Telechargé par Jules Anicet Windngoudi OUEDRAOGO

L'Homme créature de Dieu

publicité
DIEU A T’IL COMMIS UNE ERREUR
LORS DE LA CREATION DE L’HOMME ?
Juin 2019
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
1
Préambule
Face à l’incompréhension de la cruauté des hommes les
uns envers les autres, l’auteur est resté des années
durant sans réponse.
Il n’arrivait donc pas à
comprendre comment cette dernière créature de Dieu
pouvait-il avoir des comportements qui par moment
paraissait même échapper au contrôle de son propre
créateur, qui est pourtant omniscient, omnipotent et si
bienveillant.
Etant face à ces questionnements sans réponse, il s’est
un jour décider à coucher le problème sur papier à
l’image d’un exercice de mathématique et utilisant le
principe du raisonnement par l’absurde.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
2
Remerciements
Je voudrais remercier le petit comité de pré lecture qui
m’a permis d’améliorer la lisibilité du texte et dont les
observations, recommandations et encouragements
mon permis d’approfondir d’avantage la réflexion.
C’est pourquoi je voudrais dire un grand merci
Monsieur L’abbé Isidore OUEDRAOGO, à son Excellence
Monsieur KOGDA Boniface Der, ainsi qu’à Monsieur
l’Abbé Anatole TIENDREBEOGO pour leurs contributions
divers.
C’est surtout l’occasion pour moi de rendre un
hommage particulier à la mémoire du Père Dominique
NOTHOMBE à qui j’avais posé en premier la question
objet cet ouvrage. Il avait en effet reconnu la
complexité du problème posé, tout en me donnant
quelques orientations et pistes de réflexions.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
3
Dieu créateur de toute existence
Par définition, Dieu est omnipotent, c’est-à-dire
qu’il peut Tout faire.
Il est aussi Omniscient, c’est-à-dire qu’il connait
tout.
Tout ce qu’il fait aujourd’hui, il sait ce qui
adviendra dans les siècles des siècles à venir.
Il connait Tout, il sait d’où vient toute chose et ou
va toute chose. Rien ne peut lui échapper.
Il ne peut aussi se tromper, et tout ce qu’il fait est
parfait, c’est-à-dire sans erreur aucune.
Et quand on observe sa création, on va
d’étonnements en étonnements, tellement tout est
si beau et si parfait.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
4
De l’infiniment grand à l’infiniment petit, l’œuvre
architecturale de Dieu est magnifique.
Observons par exemples le firmament.
L’univers est infiniment grand.
Voilà un mot que l’Homme a du mal à concevoir
dans son esprit et que même les physiciens ont du
mal à définir. La notion de l’infini nous est
absolument insaisissable.
Mais ces mêmes physiciens ont un exemple concret
et disponible qu’ils utilisent en permanence pour
traduire l’infini : l’Univers.
En effet l’Univers matérialise la notion même de
l’infini et semble en être même la seule
matérialisation.
Alors, on ne peut que se poser la question
suivante : Comment l’Univers a-t-il été créé ?
Beaucoup d’approches ont été faite pour tenter
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
5
d’expliquer l’origine de l’univers, mais cela reste
une grande question pour la communauté des
scientifiques, et je crois qu’il le restera encore pour
très longtemps pour la simple raison qu’il nous est
difficile, voir impossible d’imaginer, donc de
concevoir l’infini. L’infini est trop grand pour notre
petite tête.
Mais Dieu l’a conçu et réalisé à l’image d’un
architecte qui conçoit et réalise un immeuble.
Tout architecte, imagine d’abord son œuvre dans
sa tête, avant de la matérialiser.
Et l’on peut imaginer toutes ces grandes œuvres
architecturales, depuis les pyramides d’Egypte, aux
gratte-ciels et grands palais qui arpentent nos cités
actuellement, en passant par les structures des
aztèques. Tous ont été conçus et réalisés par des
hommes, pour certainement se donner souvent
des commodités, mais toujours pour matérialiser
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
6
leur grandeur. De sorte qu’au vue de ces
réalisations, l’on puisse imaginer et rappeler la
grandeur et l’ingénuité de leurs concepteurs et
propriétaires.
L’univers est grand, très grand et même infini.
Laissez-moi-vous rappeler quelques faits pour
mieux en percevoir sa grandeur et son infinité.
Savez-vous que la plupart des étoiles que nous
observons la nuit sont en réalité des soleils ?
Savez-vous que ces soleils sont pour la plus part,
plus gros que notre soleil qui nous éclaire et nous
réchauffe, mais que c’est parce qu’ils sont très
éloignés que nous avons une impression de
petitesse de ses astres ?
Savez-vous que les distances entre ces astres sont
si grandes que pour les mesurer, les scientifiques
utilisent comme unité de mesure l’année lumière ?
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
7
L’année lumière étant la distance parcourue par un
faisceau lumineux en une année, sachant que la
vitesse de la lumière est de trois cent mille
kilomètres par seconde nous avons ainsi une idée
des grandeurs à partir du temps et de l’espace.
Ainsi donc, trois cent mille kilomètres représentent
plus de 7 fois le tour de la terre.
Autrement dit, si un astre est à une année lumière
de la terre, et si on y allumait une torche
suffisamment puissante, il s’écoulerait une année
pour que cette lumière parvienne à la terre.
L'étoile la plus proche de notre système solaire,
Proxima Centauri, également appelée Alpha
Centauri C, est l'étoile la plus proche de notre
système solaire, à une distance d'environ 4,22
années-lumière, soit 270 000 UA (unités
astronomique : 1 UA = distance Terre-Soleil).
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected]mail.com;
8
La lumière de notre soleil met un peu plus de 8
minutes pour atteindre notre terre, mais pour que
celle de Proxima Centauri nous atteigne, il faut plus
de 4 années. Et la plupart des étoiles sont à des
milliards d’années-lumière de la terre.
Ce qui veut dire que parmi les étoiles que nous
observons aujourd’hui il y en a peut-être qui ont pu
disparaitre il y a bien longtemps et qui n’existe plus
en réalités de nos jours, même si ce n’est que
maintenant que nous pouvons percevoir leur
lumière à partir de la terre.
Si nous devions rechercher la terre depuis cet
univers, je suis sûr qu’il faudrait « un microscope »
surpuissant pour arriver peut être à la retrouver.
La terre est donc moins grande qu’un virus à
l’échelle de l’univers.
Si telle est la dimension de la terre à l’échelle de
l’univers, que peut donc représenter notre pays,
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
9
notre ville, notre quartier, ou notre maison fut-elle
la plus grande des gratte-ciels de la terre ? Et nous
même, que sommes-nous face à cet univers si
grand ; si infini ?
L'univers est infini à nos yeux et dans nos esprits. A
nos yeux parce que nous ne pouvons en apercevoir
les limites, tout comme est la mer. Encore que pour
ce qui est de la mer ou du désert, nous savons en
poser les limites ! Mais pour ce qui est de l'univers,
il nous est impossible d'en apercevoir les limites
quels que soient les moyens utilisés. Pire encore,
notre esprit n'arrive pas à en imaginer les contours.
Dieu l'a cependant façonné de ses mains. L’univers
repose donc dans le creux de sa main.
Si donc ce « petit » univers est déjà infini pour
nous, que serait alors la Grandeur de Dieu ?
La contemplation de l’univers et la pratique de
l’astrologie en générale est vraiment un moyen par
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
10
lequel on peut un tant soit peu imaginer Dieu qui
est INFINIMENT GRAND.
Ainsi donc, nous venons d’apercevoir un tout petit
peu la beauté de la création de Dieu à travers sa
grandeur infinie.
Si on revient sur notre terre dans la diversité des
créatures qui l’habitent, on est continuellement
émerveillé par la beauté et la symbiose des choses
et des êtres qui y vivent.
Regardons par exemple le système de reproduction
des êtres vivants.
C’est tout simplement formidable. Chaque être
vivant peut s’auto reproduire à volonté d’une
manière assez étonnante.
Ce qui ne l’est point des créations de mains
d’homme. L’homme arrive par exemple à fabriquer
des voitures, des avions, des machines diverses, et
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
11
même des robots, mais il n’est pas question
jusqu’ici qu’une berline se croise à une décapotable
pour donner naissance à d’autres voitures.
Mais avec les créatures de Dieu, tout être vivant a
en lui-même sa propre usine de fabrication de sa
marque si on peut ainsi parler.
Il y a par exemple ma chienne qui vient de mettre
bat. A la venue de ses petits, elle s’est chargée de
préparer un nid dans un coin de la cours où elle a
pu mettre bat. C’était sa première fois et elle
n’avait jamais eu l’occasion de le faire ou même
voir faire cela. Elle s’occupe et protèges ses petits
d’une manière extraordinaire et on se demande
comment elle a pu connaitre et avoir tout ce
savoir-faire avec ses petits.
Je me souviens encore de ce jour, où étant assis
devant une table, à la faveur il est vrai d’un petit
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
12
verre, j’observais une mouche voler. Si petite, si
agile, si réactive, si rapide.
J’approche le petit doigt, elle s’envole
instantanément, se positionne là où elle veut en
l’air, et se repose là où bon lui semble. Pas besoin
pour elle de démarrer un moteur, ni de mettre des
hélices en rotation avant de pouvoir voler. Cela est
instantané et immédiat. Elle bouge rapidement les
pattes, marche rapidement dans une direction,
puis dans une autre, utilise son dard pour sucer
quelque chose et s’arrête.
En observant cette mouche, je venais de me rendre
compte des défis technologiques majeurs qui se
poseraient à l’homme s’il voulait fabriquer un robot
aussi petit et aussi agile que la mouche.
En effet avec toute sa technologie, l’homme n’est
même pas encore capable de fabriquer une simple
mouche.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
13
De même en observant une créature quelconque,
en l’examinant de son être vue dans son ensemble
jusqu’à l’examen de la structure d’un de ses
atomes, tout est merveille et provoque de
l’étonnement. On penserait être dans l’univers,
avec tous ces astres qui tournent et s’entrelacent.
C’est comme si l’infiniment grand et l’infiniment
petit se rejouaient quelque part.
Le même principe se retrouve dans cette petite
graine qui a en elle toute la structure du grand
arbre qui en sortira.
Avec Dieu, point de différence entre petit et grand,
les grands sont petits et les petits sont grands.
« Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces
petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous
l'avez fait» Matthieu 25, 40
Dieu puissant, Dieu fort, maitre du temps et de
l’espace.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
14
Tout semble alors parfait et beau dans la nature et
très bien agencé.
La seul fausse note qui semble apparaitre à notre
entendement, est l’Homme.
Voilà un être que Dieu a créé pour le mettre audessus de toutes les autres créatures. L’homme en
effet est capable de grandes merveilles – il fabrique
et fait voler des fusées par exemple - mais aussi des
pires abominations, surtout envers son semblable.
L’homme est parfois si mauvais qu’il arrive même à
créer des soucis pour son créateur, qui a été obligé
d’envoyer plusieurs messagers (les prophètes) pour
tenter de le raisonner en vain, avant de venir luimême et se faire massacrer par cette créature
comme un vilain brigand.
Pourquoi, Dieu connaissant tout, pouvant tout et
prédisant tout, n’a-t-il pas su que sa propre
créature allait le trahir ?
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
15
Comment n’a-t-il pas su à l’avance que l’Homme
allait avoir des comportements déviants, et
tomberait dans le péché ?
N’auraitil pas pu détecter ce « bug conceptuel »
dès le départ, et évité ainsi d’envoyer son unique
Fils qui est en lui-même, pour qu’il aille tenter de
colmater les brèches ?
Tout se passe donc comme si, au vu du
comportement déviant de l’Homme, Dieu s’est vu
obligé d’intervenir directement pour tenter de
corriger les comportements erronés de sa dernière
créature sans toujours y arriver, lui dont on dit
pourtant qu’il peut tout.
En définitive, c’est comme si Dieu lui-même aurait
commis des erreurs de conception dans la création
de l’homme, qu’il n’arriverait plus à corriger.
Une telle affirmation serait donc le comble !
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
16
Et pourtant !
Est-ce parce qu’un bébé fait ses besoins dans son
caleçon, que sa maman soit obligée de lui faire
porter des couches pour éviter qu’il ne se salisse,
qu’il est indésirable pour sa maman?
Est-ce parce que le bébé se salit qu’il est
imparfait ?
Est-ce donc pour cela qu’il a été conçu avec
erreur ?
A l’image de l’enfant qui nait et qui prend
progressivement conscience de ses sens tout en
construisant ses capacités et ses compétences,
Dieu s’est révélé à l’humanité de manière
progressive dans l'histoire, et chaque Homme qui
vient à Lui et apprend à le connaitre découvre
chaque jour un peu plus comment l’amour de Dieu
est grand pour les Hommes.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
17
Dieu a créé l’Homme et l’a aimé depuis sa création
d’un amour infini.
Il l’a créé et lui a révélé son amour de manière
progressive. Depuis sa création où il a placé
l’homme au-dessus de toutes les autres créatures
jusqu’à se rabaisser pour prendre la condition
humaine, et plus encore souffrir de la pire des
manières possible et même accepté mourir, lui qui
est pourtant le Maître de la vie, la Source de la vie,
lui qui pourtant est la Vie en elle-même.
« Je suis celui qui suis ». Exode 3:14
Dieu s’est donc révélé à l’Homme en l’aimant d’un
amour infini.
Car l’amour peut changer quelqu’un.
L’amour peut amener quelqu’un vers le droit
chemin.
L’amour peut élever quelqu’un.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
18
Mais pas seulement.
L’amour béat peut amener aussi une personne à
s’éloigner des réalités de la vie et de l’adversité qui
est bien présente.
Mais qu’est-ce que la vie ? Comment se définitelle ?
Selon Jacques MONOD : "La vie est la propriété des
objets doués d'un projet".
Cette définition bien savante est certainement
juste, mais nécessite au moins la définition d’un
projet pour mieux la comprendre.
Dans un forum de discussion, Charles Duttine
rappelait qu’il y avait bien une autre définition très
antérieure à celle de Jacques Monod ; qui datait de
1800 et avait été formulée par Xavier Bichat.
Il disait : "La vie est l'ensemble des fonctions qui
résistent à la mort". Ou encore « l’ensemble des
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
19
forces qui résistent à la mort. »Il rappelait que cette
phrase reflétait une approche "vitaliste", typique
du XIX° siècle, bien évidemment dépassée, mais qui
peut encore nous parler aujourd'hui.
Cette définition nous révèle au moins deux choses :
On ne peut pas vivre tout en ignorant l’existence de
la mort.
La joie n’est pleine et entière que face aux
difficultés et au mal.
C’est quand on sort de la pauvreté que l’on
découvre vraiment la joie d’être riche.
Le sentiment de satiété ne s’apprécie qu’après une
grande faim.
Imaginez quelqu’un qui n’a jamais connu la
souffrance ou qui ne s’est jamais occuper ou
rencontrer des personnes qui souffrent et qui a
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
20
toujours vécu dans l’opulence et le plaisir. Il finit
par perdre le gout de la vie.
La définition de la vie donnée plus haut, montre
aussi l’adversité qui est bien présente et contre
laquelle il faut exercer des forces. C’est un combat
permanent contre les forces qui s’opposent à la vie.
A l’image de l’enfant à qui on apprend à marcher
et qu’on forme tout au long de sa croissance en lui
apprenant les bonnes pratiques, et qui de luimême découvre par ces chutes les gestes à ne pas
faire, celui qui accepte et veut suivre les voix de
Dieu devra être préparer à faire face à l’adversité.
« Le royaume des cieux subit la violence, et ce sont les
violents qui s'en emparent » Mat 11, 12
Quand il n’y a pas de vie c’est la mort qui est là.
C’est tout à fait pareil entre le bien et le mal.
Quand le bien n’est pas présent, c’est le mal qui
prend sa place.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
21
Dieu nous montre donc que l’on doit lutter en
permanence pour garder le bien en nous afin
d’éviter que le mal ne vienne l’arracher. L’homme
doit donc lutter pour éviter de se vider.
"La vie est l'ensemble des forces qui résistent à la
mort" Xavier Bichat.
Quand la vie s’en va, c’est la mort qui s’installe. La
mort est donc le vide créé par le départ de la vie.
A l’image de la vie qui nous anime et qui n’est pas
très différente de celle qui anime les animaux,
notre âme est animée d’un souffle de Vie Eternel.
Ce souffle Divin fait vivre notre âme. Quand il
s’éloigne de notre âme, le vide créé par son départ
conduit au péché et à la mort spirituelle.
Quand nous acceptons l’Amour que Dieu nous
donne, nous marchons vers le droit chemin. Quand
nous éloignons cet Amour de notre cœur, c’est une
haine morbide qui s’y installe. Et cette haine
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
22
morbide qui n’est rien d’autre que le vide créé par
l’absence de l’Amour de Dieu que nous venons de
chasser
en nous, nous conduit à des
comportements de mort, jalousie, haine, calomnie,
vole, viole, meurtre…
L’Amour de Dieu, l’Esprit de Vie constitue donc
l’ensemble des forces qui résiste à la haine
morbide.
Et cet Esprit de Vie est Eternel. C’est un Amour
venant directement de Dieu qui est si fort et
infiniment grand. Imaginez donc ce que peut créer
l’absence d’une telle présence en nous. Cette
absence crée inéluctablement des désastres aussi
grands que la force que nous venons de perdre.
C’est la force du vide. C’est comme quand on crée
le vide absolu dans une bouteille en la vidant de
son contenu.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
23
Nous devons donc lutter pour maintenir cette
présence en nous. Car son absence crée un vide.
Un vide qui nous est fatal.
Nous devons nous efforcer pour suivre la voie que
Dieu nous a révélée tout au long de l’histoire de
notre humanité. Et cette révélation s’est achevée
sur la croix, lorsque le Fils de Dieu rendît l’âme par
amour pour nous.
« Tout est accompli » Jean 19:30
Je me souviens encore ce jour de vendredi saint où,
à la douzième station du chemin de croix, quand le
célébrant prononça ces paroles : « Il mourut »,
étant à genoux devant la croix, dans la cours de
l’Eglise de Dassassogo et sous un soleil de plomb,
une grand joie me pénétra. Je me suis senti
comblé, irradié et transfusé. Pour moi, tout était
devenu possible, toute puissance venait d’être
donnée à l’Homme.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
24
Dieu qui est si grand s’est abaissé pour devenir
homme. Par cet abaissement, il nous a élevé. Mais
quand le Maitre de la Vie viens jusqu’à mourir,
c’est le comble. Ce qui est sûr, c’est le maitre de la
Vie, c’est-à-dire la Vie dans ces racines et ses
profondeurs infinies. Il ne peut pas mourir, et
même si cela venait à arriver, il ne peut que
revivre.
« Détruisez ce temple, et en trois jours je le
relèverai. » Jean 2, 19.
En mourant sur la croix, Dieu a banalisé la mort. Il
nous a révélé que cette mort crainte de tous n’était
absolument que du vide. Elle n’était absolument
rien en réalité.
« Je Suis Celui Qui Suis ». Exode 3:14
Par cet acte, Dieu nous a révélé ainsi que c’est lui
Seul la Vie qui existe, il n’y a rien en face, c’est
seulement du vide.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
25
Cette révélation faite au peuple de Dieu il y a plus
de 2000 ans se révèle à chaque homme qui ouvre
son cœur à Christ et le reçoit.
En fait toute l’histoire de la révélation de Dieu à
son peuple, depuis Abraham jusqu’à la rédemption,
se reproduit en chacun de nous tout au long de
notre vie chrétienne. Et chaque jour encore par la
prière et la méditation nous en découvrons la
richesse et la profondeur.
Nous découvrons ainsi de plus en plus l’amour de
Dieu pour les hommes et c’est ainsi que l’Esprit de
Vie nous pénètre chaque jour d’avantage.
Quelle catastrophe se produirait alors si cet Esprit
venait à nous quitter ?
Autant il est loisible à un bébé de déféquer à
volonté dans son caleçon, autant un tel acte est
inadmissible de la part d’un adulte.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
26
C’est en cela que pour nous qui sommes chrétiens,
nous à qui Dieu s’est révélé entièrement, avons
une très grande responsabilité. Nous sommes
astreins aux préceptes et lois Divines de l’amour.
« Pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils
font ».
Tout est grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu
surpassent tout.
Ainsi donc, Dieu s’est révélé à l’humanité depuis la
création du monde jusqu’à la venue de Christ Jésus
sur terre et il continu aujourd’hui à travers son
Église par la force de l’Esprit Saint. Il a montré à
quel point son amour était grand pour nous, et
chaque homme peut en découvrir la grandeur et
l’étendu tout au long de son existence.
Cet amour fait vivre notre âme et l’élève vers Dieu.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
27
Notre niveau de découverte de cet amour sera le
guide de nos comportements envers notre
prochain.
« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra
libres.» Jean 8, 31-42
Tout est donc parfait, et l’œuvre de Dieu voit
sa plénitude en tout homme qui reçoit Christ
en lui et le garde dans son cœur.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
28
Quelques attitudes concrètes de foi pouvant
nous motiver à avancer dans notre vie
personnelle en notre amour envers Dieu et le
prochain :
Marie modèle de créature parfaite : La très sainte
Vierge Marie doit être pour nous un exemple à
suivre. Elle qui a accepté l'amour de Dieu
entièrement jusque dans les profondeurs de ses
propres entrailles.
La participation à la liturgie eucharistique : La
célébration de la sainte scène est vraiment
l'aboutissement total de la révélation de l'amour de
Dieu pour nous.
Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel ; si
quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement,
et le pain que je donnerai pour la vie du monde,
c’est ma chair... En vérité, en vérité, je vous le
déclare, si vous ne mangez la chair du Fils de
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
29
l’homme et si vous ne buvez son sang, vous n’avez
point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma
chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le
ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est
vraiment une nourriture et mon sang est vraiment
un breuvage. Celui qui mange ma chair et boit mon
sang demeure en moi et moi en lui. De même que le
Père, qui m’a envoyé, est vivant, et que moi, je vis
par le Père, de même aussi celui qui me mange
vivra par moi (Jn 6, 51 ; 53-57).
Jésus Christ est le Verbe incarné, c’est-à-dire la
Parole de Dieu faite chair.
« Au commencement était le Verbe, et le Verbe
était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous. »
(jn 1, 1-18)
Manger le corps du Christ c’est accepter d’intégrer
et faire dissoudre les préceptes divins de l’Amour
dans son propre être.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
30
En donnant son corps comme nourriture, je me
demande si le Christ ne nous a pas fait une invite
express à imiter sa mère. Elle qui fut la première à
accepter le corps du Christ dans son ventre. Prenez
mon corps et portez-le dans vos entrailles comme
ce que fût ma mère.
En effet le corps du Christ à pris naissance dans le
sein de la vierge Marie, et recevoir l’eucharistie
c’est rejoindre quelque part la Mère de Dieu en
acceptant semer cette graine divine en nous pour
qu’elle grandisse et prenne le contrôle de tout
notre être.
L'amour du prochain, mais avant, l'amour de soi :
Ce n'est pas l'amour égoïste. Le vrai amour n'est
jamais égoïste. L'égoïste ne s'aime pas en réalité.
C'est un perdu qui se cherche. Il ne peut pas aimer.
Il ne peut pas s'aimer. En réalité il se hait lui-même.
Impossible donc pour lui d'aimer. Il a refusé le
Grand Amour de Dieu pour lui et est actuellement
habité par la haine morbide. Quand on s'aime
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
31
vraiment, on cherche toujours à s’améliorer, à être
meilleur ; à être meilleur pour être plus utile, plus
utile pour les autres, à être meilleur pour mieux
servir les autres. Et là on ne peut qu’aimer autrui.
Le combat pour garder l'Amour de Dieu dans notre
cœur doit être permanent par la prière.
« Que ton règne vienne » (Mat 6, 10).
Que ton règne d’Amour vienne en moi et dans mon
cœur.
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
32
L’Auteur :
Jules Anicet OUEDRAOGO est un
ancien séminariste du Petit Séminaire
de Pabré (Burkina Faso). Il est un
ingénieur en électronique, dirigeant
d’entreprise et aussi membre d’une
association qui accompagne les jeunes
porteurs de projet pour les faire
grandir en Startup Innovants.
Il est à son premier essaie littéraire et toutes vos
critiques et recommandations sont les biens venues.
Ce E-book vous est offert à titre gracieux.
Mais si vous voulez soutenir l’auteur, vous pouvez le faire par
le compte Orange Money : +226 76 97 30 30
Ou par PayPal : [email protected]
L’auteur : Jules Anicet OUEDRAOGO ; Whatsapp : +226 70 00 53 67
E-mail : [email protected];
33
Téléchargement
Explore flashcards