Telechargé par ferielhlali

les fables les deux amis

publicité
Les deux amis
02/02/2019
INTRODUCTION
La fontaine est un poète français du 17em siècle dont la production littéraire est d'une
grande variété même si ce sont ses fables qui lui apporteront la considération. Inscrit dans le
Classicisme, courant esthétique regroupant notamment des œuvres ayant comme référence
les chefs d'œuvres de l'antiquité gréco-latine, le fabuliste marquera ses contemporains par la
subtilité de son art nourri de Phèdre et Esope.
Cette fable intitulée « les deux amis » est issue du second recueil des Fables puisqu'il s'agit
de la fable XI du Livre XIII. A travers le récit d'une amitié entre deux amis vivant au
Monomotapa, La fontaine prend le lecteur à témoin des vertus de l'amitié. Des lors, il
convient de se demander comment, à travers cet apologue, La fontaine nous livre une
certaine conception du bonheur.
C'est pourquoi nous déterminerons d'abord en quoi cet apologue est audacieux et nous
attacherons ensuite à montrer que cette fable comporte une apologie de l'amitié.
I-Un apologue audacieux
a)Une fable classique
-La construction de la fable est facilement repérable : une récit ; schéma narratif (Situation
initial courte : cadre spacio, caracterisation des personnages.
(chiasme : Figure de rhétorique( l’art du bien parler) qui consiste à placer deux groupes de
mots dans un ordre inversé . v2 : personnages unis... )
Elément perturbateur : V5-7 le cauchemar. Péripéties : réation du deuxième ami + dialogue.
Evénement résolution ; Situation final : nul car moral >>)
comportant un dialogue vivant entre deux personnage (v11 au v23) puis une moral explicite
v24-v31
-Le registre didactique (v24)
-Les procédés de la narration classique : récit à la 3em personnes.
Versification : alexandrins et octosyllabe ce qui l'inscrit dans un esthétique classique.
-L'évocation de « Morphée » (v9) rappelle également la référence aux texte antiques et à la
mythologie.
b) Un récit divertissant
-Récit au passé : importance de l'imparfait dans le début de la fable « vivaient »
-Présent de narration : devient vivant « sont (v7) court (v8) s'arme (v10)
-Des actions brève : V7-8 V10-11
= rythme soutenue de la narration.
-Des phrases coure fortement ponctuées
-Paroles rapportés>>
-des enjambements sont faits pour densifier le rythme et jouer sur les sonorité afin de
disposer les rimes en fin de vers.
c)Une invitation à la délibération : une moral complexe.
-La moral est explicite du v26 comportant un présent de vérité général ne semble pas
nécessairement illustrer le récit >> dire qu'un véritable ami est une douce chose n'est pas
définir ce qu'est un véritable ami.
-La moral s'entend au dela du v26 > incite le lectueur à réfléchir : Lecteur questionné sur
lequel des deux amis est le mieux.
-La morale fait également des liens étroits avec le récit.
Dans la moral (27-29) il est en fait question de « l'ami couché » v10. Cet ami cherche à
résoudre les problèmes de son ami avant même que ce dernier ne les formules.
-Dans la morale (v30-31) on reconnaît l'ami qui a fait un cauchemar. Le champs lexical du
songe est à nouveau convoqué (20-21)
>>> le fabuliste nous invite ainsi à nous demander lequel de ces deux amis est un
« véritable » ami à travers une longue morale.
II- L'apologie de l'amitié
a)L'évocation d'une amitié véritable et réciproque
- « Amis v7 » majuscule qui montre l'importance comme un nom propre
-Les adjectifs « vrais » V1 et « véritable » v26 souligne l'amitié véritable qui lie les deux amis.
- L'occurrence du substantif « ami » (V1, 3,7,10) et le champs lexical de l'affection « son
intime v8 ... votre cœur v27 ... il aime v31 » mettent l'accent sur l'amitié réciproque.
-Remarque un entraide mutuelle « sa bourse » >>>> l'argent « il s'arme » >>>> querelle
« une esclave assez belle » >>> l'amour
-les amis sont délicats ; l'un est inquiete : « sort du lit en alarme » v7 « il court »
v8
l'autre va au devant des probleme de sont ami v10-11
b) Une amitié utopique
- lieu légendaire « monomotapa » v1 traduit pour le fabuliste ; certain exotisme en situant le
lieux en dehors de l'europe (rigion de afrique central)
- les deux personnages sont toujours nommée par le substitut « ami » > pas de réel identité
spécifique.
- disproportion des reactions
« v21 v22 >> d'une maniere hyperbolique pour mieux insister sur le caractere exceptionnel
de cette amitié
-« argent ... épée... esclave » le milieux social des nobles> souligne ironiquement que une tel
amitié est impossible surtout chez les nobles.
c) une proposition de définition de l'amitié
-v27 au v30 > La fontaine explique sa définition de l'amitié « douce » mais rare.
-amitié exigeante, tous est mis en commun et partagé.
- La fontaine met en scène l'histoire dans un pays qui se prête à l'imagination comme si cette
amitié ne pouvait exister en dehors de ses région rêvée, utopique.
-amitié sentimental et spirituelle proposé par la fontaine, pas imposée au lecteur.
CONCLUSION
Reprise des grands axes
cette fable met La fontaine en prise avec l'actualité de son temps qui laisse à penser que
l'amitié était un sentiment qui manquait profondément aux courtisans et aux nobles du
17em siècle, dont l'hypocrisie était souvent un art de vivre et l'amitié faite de circonstance et
de façades. Fable rappelle le conte Jeannot et Colin.
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire