Telechargé par Vinex

Cours Reseaux

publicité
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
Réponses aux questions de cours du Réseaux Informatiques II
1-A quoi sert le net masque et comment on l’obtient ?
❖ Un masque est une suite contiguë de 1 suivi d’une suite de 0, il permet de séparer
une adresse IP en deux parties pour pouvoir définir la partie réseau (NetId) et la
partie hôte (HostId).
❖ Pour trouver le masque de chaque classe en binaire il suffit de mettre des 1 dans les
bits de la partie réseau et des 0 dans les bits de la partie machine (hôte).
2-Quel est l’avantage de la séparation de l’adressage en deux parties dans l’adressage
internet (IP) ?
❖ Le fait de séparer l’adresse en deux parties : partie réseau (NetId) et partie machine
(HostId), permet de réduire la taille mémoire des routeurs, qui ne conservent que
l’adresse des réseaux NetId.
❖ En effet , la séparation entre l’adresse du réseau et celle de la station attachée au
réseau permet un routage effectif dans les routeurs uniquement d’après l’adresse du
réseau .l’adresse complète n’est utilisée qu’une fois le paquet arrivé dans le routeur
connecté au réseau destinataire.
3-Donner le rôle de l’adresse de broadcaste .Comment on l’obtient ?
❖ Broadcaste (adresse de diffusion) : il s’agit d’une adresse spécifique permettant
d’envoyer un message à toutes les machines situées sur le réseau spécifié par le NetId.
❖ Pour trouver l’adresse de diffusion il faut mettre tous les bits de la partie hôte à 1.
4-Qu’est ce qu’un segment de réseau ?
❖ un segment réseau est une portion d’un réseau informatique dans lequel chaque appareil
communique en utilisant la même couche physique.
❖ les appareils qui étendent cette couche physique, comme les répéteurs ou les concentrateurs
réseau (hub), réalise une extension du segment.
5-Dans la description des champs de datagramme IP quelle est la signification de :
HLEN, VER, CHECKSUM, BOURRAGE, DATA, TTL.
❖ HLEN : (Ou IHL) Internet Header Length (4 bits) cette valeur est à multiplier par 4 pour
connaitre le nombre d’octets constituent l’en-tête.
❖ VER : version du protocole IP qui doit interpréter le datagramme .la version actuelle la plus
déployée est 4 (soit 0100 en binaire).
❖ Checksum : contrôle de l’en-tête (16 bits) .permet de contrôler l’intégrité de l’en-tête (mais pas
des données).
1
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
Bourrage : (taille variable, pouvant être nulle) n’est présent que pour compléter la taille des
options jusqu’à un multiple de 4 octets .ceci parce que la taille de l’en-tête est HLEN * 4 Octets .
❖ DATA (données de taille variable) : les données véhiculées par le datagramme sur la station
destinataire du datagramme, ces octets seront communiqués à l’entité (protocole) indiquée par
le champ protocole si le checksum est confirmé. La taille maximale de ce champ est 65535 moins
la longueur de l’en-tête.
❖ TTL (time to live) :valeur fixant la durée de vie en secondes du datagramme .
6-A l’aide d’un schéma donnez une description de l’en-tête UDP ?
❖
Les bits
15
0
31
PORT SOURCE
PORT DESTINATION
LONGUEUR
SOMME DE CONTROLE
DONNEES (TAILLE VARIABLE)
L’en-tête UDP contient les quatre champs suivant :
❖ PORT SOURCE : indique depuis quel port le paquet a été envoyé.
❖ PORT DE DESTINATION : indique à quel port le paquet doit être envoyé.
❖ LONGUEUR : indique la longueur totale(en octets) du segment UDP(en-tête et données).la
longueur minimale est donc 8 octets (taille de l’en-tête).
❖ SOMME DE CONTROLE : permet de s’assurer de l’intégrité du paquet reçu quand elle est
calculée sur l’ensemble de l’en-tête UDP et des données.
7-Qu’est ce qu’un organisme de normalisation ?citez quelques exemple.
❖ Un organisme de normalisation coordonne les spécifications de différentes solutions
matérielles ou logicielles. Exemples :
•
•
•
2
ANSI: American National Standards Institute.
ITU: International Telecommunication Union.
IEEE: Institute of Electrical and Electronics Engineers.
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
8-Quelles sont les adresses IPV4 qui sont définies privées ou locales et quelles sont les
adresses qui sont définies publiques ou globales ?
Classes
@IP Privées ou locales
@IP publiques ou globales
A
10.0.0.0/8  10.255.255.255/8
0.0.0.0/8 127.255.255.255/8
Sauf 10.0.0.0/8
et 127.0.0.0/8 : réseau local
B
172.16.0.0/16 172.31.255.255/16
128.0.0.0/16 191.255.255.255/16
Sauf 172.16.0.0/16
C
192.168.0.0/24 192.168.255.255/24
192.0.0.0/24 223.255.255.255/24
Sauf 192.168.0.0/24
9-Dans quels buts a-t-on défini ces deux types d’adresses (avec quels avantages et quels
inconvénients) ?
•
•
Le but des @IP privées : représentent toutes @IP de classe A,B et C que l’on peut utiliser dans
un réseau local (LAN). De plus les @IP privés ne peuvent pas être utilisés sur internet. les hôtes
qui les utilisent sont visibles uniquement dans le réseau local.
Le but des @IP publiques : utilisables uniquement sur internet, non pas dans un réseau local.
10- Donnez trois principaux organismes de normalisation tout en citant leurs réalisations dans
le domaine des réseaux ?
•
UIT( Union International de Télécommunications) : ce comité étudie et recommande
l’utilisation des normes de communications reconnu dans le monde entier et publie ses
recommandations tous les 4 ans. Les exemples de réalisations :
X.200 : définit le modèle de référence OSI.
X.25 : spécifie l’interface de communication de données par paquets.
X.400 : normalise le traitement des messages (messagerie électronique).
•
IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) : un des principaux instituts
américaines de standardisation des technologies de communication, cet organisme destiné à
promouvoir les connaissances dans l’ingénierie électrique, est à l’origine de nombreux
standards agrée par ISO. Les exemples de réalisation :
IEEE 802.2 : Logical Link Control (LLC) working group.
IEEE 802.3 : Ethernet working group (LAN).
3
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
IEEE 802.11 : Wireless LAN working group (WLAN).
•
ANSI (American National Standards Institute): Un organisme crée par des groupes d’affaires
et industriels Nord-Américain, consacré au développement de normes en matière de
commerce et de communications. Les exemples de réalisation :
ANSI/IEEE 802.3 :carrier sense multiple access/collision detection (CSMA/CD).
ANSI X3.135 : normalisation de structed query language SQL.
ANSI X3T9.5 : spécifications fiber distributed data interface (FDDI).
11-qu’est ce que le NAT ?
❖ Le NAT (Network Adress Translation) : convertit les adresses IP privées aux
adresses IP publiques afin d’accéder les machines de réseau local à l’Internet.
12- Rappelez les principes de routage ?
❖ Les principes de routage :
1) Des adresses IP bien structuré, netID+hostID , chaque interface doit avoir une @IP
unique dans le réseau
2) Le datagramme IP comporte l’adresse IP de l’émetteur et de destinataire
3) Chaque appareil possède une table de routage
4) L’acheminement des datagrammes se fait selon un algorithme de routage, le calcul de
préfix réseau et la recherche de ce préfix dans la table de routage.
13-comment un ordinateur hôte ou un routeur reconnaissent-il qu’une adresse de
destination appartient à l’une de son réseau ?
❖ D’après la recherche dans la table de routage, l’ordinateur ou le routeur reconnaissent si
une adresse de destination appartient à l’une de son réseau.
14-L’adresse MAC joue t-il un rôle dans le routage ? Justifiez votre réponse.
❖ l’adresse MAC nous permet de savoir si une machine appartient à notre réseau ou non.
15-Donnez une description et la signification de BGP et OSPF ?
❖ OSPF(Open Shortest First Path) : est un protocole de routage qu’utilise l’algorithme
Dijkstra afin de trouver la meilleure route vers une destination donnée.
❖ BGP(Border Gateway Protocol) : est un protocole de routage, achemine les
informations de routage entre les réseaux reliés à Internet. Ce protocole est
généralement utilisé par les fournisseurs d’accès à Internet.
4
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
16-Rappelez la syntaxe d’une adresse IPV6 ?
❖ La syntaxe d’une adresse IPv6 est une adresse binaire de 128 bits, découper en 8 blocs
de 16bits séparé par deux-points ‘ :’ chaque 16bits codés en hexadécimal.
17-Rappelez les différents types d’adresses IPV6 ?
Les différents types d’adresses IPv6 :
❖ Unicast : définit une interface unique (définit un hôte particulier)
❖ Multicast : qui concerne un ensemble d’hôtes appartenant à un même groupe de
diffusion, remplace le Broadcaste en IPv4.
❖ Anycast : une adresse de ce type désigne un groupe d’interfaces.
18-quelle est la différence entre l’adressage IPV4 et IPV6 ?
❖ IPv4
• Codées sur 4 séries de 1 octets (soit 32 bits)
• Séparation par «. »
• Notation en décimal (base 10)
• Nombre d’adresses IP privées 2 ^32 = 4 Milliard
❖ IPv6
•
•
•
•
Codées sur 8 séries de 16bits (soit 128 bits)
Séparation par « : »
Notation en hexadécimal (base 16)
Nombre d’adresses IP privées 2^128 = 3.4 * 10^38
19-Donnez la différence entre une adresse IPV4 et IPV6 ?
•
Les adresse IP publique sont affectées par des organismes, et sont donc des IPs
accessibles directement accessible sur le net. Contrairement aux adresses IP privées
qu’elles n'ont de sens que sur le réseau local.
20-Donnez la différence entre le routage statique et dynamique ?
•
Dans le routage statique l’administrateur réseau doit paramétrer les routeurs
manuellement pour leur donner des chemins de routage. Par contre le routage dynamique
utilise le protocole de routage à distance RIP.
21-Qu’est ce qu’une adresse IP ? A quoi sert une @IP ?
•
•
IP : Internet Protocole abrégé en IP, est une famille des protocoles de communication de
réseaux informatiques conçus à être utilisé sur internet. Le protocole IP est au niveau trois
dans le modèle OSI.
Les protocoles IP s’intègrent à la suite des protocoles internet et permettent un service
d’adressage unique pour l’ensemble des terminaux connectés.
5
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
22-Qu’est ce qu’une architecture de réseaux informatiques ?
•
L’architecture est l’ensemble des règles et conventions utilisées pour la réalisation d’un
logiciel, d’un réseau, d’une base de données …
23-Expliquez la notion de services dans une architecture de réseaux ?
•
Le service : est l’opération qu’une couche peut effectuer. Les éléments fournisseurs des
services sont les entités.
24-Expliquez la notion de domaine de collision ?
•
Un domaine de collision est une zone logique d’un réseau informatique où les paquets
de données peuvent entrer en collision entre eux. En particulier avec le protocole de
communication Ethernet. généralement un concentrateur forme un seul domaine de
collision alors qu’un commutateur ou un routeur en crée un port, ce qui réduit les
risques de collision. Lorsqu’Ethernet est utilisé en full-duplex il n’y a plus de collisions,
car aucune collision n’est possible.
25-Expliquez la notion de point d’accès au service ?
•
Notion de SAP ou point d’accès au service : Guichet permettant à une entité de demander un
service les entités d’une même couche (entités homologues) communiquent entre elles selon
un ensemble de règles d’échange, ou protocole, à travers les SAPs.
26-Qu’appelle t-on primitives de services ?
• Primitives de service : Il constitue le dialogue de base à effectuer entre deux couches adjacentes
dans un équipement.
27-Expliquez la notion de topologie en bus logique ?
• La topologie logique détermine la manière dont les stations se partage le support et dépend de
la méthode d’accès au réseau.
28-Quelle est la différence entre la topologie physique et logique ?
• La topologie physique décrit l’infrastructure d’interconnexion des systèmes informatiques.
• La topologie logique est une architecture logicielle normalisant les critères de qualités et les
modalités d’emballages et transmission des informations par la topologie physique.
29-Donnez une description et la signification de RFC ?
• RFC :Request For Comments ; littéralement « demande de commentaires » , sont une série
numérotée de documents officiels décrivant les aspects techniques de l’internet.
30-Expliquez la notion de classe d’adresse IP ?
• Il existe 5 classes d’adresses IP, chaque classe est identifiée par une lettre allant de A  E. Ces
différentes classes ont chacune leurs spécifications en termes de répartition du nombre d’octet
servant à identifier le réseau ou les ordinateurs connectés à ce réseau.
6
SALAH ASMAE
SMI S6
Réseaux Informatiques II
31-Expliquez la notion de HostId ?
• Une partie des nombres de droite désignent les ordinateurs de ce réseau est appelée identifiant
d’hôte ou identifiant machine.
7
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire