Telechargé par Pape Fall

Chez le poulet

publicité
Chez le poulet, plusieurs mutations ont été mises en évidence. Parmi celles-ci, la mutation
« crête rosacée » ou « crête en rosé » est à l’origine d’une crête dont la forme rappelle celle
d’une rosé. La mutation « pattes courtes » est à l’origine de pattes de taille inférieure à la
moyenne. Pour déterminer le mode de transmission de ces deux mutations, on effectue les
croisements suivants :
1er Croisement
On croise une poule de race pure à crête rosacée avec un coq à crête simple : on obtient alors
uniquement des poulets à crête rosacée.
2e Croisement
Des poulets à pattes courtes sont croisés entre eux ; On obtient toujours à la fois des poulets à
pattes courtes et des poulets à pattes normales, dans des proportions de deux poulets à pattes
courtes pour un poulet à pattes normales. En outre, environ un quart des embryons meurt
avant réclusion.
1 . Déterminer les relations de dominance entre allèles pour le gène déterminant la forme de la
crête. (0,5 point)
2. Préciser si les poulets à pattes courtes sont homozygotes ou hétérozygotes pour le gène
déterminant la taille des pattes. (0,5 point)
3. Déterminer les relations de dominance entre allèles pour ce gène et proposer une
explication aux résultats obtenus pour le croisement correspondant. (01 point)
3e Croisement
On croise un coq à crête rosacée et à pattes courtes avec une poule à crête simple et à pattes
normales. La génération F1 fournit 50 % de poulets à crête rosacée et à pattes courtes et 50 %
de poulets à crête rosacée et à pattes normales.
4éme Croisement
Enfin, on croise les individus F1 à crête rosacée et pattes courtes entre eux. On obtient alors
dans la descendance :



50 poulets à crête rosacée et à pattes courtes,
26 poulets à crête simple et à pattes normales,
24 oeufs non éclos.
4. Expliquer les résultats obtenus et déterminer la position relative des deux gènes étudiés sur
les chromosomes (vous présenterez l’échiquier de croisement correspondant au 4e
croisement). (01, 5 point)
5. Donner le génotype de la poule et du coq du 3e croisement. (0,5 point)
Raisonnement scientifique : gène létale chez le poulet corrigé 2003
Retour
1) 1e croisement
La descendance est homogène
et présente le caractère d’un des parents. Ce caractère, crête rosacée est donc dominant et le
caractère de l’autre parent crête simple est récessif
2) 2e croisement
2/3 poulets à pattes courtes 1/3
poulets à pattes normales
La descendance étant hétérogène, les parents sont hétérozygotes pour le gène déterminant la
taille des pattes
3) Dans la descendance, apparaissent des poulets à pattes normales. Ce caractère qui ne s’était
pas manifesté chez les parents est donc récessif et le caractère pattes courtes est dominant.
L’allèle dominant, responsable du caractère pattes courtes peut être symbolisé par C et l’allèle
récessif par n. Le génotype des parents hétérozygotes est alors Cn et les résultats du
croisement peuvent être présentés sous forme d’échiquier de croisement.
Le quart des embryons qui
meurt ne peut correspondre qu’au génotype CC. L’allèle C est donc létal à l’état homozygote.
4) L’allèle déterminant le caractère crête rosacée peut être symbolisé par R et celui
déterminant crête simple par s
L’un des parents est double récessif ; il ne produit qu’un seul type de gamète (sn). Deux
phénotypes sont obtenus dans la descendance ; le parent double dominant a produit 2 types de
gamètes (RC et sn) dans les mêmes proportions : les 2 gènes sont liés c’est-à-dire sont portés
par la même paire de chromosomes
4e croisement :
F1 sont des hybrides, donc hétérozygotes ; leur génotype est RsCn
Les individus
L’absence de phénotypes recombinés permet de supposer que chaque hybride n’a produit que
2 types de gamètes. On peut alors dresser l’échiquier de croisement ci-dessous
L’allèle C étant létal à l’état homozygote, les embryons de génotype RRCC (Constituant 1/4
des œufs), meurent et 2/3 des poulets sont de phénotype RC et 1/3 de phénotype sn ; ce qui est
conforme aux résultats obtenus.
5) Le croisement 3 est un test cross ; la poule, double récessive est homozygote ; son
génotype est ssnn
Le coq double dominant est hétérozygote et de génotype : RsCn
Téléchargement
Explore flashcards