Telechargé par doha.elmahfoudi2000

paroi.abdo

publicité
PAROIS ABDOMINALES
L’abdomen est la partie inférieure du tronc. Il comprend 2 parties :
* la cavité abdominale
* le petit bassin ou pelvis,
La limite entre ces 2 régions, qui communiquent largement entre elles, est située au niveau du détroit
supérieur.
Pour faciliter la compréhension des parois abdominales, nous admettrons que l'abdomen a la forme d'un demicylindre qui présente 4 parois :
1) Paroi craniale consituée par le diaphragme thoracique
2) Paroi ventro-latérale, séparée en une paroi droite et une paroi gauche par la ligne blanche
3) Paroi dorsale ou lombale, séparée en paroi droite et gauche par le rachis
4) Paroi caudale = plancher ou diaphragme pelvien ou périnée
La cavité abdominale remonte dans la cage thoracique jusqu’au 4ème ou 5ème espace intercostal.
Donc, lésions possibles de viscères abdominaux (foie, estomac, rate) lors de contusions ou de plaies de la
région thoracique.
1. PAROI CRÂNIALE DIAPHRAGME
Clic
sur l'image pour
aller au cours sur le
diaphragme
1
2. PAROIS VENTRO-LATÉRALES
Elles sont constituées, de chaque coté de la ligne médiane xipho-pubienne, par :
* latéralement, les muscles larges de l’abdomen
* en ventral, les muscles droits de l’abdomen
* en caudal, les muscles pyramidaux
2.1 - LES REPÈRES :
2.1.1 - Repères osseux
° en cranial,
- processus xiphoïde, au milieu
- rebord costal, latéralement
° en caudal ,
- et latéral :
. épine iliaque ventro-craniale
. crêtes iliaques
- et médial : les 2 épines du pubis
2.1.2 - Repères musculaires
Bords latéraux des muscles droits, surtout visibles chez le sujet musclé
2.1.3 - Repères cutanés
Sillon médial ventral (ligne blanche), ombilic (nombril), pli ou sillon inguinal
2.2 - LES QUADRANTS DE L'ABDOMEN
A PARTIR DE CES REPERES, ON DÉCRIT LES DIFFÉRENTS QUADRANTS DE
L’ABDOMEN A PARTIR :
* DE 2 LIGNES HORIZONTALES : l'une passant par les rebords
costaux, l'autre par les épines iliaques ventro-crâniales
* DE 2 LIGNES VERTICALES : au niveau du bord latéral des
muscles droits
2
2.3 - LES MUSCLES LARGES
On retrouve 3 muscles pairs et plats, de la superficie à la profondeur :
* Le muscle oblique externe de l’abdomen
* Le muscle oblique interne
* Le muscle transverse de l’abdomen
2.3.1 - Muscles obliques externes
Les plus superficiels
o Origine : 7 dernières côtes
o Trajet : oblique en caudal et médial
o Terminaison : ligne blanche, pubis (canal inguinal).
2.3.2 - Muscles obliques internes
o Origine : essentiellement sur la crête iliaque
o Trajet : oblique en cranial et médial
o Terminaison : gril costal (10, 11 et 12è côtes) et ligne blanche
2.3.3 - Muscles transverses
Les plus profonds
o Origine :
- 6 dernières côtes (cartilage)
- processus transverses lombaires
- crête iliaque
o Trajet : en écharpe ou en ceinture
o Terminaison : ligne blanche
3
2.4 - LES MUSCLES GRANDS DROITS
2.4.1 - Muscle grand droit
C’est un muscle vertical, pair, situé de chaque coté de la ligne médiane et
entrecoupé de 3 ou 4 intersections tendineuses, dans sa portion sus ombilicale
o Origine :
- la 5ème côte
- 5, 6 et 7 ème cartilages costaux
- processus xiphoïde
o Trajet : vertical
o Terminaison : par un tendon sur le pubis
2.4.2 - Muscle pyramidal de l'abdomen
Petit muscle, inconstant, pair, annexé à la face ventrale du muscle grand droit.
De forme triangulaire, à base inférieure, situé de part et d'autre de la symphyse
pubienne. Il se termine sur la ligne blanche
2.4.3 - Gaines des muscles grands droits et ligne blanche
La gaine du muscle droit et la ligne blanche : Elle est formée par la réunion des
aponévroses des muscles larges. Chaque muscle comporte un feuillet
aponévrotique ventral et un feuillet aponévrotique dorsal.
* En sus-ombilical :
a) Oblique externe : les 2 feuillets, ventral et dorsal, passe en
avant des muscles grands droits
a) Transverse : les 2 feuillets, ventral et dorsal, passe en arrière
des muscles grands droits
b) Oblique interne : le feuillet ventral passe en avant des muscles
grands droits, le feuillet dorsal passe en arrière des muscles grands
droits.
* En sous-ombilical : les feuillets aponévrotiques dorsaux et ventraux des 3
muscles larges passent tous en avant des muscles grands droits. Cette zone sousombilicale est donc moins résistante et peut être à l'origne d'éventration post-
4
opératoire.
La zone de changement du passage des feuillets aponévrotiques est marquée par un arc tendineux, la ligne
arquée, située à 4 cm au dessous de l’ombilic.
La face ventrale de la paroi ventro-laterale est recouverte par le fascia superficialis, le tissu graisseus souscutané et la peau.
La face dorsale de la paroi ventro-latérale est tapissés par le fascia transversalis recouvert à son tour par le
péritoine.
La ligne blanche, située sur la ligne médiane, sépare les 2 muscles droits, depuis le processus xiphoïde
jusqu’au pubis, interrompue à sa partie moyenne par l’ombilic. Cette ligne blanche est donc formée par la
réunion des aponévroses des muscles larges et des muscles grands droits.
* elle est parfois très large en sus ombilical donnant un diastasis des muscles droits = pseudoéventration
* elle a une texture en "cannage de chaise" en sus ombilical, d’où possibilité de petites hernies
dites de la ligne blanche (voir ci-dessous, schéma ombilic)
* C’est très souvent la zone des laparotomies, dites médianes
2.5 - LES POINTS FAIBLES DE LA PAROI VENTRO-LATÉRALE
2.5.1 - Région inguinale (aine)
Le canal inguinal est un interstice ménagé dans l’épaisseur de la paroi
abdominale.
Il est situé en latéral et cranial de la symphyse pubienne, au dessus du ligament
inguinal et de l'anneau fémoral.
Son trajet est oblique en caudal et médial. Sa longueur est d’environ 4 à 5 cm
chez l’adulte.
Il laisse passage au cordon spermatique chez l’homme et au ligament rond de
l'utérus chez la femme.
Il contient les nerfs ilio-hypogastrique, ilio-inguinal et génito-fémoral.
5
Cette zone de faiblesse est le siège des hernies inguinales.
On décrit classiquement 4 parois au canal inguinal qui est orienté en caudal et
médial :
* caudale : le fascia transversalis et ligament inguinal
* craniale : l'aponévrose du muscle oblique externe, le muscle
oblique interne et le muscle transverse qui se réunissent par un
tendon commun appelé le tendon conjoint. Le muscle oblique
interne va emettre des faisceaux musculaires qui vont entourer le
cordon spermatique et que l'on appele muscles crémasters.
* Ventrale : aponévrose de l’oblique externe (pilier latéral)
* Dorsale :
- aponévrose de l'oblique externe (pilier médial)
- tendon conjointt
- des renforcements ligamentaires (ligaments de Henlé, de
Colles, de Hesselbach).
- fascia transversalis
et 2 orifices,
* l’un superficiel, ventral (anneau inguinal
superficiel),
* l’autre profond, dorsal (orifice inguinal profond).
6
2.5.2 - Région ombilicale
OMBILIC : ou nombril. C'est le vestige (reliquat) du cordon ombilical.
Situation : anneau fibreux retracté de 10 à 15 mm de diamètre adhérent à la peau
et au péritoine se situe sur la ligne blanche, un peu au dessous de son milieu;
Structures : l'anneau ombilical est renforcé en crânial par les 2 artères
ombilicales et l'ouraque, en caudal par le ligament rond su foie, ancienne veine
7
ombilicale. Toutes ses structures s'oblitèrent après la naissance.
Clinique :
* Existence d’anastomoses porto-caves
* Fistule ouraquale
* Fistule omphalo-mésentérique (diverticule de Meckel)
* Hernies congénitales (omphalocèles)
* mais, plus fréquemment, hernies ombilicales
2.5.3 - Région fémorale
L'anneau fémoral est compris entre :
° en crânial le ligament inguinal,
° en caudal et latéral, le ligament pectiné (Cooper)
° en médial, par le ligament lacunaire ou réfléchi (Gimbernat) et le pubis.
Les vaisseaux iliaques externes deviennent les vaisseaux fémoraux lorsqu'ils
passent sous le ligament inguinal (ancienne arcade crurale) à travers l'anneau
fémoral.
Il s’en suit la création d’un point faible, en dedans de ces vaiseaux, susceptible
d’entrainer la formation d’une hernie fémorale (crurale) qui se manifestera dans
le triangle fémoral (triangle de Scarpa).
Elles se voient surtout chez le sujet agé et plus fréquemment chez la femme.
8
Voir aussi le dessin de la région inguinale.
2.5.4 - Ligne blanche
Dans sa partie immédiatement sus-ombilicale, elle a un aspect en cannage de
chaise : d'où possiblité de hernie de la ligne blanche, toujours de petit volume
(incarcération de franges graisseuses), mais parfois douloureuse (différent du
diastasis des muscles droits)
3. PAROIS LOMBALES ou DORSALES
Elles sont situées à la face dorsale de l’abdomen, limitées de chaque coté :
* en médial, par les processus épineux des vertèbres lombales (ou lombaires), nettement
perceptibles sous la peau
* en latéral, elles se poursuivent par la paroi abdominale ventro-latérale
* en cranial, la 12ième côte
* en caudal, la crête iliaque
9
La paroi dorsale ou lombale est divisée en paroi droite et en paroi gauche par le relief des
processus épineux.
On distingue :
3.1. RÉGION LOMBALE (LOMBAIRE) MÉDIALE
* Le rachis lombaire avec en cranial, les piliers du diaphragme.
* Entre processus épineux et processus transverses, la masse musculaire sacrolombaire (le râble, chez l'animal) : elle est formé par les muscles érecteurs du
rachis (ilio-costal, longissimus, épineux).
* Entre corps vertébraux et faces ventrales des processus transverses, le muscle
psoas (qui naît par des arcades de T12 à L4 et face antérieure des processus
transverses et se termine par un tendon commun avec le muscle iliaque sur le
petit trochanter).
3.2. RÉGION LOMBALE (LOMBAIRE) LATÉRALE
5 plans musculaires, de la superficie à la profondeur :
* Muscle grand dorsal (origine sur les épineuses lombaires de T7 à L5 et sur 1/3
postérieur de la crête iliaque. Terminaison par un tendon aplati et tordu qui
s'insère sur le tubercule mineur de l'humérus.
* Muscle oblique externe
* Muscle oblique interne
* Muscle transverse
* Muscle carré des lombes (extrémité des processus transverses des 4 premières
vertèbres lombales jusqu’à la crête iliaque et la 12è cote)
Nous résumerons cette paroi lombaire par une coupe horizontale.
10
4. PAROI CAUDALE ou DIAPHRAGME PELVIEN (PÉRINÉE)
11
4.1. PAROI PÉRIPHÉRIQUE
* Se reporter au cours sur le bassin (os coxal).
4.2. DIAPHRAGME PELVIEN
Il constitue la limite supérieure du périnée profond.
* Muscle ischio-coccygien : tendu depuis l'épine ischiatique jusqu'au coccyx et
les dernières pièces sacrées.
* Muscle piriforme : qui va depuis la partie supérieure du sacrum et surtout, du
pourtour de la grande échancrure ischiatique jusqu'au grand trochanter
* Muscle élévateur de l'anus : 2 portions :
* portion interne
- Origine : Pubis
- Trajet : presque horizontal, se dirige en caudal
- Terminaison : Parois rectales latérales, rejoignant
et se mêlant au sphincter externe de l'anus et sur
le noyau fibreux central du périnée
* Portion externe
- Origine :
° Pubis
° Epine ischiatique
° Aponévrose de l'obturateur interne
- Trajet : oblique en caudal et médial, descendant
vers la région rétro-anale, recouvrant en partie la
portion interne.
- Terminaison : ° bords latéraux du coccyx,
° ligament ano-coccygien
° paroi rectale dorsale
12
4.3. SOMMET OU TOIT
Il est constitué par le péritione pariétal pelvien.
4.4. LAMES SAGITTALES
Le petit bassin est divisé par 2 lames sagittales reposant sur le diaphrame pelvien et délimitant
les loges viscèrales et que pour cette raison, on appelle lames sacro-recto-génito-pubiennes.
Ces lames contiennent les plexus nerveux hypogastriques.
13
4.5. FOSSE ISCHIO-RECTALE
La fosse ischio-rectale, latérale, est situé entre le muscle obturateur interne et le muscle
élévateur de l'anus
Elle communique avec la région glutéale par les échancrures ischiatiques
D'où possibilité de propagation dans la fesse d'abcès, d'hématomes et de tumeurs pelviennes
14
15
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire