Telechargé par ilhame rajji

1 - LES EPITHELIUMS

publicité
HISTOLOGIE
GENERALE
Pr Taoufiq HARMOUCH
Marcello Malpighi
1628-1694
Xavier Bichat 1771-1802
LES EPITHELIUMS
LES EPITHELIUMS
PLAN
I/ Définitions.
II/ Généralités.
III/ Fonctions des épithéliums.
IV/ Rappels embryologiques.
V/ Les épithéliums de revêtement.
VI/ Les épithéliums glandulaires.
I/ DEFINITIONS
• Ruysch 1715: Épithélium
• Tissus constitués de cellules juxtaposées ,
jointives, solidaires les unes aux autres et
qui reposent sur une lame basale (membrane
basale) qui les sépare du tissu de soutien
sous-jacent.
Caractéristiques:
Cohésion: molécules d’adhérence et système de jonction.
Polarité marquées.
Membrane plasmique comporte un Antigène spécifique: Epithelial
membran antigen (EMA)
Cytoplasme: Filaments intermédiaires spécifiques = Cytokératines.
Épithélium + Chorion = Une muqueuse
Antigène de membrane épithéliale ( EMA)
MO: Immunohistochimie IHC
Épithélium + Chorion = Une muqueuse
MO:
EPITHELIUM
MUQUEUSE
MB
CHORION
Deux catégories d’épithéliums:
Les épithéliums de revêtement ( surface
du corps , cavités naturelles)
Les épithéliums glandulaires ( paroi des
lumières glandulaires – présence de
cellules sécrétoires)
II/ PROPRIETES COMMUNES
• Les épithéliums reposent toujours sur une lame
basale = membrane basale = vitrée
rôle: cohésion, attache au chorion, échange
• Les épithéliums ne sont jamais vascularisés (
sauf canal cochléaire de l’oreille interne ) et se
nourrissent par imbibition à partir du Chorion à
travers la membrane basale= filtre).
• Renouvellement : cellules de remplacement
(assise génératrice ou germinative)
LAME BASALE
MO: Coloration spéciale PAS ( periodic acid schiff)
Muqueuse intestinale
LAME BASALE
ME
ME
LAME BASALE
Assise génératrice ( germinative) :
Peau
MO
Muqueuse oesophagienne : cellules
de remplacement
MO
• Les cellules migratrices ( lymphocytes,
histiocytes, mélanocytes….)
• Membrane plasmique: Deux domaines :(
polarité)
- Un domaine apical
- Un domaine basolaétal
Ces domaines sont séparés par un anneau de
jonctions serrées.
Cellules migratrices: lymphocytes
muqueuse intestinale
La polarité
Protéines apicales
Jonction
serrée
Pôle
apical
Protéines
latérobasales
Pôle
Latérobasal
Lame basale
• Cytoplasme: Filaments intermédiaires,
constitués de polymère de kératine =
cytokératines.( attachées aux
desmosomes et hémidesmosomes )
Filaments intermédiaires de
cytokératine.
Représentation schématique
plectine
III/ LES FONCTIONS DES
EPITHELIUMS
• Protection: mécanique, chimique
• Réception sensitive et sensorielle:
tact,douleur,olfaction, gustation.
• Absorption: épithélium intestinal.
• Sécrétion: épithéliums glandulaires.
• Excrétion: tubes rénaux.
IV/ RAPPEL EMBYOLOGIQUE.
3éme semaine du développement :
3 Feuillets embryonnaires ( disque
embryonnaire tridermique ).
Les épithéliums peuvent provenir de l’un des
3 feuillets embryonnaires +++:
 ECTODERME: épiderme, cavité buccale,
anus, CAE.
 MESODERME:app urogénital, endothélium,
mésothélium
 ENDODERME: app. digestif et respiratoire.
Disque embryonnaire tridermique ( 3 SD)
ECTODERME
MESODERME
Cavité amniotique
ENDODERME
Sac vitellin
V/ LES EPITHELIUMS DE
REVETEMENT.
Groupe hétérogène sur le plan morphologique,
embryologique et fonctionnel.
A/ LES CRITERES DE CLASSIFICATION.
Classification se base uniquement sur des critères
morphologiques.
3 critères:
- Nombre de couches cellulaires.
- Forme des cellules.
- Différenciation apicale.
B/ LES DIFFERENTS TYPES D’EPITHELIUMS
1/ Selon le nombre de couches cellulaires:
Les épithéliums simples= Uni stratifiés ( Une seule
couche cellulaire )
Les épithéliums pseudo stratifiés ( Cellules de hauteur
inégale mais reposent toutes sur la membrane basale).
Les épithéliums pluristratifiés: (Superposition au moins de 2
couches cellulaires)
Les épithéliums de transition = type urinaire:
• Une assise génératrice à cellules cubiques
• Quelques couches de cellules polyédriques devenant en
surface piriforme ou en « raquette »
• Une couche superficielle faite de cellules de grande
taille, souvent binucléées
Classification selon le nombre de
couches cellulaires
Épithélium pluristratifié
Épithélium
de transition
Épithélium simple
Épithélium pseudostratifié.
Épithélium de transition: type urinaire.
vessie
MO
2/ Selon la forme des cellules:
Cellules aplaties ou pavimenteuses: plus larges que
hautes.
Endothélium vasculaire, mésothélium pleural ou
mésentérique ( Epith. Simple)
Muqueuse oesophagienne, vaginal, peau (Epith.
pluristratifié)
Cellules cubiques: aussi hautes que larges.
Tubes contournés proximaux et distaux et canaux excréteurs
des glandes salivaires ( Epith. simple)
Canaux excréteurs des glandes sudoripares (Epith.
bistratifié)
Cellules prismatiques ou cylindriques: plus hautes
que larges.
Tube digestif, utérus, trompe de Fallope, …..
La forme des cellules: aplatie ou
pavimenteuse
Capillaire sanguin
oesophage
La forme des cellules: Cubique
Cubique simple
Canal excréteur des glandes salivaires
Cubique bistratifié
canal excréteur des gld sudoripares
La forme des cellules:
cylindrique ou prismatique
Prismatique ou cylindrique
simple
Épithélium intestinal
3/ Selon les différenciations apicales:
Plateau strié:
Microvillosités, rectilignes, même calibre
(0,1µm) et même longueur (1-2µm),
parallèles et ordonnées. Rôle: la surface
d’échange ( Entérocytes), Renferment dans
leurs centres des faisceaux parallèles de
filaments d’actine maintenus ensemble par
la fimbrine,la villine et La calmoduline.
La spectrine ( ancrage de la racine de la
microvilosité)
Plateau strié en Microscopie Electronique
Coupe longitudinale
Coupe transversale
Microvillosités au pôle apical d’un entérocyte
Organisation moléculaire du plateau strié
Glycoprotéines: cell coat
PAS+
Région amorphe
Calmoduline
=Myosine I
Membrane
plasmique
Microfilament
d ’actine
Fimbrine et
Villine+++
Spectrine
Réseau
cortical
d ’actine
Plateau strié en Microscopie Optique
Plateau strié PAS positif
Pôle apical
Entérocyte
Epithélium intestinal
C. caliciforme
Lame basale
Plateau strié:
Bordure en brosse:
Tube proximal rénal.
Anglo-Saxons : Bordure en brosse=plateau strié.
Francophones: microvillosités plus longues et moins
régulièrement disposées.
Stéréocils:
Canal épididymaire et canal déférent.
Microvillosités fines, longues et anastomosées.
Les microfilaments centraux ne sont pas organisés.
Pas d’activité motrice.
Différents types de microvillosités
Plateau strié
Pl. 12
Ep. intestinal
(entérocyte)
Bordure en brosse
Stéréocils
Ep. du tube urinaire Ep. épididymaire
proximal
les cils vibratiles:
Voies respiratoires. La trompe et canaux déférents.
Appareil ciliaire
(activité motrice)
:
• Le cil proprement dit:
9 paires de microtubules périphériques
1 paire centrale.
• Corpuscule basal:
9 Triplets de microtubules périphériques.
0 microtubule central.
• Racine ciliaire:
Reliant la base du corpuscule au cytosquelette.
MEB
MO
Appareil ciliaire en MO
Cils
Corpuscules basaux
Cellules ciliées de l ’épithélium respiratoire
L ’APPAREIL
CILIAIRE
Cil proprementCil
dit
Corpuscule basal
Racine ciliaire
Cils en ME en coupe transversale
Pont
radiaire
Nexine
Gaine
centrale
Cliché de ME
Dynéine
( mobilité)
Schéma
Organisation moléculaire d ’un cil
Bras de Dynéine
Pont de
Nexine
Ext. Int.
Pont radiaire
1 doublet :
microtubule b
microtubule a
Membrane
plasmique
Gaine
centrale
9 doublets
périphériques
1 paire centrale de microtubules
PL 14
Cil vibratile : ultrastructure
Gaine centrale
Ponts
radiaires
Bras de dynéine externe
g
b
19
8 8 2011
691414
DC25 78
22
18
g
b
a
16
19
8 8 2011
691414
DC25 78
22
18
a
16
DC25
24 nm
complexe
multiprotéique
activité ATPasique
génération du battement
Bras de dynéine interne
complexe multiprotéique
I1
DRC
a
e d
b
S1
96 nm
renforcement du
battement
S2
DHC
p28
actine centrine
activité ATPasique
actine
a,c,d isoformes b,e,g
Cytophysiologie
Mouvement en crochet d ’un cil
Onde vibratile de la cellule ciliée
Ondes vibratiles au microscope à balayage
Mécanisme moléculaire des battements ciliaires
Nexine
Uroplakines
Uroplakine ( 1 à 4 domaines transmembranaires, un
domaine extracellulaire+++ et un domaine
cytoplasmique+)
Cette asymétrie autorise l’étirement , donne une stabilité
de la surface cellulaire et évite les ruptures de la
membrane plasmique pendant le remplissage de la
vessie.
Couche cornée:
Épiderme.
Lamelles de kératine couvrant les couches superficielles.
Uroplakines
Structure en 3D
EXTRA Cel
Membrane
plasmique
INTRA Cel
Couche cornée: peau
Couche cornée
VI/ LES EPITHELIUMS
GLANDULAIRES
Sont constitués de cellules glandulaires étroitement
juxtaposées et jointives, caractérisées par:
• Spécialisation dans la sécrétion
• Groupées en amas et de forme et de volume
variés.
Deux types de sécrétions:
Exocrine : les cellules glandulaires déchargent
les produits de sécrétion dans les cavités
naturelles ou à la surface de l’organisme (
Glandes exocrines)
Exocrine
Endocrine: les produits sécrétés sont
déchargés dans la circulation sanguine
( glandes endocrines).
Glande Amphicrine: glande à la fois
endocrine et exocrine
Tous les tissus embryonnaires peuvent
donner des cellules glandulaires.
Cycle sécrétoire d ’une cellule glandulaire
Stockage
Synthèse
Excrétion
A/ LES GLANDES EXOCRINES:
Déversent leur produit de sécrétion dans le
milieu extérieur.
Classées selon:
• La forme anatomique.
• La nature du produit élaboré.
• Mode d’excrétion.
1/ Selon la forme anatomique:
a) Les glandes unicellulaires:
Cellules isolées au sein d’un épithélium de
revêtement et déversent leurs secrétions à la
surface.
Exp : les cellules caliciformes.
b) les glandes intra épithéliales:
Groupement de cellules glandulaires au sein
d’un épithélium.
Sans canal excréteur.
Exp: urèthre pénien et muqueuse nasale.
Glandes unicellulaires:
cellules caliciformes
HES
PAS
Cell coat
Noyau cellule
caliciforme
Cytoplasme
( mucus)
Glandes unicellulaires:
cellules caliciformes
Muqueuse bronchique
Cellule caliciforme
HES
ME
Pole apical
ouvert
BOULES MUCIGENES
RER
NOYAU
Cellule caliciforme
Évacuation du mucus
MO :
Coloration
Spéciale
Mucicarmin
Pl. 21
les glandes intra épithéliales:
MO
muqueuse nasale
1/ Selon la forme anatomique:
a) Les glandes unicellulaires:
b) Les glandes intra épithéliales
c) Unité glandulaire = glande :
Glande
•
•
= Unité sécrétrice + Unité excrétrice
Glande simple:
Chaque unité sécrétrice possède son propre canal
excréteur.
Glande composée:
Les canaux excréteurs des unités glandulaires
multiples se rejoignent pour former des canaux
excréteurs communs.
Unité glandulaire= glande
Unité excrétrice
Unité sécrétrice
• Les différentes formes des unités
glandulaires:
• L’acinus:
Cavité sécrétoire réduite à paroi faite de cellules glandulaires pyramidales
Ex :glandes salivaires et pancréas exocrine.
• Le tubule:
Tube plus ou moins long, Droit ( estomac) ou contourné ( glandes
sudoripares).
• Le tubulo-acinus:
L’acinus se prolonge par un tube.
Exp.: glandes sous- maxillaires
• L’alvéole:
Sac à lumière large.
Exp: glande sébacées
Glandes acineuses:
acinus
MO: Pancréas
Glandes tubuleuses:
le tubule
Trichrome: glandes sudoripares
HES: glandes gastriques
Glandes tubulo-acineuses:
tubulo-acinus
MO: glande salivaire sous maxillaire
Glandes alvéolaires:
alvéole
MO: Glandes Sébacées ( Peau)
• Glandes simples:
• Glandes composées:
• Les glandes ramifiées:
Un canal excréteur simple + Unité glandulaire ramifiée.
• Les glandes lobulées:
Unités sécrétrices assemblées en lobules et séparées
les unes des autres par des travées de tissu conjonctif.
Exp.: Gld acineuses et tubulo-acineuses ( gld sous
maxillaires).
Glandes tulo-alvéolaires ( prostate, glande mammaire)
Les glandes lobulées:
MO: prostate
MO: glandes
mammaires
2/ SELON LA NATURE DU PRODUIT DE
SECRETION
Les glandes exocrines élaborent deux types
principaux de substances:
Les enzymes et les mucus.
• les enzymes:
Nature protéique, fluides. On parle alors de
glandes séreuses.
Exp: cellules acineuses du pancréas ( richesse en
RER, AG et grains zymogènes)
Glandes exocrines à sécrétion
séreuse en MO
Acinus séreux
Canal excréteur
Glande parotide
(HES)
Pancréas exocrine
(Trichrome de Masson)
Cellule séreuse en ME (schéma)
Jonction
serrée
Pôle apical
Grain de
sécrétion
AG
Ergastoplasme
Pl 20
Lame basale
Pôle basal
• Les mucus:
Produits visqueux, riches en MPS et en
glycoprotéines.
Exp: les cellules caliciformes ( noyau refoulé vers
la base et le cytoplasme est rempli de grains de
mucus).on parle de cellules muqueuses.( plus
claires).
Glandes muqueuses pures ( glandes de Brunner)
Glandes séreuses pures.( pancréas)
Glandes mixtes.( glandes sous maxillaires)
Glandes muqueuses:
Mucus
MO
Cellule caliciforme:
Épithélium intestinal
Acini muqueux: Glandes
duodénales de Brunner
Glande mixte: acinus séromuqueux
MO
Glande salivaire sous maxillaire
•
•
•
•
•
Autres produits:
La sueur: solution aqueuse de NaCl.
Sébum: composition lipidique
Lait: factions protéiques et lipidiques.
HCL: Estomac fundique.
3/ SELON LE LE MODE
D’EXCRETION
Mérocrine
Apocrine.
Holocrine.
• Mérocrine:
Le plus fréquent. ( majorité des glandes)
Évacuation du produit par « exocytose » ou
« diffusion » sans altération de la membrane
plasmique.
Mode d’excrétion: Mérocrine
MO ( Trichrome de Masson)
Glandes séreuse pancréatiques.
• Apocrine:
Produit de sécrétion est stocké dans une
volumineuse vacuole apicale.
Libération par bourgeonnement sans altération
de la membrane plasmique.
• Holocrine:
le cytoplasme de charge progressivement en
produit de sécrétion.
Dégénérescence cellulaire.
Rupture de la membrane plasmique et libération
du produit.( altération de la membrane
plasmique).
Mode d’excrétion: Apocrine
MO:
glande sudoripare Apocrine
Mode d’excrétion: Holocrine
Glande sébacée
Classification des glandes exocrines
selon le mode d ’excrétion
Mérocrine
Holocrine
Apocrine
B/ LES GLANDES ENDOCRINES
•
•
•
Libèrent leur produit de sécrétion ( en particulier les
Hormones) par voie sanguine.
Pas de canaux excréteurs.
Contact intime avec les capillaires sanguins.
1/ ORGANISATION GENERALE DES GLANDES
ENDOCRINES.
a) Glandes unicellulaires.
Cellules isolées au sein d’un épithélium de revêtement
ou glandulaire ( cell. Entérochromaffines du tractus
digestif : Système endocrinien diffus SED)
Glandes unicellulaires:
Cellules Entérochromaffines du tractus
digestif (SED) (Immunohistochimie)
b) Les amas cellulaires:
Petits amas ou îlots au sein d’un tissu
conjonctif richement vascularisé ( cell. de
Leydig), ou au milieu d’unité glandulaires
exocrines ( îlots de Langherans du
pancréas).
Les amas cellulaires:
îlots de Langherans du pancréas.
Capillaire sanguin
Les amas cellulaires:
cellules de Leydig
Capillaire
sanguin
b) Les amas cellulaires:
c) Les glandes endocrines proprement
dites:
Toutes les cellules sont endocrines et
disposées en travées ou en cordons
cellulaires pour former différentes
structures:
• Structure glomérulée:
Travées forment des arcades .
Ex: la zone glomérulée de la corticosurrénale.
• Structure réticulée: la plus fréquente.
Travées cellulaires courtes et anastomosées.
Sur une coupe: aspect d’un « filet »
Ex: Hypophyse, parathyroïde et la zone réticulée de la
corticosurrénale.
Structure glomérulée
MO ( trichrome de Masson) : zone glomérulée de la
corticosurrénale
Structure réticulée
MO ( HES) :
zone réticulée de la corticosurrénale
• Structure trabéculée ou fasciculée:
Travées cellulaires +/- parallèles.
Ex: zone fasciculée de la corticosurrénale.
• Structure vésiculée:
Follicules= vésicules bordées par un épithélium
simple.
Ex: Glande Thyroïde
Structure fasciculée
MO ( HES) :
zone fasciculée de la corticosurrénale
Structure vésiculée
MO ( HES): vésicules thyroïdiennes
1/Organisation générale des GE
2/ Nature biochimique du produit
sécrété = Hormone
Selon la nature de l’hormone sécrétée, on
distingue 2 groupes principaux:
• Les Hormones Hydrophobes/ Lipophiles:
Elles se lient à des récepteurs intranucléaires.
Ex: hormones stéroïdes et thyroïdiennes.
• Les Hormones hydrosolubles :
Elle Se fixent sur des récepteurs membranaires
et qui vont agir sur le métabolisme de la cellule
par l’ intermédiaire d’un second messager
3/ Cellules endocrines particulières:
• Neurones neurosecrétoires :
Secrètent des neurohormones
Ex neurones hypophysaires et hypothalamotropes.
• Cellules paracrines:
Secrètent des substance agissant sur les
cellules avoisinantes. ( Pracrinie)
• Cellules autocrines:
Secrètent des substance qui vont agir sur
la cellule qui les a élaboré.
Communication
Autocrine
Paracrine
C/ LES GLANDES AMPHICRINES:
Glandes à la fois endocrines et exocrines.
Soit un seul type de cellules: Hépatocyte.
Soit deux types cellulaires: pancréas.
Glandes amphicrines
MO
Pancréas: acini + îlots de langherans
Foie: Hépatocytes
VII/ CONCLUSION
Les épithéliums constituent un groupe très
hétérogène sur le plan morphologique,
fonctionnel et embryologique.
Téléchargement
Explore flashcards