Telechargé par incubateur22000

Installation du Bureau de Liaison Entreprises

publicité
Installation du Bureau de Liaison Entreprises-Université
(B.L.E.U) à l’Université Djillali Liabes de Sidi Bel Abbes ,
C’est avec une grande satisfaction que les cadres, vices recteurs, doyens et
enseignants, ont assistés ce 13 Janvier au siège du rectorat, à l’installation par le
Professeur MEGACHOU Mourad, recteur de l’UDL, du Dr LAOUEDJ Zouaoui en qualité
de responsable du Bureau de Liaison Entreprises-Université (B.L.E.U), en présence du
président de la CCI Mekerra et du Directeur de l’incubateur de Sidi Bel Abbes, et de
représentants de la direction de l’industrie de la wilaya.
Cette structure, bien que revêtant un caractère ad hoc, n’est pas moins importante
que les divers acteurs qui concourent à la valorisation des résultats de la recherche et
qui contribuent grandement à la renommée de notre université.
Le « bleu », comme certains s’évertuent à le nommer, n’est ni une invention récente,
ni une réalité nouvelle pour les entrepreneurs et les universitaires de Sidi Bel Abbes,
qui depuis quelques années entretiennent une « liaison parfaite » sans, pour autant
que cela ne soit écris nul part.
Ce bureau de liaison vient, en effet, consacrer et renforcer cette pratique salutaire,
née de la volonté des uns et des autres, de vouloir hisser l’UDL aux summums de
l’enseignement supérieur en Algérie.
Cette structure trouve en notre ami, le docteur Zouaoui LAOUEDJ, ex doyen de la
faculté des sciences économiques, financières et gestion, et ex fondateur de la
maison de l’entrepreneuriat, la personne idoine pour impulser son activité.
Mais, qu’est ce que ce « BLEU » en réalité ? Pr MEGACHOU, recteur de l’Université,
en a dessiné les contours: « c’est un instrument qui fera office de tête de pont entre
l’Université et son environnement socio économique permettant aux étudiants de se
professionnaliser et aux entreprises d’en disposer avec efficience.
C’est dans un échange dynamique mutuellement profitable, que s’organisera cette
relation, et aux divers « protagonistes » d’être inventifs pour trouver les voies et
moyens pour en faire réalité incontournable. L’une des premières missions à laquelle
s’attèlera le « BLEU », sera de canaliser les stages « en milieu professionnel » des
étudiants en mettant en adéquation les besoins des entreprises avec l’offre des
diverses facultés et écoles.
Il est donc dans l'intérêt mutuel des entreprises et universités de coopérer car elles se
placent dans une position de gagnant-gagnant leur permettant de mettre en commun
leur savoir-faire et d'en ressortir plus forts.
« Mieux vaut jeter des ponts que de construire des murs » dira l’un des intervenants.
L’Université Djillali Liabes de Sidi Bel Abbes peut s’en prévaloir, sans aucun complexe,
d’être à l’avant-garde en matière d’entrepreneuriat et d’employabilité au niveau
national.
Le président de la chambre du commerce et de l’industrie (CCI Mekkera), lui-même
industriel à Sidi Bel Abbes, et qui fait désormais partie du décor du rectorat, tant il
« répond toujours à l’appel », a souligné « la disponibilité des opérateurs
économiques, à contribuer efficacement à la réussite et au renforcement de cette
collaboration ».
Il est de l'intérêt et de la survie de l'ensemble du secteur socio-économique, et
en particulier des industriels et des petites et moyennes entreprises (PME/PMI),
privées et publiques, de se tourner vers la sphère universitaire pour contribuer
au développement de l'employabilité des étudiants et les préparer à s’insérer
dans le monde socio-économique.
Les « cursus » professionnalisant, lancés timidement à l’UDL, devraient être «la
règle et non l’exception» ; une stratégie « d’endiguement » des filières longues
au profit des formations à la demande des employeurs sera salutaire pour toutes
les parties prenantes.
De plus en plus nombreux sont ceux qui considèrent comme essentiel d’assurer ou de
faire assurer sur leur domaine de compétence une fonction de création d’entreprises
alors même qu’elle sera appelée à « rayonner » largement au-delà des frontières de
la wilaya. Dans ce domaine, c’est la dénomination d’incubateur ou de pépinière
d’entreprises qui revient le plus souvent – à laquelle s’ajoute fréquemment le
qualificatif d’innovantes.
Pour l’université, l'ouverture au monde du travail revêt une importance stratégique :
elle permet d'améliorer la pertinence des programmes d'étude, d'augmenter
l'employabilité des diplômés, de mieux partager et exploiter les résultats des
recherches tout en améliorant les perspectives de carrière des jeunes chercheurs et,
enfin, d'accroître leurs ressources intellectuelles et financières.
Pour les entreprises, notamment celles de la région de Sidi Bel Abbes, l’Université
Djillali Liabes, avec plus de 30 000 étudiants répartis sur 10 Facultés, Instituts et
écoles constitue un « vivier » de grande importance, pour peu, qu’elles sachent en
tirer profit.
Abdelwaheb HAMINA.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire