GÉOTECHNIQUES.................................22
4.2.COMPACITÉ DES SOLS..............................................................................................22
4.3.HYDROGÉOLOGIE......................................................................................................23
4.4.RESULTATS DES ESSAIS EN LABORATOIRE........................................................24
4.5.CONDITION SISMIQUE...............................................................................................25
5.SYNTHÈSE DES DONNÉES DE SOL ET ALÉAS GÉOTECHNIQUES...............27
5.1.SYNTHÈSE DES DONNÉES GÉOTECHNIQUES......................................................27
5.2.ALÉAS............................................................................................................................27
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 3
5.2.1.La géologie..............................................................................................................27
5.2.2.La nature des matériaux..........................................................................................28
5.2.3.L’hydrogéologie.......................................................................................................28
5.2.4.L’environnement et l’historique du site...................................................................28
5.2.5.Les risques naturels.................................................................................................28
6.PRINCIPES GÉNÉRAUX DE FONDATION – MISSION G2-AVP..................29
7.EBAUCHE DIMENSIONNELLE DE LA SOLUTION DE FONDATIONS
PROFONDES PAR PIEUX – MISSION G2-AVP..............................................30
7.1.PRINCIPE.......................................................................................................................30
7.2.NIVEAU D'ANCRAGE :...............................................................................................31
7.3.CAPACITÉ PORTANTE :.............................................................................................31
7.4.SUJÉTIONS D'EXÉCUTION :......................................................................................33
ANNEXES
......................................................................................................................38
ANNEXE 1
PLAN D’IMPLANTATION DES SONDAGES
......................................................................................................................39
ANNEXE 2
COUPES DES SONDAGES
......................................................................................................................40
ANNEXE 3
ESSAIS EN LABORATOIRE
......................................................................................................................41
ANNEXE 4
MISSIONS GÉOTECHNIQUES
......................................................................................................................42
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
1.
1.1.
Page N° 4
INTRODUCTION
MISSIONS
À la demande et pour le compte de LA VILLE DE CHALON SUR SAÔNE, la
Direction
Régionale
Ain-Bourgogne-Jura
du
Bureau
d’Études
HYDROGÉOTECHNIQUE CENTRE a procédé à l’exécution des sondages, essais et
études géotechniques préalables à la construction du ponton, dans le cadre de
l'aménagement du port Villiers sur la commune de CHALON SUR SAÔNE (71).
Cette étude s'inscrit dans le cadre de la norme 94.500 des missions type d'ingénierie
géotechnique de l'AFNOR-USG (Novembre 2013), qui suivent les étapes
d'élaboration et de réalisation de tout projet, à savoir :
ÉTAPE 1 : étude géotechnique préalable (G1)
•
ES : Phase étude de site,
•
PGC : Phase principes généraux de construction,
ÉTAPE 2 : étude géotechnique de conception (G2)
•
AVP : Phase avant projet,
•
PRO : Phase projet,
•
DCE / ACT
ÉTAPE 3 : études géotechniques de réalisation
•
•
Étude et suivi géotechnique d'exécution (G3)
1)
Phase étude,
2)
Phase suivi.
Supervision géotechnique d'exécution (G4)
3)
Phase étude,
4)
Phase suivi.
Étude d'éléments spécifiques géotechniques
•
Diagnostic géotechnique (G5).
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 5
L’étude géotechnique conduite sur le terrain, ainsi que le présent rapport
correspondent à l’enchaînement des missions G1 et G2-Phase AVP de l’Union
Syndicale Géotechnique. Vous trouverez en annexe la classification, le contenu, et
le schéma d’enchaînement de ces missions.
Ce rapport a été rédigé par Quentin DAN – Ingénieur en Génie Civil et Urbanisme
diplômé de l'INSA de Lyon, vérifié par Jean-Michel CUINET – Ingénieur
Géologue et Géotechnicien Expert, DESS de géologie appliquée de Besançon.
Les objectifs de cette étude sont :
L’appréhension des caractéristiques géologiques, hydrogéologiques et
géotechniques des sols au droit du projet,
la présentation des principes généraux de construction des ouvrages
géotechniques, à savoir :
•
les fondations envisageables au droit du ponton.
Notre mission de type G2-Phase AVP s’arrête à la remise de ce rapport. Elle devra
être suivie des missions de type G2-PRO et G4. Ponctuellement une mission G5 à
définir par la Maîtrise d’œuvre du projet pourra être réalisée. La mission G3 est à la
charge de l’entreprise adjudicataire des travaux.
Le caractère de cette étude est strictement de type géotechnique. Les aspects liés à
la recherche de pollution éventuelle ou à la caractérisation des ouvrages enterrés et
des incidences des vestiges sont exclus.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
1.2.
Page N° 6
RÉFÉRENTIELS
La campagne de sondages, ainsi que notre étude suivent les normes et documents
français et plus particulièrement :
Eurocodes 1 – NF-EN-1991-1 (mars 2003),
Eurocodes 7 – NF-EN-1997-1 (juin 2005) et NF-EN-1997-2 (septembre
2007),
Eurocodes 8 – NF-EN-1998-5 (septembre 2005),
Arrêtés du 22 octobre 2010 et du 19 juillet 2011 relatifs à la classification
et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de
la classe dite « à risque normal »,
NFP 94-262 – Calcul géotechnique – Fondations profondes (juillet 2012),
Normes relatives aux essais in situ et essais en laboratoire.
Pour mener à bien notre mission, les documents suivants nous ont été fournis par le
Maître d’œuvre :
•
Vues en plan du projet et coupe, réalisées par le BET VERDI le 21/07/2017.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
1.3.
Page N° 7
DÉSCRIPTION DU PROJET AU STADE DE NOTRE MISSION
Le projet concerne l'aménagement du Port Villiers sur la commune de CHALON
SUR SAÔNE (71).
Au stade de la consultation les informations connues sur le projet correspondent à la
réalisation d'un ponton fixe, la plateforme étant calée à la cote de 172.74 mNGF, soit
environ 0.6m au dessus du niveau de la retenue normale de la Saône (d'après le
levé Bathymétrique fournit par VNF). Au stade actuel, aucune descente de charge
n'est disponible pour cet ouvrage. Le ponton projeté sera dissocié structurellement
des marches existantes.
D'après les plans et coupes mis à notre disposition après la consultation, il est
également prévu la réalisation de 2 passerelles supplémentaires au niveau de la
première volée de marche et de la deuxième volée de marche existantes en bordure
de Saône. D'après les informations fournies par le BET Verdi, ces ouvrages seront
scellés sur les marches existantes et ne seront pas fondés. Ils ne font pas partie du
cadre de notre mission actuelle.
En l'absence d'information, le bâtiment étudié est a priori classé en catégorie
géotechnique 2 :
Catégorie
Classe de
géotechnique *
conséquence
Conditions de site
Base des justifications
Expérience et
1
CC1
Simples et connues
reconnaissance
2
CC1
Complexes
géotechnique qualitative
Reconnaissance
2
CC2
Simples
3
CC2
Complexes
3
CC3
Simples ou complexes
géotechnique et calcul
Reconnaissance
géotechnique et calculs
approfondis
* Cette classification est à confirmer par le maître d’ouvrage.
Les plans et profils suivants présentent les travaux projetés :
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
C
HYDROGEOTECHNIQUE
Saône
Ponton
Page N° 8
Passerelle (2ième
volée de marche
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
es
rch
a
m
es
d
e
oup
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
HYDROGEOTECHNIQUE
Page N° 9
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 10
Tous changements d’implantation ou d’importance du projet par rapport aux
hypothèses prises lors de l’établissement de ce rapport doivent nous être
communiqués et recevoir notre accord par écrit. Ces changements peuvent modifier
les conclusions de notre étude.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
2.
2.1.
Page N° 11
ÉTUDE GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE DE SITE
CONTEXTE SITOLOGIQUE ET HISTORIQUE
Le site se trouve sur la commune de CHALON SUR SAÔNE (71).
Il correspond aux marches du Port Villiers en bordure de Saône. Le niveau de la
Saône correspond à la cote de 172.07 mNGF environ (pour la retenue normale
d'après le levé bathymétrique de VNF).
Le niveau de la voirie au sommet des marches est a priori calé entre 176.6 et 177.0
mNGF.
L'ouvrage à construire (ponton) doit être fondé en site aquatique.
Photographie aérienne
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 12
Carte IGN
Perspective
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 13
Levé bathymétrique
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
2.2.
Page N° 14
CONTEXTE GÉOLOGIQUE
La carte géologique (éditions du BRGM) au 1/50000 de CHALON SUR SAÔNE
montre que la zone d’étude se situe au niveau du réseau hydrographique de la
Saône. Les formations attendues sont les suivantes :
•
Fz : Galets et graviers polygéniques remaniés, sables siliceux et calcaires,
argiles, marnes, limons argileux et calcaires, localement tourbe (alluvions),
•
Reposant sur le complexe des marnes de Bresse (ρIV-M) dont le toit est calé
vers 160 mNGF.
2.3.
CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE
Les sondages ont été réalisé sur la Sâone depuis un ponton.
Les complexes alluvionnaires sont aquifères.
Des circulations d'eau sont susceptibles de se développer en profondeur au sein du
complexe des marnes de Bresse à la faveur de niveaux sableux.
Par ailleurs, la Saône connaît des épisodes de crue.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
2.4.
Page N° 15
RISQUES NATURELS
Selon le portail de prévention des risques majeurs du ministère de l’Environnement,
de l'Énergie et de la Mer, les arrêtés de catastrophes naturelles pris sur la commune
sont les suivants :
2.4.1.
REMONTÉES DE NAPPES
Le portail Internet (www.georisques.gouv.fr) classe le site en limite de zone de
sensibilité très élevée vis-à-vis de l'affleurement de la nappe.
En pratique, le niveau de la nappe doit se corréler sensiblement avec celui de la
Saône.
2.4.2.
RISQUE INONDATION
D'après la carte de zonage du PPRI de la commune de CHALON SUR SAÔNE
(www.saone-et-loire.fr), le site du projet est zone d'aléa modéré vis-à-vis du risque
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 16
inondation, avec une cote de crue de référence comprise entre 178.05 et 178.19
mNGF.
Extrait de la carte de zonage
Le ponton projeté, dont le platelage est calé à 172.74 NGF, pourra donc être
submergé lors des épisodes de crue.
2.4.3.
LES PHÉNOMÈNES DE RETRAIT-GONFLEMENT DES SOLS
ARGILEUX
La cartographie de l’aléa des sols argileux aux phénomènes de retrait gonflement
dont un extrait est présenté ci-après classe le site en zone d’aléa faible.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
2.4.4.
Page N° 17
BASE DE DONNÉES DES CAVITÉS SOUTERRAINES
D'après le site www.georisques.gouv.fr, des souterrains sont recensés dans un
rayon de 500m.
2.4.5.
RISQUE DE GLISSEMENT DE TERRAIN
D'après le site www.georisques.gouv.fr, la zone d’étude ne se situe pas en zone de
glissement de terrain.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
2.5.
Page N° 18
SISMICITÉ
Depuis le 22 octobre 2010, la France dispose d’un nouveau zonage sismique
divisant le territoire national en cinq zones de sismicité croissante en fonction de la
probabilité d’occurrence des séismes (articles R563-1 à R563-8 du Code de
l’Environnement modifiés par les décrets no 2010-1254 du 22 octobre 2010 et no
2010-1255 du 22 octobre 2010, ainsi que par l’Arrêté du 22 octobre 2010) :
- une zone de sismicité 1 où il n’y a pas de prescription parasismique
particulière pour les bâtiments à risque normal (l’aléa sismique associé à
cette zone est qualifié de très faible),
- quatre zones de sismicité 2 à 5, où les règles de construction parasismique
sont applicables aux nouveaux bâtiments, et aux bâtiments anciens dans
des conditions particulières.
Les nouvelles règles de constructions parasismiques pour les bâtiments ainsi que le
nouveau zonage sismique (qui modifient les articles 563-1 à 8 du Code de
l’Environnement) sont entrées en vigueur.
Ici, le site (http://macommune.prim.net) classe la zone étudiée en zone 2.
Ces règles doivent être appliquées au moyen d’un coefficient d’importance γi attribué
à chacune des catégories d’importance du bâtiment. Les valeurs de ces coefficients
sont données par le tableau suivant :
CATEGORIE D’IMPORTANCE
COÉFFICIENT D’IMPORTANCE γi
I
0,8
II
1
III
1.2
IV
1.4
En l'absence d'information, on retiendra γi = 1,0 correspondant à une catégorie
d'importance II (valeur à confirmer par le maître d'ouvrage).
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 19
Le mouvement dû au séisme est représenté par un spectre de réponse élastique en
accélération. Il est caractérisé au niveau d’un sol rocheux (sol de classe A) par la
valeur d’accélération agr. Les valeurs des accélérations agr sont données dans le
tableau suivant :
ZONES DE SISMICITÉ
agr (en m/s²)
1 (très faible)
0,4
2 (faible)
0,7
3 (modérée)
1,1
4 (moyenne)
1,6
5 (forte)
3
Dans le cadre de cette étude agr = 0,7 m/s2.
L’accélération horizontale de calcul est déterminée à partir d’un sol référence de
classe A rocheux. Elle est égale au produit de l’accélération agr par le coefficient
d’importance γi.
On retiendra donc ag = agr × γi = 0,7 x 1,0 = 0,7 m/s2.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
3.
Page N° 20
PROGRAMME SPÉCIFIQUE D’INVESTIGATIONS
MIS EN ŒUVRE
3.1.
PROGRAMME SPÉCIFIQUE
Conformément au cahier des charges, nous avons mis en œuvre les investigations
suivantes :
2 sondages de reconnaissances géologiques,
notés PR1 et PR2, à 16m de profondeur par rapport au fond de la Saône,
en diamètre 70mm, avec identification des formations traversées. Les
outils ont été adaptés à la lithologie rencontrée. Les coupes sont
nécessairement approximatives en nature et limites des couches et ne
permettent pas de caractériser la blocométrie.
Ces forages ont été tubés à l'avancement, en fonction des nécessités.
L’enregistrement des paramètres de forage à l’avancement avec un
appareil de type LUTZ. Cet appareil permet de mesurer :
•
la vitesse instantanée d’avancement (VIA),
•
la pression sur l’outil (PO),
•
la pression d’injection du fluide de forage (PI),
•
le couple de rotation (CR).
Les enregistrements sont ensuite traités par ordinateur et joints aux
coupes de sondage.
Dans les forages PR1 et PR2, 2 x 15 essais de chargement in situ de
type pressiométrique ont été réalisés, suivant la norme NFP 94-110-1
(15 essais pressiométriques par forage), adaptés à la lithologie
rencontrée, permettant la mesure après dépouillement, par un essai de
chargement in situ :
−
du module de compressibilité :
EM
−
de la pression de fluage
pf
−
de la pression de rupture
HYDROGEOTECHNIQUE
:
:
pl
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 21
1 forage en carottage continu
réalisé au carottier en rotopercussion compte-tenu de la nature sablograveleuse des sols en surface et de leur compacité ne permettant pas le
fonçage simple.
Les échantillons ont été prélevés en gaine et correspondent à des
échantillons remaniés de classe 2 ou 3.
En laboratoire :
•
5 identification GTR des sols en place,
•
2 essais oedométriques à court terme.
Les sondages ont été réalisés à l’aide d’une sondeuse de type Hydrofore 750 depuis
un ponton flottant.
3.2.
IMPLANTATION ET CALAGE ALTIMÉTRIQUE
Le plan d’implantation des sondages est fourni en annexe du rapport.
Il a été considéré un niveau d'eau à 172.07 mNGF lors de la réalisation des
sondages, servant de référence aux sondages réalisés.
La cote NGF donnée en tête des coupes de sondage est celle du fond de Saône.
Tout changement d’implantation ou d’importance du projet par rapport aux
hypothèses prises lors de l’établissement de ce rapport doivent nous être
communiqués et recevoir notre accord par écrit et faire l'objet d'une mission
spécifique complémentaire. Ces changements peuvent modifier les conclusions de
notre étude.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
4.
4.1.
Page N° 22
RÉSULTATS DES INVESTIGATIONS ET INTERPRÉTATION
LITHOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES GÉOTECHNIQUES
L’analyse des coupes lithologiques des différents sondages permet de schématiser
la lithologie de la manière suivante, depuis le fond de Saône :
•
Couche 1 : sables et graviers marron beige, reconnus :
◦ de 0.0 à 8m de profondeur au droit du sondage SC1,
◦ de 0.0 à 8.5m de profondeur au droit du sondage SP1,
◦ de 0.0 à 12.5m de profondeur au droit du sondage SP2,
•
Couche 2 : sables +/- limoneux et argileux gris, reconnus :
◦ de 8 à 12m de profondeur au droit du sondage SC1,
◦ de 8.5 à 12.5m de profondeur au droit du sondage SP1,
◦ non reconnue au droit du sondage SP2,
•
Couche 3 : argiles +/- graveleuses brun marron, reconnus :
◦ de 12 à 15m de profondeur au droit du sondage SC1 (fin du sondage),
◦ de 12.5 à 16m de profondeur au droit du sondage SP1 (fin du sondage),
◦ de 12.5 à 16m de profondeur au droit du sondage SP2 (fin du sondage).
4.2.
COMPACITÉ DES SOLS
L'analyse des sondages au pressiomètre a permis de mettre en évidence les
niveaux de compacité suivants :
•
Couche 1 : sables et graviers marron beige
Jusqu'à 2.2 à 2.6m de profondeur, compacité faible à moyenne
1.5 MPa < Em < 5.4 MPa
0.08 MPa < pf* < 0.37 MPa
0.14 MPa < pl* < 0.55 MPa
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 23
Puis compacité élevée à très élevée
11.0 MPa < Em < 76.8 MPa
0.61 MPa < pf* < 3.81 MPa
1.54 MPa < pl* < 3.81 MPa
•
Couche 2 : sables +/- limoneux et argileux gris
Compacité moyenne à très élevée
8.9 MPa < Em < 17.3 MPa
0.50 MPa < pf* < 1.78 MPa
0.83 MPa < pl* < 1.97 MPa
•
Couche 3 : Argiles +/- graveleuses
Compacité élevée
16.2 MPa < Em < 59.1 MPa
0.68 MPa < pf* < 1.38 MPa
1.23 MPa < pl* < 2.22 MPa
4.3.
HYDROGÉOLOGIE
Les sondages ont été réalisés en site aquatique. Les sables et graviers sont aquifères.
Aucune circulation ou arrivée d'eau n'a pu être relevée dans les argiles +/- graveleuses
de la couche 3.
Remarques :
Les sondages de reconnaissance se font sur une période de courte durée et la hauteur
d'eau mesurée n'est pas représentative du niveau maximum de la Saône.
Il conviendra de définir le niveau des PHEC à prendre en compte pour le projet.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
4.4.
Page N° 24
RESULTATS DES ESSAIS EN LABORATOIRE
Identifications GTR
Sondage
SC1
SC1
SC1
SC1
SC1
Profondeur (m)
2.5
5.5
11.0
13.5
14.5
Couche
1
1
2
3
3
Teneur en eau
(%)
6.9
9.8
16.8
14.8
11.8
VBS
0.09
0.08
2.01
0
0
WL (%)
/
/
/
51
42
IP
/
/
/
27
23
Dmax
39.6
10
0.4
28
20
50mm
100
100
100
100
100
20mm
93
100
100
98
100
5mm
71
99
100
82
86
2mm
57
98
100
51
67
0.4mm
31
65
100
51
67
80µm
14.5
4.6
78.9
42.9
61.4
B5
D1
A1
A3
A2ts
Passant
à:
Classification
GTR
Ces essais montre que :
•
les sols de la couche 1 sont des sols sableux plus ou moins silteux et
graveleux peu sensibles à l'eau (sols B5 et D1),
•
les sols de la couche 2 sont des sols plus fin de type limons et sensibles à
l'eau (sols A1),
•
les sols de la couche 3 sont des sols fins de type limons et argiles qui sont
sensibles à l'eau (sols A2 à A3).
Les essais oedométriques réalisés fournissent les valeurs suivantes :
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 25
Sondage
SC1
SC1
Profondeur (m)
13.2
14.7
Couche
3
3
σ'v0 (kPa)
132
147
σ'p (kPa)
250
232
Cs
0.013
0.047
Cc
0.169
0.206
Le détail des essais est annexé au présent rapport.
4.5.
CONDITION SISMIQUE
En première approche, en l'absence de sondages au pénétromètre statique, on
retiendra que le sol est à priori de classe B ou C. ce qu’il conviendrait le cas
échéant de valider par une mesure directe du VS30 par méthode MASW par
exemple. Le tableau ci-après décrit les différentes classes de sol disponibles dans la
norme.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 26
Paramètre de sol estimé : S = 1,35 (B) à 1,5 (C).
Nous rappelons qu'en zone de sismicité 2, l'analyse de la liquéfaction n'est pas requise
sauf demande spécifique du maître d'ouvrage.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
5.
Page N° 27
SYNTHÈSE DES DONNÉES DE SOL ET ALÉAS
GÉOTECHNIQUES
5.1.
SYNTHÈSE DES DONNÉES GÉOTECHNIQUES
Compte tenu des investigations menées, le site est marqué par la succession
lithologique et les caractéristiques mécaniques suivantes :
Lithologie
Sables et
graviers
Sables et
graviers
Sables +/- limoneux
et argileux
Argiles +/graveleuses
N° Couche
1.1
1.2
2
3
Profondeur base
couche (m)
2.2 à 2.6
8.0 à 12.5
12.0 à 12.5
15.0* à 16.0*
154.9 à 156.1
151.1 à 152.0
Cote base couche
165.0 à 165.5 155.6 à 160.1
(m)
Compacité
Faible à
moyenne
Élevée à très
élevée
Moyenne à élevée
Élevée
Pl* retenu (MPa)
0.45
2.3
0.9
1.4
Pf* retenu (MPa)
0.25
1.6
0.5
1.0
Em retenu (MPa)
4.0
16.0
11.0
20.0
A1
A2 à A3
Identification GTR
B5 à D1
Hydrogéologie
Sondages réalisés sur la Saône
* Profondeurs partielles (fin des sondages)
5.2.
ALÉAS
Les aléas géotechniques sont en relation entre autres, avec :
5.2.1.
La géologie
aléas liés aux variations d’épaisseur des différentes couches, et
notamment des sables superficiels peu compacts,
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 28
aléas liés aux variations latérales de faciès au sein des alluvions, pouvant
entraîner l’apparition de lentilles de nature variable au sein des couches 1
et 2. Il est possible que des sols de nature localement différente de celle
retrouvée en sondages apparaissent lors des travaux de fondation,
présence possible de blocs / éléments volumineux dans les alluvions.
5.2.2.
La nature des matériaux
à la sensibilité des sols de la couche 1 à la boulance,
à la sensibilité au remaniement mécanique.
5.2.3.
L’hydrogéologie
aléas liés au niveau maximum de la Saône et à ses crues,
aléas liés à la présence de circulations au sein de la couche 3.
5.2.4.
L’environnement et l’historique du site
présence possible de remblais ou de vestiges à proximité des berges,
présence possible de réseaux existants débouchant au niveau du projet,
réalisation des travaux en site aquatique.
5.2.5.
Les risques naturels
prise en compte du risque sismique,
prise en compte des risques d'affouillement du fond en période de crues.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
6.
Page N° 29
PRINCIPES GÉNÉRAUX DE FONDATION – MISSION G2-AVP
Les solutions proposées sont celles qui semblent les meilleures à ce stade en
fonction des données en notre possession.
D’autres solutions pourraient cependant être proposées en fonction de critères non
pris en compte dans une étude de faisabilité et qui peuvent apparaître en phase
conception ou d’exécution (problèmes de délais ou de phasage, variante locale
économique, modification de l’environnement, caractéristiques particulières du projet
non portées à notre connaissance). Si cela était le cas, nous conseillons à la
Maîtrise d’œuvre ou à la Maîtrise d’Ouvrage de nous confier une mission pour
valider les modifications apportées.
Compte tenu de la réalisation des fondations du projet dans la Saône afin de
dissocier les fondations projetées des marches existantes, les solutions de
fondations superficielles, nécessitant la réalisation d'un batardeau, sont écartées.
En ce sens, nous développons une solution de fondations profondes. Compte tenu
du contexte, nous nous orientons à ce stade sur des pieux de type métal battu ou
vibrofoncés ouverts.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
7.
Page N° 30
EBAUCHE DIMENSIONNELLE DE LA SOLUTION DE
FONDATIONS PROFONDES PAR PIEUX – MISSION G2-AVP
7.1.
PRINCIPE
Les pieux seront ancrés à minima au sein de la couche 1.2 de sables et graviers de
compacité élevée. Au stade actuel, nous prévoyons la réalisation de pieux battus
acier ouverts (classe 5 – catégorie 13).
Extrait de la norme NFP 94-262
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
7.2.
Page N° 31
NIVEAU D'ANCRAGE :
On veillera à assurer un ancrage au sein de la couche de sables et graviers de très
bonne compacité (couche 1.2).
Compte tenu des compacités mesurées et de la présence d'une fosse
d'affouillement (cote 6.0 sur le relevé bathymétrique), 3m plus profonde que la tête
de nos sondages environ, on tablera sur des affouillements potentiels jusqu'à la cote
164 mNGF.
On devra s'ancrer 5m minimum sous cette cote, les valeurs de descentes de charge
justifiant la fiche minimum.
7.3.
CAPACITÉ PORTANTE :
Elle est calculée à partir des règles de justification des fondations profondes
développées au sein de la norme NFP 94-262 et suivant l’approche 2 des Eurocodes
7. La méthode utilisée est la méthode dite du modèle terrain, sur la base de la coupe
du sondage SP1.
On notera que les pieux battus acier ouverts peuvent être mis en œuvre soit par
battage, soit par vibrofonçage. La technique de vibrofonçage induit une minoration
de la résistance de pointe de 50%, et de la résistance du frottement latéral de 30%.
Pour le frottement latéral :
On a :
Rc,k = Rs,k
Avec:
Rc,k = portance du terrain pour un profilé,
Rs,k = résistance du frottement le long du fût du micropieu.
D
R s ,k = Ps ∫ qs ,k ( z )dz
et
qs ,k =
0
qs
γ r ,d
αpieu-sol
z toit (m)
pl*;k
(MPa)
courbe
fsol[pl*]
(kPa)
qs (kPa)
γR;d1
compression
γR;d1
traction
C1.1 (Sables et graviers affouillables)
0,7
167,4
0
Q2
0
0
1,15
1,4
C1.2 (Sables et graviers)
0,7
164
2,3
Q2
78
50
1,15
1,4
C2 (Sables +/- argileux)
0,7
158,9
0,9
Q2
46
32
1,15
1,4
C3 (Argiles +/- graveleuses)
1,2
154,9
1,4
Q1
44
53
1,15
1,4
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 32
Les valeurs renseignées ne tiennent pas compte d'une minoration de 30% liée à
l'utilisation d'une technique de vibrofonçage.
Pour la résistance à la compression Rb :
qb = kp x Ple++qo
avec : kp = facteur de portance = 1.9
ple* = limite nette équivalente = 0.9 MPa (il est pris en compte le pl* de la
couche 2)
qo = contrainte verticale au niveau de la pointe (négligée).
Ab = aire nominale de la pointe du pieu.
Il vient : qb = 1.7 MPa pour un pieu mis en œuvre par battage. Cette valeur be tient
pas compte de la minoration de 50% pour une mise en œuvre par vibrofonçage.
Il n'a pas été pris en compte d'effet de groupe, il conviendra donc de respecter pour
l'implantation des micropieux un entre-axe supérieur à 3Ø entre les micropieux
projetés et les fondations profondes existantes.
Il a été pris en compte dans nos calculs de pieux de diamètre Ø400mm. Les
résultats calculés sont les suivants :
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 33
Etats limite de portance et de traction (ELU) et de charge de fluage en compression et en traction (ELS)
Battage
Vibrofonçage
Longueurs de pieux testées D (m)
8,5
8,5
Valeur de calcul de la portance du pieu Rc;d (kN)
385
238
ELU situations durables et transitoires
Valeur de calcul de la portance du pieu Rc;d (kN)
423
262
ELU situations accidentelles
Valeur de calcul de la charge de fluage de
compression du pieu Rc;cr;d (kN)
329
204
ELS combinaisons caractéristiques
Valeur de calcul de la charge de fluage de
compression du pieu Rc;cr;d (kN)
269
167
ELS combinaisons quasi permanentes
Valeur de calcul de la résistance de traction du pieu
Rt;d (kN)
181
127
ELU situations durables et transitoires
Valeur de calcul de la résistance de traction du pieu
Rt;d (kN)
149
104
ELU UPL
Valeur de calcul de la résistance de traction du pieu
Rt;d (kN)
198
139
ELU situations accidentelles
Valeur de calcul de la charge de fluage de traction
du pieu Rt;cr;d (kN)
132
93
ELS combinaisons caractéristiques
Valeur de calcul de la charge de fluage de traction
du pieu Rt;cr;d (kN)
97
68
ELS combinaisons quasi permanentes
Observations :
compression
Etat limite
traction
Méthode de mise en œuvre
Les éléments suivants,
potentiellement limitatifs, ne
sont pas intégrés aux
valeurs de portance
calculées :
- effet de bloc,
- flambement,
- effets limitatifs liés à l'effet
de cône en traction
- sollicitations cycliques
Résultats correspondant à des pieux de 400mm de diamètres.
7.4.
SUJÉTIONS D'EXÉCUTION :
Les sujétions d'exécution sont liées entre autre à :
✔à la mise en place d’un tubage provisoire,
✔au bétonnage au tube plongeur,
✔au ferraillage des pieux et à la mise en place des tubes d’auscultation,
✔aux hors profils à l’exécution,
✔au curage soigné du forage,
✔à la réalisation d’essais de contrôle, de continuité et de qualité du fût
conformément à la norme NFP 94-262,
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 34
✔à la présence de couches compactes et de blocométrie variable pouvant
entraîner des refus et problèmes d’ancrage,
✔à la fluctuation altimétrique possible du toit des couches 1.2 et 2 et à la variation
du niveau d’ancrage,
✔ à la prise en compte de l’effet de groupe éventuel sur le frottement latéral
dans le cas où l’entraxe des pieux est inférieur à 3 diamètres,
(
)
Ce=1−Cd× 2−( 1 + 1 )
m n
Avec :
Cd = 1-0.25(1+d/B)
B = diamètre des pieux (m),
d = entraxe des pieux (m),
m = nombre de lignes de pieux,
n = nombre de pieux par ligne.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 35
✔ à l’absence de surcharges (remblaiement excessif et surcharges sur dallages
élevées) à proximité des têtes de pieux pouvant conduire à des frottements
latéraux négatifs et à des poussées parasites. Pour l’évaluation du terme de
frottement négatif, on pourra retenir les paramètres suivants :
K.tanδ
Pieux forés
Sols
tubés
Pieux
Pieux forés
Pieux battus
chemisés
bitume
Sols
Tourbes
organiqu
es
Mous
Fermes à
Argiles,
Limons
Sables,
graves
durs
Très lâches
Lâches
autres
0.10
0.15
0.20
<0.05
0.10
0.15
0.20
<0.05
0.15
0.20
0.30
<0.05
0.35
0.45
1.00
0.35
0.45
1.00
0.35
0.45
1.00
<0.05
<0.05
<0.05
✔ À l'intégration des efforts horizontaux ou des moments, on retiendra les
paramètres suivants :
À long terme :
Kf =
Kf =
6.E Mk
α
4 ⋅ B0 2,65⋅ B +α
3 B
B0
)
(
Pour B ≥ B0
6.E Mk
Pour B < B0
4 ⋅(2,65)α +α
3
À court terme :
Kf =
Kf =
12⋅E M k
α
4 ⋅ B0 2,65⋅ B +α
3 B
B0
(
)
12.E Mk
4 ⋅(2,65)α +α
3
Avec :
Pour B ≥ B0
Pour B < B0
B0 = 0.60m,
• couche 1.1 :EMk = 4.0 MPa
α = 0.33
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 36
• couche 1.2 :EMk = 16.0 MPa
α = 0.33
✔ à la prise en compte des éléments de fondation de la grue,
✔ à l’existence de couches compressibles ou sableuses pouvant générer des
problèmes d’expansion du béton lors des opération de bétonnage des pieux,
✔ à l’utilisation d’une chaussette géotextile,
✔ à la vérification des quantités de béton mises en œuvre,
✔ à la variation de l'altimétrie du toit de la couche de sables et graviers de très
bonne compacité; on aura soin de prévoir l'enregistrement des paramètres de
battage afin de vérifier ces variations éventuelles et de les compenser par des
sur-profondeurs des pieux,
✔ à la réalisation d'essais conformément à la norme NFP 94-262,
✔ aux conditions de travail spécifiques liées au contexte fluvial,
✔ à la présence des berges à proximité, pouvant conduire à une variation
importante de la hauteur d'eau et à la présence de vestiges,
✔ à la définition du niveau des PHEC de la Saône au droit du projet,
✔ à la prise en compte des éventuels efforts horizontaux inhérents au contexte
fluvial (courant, chocs, `) influant sur le dimensionnement des pieux,
✔ à la vérification de l'historique bathymétrique du secteur, pour confirmer la
hauteur sur laquelle le frottement latéral doit être négligé.
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 37
Nous restons à la disposition de LA VILLE DE CHALON SUR SAÔNE et de tous les
intervenants pour tous renseignements complémentaires.
Dressé par les Ingénieurs soussignés
Quentin DAN
Jean Michel CUINET
en charge de l'opération
en charge du contrôle interne
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
CHALON SUR SAÔNE (71) – Aménagement du port Villiers
Page N° 38
ANNEXES
HYDROGEOTECHNIQUE
C.17.10240
ANNEXE 1
Plan d’implantation des sondages
ANNEXE 2
Coupes des sondages
!" " # $%# &'(('"%)
+ ,
-./
- ,/ +
'6" 2 17" 2
2#'(
'#4$($!'"
25 !"
$ 1"
$% !" *
$#"
%$0$ 1"2%
+
,+
&'#"))"
17 6 8" "
#
4
%"))'$ 1"
9$2)) "
5 %
%"))'$
17' :"8#'$
5 %
$29(" 1"
%$# #'$
5 %
0<
;
;
(<
0
$0
!
!
#
-.
-
-
!
"#
!
"
!
% , %%
!
!
!
!
%
!
!
(
!
!
!
!
""
!
!
!
!
!
/
+
.
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
+
!
!
""
!
!
!
!
!
- ($$
-
!
!
/
.
3
!
!
!
!
!
"#
!
!
!
!
"
!
!
!
!
!
!
!
!
.
) &($ % *+# & ' $
"
!
% %
!
!
!
!
,
!
"#
!
"
(2#@) 0%
& '( % "
(&
!
- ??? :"
$ %
>
!
,
!
$!'8'"( =
!
!" " # $%# &'(('"%)
,
-./
- ,/ .
'6" 2 17" 2
2#'(
'#4$($!'"
25 !"
$ 1"
$% !" *
$#"
%$0$ 1"2%
3
, .
&'#"))"
17 6 8" "
#
4
%"))'$ 1"
9$2)) "
5 %
%"))'$
17' :"8#'$
5 %
0<
$29(" 1"
%$# #'$
5 %
;
;
(<
0
$0
!
# !
!
-.
-
-
"#
!
"
!
% , %%
!
!
!
!
!
%
!
!
(
!
!
!
!
""
!
& '( % "
(&
!
2 !
3
!
+
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
"
-
$ % *+# $("
1
&($ 1 & (%
!
!
!
!
2 !
!
- ($$
/
.
3
""
"#
!
!
!
!
!
"#
!
!
!
!
!
!
!
.
) &($ % *+# & ' $
"
!
% %
!
!
!
!
,
!
"#
!
"
3 !
!
!
"
!
!
!
!
!
!
!
(2#@) 0%
+
- ??? :"
!
>
,
!
!
$!'8'"( =
$ %
/
.
!" " # $%# &'(('"%)
*+
*
,-.
, -./+
+ *
52'6" " #
2#'(
24 !"
'#3$($!'"
$#"
%$0$ 1"2%
+
&'#"))"
17 8 9" "
#
3
%"))'$ 1"
6$2)) "
4 %
%"))'$
17' :"9#'$
4 %
$26(" 1"
%$# #'$
4 %
,-
,
" #
,
,
!
& '
!
$ % & ' (& $ ) * ! )) )+ % , '' )(, ''
)
-+ ! , ) ' ) *& )) )+ ' &. !
'!
)
!
& ) )
) , / '' )
"
!
!
"
!
' ) & ))
' ) & ))
)0 0 )!
!
- , ''
-
))
)!
&
!
- , '' , ''
) * ' )+
$ % , '' -(, ''
)
' ) ! , ) ' ) *& )) )+
' &. !
'!
) !
( & % ,
"
' )! 1
) % & )) ) ' &. !
'!
-!
$ , / '/ ) & $ ) * ' )+
"
' ) & ))
) ' &. !
"
' ) & ))
&
!!
*
!
!
"
' )
) ' &. !
)%! 1
2!
!
"
!
!
) & ))
' ) & ))
$ )
"
'
' )
)%
)%
6
0 0
-!
)
-!
)0 0 ) /
!
&
!
*
'
'!
& $ ''
'!
&
& )
'/
)& $
!
& )
))
) ' &. !
& & $ ) & $ ''
)%!
, )!
) ' &. !
& $
)
5
$
!
)
)(& $ ''
)
5
-
)
'!
)
-!
& ' &. !
'!
-!
' )
)& )
'!
& )
)
)
!
+
"
/
' )
) ' &. !
'!
-& )
!
3 &' !
,'
%$
& )
'!
, ',
4
, ''
-
, ''
) '
,)
, === :"
"
(2#>) 0%
!
<
!
3 & ' 0' ) /
)!
' ,)
&
$ , , ''
-
3 & ' & ) ,'
/
!
'! )!
&
!
'/ ) , '' - , ',
& ) '
- , ''
,
)
$!'9'"( ;
!
-
DESCRIPTIF DES MATERIAUX
COUPE
Site :
Sondage :
Type carotté
0
CHALON (71) - Aménagement Port Villier
SCP1
ECHANTILLON EN GAINE
0,1
0,2
0,3
0,4
0,5
0,6
0,7
0,8
0,9
1
1,1
0m
1m
1m
2m
2m
3m
3m
4m
4m
5m
5m
6m
6m
7m
7m
8m
8m
9m
9m
10m
10m
11m
11m
12m
12m
13m
13m
14m
14m
15m
1,2
1,3
1,4
1,5
ANNEXE 3
Essais en laboratoire
Prof (m)
2,50
5,50
11,00
13,50
14,50
Sondages
SC1
SC1
SC1
SC1
SC1
-
-
Argile à cailloutis et cailloux marron beige
gris vert
Argiles brun-vert, cailloutis et cailloux
-
Limons légèrement argilo-sableux gris-vert
-
-
Sables limoneux marron-orange, cailloutis et
quelques cailloux
Sables grossiers marron-beige
RA
-
Nature
ESSAIS D'IDENTIFICATION
A2ts
A3
A1
D1
B5
11,8
14,4
16,8
9,8
6,4
11,8
14,8
16,8
9,8
6,9
W%
(0/20)
-
-
-
-
-
MO
(%)
GTR
W%
(0/D)
Classification
-
Teneur en eau
11-300 94-050 94-050
Teneur en eau
Chalon sur Saône
Matière organique
Lieu :
Réaction à l'acide
Aménagement port Villiers
-
-
-
-
-
CaCO 3 (%)
94-048
Calcimètrie
Affaire:
Perméabilité
-
-
-
-
-
K (m/s)
X30-441
Dégradabilité
Fragmentabilité
Micro-Deval
Los Angeles
Valeur au bleu
-
-
2,01
0,08
0,09
VBS
-
-
-
-
-
LA
-
-
-
-
-
MDE
-
-
-
-
-
FR
-
-
-
-
-
DG
-
-
-
-
-
(T/m )
3
PSG
94-068 1097-2 1097-1 94-066 94-067 94-054
Date:
Dossier :
3
-
-
-
-
-
ρh
(T/m3)
-
-
-
-
-
ρ d (T/m3)
94-053 Sols
Densité (T/m )
RESULTATS DE LABORATOIRE
-
-
-
-
-
ρh
(T/m3)
-
-
-
-
-
20,0
28,0
0,4
10,0
39,6
(mm)
ρ d (T/m3) Dmax
94-064 Roches
C.17.10240
18/07/2017
100
100
100
100
100
100
98
100
100
93
86
82
100
99
71
50 mm 20 mm 5 mm
77
68
100
98
57
2 mm
% de passant
94-056
67
51
100
65
31
400
µm
Granulométrie par tamisage
61,4
42,9
78,9
4,6
14,5
80 µm
Sédimentométrie
-
-
-
-
-
2 µm
94-057
42
51
-
-
-
WL%
23
27
-
-
-
IP
-
-
-
-
-
IC
(et/ou 94-052-1)
94-051
Limites
d'Atterberg
-
-
-
-
-
WR
94-060-1
Limite de retrait
-
-
-
-
-
Wn%
(0/20)
-
-
-
-
-
IPI
Naturel
-
-
-
-
-
t/m3
(0/20)
ρ d Wn
94-078
-
-
-
-
-
W%
OPN
(0/20)
94-093
-
-
-
-
-
IPI
OPN
-
-
-
-
-
t/m3
(0/20)
ρ d OPN
-
-
-
-
-
Wn% (0/D
théorique)
-
-
-
-
-
(0/D
théorique)
ρ d Wn t/m3
Naturel
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
ρ d OPN
t/m3 (0/D
théorique
OPN
W% OPN
(0/D
théorique)
94-093 Annexe A
Compactage ESSAI PROCTOR et POINCONNEMENT
Affaire suivie par: Quentin DAN
RAPPORT D'ESSAIS
En date du:
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
11/07/2017
REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°:
C.17.10240
Affaire:
Reconnaissances géologiques et géotechniques
Chantier:
Aménagement port Villiers
Lieu:
Chalon sur Saône
REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:
Date de prélèvement:
07/06/2017
Sondage:
SC1
Profondeur (m):
2,5
Nature:
Sables limoneux marron-orange, cailloutis et quelques cailloux
Réaction à l'acide :
-
IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300):
Norme
Essai réalisé par :
Analyse granulométrique des sols
NF P 94-056 Technicienne Aurore ANDRE
Proctor, IPI, indices CBR
NF P 94-093
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol
NF P 94-068 Opérateur Anthony WINTENBERGER
Limite d'Atterberg
NF P 94-051 Technicienne Aurore ANDRE
Teneur en eau
NF P 94-050 Technicienne Aurore ANDRE
Laboratoire de :
Fontaines
OBSERVATIONS:
Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
Sondage:
SC1
Profondeur:
2,50
Nature:
Sables limoneux marron-orange, cailloutis et quelques cailloux
Réaction à l'acide :
T° étuvage (°C) :
tamis
(mm)
200
150
100
80
50
40
20
10
5
2
1
0,4
0,2
0,08
% Tamisat
105
Tamisat
Refus
100
100
100
100
100
100
100
93
81
71
57
48
31
19
15
90
80
70
% Pourcentage pondéral
Ouverture
60
50
40
30
D max (mm):
Passant à 0,08 mm:
Passant 0,08 mm (fraction 0/50)
39,6
14,5
14,5
D10 (mm):
D30 (mm):
D50 (mm):
D60 (mm):
Coefficient courbure (Cc):
Coefficient uniformité (Cu):
Passant 5 mm (fraction 0/50)
Valeur au bleu
Limite de liquidité
Indice de plasticité
Matière organique
Equivalent de sable
Limite de retrait
70,6
20
10
Indice portant immédiat
Teneur en eau optimum 0/D théorique
Teneur en eau naturelle
Teneur en eau naturelle
Densité sèche
0
0,01
0,1
1
10
Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis
(mm)
VBS
WL
Ip
MO
ES
WR
0,09
-
IPI
6,4
6,9
-
Wopn (0/D théo)
Wn (0/D)
Wn (0/20)
ρd
Classement selon la NF P 11-300:
Page 2 de 2
Classe
B
Sous-classe
5
Etat hydrique
B5
100
Affaire suivie par: Quentin DAN
RAPPORT D'ESSAIS
En date du:
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
11/07/2017
REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°:
C.17.10240
Affaire:
Reconnaissances géologiques et géotechniques
Chantier:
Aménagement port Villiers
Lieu:
Chalon sur Saône
REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:
Date de prélèvement:
07/06/2017
Sondage:
SC1
Profondeur (m):
5,5
Nature:
Sables grossiers marron-beige
Réaction à l'acide :
-
IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300):
Norme
Essai réalisé par :
Analyse granulométrique des sols
NF P 94-056 Technicienne Aurore ANDRE
Proctor, IPI, indices CBR
NF P 94-093
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol
NF P 94-068 Opérateur Anthony WINTENBERGER
Limite d'Atterberg
NF P 94-051 Technicienne Aurore ANDRE
Teneur en eau
NF P 94-050 Technicienne Aurore ANDRE
Laboratoire de :
Fontaines
OBSERVATIONS:
Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
Sondage:
SC1
Profondeur:
5,50
Nature:
Sables grossiers marron-beige
Réaction à l'acide :
T° étuvage (°C) :
tamis
(mm)
200
150
100
80
50
40
20
10
5
2
1
0,4
0,2
0,08
% Tamisat
105
Tamisat
Refus
100
100
100
100
100
100
100
100
100
99
98
96
65
17
5
90
80
70
% Pourcentage pondéral
Ouverture
60
50
40
30
D max (mm):
Passant à 0,08 mm:
Passant 0,08 mm (fraction 0/50)
10
4,6
4,6
D10 (mm):
D30 (mm):
D50 (mm):
D60 (mm):
Coefficient courbure (Cc):
Coefficient uniformité (Cu):
Passant 5 mm (fraction 0/50)
Valeur au bleu
Limite de liquidité
Indice de plasticité
Matière organique
Equivalent de sable
Limite de retrait
0,12
0,24
0,32
0,38
98,7
20
10
Indice portant immédiat
Teneur en eau optimum 0/D théorique
Teneur en eau naturelle
Teneur en eau naturelle
Densité sèche
0
0,01
0,1
1
10
Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis
(mm)
VBS
WL
Ip
MO
ES
WR
0,08
-
IPI
9,8
9,8
-
Wopn (0/D théo)
Wn (0/D)
Wn (0/20)
ρd
Classement selon la NF P 11-300:
Page 2 de 2
Classe
D
Sous-classe
1
Etat hydrique
D1
100
Affaire suivie par: Quentin DAN
RAPPORT D'ESSAIS
En date du:
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
11/07/2017
REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°:
C.17.10240
Affaire:
Reconnaissances géologiques et géotechniques
Chantier:
Aménagement port Villiers
Lieu:
Chalon sur Saône
REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:
Date de prélèvement:
07/06/2017
Sondage:
SC1
Profondeur (m):
11
Nature:
Limons légèrement argilo-sableux gris-vert
Réaction à l'acide :
-
IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300):
Norme
Essai réalisé par :
Analyse granulométrique des sols
NF P 94-056 Technicienne Aurore ANDRE
Proctor, IPI, indices CBR
NF P 94-093
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol
NF P 94-068 Opérateur Anthony WINTENBERGER
Limite d'Atterberg
NF P 94-051 Technicienne Aurore ANDRE
Teneur en eau
NF P 94-050 Technicienne Aurore ANDRE
Laboratoire de :
Fontaines
OBSERVATIONS:
Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
Sondage:
SC1
Profondeur:
11,00
Nature:
Limons légèrement argilo-sableux gris-vert
Réaction à l'acide :
T° étuvage (°C) :
tamis
(mm)
200
150
100
80
50
40
20
10
5
2
1
0,4
0,2
0,08
% Tamisat
105
Tamisat
Refus
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
98
79
90
80
70
% Pourcentage pondéral
Ouverture
60
50
40
30
D max (mm):
Passant à 0,08 mm:
Passant 0,08 mm (fraction 0/50)
0,4
78,9
78,9
D10 (mm):
D30 (mm):
D50 (mm):
D60 (mm):
Coefficient courbure (Cc):
Coefficient uniformité (Cu):
Passant 5 mm (fraction 0/50)
Valeur au bleu
Limite de liquidité
Indice de plasticité
Matière organique
Equivalent de sable
Limite de retrait
100,0
20
10
Indice portant immédiat
Teneur en eau optimum 0/D théorique
Teneur en eau naturelle
Teneur en eau naturelle
Densité sèche
0
0,01
0,1
1
10
Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis
(mm)
VBS
WL
Ip
MO
ES
WR
2,01
-
IPI
16,8
16,8
-
Wopn (0/D théo)
Wn (0/D)
Wn (0/20)
ρd
Classement selon la NF P 11-300:
Page 2 de 2
Classe
A
Sous-classe
1
Etat hydrique
A1
100
Affaire suivie par: Quentin DAN
RAPPORT D'ESSAIS
En date du:
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
11/07/2017
REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°:
C.17.10240
Affaire:
Reconnaissances géologiques et géotechniques
Chantier:
Aménagement port Villiers
Lieu:
Chalon sur Saône
REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:
Date de prélèvement:
07/06/2017
Sondage:
SC1
Profondeur (m):
13,5
Nature:
Argile à cailloutis et cailloux marron beige gris vert
Réaction à l'acide :
-
IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300):
Norme
Essai réalisé par :
Analyse granulométrique des sols
NF P 94-056 Technicienne Aurore ANDRE
Proctor, IPI, indices CBR
NF P 94-093
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol
NF P 94-068 Opérateur Anthony WINTENBERGER
Limite d'Atterberg
NF P 94-051 Technicienne Aurore ANDRE
Teneur en eau
NF P 94-050 Technicienne Aurore ANDRE
Laboratoire de :
Fontaines
OBSERVATIONS:
Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
Sondage:
SC1
Profondeur:
13,50
Nature:
Argile à cailloutis et cailloux marron beige gris vert
Réaction à l'acide :
T° étuvage (°C) :
tamis
(mm)
200
150
100
80
50
40
20
10
5
2
1
0,4
0,2
0,08
% Tamisat
105
Tamisat
Refus
100
100
100
100
100
100
100
98
91
82
68
59
51
46
43
90
80
70
% Pourcentage pondéral
Ouverture
60
50
40
30
D max (mm):
Passant à 0,08 mm:
Passant 0,08 mm (fraction 0/50)
28
42,9
42,9
D10 (mm):
D30 (mm):
D50 (mm):
D60 (mm):
Coefficient courbure (Cc):
Coefficient uniformité (Cu):
Passant 5 mm (fraction 0/50)
Valeur au bleu
Limite de liquidité
Indice de plasticité
Matière organique
Equivalent de sable
Limite de retrait
81,5
20
10
Indice portant immédiat
Teneur en eau optimum 0/D théorique
Teneur en eau naturelle
Teneur en eau naturelle
Densité sèche
0
0,01
0,1
1
10
Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis
(mm)
VBS
WL
Ip
MO
ES
WR
IPI
Wopn (0/D théo)
Wn (0/D)
Wn (0/20)
ρd
51
27
14,4
14,8
-
Classement selon la NF P 11-300:
Page 2 de 2
Classe
A
Sous-classe
3
Etat hydrique
A3
100
Affaire suivie par: Quentin DAN
RAPPORT D'ESSAIS
En date du:
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
11/07/2017
REFERENCES DU CHANTIER
Dossier N°:
C.17.10240
Affaire:
Reconnaissances géologiques et géotechniques
Chantier:
Aménagement port Villiers
Lieu:
Chalon sur Saône
REFERENCES DE L'ECHANTILLONNAGE:
Date de prélèvement:
07/06/2017
Sondage:
SC1
Profondeur (m):
14,5
Nature:
Argiles brun-vert, cailloutis et cailloux
Réaction à l'acide :
-
IDENTIFICATION (Norme NF P 11-300):
Norme
Essai réalisé par :
Analyse granulométrique des sols
NF P 94-056 Technicienne Aurore ANDRE
Proctor, IPI, indices CBR
NF P 94-093
NF P 94-078
Valeur de bleu de méthylène d'un sol
NF P 94-068 Opérateur Anthony WINTENBERGER
Limite d'Atterberg
NF P 94-051 Technicienne Aurore ANDRE
Teneur en eau
NF P 94-050 Technicienne Aurore ANDRE
Laboratoire de :
Fontaines
OBSERVATIONS:
Page 1 de 2
RESULTATS IDENTIFICATION ET CLASSEMENT DE SOL (Norme P11-300)
Groupe
HYDROGEOTECHNIQUE
Sondage:
SC1
Profondeur:
14,50
Nature:
Argiles brun-vert, cailloutis et cailloux
Réaction à l'acide :
T° étuvage (°C) :
tamis
(mm)
200
150
100
80
50
40
20
10
5
2
1
0,4
0,2
0,08
% Tamisat
105
Tamisat
Refus
100
100
100
100
100
100
100
100
97
86
77
72
67
65
61
90
80
70
% Pourcentage pondéral
Ouverture
60
50
40
30
D max (mm):
Passant à 0,08 mm:
Passant 0,08 mm (fraction 0/50)
20
61,4
61,4
D10 (mm):
D30 (mm):
D50 (mm):
D60 (mm):
Coefficient courbure (Cc):
Coefficient uniformité (Cu):
Passant 5 mm (fraction 0/50)
Valeur au bleu
Limite de liquidité
Indice de plasticité
Matière organique
Equivalent de sable
Limite de retrait
86,4
20
10
Indice portant immédiat
Teneur en eau optimum 0/D théorique
Teneur en eau naturelle
Teneur en eau naturelle
Densité sèche
0
0,01
0,1
1
10
Ouverture intérieure des mailles carrées des tamis
(mm)
VBS
WL
Ip
MO
ES
WR
IPI
Wopn (0/D théo)
Wn (0/D)
Wn (0/20)
ρd
42
23
11,8
11,8
-
Classement selon la NF P 11-300:
Page 2 de 2
Classe
A
Sous-classe
2
Etat hydrique
ts
A2ts
100
*
%*0
4%
1 -
6 0
4
2 %/#7!/!7
0
!"#!
$
%
#5#7
9
$
&
'("!
* $
$
)
)
79 $
) )
)
)
()
104,87%
* *
+,
- %
100%
,.
/
!
"
#
$
#
0
*
1 σ-
)
$
"%
&
'(
*
+
$
)
(
)
(%
#
$
'
24,7
!
%
"
&
('
' %(
' %(
,
' +%
-
"(
$
'' '$
' (
* *
+,
4%
.
σ
'
)
6 0
/)
' %%
'
σ
&
'' .
&
' %
22
)
0
*
34
/)
8
5
/)
0
1
2
1
+
3
"'(
"4%56'"
" 56
"'(
3
+ "
"4 56'"
'56
+ "
3
% +
.4+56'"
" %+56
0
2
22
)
0
*
34
)
/)
$
5
1
1
+
3
"'(
%'56'"
5,37E-12
"'(
3
+ "
' 56'"
1,09E-11
+ "
3
% +
'56'"
2,34E-11
HYDRO-GEOTECHNIQUE
*
%*0
4%
1 -
6 0
4
2 %/#7!/!7
!"#!
%
&
$
&
'("!
* $
$
79 $
)
()
)
)
) )
)
' (''
' %+'
&
%
' %%'
' %"'
'% '
' %''
' +'
' %'
' "'
'
'
' ''
'
''
'' '
''' '
'''' '
σ
8 /)
(
'
'
'.
"'(
+ "
%
+ "
"'(
'.
'
(
"
(
"
(
(
#
1 ''
+
%"
.
'
(
.
.
'%
" (
/)
&
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
%%(
%%(
%%(
%%
%
%
(.
%
.
%
(
% +
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= *%> +,
*
34
4
*?0
7
4%
5
!"#!
%
&
$
&
'("!
* $
$
79 $
)
()
)
)
)
#
9
1 ''
:
) )
%
: ; 7 #!
∆*
1 ''
1
'.
'"
' %.
''
"
''
+.
. %
" "(
%.
' ''
" "
' ''
""
+ +
. %
." %"
.(
"
(
"
+
'
'
"'
''
''
"''
%''
+''
'''
''
""'
.
.
.%
"'
".
"(
"
"
'
'
.
.
%
(
(
(
%
(
.
.
;
%
+(
'%
+
%
%
; ;
'; ';
';
;
;
;
.
(
.
..
..
."
."
.
.
2
5,00
10,00
;
' . ""
.
'%.(.56'
"''''''''
1 ''
' . .+' (
1 ''
" " %% . "(
' ++%+".".
" %56'"
"4%56'"
1
' '''%
" . +56
.
.
.
.
)3 5 3
0,00
0
<%
.
%"
'
'
'"
15,00
@"
5
20,00
25,00
30,00
5
10
15
∆ H (1/100mm)
%
20
25
30
35
40
45
50
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= *%> +,
*
34
4
*?0
7
4%
5
!"#!
$
&
'("!
* $
$
79 $
)
()
)
)
)
#
9
1 ''
'
'
'"
"
+
'
'
"'
''
''
"''
%''
+''
'''
''
""'
:
.
+.
(
%
%.
% +
% .
(.
(
+' "
+%
'.
'"
' %.
''
"
''
+.
. %
" "(
%.
' ''
" "
' ''
""
+ +
. %
." %"
.(
%
''
''
'
'
'
.
"
%
+
0,00
0
5,00
) )
%
#! 7 : #
<%
∆*
1 ''
1
%
("
+(
;
; ;
'; ';
';
;
;
;
.
(
(
+
..
"' %
". .
"% (
"+
"+
"+ (
" .
"
2
)3 5 3
10,00
15,00
;
' "(. ( .
.( "56'
%'
1 ''
.' '
1 ''
(
' +%"
" 56'"
1
"4 56'"
1
' %+56
@"
5
20,00
25,00
30,00
10
20
∆ H (1/100mm)
%
30
40
50
60
70
80
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= *%> +,
*
34
4
7
*?0
4%
5
!"#!
$
&
'("!
* $
$
79 $
)
()
)
)
)
#
9
1 ''
'
'
'"
"
+
'
'
"'
''
''
"''
%''
+''
'''
''
""'
'
'"
'
'(
'
.
(
:
+
.
'.
'"
' %.
''
"
''
+.
. %
" "(
%.
' ''
" "
' ''
""
+ +
. %
." %"
.(
(
%
""
.
.+ .
"% (
.
"
"
(
%
%
(
0,00
0
5,00
) )
%
: # 7 A":
<%
∆*
1 ''
1
;
' %
' '''
.."
.
"
; ;
'; ';
';
;
;
;
+(
(
+
'(
%
.%
""
"
2
;
1 ''
. (
1 ''
%'
' +.
. +56'"
1
.4+56'"
1
" %+
%56
.
.
.
"
"(
"
)3 5 3
10,00
15,00
@"
5
20,00
25,00
30,00
10
20
30
∆ H (1/100mm)
%
40
50
60
70
80
90
100
HYDRO-GEOTECHNIQUE
)
%)/
3%
0 ,
5 /
3
1 %.#6!.!6
0
!"#!
$
%
#5#7
8
&
#' !
) $
( (
(
( (
$
9
68 $ ' 0 (
107,76%
) )
*+
, %
100%
+-
.
!"
#
$
#
/
)
0 σ,
(
$
%%
&
' %(
*!
$
)
!* "
+
)
(, (
#
$
19,7
%'
!(
'
&
!'
' %"
' %"
.
!
$
'' '$
'
) )
*+
3%
,!
σ
'
)
5 /
"
σ
/)
&
' ',!
&
' '(
11
)
/
)
23
7
4
/)
0
1
2
1
* %
3
,'!
'4!56',
, 56
,'!
3
* ,
'4*56',
% *56
* ,
3
( *
56',
11
)
/)
' %'
/
)
23
(
/)
$
,'56
4
0
1
2
1
* %
3
,'!
* '(56'%
2,78E-12
,'!
3
* ,
!
56'%
5,97E-12
* ,
3
( *
! " 56'%
1,02E-11
HYDRO-GEOTECHNIQUE
)
%)/
3%
0 ,
5 /
3
1 %.#6!.!6
!"#!
%
&
$
&
#' !
) $
$
68 $ ' 0 (
(
(
( (
9
(
' %%'
&
%
' %''
' ,%'
' ,''
' "%'
' "''
'
''
'' '
''' '
'''' '
σ
8 /)
!
%%
%'
'
'" !
,'! ,
* ,
( !
* ,
,'! ,
'" !
'
!
#
1 ''
,"
%(
,,
* %
%! *
,' !
!!
,
(* !
', !
/)
&
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
'
%"
%"
% "
%
,*%
,"*
"*"
"
""%
"%,
"!,
" ,
,,(
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= )%> *+
)
3
23
)?/
6
3%
4
!"#!
%
&
$
&
#' !
) $
$
68 $ ' 0 (
(
(
( (
(
#
9
1 ''
'
'
',
,
*
'
'
,'
''
''
,''
(''
*''
'''
''
,,'
:
%(
! (
! !
!,
!%
!! (
! !
* "
*" "
*( !
(
'' (
'( !
'!
'"
' ,%
' ("
''
,
''
*"
" (
, ,!
("
' ''
, ,
' ''
,,
* *
" (
", (,
"! %
"
"%
"
,,
0,00
0
5,00
9
%
: ; 6 #!
∆+
1 ''
1
,!
%*
!
;
; ;
'; ';
';
;
;
;
'!
*
%,
(,
*
", !
," !
, *
%" *
%%
%(
%( (
%!
%! %
10,00
<%
"
2
(2 4 2
15,00
;
' ",,'(
" ,,(!"56'%
! (''''''''
1 ''
,! ,"%** ! %
1 ''
%! ! %%,%!!
' ** "" '%
! '56'%
'4!56',
1
,
' '''(
! 56
@"
4
20,00
25,00
30,00
10
20
30
∆ H (1/100mm)
%
40
50
60
70
80
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= )%> *+
)
23
3
)?/
6
3%
4
!"#!
$
&
#' !
) $
$
68 $ ' 0 (
(
(
( (
(
#
9
1 ''
'
'
',
,
*
'
'
,'
''
''
,''
(''
*''
'''
''
,,'
:
,,
" !
"
",
"( "
"! !
,' *
,,
,, (
%'
%( !
(( %
!" "
!! !
! ,
*' "
*' %
*'
* %
0,00
0
'"
' ,%
' ("
''
,
''
*"
" (
, ,!
("
' ''
, ,
' ''
,,
* *
" (
", (,
"! %
5,00
9
%
#! 6 : #
<%
∆+
1 ''
1
!"
*%
*
;
; ;
'; ';
';
;
;
;
""
(,
(
"'
"% *
, "
%
%*
(" "
(%
(%
((
(( %
(!
2
(2 4 2
10,00
15,00
;
' "("***',!
! ,! ( 56'%
*!
1 ''
%" *
1 ''
*
' *,
* '56'%
1
'4*56',
1
% !*' 56
@"
4
20,00
25,00
30,00
10
20
∆ H (1/100mm)
%
30
40
50
60
70
80
HYDRO-GEOTECHNIQUE
= )%> *+
)
23
3
6
)?/
3%
4
!"#!
$
&
#' !
) $
$
68 $ ' 0 (
(
(
( (
(
#
9
1 ''
'
'
',
,
*
'
'
,'
''
''
,''
(''
*''
'''
''
,,'
:
* %
'" %
', !
'(
'! *
'*
'*
(
!%
'"
' ,%
' ("
''
,
''
*"
" (
, ,!
("
' ''
, ,
' ''
,,
* *
" (
", (,
"! %
"'
,' %
,!
% "
% !
%" !
%,
%, %
%,
0,00
0
5,00
9
%
: # 6 A":
<%
∆+
1 ''
1
;
"
,%
("
!,
!,
", (
"(
, ,
,* %
%
(% (
( *
!
!
! !
!"
!" ,
; ;
'; ';
';
;
;
;
2
(2 4 2
10,00
15,00
;
' "*" , '
' ''' ,'''
(
%! *
%
'* ,
'56',
1 ''
1 ''
56',
1
1
,''' 56
@"
4
20,00
25,00
30,00
10
20
30
∆ H (1/100mm)
%
40
50
60
70
80
90
100
HYDRO-GEOTECHNIQUE
ANNEXE 4
Missions géotechniques
CLASSIFICATION DES MISSIONS TYPES D'INGENIERIE GEOTECHNIQUE
(extraite de la norme NFP 94-500 - Novembre 2013)
SCHÉMA D'ENCHAINEMENT DES MISSIONS GÉOTECHNIQUES
(extrait de la norme NFP 94-500 - Novembre 2013)
UNION SYNDICALE GÉOTECHNIQUE
CONDITIONS GÉNÉRALES DES MISSIONS GÉOTECHNIQUES
(version du 27.06.2000, mise à jour Hydrogéotechnique décembre 2006)
1. CADRE DE LA MISSION
Par référence à la CLASSIFICATION DES MISSIONS GEOTECHNIQUES TYPES (Norme NFP 94-500), il
appartient au maître d'ouvrage et à son maître d'œuvre de veiller à ce que toutes les missions géotechniques
nécessaires à la conception puis à l'exécution de l'ouvrage soient engagées avec les moyens opportuns et
confiées à des hommes de l'Art.
L'enchaînement des missions géotechniques suit la succession des phases d'élaboration du projet, chacune de
ces missions ne couvrant qu'un domaine spécifique de la conception ou de l'exécution.
En particulier :
•
les missions G1, G2, G3, G4 sont réalisées dans l'ordre successif,
•
une mission confiée à notre société peut ne contenir qu'une partie des prestations décrites dans la
mission type correspondante,
•
une Prestations d'investigations géotechniques engage notre société uniquement sur la conformité
des travaux exécutés à ceux contractuellement commandés et l'exactitude des résultats qu'elle
fournit,
•
une mission type G1 à G5 n'engage notre société sur son devoir de conseil que dans le cadre strict,
d'une part, des objectifs explicitement définis dans notre proposition technique sur la base de
laquelle la commande et ses avenants éventuels ont été établis, d'autre part, du projet du client
décrit par les documents graphiques ou plans cités dans le rapport,
•
une mission type G1 ou G5 exclut tout engagement de notre société sur les quantités, coûts et
délais d'exécution des futurs ouvrages géotechniques,
•
une mission type G2 engage notre société en tant qu'assistant technique à la maîtrise d'œuvre dans
les limites du contrat fixant l'étendue de la mission et la (ou les) parties(s) d'ouvrage(s) concerné(s).
La responsabilité de notre société ne saurait être engagée en dehors du cadre de la mission géotechnique objet
du rapport. En particulier, toute modification apportée au projet ou à son environnement nécessite la
réactualisation du rapport géotechnique dans le cadre d'une nouvelle mission.
2. RECOMMANDATIONS
Il est précisé que l'étude géotechnique repose sur une reconnaissance du sol dont la maille ne permet pas de
lever la totalité des aléas toujours possibles en milieu naturel. En effet, des hétérogénéités, naturelles ou du fait
de l'homme, des discontinuités et des aléas d'exécution peuvent apparaître compte tenu du rapport entre le
volume échantillonné ou testé et le volume sollicité par l'ouvrage, et ce d'autant plus que ces singularités
éventuelles peuvent être limitées en extension. Les éléments géotechniques nouveaux mis en évidence lors de
l'exécution, pouvant avoir une influence sur les conclusions du rapport, doivent immédiatement être signalés au
géotechnicien chargé du suivi ou de la supervision géotechnique d'exécution (missions G3 et G4) afin qu'il en
analyse les conséquences sur les conditions d'exécution, voire la conception de l'ouvrage géotechnique.
Si un caractère évolutif particulier a été mis en lumière (notamment glissement, érosion, dissolution, remblais
évolutifs, tourbe), l'application des recommandations du rapport nécessite une validation à chaque étape
suivante de la conception ou de l'exécution. En effet, un tel caractère évolutif peut remettre en cause ces
recommandations, notamment s'il s'écoule un laps de temps important avant leur mise en œuvre.
3. RAPPORT DE LA MISSION
Le rapport géotechnique constitue le compte-rendu de la mission géotechnique définie par la commande au titre
de laquelle il a été établi et dont les références sont rappelées en tête. A défaut de clauses spécifiques
contractuelles, la remise du rapport géotechnique fixe la fin de la mission.
Un rapport géotechnique et toutes ses annexes identifiées constituent un ensemble indissociable. Les deux
exemplaires de référence en sont les deux originaux conservés ; un par le client et le second par notre société.
Dans ce cadre, toute autre interprétation qui pourrait être faite d'une communication ou reproduction partielle ne
saurait engager la responsabilité de notre société. En particulier l'utilisation même partielle de ces résultats et
conclusions par un autre maître d'ouvrage ou par un autre ouvrage que celui objet de la mission confiée ne
pourra en aucun cas engager la responsabilité de notre société et pourra entraîner des poursuites judiciaires.
Téléchargement
Explore flashcards