MALADIES RENALES

IL VAUT MIEUX PREVENIR QUE GUERIR ! Le rein est un capital précieux à préserver que ce soit par la prévention – l’hygiène de vie – ou par le dépistage. La maladie rénale chronique affecte le filtrage du sang qu’elle assume et les traitements actuels ne visent qu’à ralentir son évolution. Si le quatuor, hypertension, diabète, obésité et maladies auto-immunes, en sont les principaux facteurs de risque, le mésusage des médicaments, les substances polluantes ainsi que, plus prosaïquement, la pauvreté complètent ce groupe de tête pour faire de ces atteintes un problème de santé publique à l’échelle mondiale. La journée mondiale du rein est l’occasion pour l’association marocaine des maladies il faut rappeler l’importance de la prévention et du dépistage des maladies rénales. Le rein assure de nombreuses fonctions vitales : production de l'urine, élimination des déchets de notre organisme, synthèse d'hormones... Il est aussi doté de glandes à la partie supérieure de l'organe, les surrénales, qui sécrètent d’autres hormones indispensables à l’équilibre de notre organisme. L’hypertension, le diabète et les maladies auto-immunes sont les principaux facteurs de risque de la survenue de pathologies rénales, souvent graves et qui « tuent » encore souvent au Maroc. Son dépistage précoce, grâce à un test anonyme par bandelette urinaire, est primordial pour réduire ses conséquences. LE RÔLE VITAL DU REIN Outre la production d’urine qui permet l’élimination de déchets toxiques comme la créatinine et l’urée, les reins assurent tout l’équilibre de l’organisme en ajustant nos besoins en eau et sels minéraux (sodium, potassium, calcium…) et en produisant ou activant des hormones indispensables comme la rénine qui régule la pression artérielle, l’érythropoïétine (ou EPO comme celle employée en dopage par les sportifs !) qui favorise la production de globules rouges et la vitamine D au bénéfice de nos os. L’ensemble des liquides de l’organisme est filtré une dizaine de fois par jour, soit l’équivalent de 180 litres par jour ! Le rein contient environ 1 million d’unités productrices d'urine, les néphrons qui sont constitués d’un réseau de petits tubes (les tubules) et d'un système de filtration du sang, appelé glomérule. Cette épuration est effectuée par des cellules spécialisées (les podocytes) qui, en retenant les molécules de plus grosse taille, produisent un liquide qui contient de l'eau, du potassium, du sodium, du glucose, des acides aminés…ainsi que de l'urée et de l'acide urique. Sa composition varie en fonction des apports et des besoins du corps. Le bon fonctionnement des reins se mesure par le calcul du débit de filtration glomérulaire du sang. Une valeur normale se situe autour de 100 ml/mn (entre 90 et 120). Ce débit correspond aux capacités du rein en pourcentage : à 60 ml/mn ainsi, le rein fonctionne à près de 60 %, chiffre en dessous duquel on présente une insuffisance rénale. La présence anormale de protéines (protéinurie) ou de sang dans les urines témoigne aussi de l’existence de lésions.

Les documents

MALADIES RENALES is the study collection. Users can add documents, flashcards, videos and links into their collections. You can combine different types of information and share collections easily with your friends or students.