prestige

publicité
Les manifestations de la deuxieme guerre mondiale
L'invasion de la Pologne a été déclenchée par l'armée nazie le 1er septembre 1939. Cette
agression contre la Pologne entraîne l'entrée en guerre de la France et du RoyaumeUni(défenseurs de la Pologne) le 3 septembre 1939.
La campagne de Pologne est une victoire nazie redoutablement rapide : la Pologne est
écrasée en moins d'un mois.
Deux raisons expliquent la rapidité de la victoire nazie :


La supériorité
tactique
des
armées
nazies avec
l'utilisation
de
la
stratégie Blitzkrieg(guerre-éclair) qui permet de déborder l'ennemi.
Les Polonais, mal organisés et sous-équipés, doivent se battre sur deux fronts : ils
sont attaqués à l'ouest par l'Allemagne et à l'est par l'URSS.
À l'issue des combats, la Pologne est partagée en deux entre ses deux agresseurs.
Hitler
se
tourne
ensuite
vers
la
Scandinavie
(mars-avril
1940)
Son but : protéger la route du fer suédois que les alliés souhaitent couper.
L'attaque alliée à Narvik (au nord de la Norvège) est un échec. Hitler envahit
le Danemark et la Norvège protégeant ainsi parfaitement l'approvisionnement en fer de
l'Allemagne.
De leur côté, les Soviétiques occupent la Finlande.
La
bataille
de
France
(10
mai
1940 - 22
Que s'est-il passé entre le 3 septembre 1939 et le 10 mai 1940 ?
juin
1940)
C'est la « drôle de guerre » : il ne s'est rien passé d'important. C'est une guerre de position
où les armées franco-anglaises et les armées allemandes restent face à face derrière leurs
lignes de front. Cette attente mine le moral des Français.
L'invasion de la France se fait par la conquête de la Hollande et celle de la Belgique et
du Luxembourg. Cette stratégie permet de contourner la ligne de défense française
(la ligne Maginot). Les Panzers allemands foncent à travers les Ardennes et pénètrent sur le
territoire français à Sedan. Ils prennent ensuite les troupes franco-anglaises à revers au sud
et au nord.
Les conséquences de cette attaque sont dramatiques pour les démocraties :



La Belgique et la Hollande capitulent.
Les Français et les Anglais, coincés dans la poche de Dunkerque tentent de quitter
la France. Certains y parviennent (des Anglais surtout) et d'autres, nombreux parmi
les Français, sont faits prisonniers.
La campagne de France peut continuer sans encombre pour les armées nazies. C'est
une véritable débâcle française : Paris est menacé, le gouvernement français
quitte Paris pour se réfugier à Bordeaux.
Mussolini et Hitler
C'est le moment que choisit l'Italie pour entrer en guerre (10 juin 1940). Un deuxième front
se crée donc au sud. La situation se détériore donc encore pour la France.
À Bordeaux, c'est alors l'affrontement politique entre ceux qui veulent poursuivre la
guerre avec
les
colonies
(Charles
de
Gaulle)
et
ceux
qui
veulent signer
l'armistice (Maréchal Philippe Pétain).
Le point de vue de Pétain l'emporte et ce dernier, appelé au gouvernement le 16 juin 1940,
signe l'armistice le 22 juin 1940à Rethondes.
En cinq semaines de combat, la France est battue. 92.000 soldats français ont été tués dans une
bataille qui demeure sans doute la pire défaite française.
L'armistice prévoit deux modifications territoriales importantes :


l'Alsace-Lorraine est rattachée à l'Allemagne
La France est divisée en deux : la France du nord (France directement occupée par les
nazis, avec Paris comme capitale) et la France du sud (dite France « libre », avec Vichy
comme capitale). Entre ces deux France passe la ligne de démarcation.
Fin juin 1940, le seul pays d'Europe qui lutte encore contre l'Allemagne nazie est le RoyaumeUni. Hitler fait des propositions aux Anglais pour conclure un traité de paix. Churchill, premier
ministre du Royaume-Uni depuis mai 1940, refuse. C'est le début de la bataille d'Angleterre.
Les Anglais vont subir le « Blitz » : des bombardements allemands massifs sur Londres et tout le
sud de l'Angleterre. Le but de ces bombardements est d'épuiser le Royaume-Uni. Malgré ce
pilonnage, Hitler ne parvient pas à venir à ses fins et le Royaume-Uni poursuit sa résistance
pendant toute la guerre.
Les dernières offensives nazies visent l'Europe balkanique et danubienne : elles entraînent
l'occupation de la Roumanie (oct. 1940) et de la Bulgarie (printemps 1941) qui se déclarent
alliées du Reich.
Parallèlement à ces interventions allemandes, Mussolini veut aussi conquérir un petit empire. Il
intervient à la fin de l'année 1940 en Égypte. Il s'attaque ensuite aux Balkans, mais les
armées fascistes sont repoussées par les Grecs. Hitler doit intervenir pour secourir les Italiens.
La Yougoslavie est écrasée par les armées fascistes et nazies. La Grèce est conquise en avril
1941.
Toutes ces interventions ponctuelles dans l'Europe balkanique et danubienne ne sont qu'une
préparation à une offensive beaucoup plus large qui conduit à la mondialisation du conflit.
Quelles sont les différentes étapes de la Seconde Guerre mondiale ?
1. Les victoires de l'Axe
a. La guerre éclair : blitzkrieg
Le 1er septembre 1939, l'Allemagne attaque la Pologne qu'elle envahit en deux semaines. Le Royaume-Uni et
la France déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre, et l’armée française attend l'attaque allemande
abritée derrière la ligne Maginot : c'est la "drôle de guerre".
En mai 1940, la Wehrmacht (l'armée allemande) envahit la Belgique les Pays-Bas, puis la France par les
Ardennes. La tactique allemande de guerre éclair entraîne la débâcle de l'armée française et l'exode des
populations civiles vers le sud.
Le 22 juin 1940, la France dont le territoire est envahi à moitié, signe l'armistice avec l'Allemagne. Seule
l'Angleterre de Churchill continue le combat, avec le soutien matériel des Etats-Unis encore neutres et résiste
aux bombardements intensifs de la Luftwaffe (armée de l’air allemande). Les deux pays s'affrontent également
en dehors du territoire européen en Afrique du Nord et sur mer en Méditerranée.
b. La guerre devient mondiale
Malgré le pacte de non-agression germano-soviétique, signé en août 1939, l'armée allemande attaque
l'URSS le 22 juin 1941, qu'elle envahit jusqu'aux portes de Moscou.
De son côté, le Japon qui veut poursuivre ses conquêtes en Asie et dans le Pacifique attaque la base américaine
de Pearl Harbor
le 7 décembre 1941 ce qui entraîne l'entrée en guerre des EtatsUnis. En retour, l’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux EtatsUnis. La guerre devient alors mondiale.
2. Les victoires alliées
a. Le tournant de 1942
La puissance économique des Etats-Unis et les réserves militaires
soviétiques donnent l'avantage aux Alliés (Royaume-Uni et
Commonwealth, Etats-Unis, URSS et France libre). En 1942-1943,
trois victoires alliées mettent fin à l'avance de l'Allemagne et du
Japon
:
à Midway dans
le
Pacifique
en
juin
1942
;
- à El-Alamein en Afrique du Nord en juillet 1942 ; suivie par le
premier débarquement allié en Algérie et au Maroc ;
à Stalingrad en
URSS
(Février
1943).
Ces trois victoires marquent les débuts de l’entreprise par les alliés.
b. La défaite de l'Axe
Le débarquement allié en Sicile de juillet 1943 marque le début
de la libération de l’Europe et entraîne la capitulation de l'Italie.
Celui de Normandie du 6 juin 1944 et celui de Provence du 15
août 1944, permettent la libération de la France.
Ensuite, les troupes soviétiques et américaines pénètrent en
Allemagne début 1945 et encerclent l'armée allemande à Berlin
où Hitler se suicide le 30 avril. Et le 8 mai 1945 l'armée
allemande capitule.
Mais le Japon poursuit une résistance acharnée dans le Pacifique
où les Etats-Unis reconquièrent une à une les iles occupées par le
Japon. Les Etats-Unis décident de lancer deux bombes
atomiques, l’une sur Hiroshima le 6 août 1945 puis l’autre
sur Nagasaki le 9. Le Japon capitule le 2 septembre 1945.


Les causes de la seconde guerre mondiale
Cause profonde
L’absence de scrupules chez Hitler qui ne respecte jamais les engagements qu’il prend et sait agir
avec surprise, après une préparation minutieuse et sécrète pour réaliser coup par coup son
programme .En effet, Hitler veut imposer l’hégémonie allemande en Europe en étendant l’espace
vital allemand. Profondément pacifique, les anglais et les français, croient pouvoir sauvegarder la
paixen désarmant Hitler par quelques concessions. Ils se méfient de l’URSS, qu’ils croient
affaiblie par les procès de Moscou. Les soviétiques craignant un complot des anglais et les
français, signent un traité avec Hitler appelé le pacte germano soviétique le 23 Aout 1939.
2- L’inefficacité de la SDN face aux agressions des états totalitaires
La SDN s’avère incapable de maintenir la paixdans le monde à causes de l’absence d’une
structure militaire en son sein. Ainsi, l’Italie en profite pour annexer l’Ethiopie en 1935. Le Japon
agresse la Chine en 1937 pour lui retirer la riche province de Mandchourie. L’Allemagne quant à
elle annexe l’Autriche au printemps 1938 sous prétexte qu’elle peuplé d’allemand : c’est
l’Anschluss .C’ est à dire le rattachement à l’Allemagne. Aucun pays dela SDN ne réagit à cette
annexion.
En mars 1939, l’Allemagne envahit la Tchécoslovaquie. Les autres pays et la SDN restent inactifs.
Par ces agressions, Adolf Hitler veut étendre le territoire allemand et imposer la domination de la
race aryenne, la race supérieure selon lui.3- La cause immédiate
Le 1 SEPTEMBRE 1939, l’Allemagne envahit la Pologne. Le prétexte choisi est que les polonais
n’ont pas répondu à un ultimatum des allemand, que ces derniers ont acheminés assez lentement
pour rendre impossible toute arrivée de réponse dans les délais. Les allemands voulaient non
seulement annexer le corridor polonais crée en 1919 maisaussi procéder à un nouveau partage de
la Pologne. Mais, les frontières de la Pologne avaient été garanties tout récemment avec fermeté
par l’Angleterre comme l’étaient déjà par la France. Ces deux états (France, Angleterre)
somment à l’Allemagne de mettre fin à sonagression. Mais comme elle refuse, ils lui déclarent la
guerre le 3 septembre 1939 pour tenir leurs engagements envers leur alliée. Comme dans la
précédente guerre, le jeu des alliances va conduire à la mondialisation de la guerre. L’Italie et
l’Allemagne s’unissent en 1936 par la signature del’Axe Rome-Berlin. Ensuite, cette union va
s’étendre au Japon. Ainsi, en 1937, la signature du Pacte Tripartite entre Rome-Berlin-Tokyo.
Ces trois pays fascistes décident de coopérer sur tous les plans. Contre eux, les Alliées (France,
Grande-Bretagne, URSS).
 La Mondialisation du conflit
La mondialisation se fait d'abord par l'ouverture du front russe: Hitler attaque l'URSS le 22
juin 1941 (c'est l'opération Barbarossa ou « Barberousse »). C'est une attaque qui peut
paraître surprenante, puisqu'il y avait un pacte de non-agressionentre l'URSS et
l'Allemagne.
En réalité, cette alliance entre les Nazis et les Soviétiques était contre nature,
purement militaire. Une fois débarrassé du front de l'ouest, Hitler peut se tourner
contre son ancien ennemi.
L'attaque contre l'URSS est lancée avec des moyens énormes(plus de 5 millions de
soldats du côté nazi). Très vite Leningrad est assiégée et Moscou est menacée. En
septembre 1942, c'est tout un symbole, les troupes allemandes commandées par le
général von Paulus atteignent Stalingrad.
La mondialisation se poursuit et s'amplifie encore en décembre 1941 avec l'entrée en
guerre des États-Unis.
Depuis le début de la guerre, les États-Unis ne sont pas intervenus militairement dans le
conflit européen. Ils se contentent dans un premier temps d'un soutien diplomatique aux
démocraties, puis très vite d'un soutien financier aux pays agressés par les puissances de
l'Axe.
L'instigateur de cette politique est le président des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt. Il
affirme clairement son hositilité à l'égard des nazis. Il signe ainsi la Charte de
l'Atlantique avec Churchill en août 1941.
Roosevelt s'inquiéte également de l'impérialisme japonais. Il agit donc contre le Japon,
de deux manières :


gel des capitaux japonais aux États-Unis
embargo sur le pétrole en direction du Japon.
Les Japonais analysent ces deux mesures comme une agression. Sans déclaration de guerre
préalable, ils bombardent Pearl Harbour, le 7 décembre 1941.
Pearl Harbour est un port, une base où se trouvait une partie de la flotte américaine dans le
Pacifique. Les États-Unis se retrouvent donc impliquer directement dans la guerre sans
doute plus tôt qu'ils ne le souhaitaient.
Avant la réaction américaine, le Japon se lance dans la conquête de l'Asie orientale :
Hong-Kong, les Philippines, les Indes néerlandaises (l'Indonésie), la Malaisie, la Birmanie,
Singapour. Ils menacent également l'Australie.
En plus de ces deux nouveaux fronts, la guerre se poursuit en Afrique : depuis mars-avril
1941, l'Afrikakorps de Rommel, intervenu pour aider les Italiens, a dépassé nettement les
frontières de la Libye italienne pour envahir une partie de l'Égypte au détriment des
armées anglaises. Au début de 1942, les troupes allemandes sont aux portes d'Alexandrie.
Enfin, la bataille fait rage sur les mers et les océans. C'est le cas dans le Pacifique avec la
lutte entre les Japonais et les Américains. C'est le cas aussi dans l'Atlantique où se
déroulent une véritable guerre sous-marine.
 Bilan partielle de la guerre en
 Les destructions matérielles
zones de front ont connus des dégats très importants:l'Allemagne(destruction de toutes les
grandes villes, Berlin par les russes, Dresde par les anglais), le Japon(Hirochima et Nagasaki
ainsi que Tokio et les centres industriels), le sud de l'Angleterre(la ville industrielle de
Coventry est rasée), l'URSS à cause des destructions allemandes et de la
la , les états ayant pris part au conflit sont tous sévèrement touchés à l'exception des EtatsUnis qui sortent enrichis de la guerre. Pour les autres, les problèmes de ravitaillement et de
logement dureront longtemps après la guerre.
Les résistance).
L'Europe centrale et orientale est également détruite.
AinsiLes pertes humaines
La seconde guerre mondiale a été la guerre la plus meurtrière de tous les temps puisque 50
millions d'hommes y trouvent la mort. L'URSS est le pays le plus touché puisque 20 millions
d'hommes trouvent la mort et en relatif, la Pologne perd autour de 25% de sa population .
La population touchée est à la fois civile et militaire et les génocides et les crimes contre l'humanité ont fait, à eux
seuls plus de 10 millions de victimes dont 6 millions de juifs.
Les conséquences démographiques sont importantes avec l'apparition de classes creuses. En URSS par exemple, le
nombre de femmes est très supérieur au nombre d'hommes.
Les Etats-Unis sont les moins touchés. En France, on dénombre "seulement 600 000 victimes" moins que pendant la
première guerre mondiale mais le bilan matériel est beaucoup plus lourd.
 Le bilan moral
La guerre a été atroce: la découverte de génocides, l'idéologie des dictatures mais aussi l'utilisation de la bombe
atomique ont porté atteinte au moral des populations et ont ruiné les espoirs dans un progrès infini.
L'occupation des forces de l'Axe, aussi bien l'Allemagne que le Japon a été effectué dans des conditions très rudes.
Ceci dit, la victoire des anglo-américains en Europe de l'ouest renforce le camp de la démocratie alors qu'en Europe
de l'Est des dictatures d'inspiration stalinienne vont se mettre en place.
Téléchargement
Flashcards connexes
Créer des cartes mémoire