Telechargé par julia.ferrier

"Lettre 30", Lettres Persanes, Montesquieu (analyse 1ère)

publicité
LA n°3
“Lettre 30”, ​Les Lettres Persanes​, 1721
Montesquieu
Introduction
Montesquieu possédait une assez grande curiosité envers les hommes et l’humanité, à
travers la littérature et la philosophie. ​Les Lettres Persanes​, publiées anonymement en
1721, en Hollande, dépeignent admirablement, sur un ton humoristique et satirique, la
société française grâce au regard de visiteurs perses. La “Lettre 30” de cet ouvrage n’est
pas une exception : suite à diverses expérience, Rica nous décrit sa surprise quant à la
réaction des Parisiens face à ses origines.
Ouverture
”À New York”, un poème de Senghor, issu du recueil ​Éthiopiques​ publié en 1956, nous
présente aussi le monde occidental à travers le regard d’un étranger.
Analyse
Un récit de voyage
◈ “​ les
habitants de Paris”
→ ​périphrase​ : sert à placer le cadre de l’anecdote de voyage
◈ “​ je”
→ marques de la ​première personne​ : témoignage
◈ “​ je
voyais”, “j’entendais”
→​ verbes de perception​ : il décrit ce qu’il voit et entend
◈d
​ ate,
destinataire, émetteur, destination
→ c’est une lettre
◈ “​ j’avais”,
“je sortais”, “je fus”, “j’eus”
→ ​imparfait​ + ​passé simple​ : ​temps du récit
1
Une démarche d’observation
◈e
​ xpérience
en deux temps
→ il change d’abord le paramètre du lieu (“si je sortais”, “Tuileries”, “spectacles”), puis il change sa
tenue vestimentaire (“cela me fit résoudre à quitter l’habit persan”)
◈ “​ si
[...] aussitôt”
→ ​parallélisme de construction​ : il change de test pour voir le résultat
◈ “​ les
habitants de Paris sont d’une curiosité qui va jusqu’à l’extravagance”
→ ​présent de vérité générale​ : il énonce d’abord sa thèse avant de nous présenter ses
expériences
◈ “​ cet
essai”, “cela me fit résoudre”, “pour voir”
→ l​exique de l’expérience​ : il change un paramètre et en observe les conséquences
Un regard distancié
​“je”, “vieillards, hommes, femmes, enfants, tous”
→ ​opposition​ entre un “je” et un collectif + a
​ ccumulation, énumération​ : expérience de la solitude
dans la multitude. L’​accumulation​, l’​absence de la conjonction de coordination “et”​ et de
déterminants​, et le ​pluriel​, rendent cette liste non-exhaustive et accélère le rythme
◈​
◈ “​ cent
lorgnettes”, “mille couleurs”
→ ​hyperboles​ : amplifie la multitude
◈ “​ tant
d’honneurs”, “enfin jamais homme n’a tant été vu que moi”, “chose admirable!”
→ ​lexique de la gloire​ → ironie : il n’est pas dupe de la situation et il s’en amuse, il utilise une
distance ironique
◈ “​ j’eus
sujet de me plaindre de mon tailleur”
→ ironie : distance ironique pour démontrer la perte d’intérêt subite
Rica, observateur
​“les habitants de Paris sont d’une curiosité qui va jusqu’à l’extravagance”
→ Rica est dans une démarche d’observation
◈​
​“voir”, “je voyais” + “mille couleurs”, “arc-en-ciel”
→ ​répétition​ du verbe voir + ​champ lexical de la couleur​ : Rica est spectateur de la vie parisienne,
il est le sujet des verbes
◈​
​“je ne me croyais pas”, “un arc-en-ciel nuancé de mille couleurs”
→ étonnement de Rica par la vue
◈​
​“je souriais quelquefois”
→ il réagit à ce qu’il voit et entend
◈​
​“aux spectacles”, “aux Tuileries”
→ Rica est spectateur du “paraître parisien”, il va à des endroits où on est regardés
◈​
2
Rica, objet d’observation
​“tous voulaient me voir”, “été vu”, “je fus regardé”
→ ​répétition​ du verbe voir et regarder, t​ ournures passives​ : Rica est l’objet de ces regards, il en
est le COD dans “tant on craignait de ne m’avoir pas assez vu” et “me voir”
◈​
​“mes portraits partout”, “je me voyais dans toutes les boutiques [...] toutes les cheminées”
→ multiplication de l’image de Rica
◈​
​“cent lorgnettes”
→ métonymie : le regard exercé sur Rica est tellement important que les parisiens sont désignés
par métonymie par l’objet qui permet de voir plus gros
◈​
Un jeu de miroir
◈ “​ je
ne me croyais pas”
→ Rica se découvre à travers le regard des parisiens
​“curiosité”, “homme si curieux”
→ symétrie entre le regardant et le regardé : utilisation des même termes, Rica trouve que les
parisiens sont “d’une curiosité” et les parisiens le trouvent “homme si curieux”
◈​
​“arc-en-ciel nuancé de mille couleurs”, “ornements étrangers”
→ les tenues des dames sont aussi étranges pour Rica que les “ornements étrangers” de Rica le
sont pour les parisiens
◈​
​“extravagance”, “extraordinaire”
→ le ​préfixe​ “extra” signifie “hors de” : on pourrait même s’interroger sur la présence de ces
deux mots aux deux extrémités du texte. “extravagance” utilisé par Rica et désignant les
parisiens, et “extraordinaire” utilisé par les parisiens et désignant Rica. Si on en revient à
l’étymologie de ce préfixe, les uns et les autres sont bien “hors de” ce qu’ils connaissent
◈​
Une société basée sur l’apparence
◈ “​ quitter
l’habit persan” / “endosser un à l’européenne”
→ Rica a démontré dans son expérience que les parisiens ne voient que l’apparence, puisque
grâce aux habits persans, “il [avait] l’air persan”. Ce changement de vêtements le fait passer de
l’admiration à la banalité
​“sans [...] qu’on m’eût mis en occasion d’ouvrir la bouche”, “lorsque j’arrivai, je fus regardé”
→ on ne fait que regarder Rica, il ne parle pas
◈​
​“Comment peut-on être persan?”
→ utilisation de la t​ roisième personne​ : même quand les parisiens posent une question par
rapport à ses origines, ils ne s’adressent pas directement à lui
◈​
​“les femmes même faisaient un arc-en-ciel nuancé de mille couleurs”
→ la couleur des robes de ces femmes remplace la couleur des femmes elles-mêmes : forme de
déshumanisation
◈​
​“m’avait fait perdre en un instant l’attention et l’estime publique”
→ quand on est pas regardé pour ses vêtements, on est plus rien aux yeux de la société
◈​
3
Une société fermée sur elle-même, ethnocentrique
◈ “​ des
gens qui n’étaient presque pas sortis de leur chambre”
→ les parisiens ont un esprit fermé, il ne parlent qu’ ”entre eux”
​“comment peut-on être persan?”
→ question absurde : elle questionne l'existence de ces personnes, comme s’il était impossible
d’être différent, et démontre ainsi l’ethnocentrisme des parisiens
◈​
​“sans [...] qu’on m’eût mis en occasion d’ouvrir la bouche”
→ les habitants de Paris ne montrent aucune curiosité pour les gens qu’ils ne connaissent pas
◈​
​“un cercle se former autour de moi”
→ le cercle formé par les femmes représente la clôture de la société parisienne
◈​
4
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire