Telechargé par ismaelelouaziny

les 7 mérveilles du monde

publicité
Les sept
merveilles du
monde
Sommaire :
Les sept merveilles antiques :
Les pyramides d’Egypte
Les jardins suspendus de Babylone
Le temple d’Artémis à Ephese
Le Mausolée d’Halicarnasse
Le phare d’Alexandrie
Le colosse de Rhodes
La statue de Zeus à Olympie
Les sept nouvelles merveilles du monde :
La Grande Muraille de Chine
Pétra
Le Christ Rédempteur à Rio de Janeiro
Machu Picchu
Chichen Itza
Le colisée
Le Taj Mahal
Les sept merveilles du monde
antique
Le nom de « Merveille du Monde » a
été donné par les grecs à 7 monuments
qu’ils considéraient parmi les plus
beaux et les plus spectaculaires. Pour
les choisir, ils ont tenu compte de 3
critères : la beauté, la grandeur et la
prouesse technique.
Je te présente ces célèbres et très
anciens monuments, dont un seul a
traversé le temps : Les Pyramides
d'Egypte.
Les pyramides d’Egypte
Les 3 pyramides de Gizeh, aux
portes du Caire en Egypte, constitue la
seule des 7 merveilles du Monde
Antique à encore exister aujourd’hui.
Elles portent le nom des pharaons qui
les ont fait construire vers 2580 ans
avant J.C pour leur servir de sépulture
royale : Khéops, Képhren et Mykerinos.
Leur construction a nécessité des
milliers d’ouvriers. La pyramide de
Khéops est la plus grande et la plus
spectaculaire des trois.
Les jardins suspendus de
Babylone
Ces jardins aujourd’hui disparus
étaient situés à Babylone, en Irak.
Construits vers 600 ans avant J.C par le
roi Nabuchodonosor II, ils étaient haut
de 23 à 92 mètres et se présentaient
sous forme de terrasses consécutives.
Le temple d’Artémis à Ephese
Construit en Turquie vers 450 ans
avant J.C., ce temple aux belles
dimensions comportaient 127 colonnes
de marbre aux reliefs sculptés, de près
de 20 mètres de hauteur. Il avait été
érigé en l’honneur de la déesse Artémis
(appelée aussi Diane).
Incendié par un déséquilibré, il fut
reconstruit sous Alexandre le Grand
avec des proportions encore plus
gigantesques. Les colonnes étaient
parées d’or et les plus grands artistes
de l’époque avaient gravé sur leur base
inférieure des scènes à caractère
mythologique. Le temple fut détruit par
les Goths vers 263 avant J.C.
Le mausolée d’Halicarnasse
C’est Artémise, épouse du roi
Halicarnasse, qui avait fait construire
ce monument en l’honneur de son mari,
1 an après le décès de celui-ci vers 352
avant J.C. Pour ce travail elle fit appel
aux artistes les plus célèbres. D’une
hauteur de 43 mètres, la bâtisse était
entourée de colonnes et surmontée
d’une pyramide. Il fut achevé 1 an après
la mort d’Artémise, et l’on suppose que
la chambre funéraire prévue dans le
mausolée accueillait la dépouille du
couple.
Le mausolée d’Halicarnasse fut
détruit suite à un séisme aux alentours
du 14ième siècle. Une forteresse a été
construite à sa place avec les pierres
qui restaient du mausolée, et l’on peut
aujourd’hui admirer dans ses murs les
pierres sculptées et le marbre qui
composaient à l’origine le Mausolée.
Le phare d’Alexandrie
Construit vers 270 avant J.C. sur l’île
de Pharaos, en Egypte, il était destiné à
protéger les navigateurs. Haut de ses
135 mètres, il permettait de prévenir les
bateaux alentours jusqu’à 160
kilomètres de distance.
Selon les descriptions retrouvées, il
comportait 3 parties : un premier étage carré,
un second octogonal et le troisième
cylindrique. L’ensemble du phare était de
marbre blanc. Les angles du phare
comportaient des miroirs qui réfléchissaient
la lumière d’un feu. Ainsi, de jour, les
bateaux étaient avertis par la fumée, et de
nuit par la lumière du feu.
Il fut détruit en 1375 par un tremblement
de terre.
Le colosse de Rhodes
Cette gigantesque statue de bronze
représentant Hélios, Dieu du Soleil, a
été édifiée par Charès de Lindos. Sa
construction a pris 12 ans. La statue
faisait plus de 30 mètres de hauteur,
brandissant un flambeau d’une main et
appuyée sur une lance de l’autre.
Elle se brisa lors d’un tremblement
de terre en 225 avant J.C., et 800 ans
après sa chute ses débris de bronze
furent pillés et vendus.
La statue de Zeus à Olympie
Achevée vers 430 avant J.C., cette
statue d’or et d’ivoire représentant le
Dieu Zeus fut construite dans un
temple de Olympie en Grèce, à la
demande des habitants de la
ville. L’Olympe était une montagne où
selon les croyances résidaient les
divinités.
Détruite lors d’un incendie du
temple en 462, nous la connaissons
Les sept merveilles du monde
moderne
Mais il s’est écoulé depuis plus de deux
millénaires et seul un monument sur les
sept existe encore aujourd’hui. Il était donc
logique que de nouvelles merveilles soient
désignées parmi des constructions plus
récentes : ce sont les Sept merveilles du
Monde Moderne (appelées aussi les Sept
nouvelles merveilles du Monde).
Les Sept Merveilles du Monde Moderne
ont été désignées par vote, organisé par la
New Seven Wonders Foundation, et les
résultats ont été annoncés le 7 juillet 2007 à
La Grande Muraille de Chine
La Grande Muraille de Chine est la
première des nouvelles Merveilles du
monde.
C’est un mur de défense de plus de
6000 kilomètres de long et 6 à 7 mètres
de hauteur. Elle a été construite pour
protéger la Chine de l’invasion des
barbares (les Mongols). Elle se situe à
la frontière Nord de la Chine.
Elle naît sous la dynastie des Qin
(221-206 av. J-C), lorsque l’empereur
«Shihuangdi» ordonne que l’on relie
bout à bout tous les vieux murs de
protection pour former une ligne
continue de murs. Par la suite la
muraille sera allongée, détruite par
endroits puis reconstruite, et ce
pendant plus de 1500 ans…sa longue
et épuisante construction a donc
nécessité des centaines de milliers
d’ouvriers et prisonniers qui y ont
parfois laissé leur vie.
La Grande Muraille est la structure
architecturale la plus grande construite
par l’homme en termes de longueur,
surface et masse. Depuis 1987, elle est
classée au patrimoine mondial de
l'UNESCO.
Pétra
Pétra est la deuxième nouvelle
merveille du monde.
C’est une ancienne cité creusée à
même la roche, située en Jordanie, au
cœur d’une vallée.
Créée vers la fin du 8ème siècle
avant J.C., elle fut abandonnée entre
700 et 800 ans après J.C. du fait de la
modification des routes commerciales
et des séismes.
Tombé dans l'oubli à l'époque
moderne, le site est redécouvert par le
monde occidental grâce à l'explorateur
suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.
En 1985, Pétra est listé Patrimoine
mondial de l'UNESCO, puis parc
national archéologique. La zone autour
du site est également, depuis 1993, un
parc national archéologique.
Le Christ Rédempteur à Rio de
Janeiro
Le Christ Rédempteur (en portugais
: O Cristo Redentor) est la troisième
des nouvelles merveilles du monde.
C’est le nom donné à la grande
statue du Christ dominant la ville de
Rio de Janeiro au Brésil, du haut du
mont du Corcovado où elle se situe.
Elle fut érigée en 1931, à l’occasion
du centenaire de l’indépendance du
Brésil. C’est un cadeau offert par la
France à la ville de Rio de Janeiro.
Avec ses 38 mètres de hauteur, elle
est l’une des œuvres les plus
majestueuses du genre.
Machu Picchu
Le Machu Picchu est la quatrième
nouvelle merveille du monde.
C’est une ancienne cité du XVe
siècle, perchée sur un promontoire
rocheux qui unit les monts Machu
Picchu et Huayna Picchu sur le versant
oriental des Andes centrales.
Oubliée pendant des siècles, puis
découverte par l’américain Hiram
Bingham en 1911, la ville sacrée Machu
Picchu est considérée comme une
œuvre maîtresse de l’architecture Inca.
Tout aussi mystérieuse que
majestueuse, elle est aussi connue
sous le nom de « Sanctuaire Historique
de Machu Picchu ».
Bingham aura ces mots pour décrire
sa découverte : "…je m'étais
soudainement arrêté devant les murs
de ruines qui étaient du plus beau style
de la construction Inca.
On voyait difficilement les murs car
les arbres et la mousse recouvraient la
pierre depuis des siècles. Mais au
milieu des arbustes et des plantes qui
grimpaient se trouvaient les murs
visibles faits de blocs blancs de granit
taillés avec une grande précision. J'ai
vu les temples, les demeures royales,
une grande place… C'était comme un
rêve. "
Chichen Itza
Appelé aussi « La cité des
sorciers », le site archéologique de
Chichen ltza est la cinquième nouvelle
merveille du monde, c’est une ancienne
ville Maya du Mexique.
Dans une région particulièrement
aride, cette ville se serait développée
grâce à la présence de deux puits
naturels.
Cette ville fut abandonnée à
plusieurs reprises, et l’empreinte
culturelle des différents peuples qui
l’ont habité en fait toute la richesse.
L’extraordinaire fusion des
techniques de construction mayas avec
les nouveaux éléments venus du
Mexique central fait de Chichen-Itza
l’un des exemples les plus importants
de la civilisation maya-toltèque du
Yucatan.
Plusieurs bâtiments de cette
civilisation subsistent, notamment le
temple des Guerriers, El Castillo et
l’observatoire circulaire connu sous le
nom d’El Caracol.
Le 7 juillet 2007, l'endroit a été
désigné comme l'une des sept
nouvelles merveilles du monde.
Le colisée
Le Colisée est un amphithéâtre situé
dans le centre de la ville de Rome. Il est
la sixième nouvelle merveille du monde
et l'une des plus grandes œuvres de
l'architecture et de l'ingénierie
romaines.
Sa construction a commencé entre
70 et 72 et s'est achevée en 80, d’autres
modifications ayant été apportées entre
81 et 96.
Pouvant accueillir entre 50 000 et 75
000 spectateurs, le Colisée a été utilisé
pour les combats de gladiateurs et
autres spectacles publics (exécutions,
chasses d‘animaux sauvages,
reconstitution de batailles célèbres…).
Il est resté en service pendant près de
500 ans, les derniers jeux se
prolongeant jusqu'au VIe siècle.
Le bâtiment a finalement cessé
d'être utilisé au cours du haut Moyen
Âge.
Il a plus tard été réutilisé pour des
buts variés tels que des habitations,
des ateliers d'artisans, le siège d'un
ordre religieux, une forteresse, une
carrière et un sanctuaire chrétien.
Aujourd’hui à l’état de ruine, il est
visité chaque année par des milliers de
touristes.
Le Taj Mahal
"Taj Mahal" signifie en indien
« Palais de la Couronne ». C’est la
septième merveille du monde.
Pourtant le Taj Mahal n'est pas un
palais. Il s'agit en fait d'une tombe; une
mausolée de marbre blanc construite à
la demande de l’Empereur Shâh Jahân
en mémoire de son épouse Arjumand
Bânu Begam, aussi connue sous le
nom de Mumtaz Mahal (qui signifie en
persan « la lumière du palais »).
L'Empereur perdit sa femme lors de
l'accouchement de son 14ème enfant,
et fit construire cet édifice féérique en
sa mémoire. Si l'humanité s'accorde à
admirer cette oeuvre c'est peut être
parce que l'amour, valeur universelle,
en est l'inspiratrice.
Sa construction commence en 1631,
l’année du décès de l’épouse de
l’Empereur.
Le 7 juillet 2007, le célèbre
monument a été désigné comme l'une
des sept nouvelles merveilles du
Ce diaporama à été réalisé par
Hélène Legros.
Téléchargement
Random flashcards
Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire