LATIN
Cours de grammaire
Particularités de la langue latine :
une langue à déclinaison
- repérer qui n’a jamais appris de langue à déclinaison
- expliquer le principe des langues flexionnelle // langues reposant sur système fonctionnel.
Expliciter les notions de radical, de thème, de désinence
- étude des cas présents en latin et de leurs valeurs. Insister sur la notion de valeur :
quelques phonèmes spécifiques
- les semi-voyelles / semi-consonnes u et i :
u = [u (ou)] et [w]
i = [i] et [y]
- s en position intervocalique est sourd [s]
- graphème qu [kw]
- pas de sons nasalisés en latin
MORPHOLOGIE NOMINALE
Les déclinaisons
La 1ère déclinaison
Texte de travail : Tite-Live Ab Vrbe condita I. 3-4
Proca
deinde regnat. Is Numitorem atque
Amulium procreat ; Numitori, qui stirpis maximus
erat, regnum vetustum Silviae (adj. Gén. Sing.
Accordé à gentis) gentis legat. Plus tamen uis
potuit quam uoluntas patris uerecundia
(Nominatif, 2ème terme de comparaison) aetatis :
pulso fratre Amulius regnat. Addit sceleri scelus :
stirpem fratris uirilem interemit ; fratris filiae
(datif mis en apposition à Reae Silviae) Reae
Siluiae (datif complément du verbe adimit), per
speciem honoris cum Vestalem eam (accusatif,
COD de legisset) legisset, perpetua (adjectif
épithète de uirginitate, à l’ablatif) uirginitate spem
partus adimit.
IV. Sed debebatur, ut opinor, fatis tantae (adj.
Epithète de urbis, génitif) origo urbis maximique
secundum deorum opes imperii principium. Vi
compressa (participe employé comme adj., mis
en apposition à Vestalis, nominatif) Vestalis cum
geminum partum edidisset, seu ita rata (participe
à valeur active, nominatif, mis en apposition à
Vestalis) seu quia deus auctor culpae (génitif,
compélment du nom auctor) honestior erat,
Martem incertae (génitif, adjectif épithète de
stirpis) stirpis patrem nuncupat. Sed nec di nec
homines aut ipsam (accusatif, COD de uindicant)
aut stirpem a crudelitate regia (adj, épithète de
crudelitate, ablatif) uindicant : sacerdos uincta in
custodiam (accusatif commandé par la
préposition in, CCL de mouvement de datur)
I.3. Règne ensuite Proca. Ce dernier engendre
Numitor et Amulius ; à Numitor, qui était
l’aîné, il lègue l’antique pouvoir de la lignée
de Silvius. Cependant, la violence eut raison
sur la volonté d’un père et sur le droit
d’aînesse. Amulius détrône son frère et
devient roi. Il ajoute le crime au crime : il a
supprimé la descendance mâle de son frère ; à
Rhéa Silvia, sa nièce, puisqu’il l’avait choisi
comme Vestale, sous couvert de l’honorer, il
enleva, en la vouant à une virginité éternelle,
l’espoir d’une descendance.
Mais il était dit, me semble-t-il, qu’une si
grande cité devait voir le jour et que devait
advenir, à la faveur de la puissance divine, le
plus grand des empires.
Comme la vestale, violentée, avait donné
naissance à des jumeaux, soit qu’elle le crût,
soit qu’elle fût plus digne (cela fût plus
honorable) si un dieu était responsable de la
faute / endossait la responsabilité de la faute,
elle fit savoir solennellement que le dieu Mars
était père de cette progéniture à l’origine
incertaine.
Mais, ni les dieux, ni les hommes ne peuvent
soustraire ni elle en personne, ni ses enfants à
la cruauté du roi : la prêtresse, enchaînée, est
mise en prison, et il fait jeter les enfants dans
le courant du fleuve.
datur, pueros in profluentem aquam (accusatif
commandé par la préposition in, CCL de
mouvement de mitti) mitti iubet. Forte quadam
diuinitus super ripas (accusatif pluriel commandé
par préposition super, CCL de effusus) Tiberis
effusus lenibus stagnis nec adiri usquam ad iusti
cursum poterat amnis et posse quamuis languida
(nominatif, adjectif mis en apposition à aqua)
mergi aqua (nominatif, sujet de dabat) infantes
spem ferentibus dabat. Ita uelut defuncti regis
imperio in proxima (adjectif, ablatif épithète de
alluuie) alluuie, ubi nunc ficus Ruminalis est –
Romularem
uocatam
(accusatif
-TROP
COMPLIQUE) ferunt - , pueros exponunt.
Vastae (nominatif pluriel, adj. Epithète ou
attribut, ou mis en apposition : prendre exemple
pour la leçon sur l’adjectif) tum in his locis
solitudines erant. Tenet fama (nominatif, sujet de
tenet), cum fluitantem alueum, quo expositi erant
pueri, tenuis in sicco aqua ( nominatif sujet de
destituisset) destituisset, lupam (accusatif, sujet
de flexisse => proposition infinitive ; juste le
montrer en disant qu’on étudiera cette structure
plus tard) sitentiem ex montibus qui circa sunt ad
puerilem uagitum cursum flexisse ; eam
(accusatif, sujet de praebuisse => proposition
infinitive ; juste le montrer en disant qu’on
étudiera cette structure plus tard) submissas
(participe employé comme adjectif, mis en
apposition à mammas) infantibus adeo mitem
praebuisse mammas ut lingua (ablatif,
complément de moyen de lambentem) lambentem
pueros magister regii pecoris inuenerit – Faustulo
fuisse nomen ferunt - ;
ab eo ad stabula
Larentiae (datif mis en apposition à uxori) uxori
educandos datos. Sunt qui Larentiam uolgato
corpore lupam inter pastores uocatam (3 termes
à l’accusatif, structure proposition infinitive)
putent ; inde locum fabulae ( datif complément du
verbe datum) ac miraculo datum.
- Initier au code couleur :
+ bleu-craie blanche = radical ou thème
+ rouge = désinence
+ désinence d’accusatif sing. / pluriel
+ ablatif singulier
1ère
déclinaison
rosa
rosa
rosam
rosae
rosae
rosā
Or il se trouve que, par un effet de la volonté
des dieux, le Tibre avait débordé jusqu’à un
certain point sur ses rives en nappes
dormantes et qu’il n’était pas possible
d’accéder au lit du fleuve même, mais que
l’eau, dans sa paresse, donnait à ceux qui
portaient les enfants, l’impression d’être
susceptible de les engloutir.
Ainsi, en croyant de cette manière exécuter
l’ordre du roi, ils déposent les enfants dans la
première mare de débordement, là où s’élève
désormais le figuier Ruminal – appelé
Romulaire, dit-on. Se trouvaient alors en ces
lieux de vastes étendues désertes. La légende
raconte que, comme l’eau, apaisée, avait
déposé à sec le berceau qui flottait, là où les
enfants avaient été abandonnés, une louve,
venue des montagnes alentour, poussée par la
soif, avait infléchi sa course au vagissement
des nourrissons ; en les mettant à leur portée,
elle avait offert aux enfant ses mamelles avec
une telle douceur que le berger du roi – il
avait pour nom Faustulus, dit-on - la découvrit
léchant les enfants de sa langue ; il les
emporta dans son étable et les confia à sa
femme Larentia pour qu’elle les élève.
Il y en a qui pensent, parmi les bergers, que
Larentia a été nommée « louve » pour avoir
donné son corps / parce que c’était une
prostituée ; c’est ce qui a donné lieu à la
légende merveilleuse.
rosae
rosae
rosās
rosārŭm
rosīs
rosīs
Cart et Grimal et apprendre : p. 12 § 13-14
La deuxième déclinaison
2ème déclinaison
Masculin
Neutre
dominŭs
dominĕ
dominŭm
dominī
dominō
dominō
templŭm
templŭm
templŭm
templī
templō
Templō
dominī
dominī
dominōs
dominōrŭm
dominīs
dominīs
Templă
Templă
Templă
Templōrŭm
Templīs
Templīs
-=> Préciser les mots irréguliers
Renvoyer les élèves à p. 14 § 17-18 : à savoir
Compléments à la deuxième déclinaison
Ager, agri, m.
Radical : agrager
ager
agr-um
agr-ī
agr-ō
agr- ō
Puer, pueri, m.
Radical : puerpuer
puer
puer-um
puer- ī
puer- ō
puer- ō
agr-i
agr-i
agr-os
agr-orum
agr-is
agr-is
Puer-i
Puer-i
Puer-os
Puer-orum
Puer-is
Puer-is
La 3ème déclinaison
Type 1
consul, -is, m. : consul
consul
consul
consulem
consulis
consuli
consule
consules
consules
consules
consulum
consulibus
consulibus
mater, matris, f.
pater, patris, m.
frater, fratris, m.
imparisyllabiques
corpus, corporis, n. : corps
corpus
corpus
corpus
corporis
corpori
corpore
corpora
corpora
corpora
corporum
corporibus
corporibus
Génitif en -UM
Les noms de la maisonnée
iuuenis, iuuenis, m.
senex, senis, m.
canis, canis, m.
- la 4è et la 5è déclinaisons
4ème déclinaison
5ème
déclinaison
masculin
manŭs
manŭs
manŭm
manūs
manŭī
manū
neutre
cornŭ
cornŭ
cornŭ
cornūs
cornŭī
cornū
rēs
rēs
rĕm
rĕī
rĕī
rē
manūs
manūs
manūs
manŭŭm
manĭbŭs
manĭbŭs
cornŭă
cornŭă
cornŭă
cornŭŭm
cornĭbŭs
cornĭbŭs
rēs
rēs
rēs
rērŭm
rēbŭs
rēbŭs
Les adjectifs de la 1ère classe
1. Morphologie
Masculin
bonus
bone
bonum
bonī
bonō
bonō
Adjectifs de la 1ère classe
Féminin
bona
bona
bonam
bonae
bonae
bonā
Neutre
Bonŭm
Bonŭm
Bonŭm
Bonī
Bonō
Bonō
bonī
bonī
bonōs
bonōrŭm
bonīs
bonīs
bonae
bonae
bonās
bonārŭm
bonīs
bonīs
Bonă
Bonă
Bonă
Bonōrŭm
Bonīs
Bonīs
2. fonctions de l’adjectif
Comment repérer la fonction de l’adjectif en latin ?
En latin, l’adjectif a les mêmes fonctions qu’en français :
- Attribut : verbe être ou verbe d’état / accordé avec le sujet, donc au nominatif.
Travailler sur les exemples proposés. Mettre analyse au tableau et la faire noter par les élèves =>
apprendre méthode d’analyse d’une phrase latine.
-
Epithète : s’accorde en genre, en nombre et en CAS avec le nom qu’il qualifie.
-
Mis en apposition : s’accorde en genre, en nombre et en CAS avec le nom qu’il qualifie ; dissocié
du groupe nominal, il a une valeur circonstancielle.
- La formation de l’adverbe à partir des adjectifs de la première classe
Recette : radical de l’adjectif + ē
Ex. bonus => bonBon + ē : bonē
incertus
incert ē
languidus languid ē
perpetuus perpetu ē
proximus
regius
uastus
proxim ē
regi ē
uast ē
Mots appartenant à la deuxième déclinaison dans le texte :
Proca deinde regnat. Is Numitorem atque
Amulium procreat ; Numitori, qui stirpis
maximus erat, regnum vetustum Silviae
gentis legat. Plus tamen uis potuit quam
uoluntas patris uerecundia aetatis : pulso
fratre Amulius regnat. Addit sceleri
scelus : stirpem fratris uirilem interemit ;
fratris filiae Reae Siluiae, per speciem
honoris cum Vestalem eam legisset,
perpetua uirginitate spem partus adimit.
I.3. Règne ensuite Proca. Ce dernier engendre
Numitor et Amulius ; à Numitor, qui était l’aîné, il
lègue l’antique pouvoir de la lignée de Silvius.
Cependant, la violence eut raison sur la volonté
d’un père et sur le droit d’aînesse. Amulius
détrône son frère et devient roi. Il ajoute le crime
au crime : il a supprimé la descendance mâle de
son frère ; à Rhéa Silvia, sa nièce, puisqu’il l’avait
choisi comme Vestale, sous couvert de l’honorer,
il enleva, en la vouant à une virginité éternelle,
l’espoir d’une descendance.
Mais il était dit, me semble-t-il, qu’une si grande
IV. Sed debebatur, ut opinor, fatis tantae cité devait voir le jour et que devait advenir, à la
origo urbis maximique secundum deorum faveur de la puissance divine, le plus grand des
empires.
opes imperii principium. Vi compressa
Comme la vestale, violentée, avait donné
Vestalis cum geminum partum edidisset, naissance à des jumeaux, soit qu’elle le crût, soit
seu ita rata seu quia deus auctor culpae
qu’elle fût plus digne (cela fût plus honorable) si
honestior erat, Martem incertae stirpis
un dieu était responsable de la faute / endossait la
patrem nuncupat. Sed nec di nec homines responsabilité de la faute, elle fit savoir
solennellement que le dieu Mars était père de cette
aut ipsam aut stirpem a crudelitate regia
progéniture à l’origine incertaine.
uindicant : sacerdos uincta in custodiam
Mais, ni les dieux, ni les hommes ne peuvent
datur, pueros in profluentem aquam mitti soustraire ni elle en personne, ni ses enfants à la
iubet. Forte quadam diuinitus super ripas cruauté du roi : la prêtresse, enchaînée, est mise en
prison, et il fait jeter les enfants dans le courant du
Tiberis effusus lenibus stagnis nec adiri
fleuve.
usquam ad iusti cursum poterat amnis et
posse quamuis languida mergi aqua
Or il se trouve que, par un effet de la volonté des dieux,
infantes spem ferentibus dabat. Ita uelut
defuncti regis imperio in proxima alluuie,
ubi nunc ficus Ruminalis est – Romularem
uocatam ferunt - , pueros exponunt.
Vastae tum in his locis solitudines erant.
Tenet fama, cum fluitantem alueum, quo
expositi erant pueri, tenuis in sicco aqua
destituisset, lupam sitentiem ex montibus
qui circa sunt ad puerilem uagitum cursum
flexisse ; eam submissas infantibus adeo
mitem praebuisse mammas ut lingua
lambentem pueros magister regii pecoris
inuenerit – Faustulo fuisse nomen ferunt ; ab eo ad stabula Larentiae uxori
educandos datos. Sunt qui Larentiam
uolgato corpore lupam inter pastores
uocatam putent ; inde locum fabulae ac
miraculo datum.
le Tibre avait débordé jusqu’à un certain point sur ses
rives en nappes dormantes et qu’il n’était pas possible
d’accéder au lit du fleuve même, mais que l’eau,
malgré sa paresse, donnait à ceux qui portaient les
enfants, l’impression d’être susceptible de les engloutir.
Ainsi, en croyant ainsi exécuter l’ordre du roi, ils
déposent les enfants dans la première mare de
débordement, là où s’élève désormais le figuier
Ruminal – appelé Romulaire, dit-on. Se trouvaient
alors en ces lieux de vastes étendues désertes. La
légende raconte que, comme l’eau, apaisée, avait
déposé à sec le berceau qui flottait, là où les
enfants avaient été abandonnés, une louve, venue
des montagnes alentour, poussée par la soif, avait
infléchi sa course au vagissement des
nourrissons ; en les mettant à leur portée, elle
avait offert aux enfant ses mamelles avec une telle
douceur que le berger du roi – il avait pour nom
Faustulus, dit-on - la découvrit léchant les enfants
de sa langue ; il les emporta dans son étable et les
confia à sa femme Larentia pour qu’elle les élève.
Il y en a qui pensent, parmi les bergers, que
Larentia a été nommée « louve » pour avoir donné
son corps / parce que c’était une prostituée ; c’est
ce qui a donné lieu à la légende merveilleuse.
- Traduire
un récit étonnant -> mira fabula
le poète du roi -> regius poeta
un lieu vaste -> locus uastus
l’énorme poirier -> maximus pirus
la mer endormie -> languidum pelagus
l’antique Egypte -> uetusta Aegyptus
le matelot incertain -> incertus nauta
Tyr l’éternelle -> perpetua Tyrus
Deux modèles complémentaires
Pulcher, pulchra, pulchrum
Radical : pulchrpulcher
pulchr-a
pulcher
pulchr-a
pulchr-um
pulchr-am
pulchr- ī
pulchr-ae
pulchr - ō
pulchr-ae
pulchr - ō
pulchr-ā
pulchr- ī
pulchr- ī
pulchr- ōs
pulchr- ōrum
pulchr- īs
pulchr- īs
pulchr-ae
pulchr-ae
pulchr- ās
pulchr- ārum
pulchr- īs
pulchr- īs
pulchr- um
pulchr- um
pulchr- um
pulchr- ī
pulchr- ō
pulchr- ō
Liber, libera, liberum
Radical : liberliber
liber- a
liber
liber- a
liber- um
liber- am
liber- ī
liber- ae
liber- ō
liber- ae
liber- ō
liber- ā
liber-um
liber-um
liber-um
liber- ī
liber- ō
liber- ō
pulchr-a
pulchr-a
pulchr-a
pulchr- ōrum
pulchr- īs
pulchr- īs
liber- ī
liber- ī
liber- ōs
liber- ōrum
liber- īs
liber- īs
liber- a
liber- a
liber- a
liber- orum
liber- īs
liber- īs
liber- ae
liber- ae
liber- ās
liber- ā rum
liber- īs
liber- īs
Les pronoms
Texte de travail sur les pronoms
Introduction à l’Aulularia
Travail sur le prologue – petit travail de lecture
Objectifs :
Présenter l’argument de la pièce
Entraîner les élèves à la traduction
Initier les élèves à la traduction méthodique en faisant une construction minutieuse du texte.
Rappeler le codage et les inviter à l’utiliser rigoureusement.
ARGVMENTVM I
Premier argument
Senex avarus vix sibi credens Euclio
Un viel avare, Euclion, qui se fait à peine
confiance à lui-même, a trouvé une marmite
contenant beaucoup de richesses enterrée
dans sa propre maison et après l’avoir à
nouveau enfoui profondément, il veille sur
elle blanc de peur, comme fou. Lyconide
avait déshonnoré sa fille. Entre temps,
Mégadore, d’âge mûr, persuadé par sa soeur
de prendre femme demande la fille de l’avare
en mariage. Le barbon, endurci / dur en
affaires, promet du bout des lèvres et,
craignant pour sa marmite, il l’enlève de chez
lui et la cache en différents endroits. Il
dresse des embûches aux esclaves de
Lyconide qui a déshonnoré sa fille ; or ce
dernierprie son oncle Mégadore de lui céder
la future épouse parce qu’il l’aime. Bientôt
Euclion alors qu’il avait perdu sa marmite par
ruse, la retrouve de manière inattendue et
content, donne sa fille à Lyconide.
domi suae defossam multis cum opibus
aulam invenit, rursumque penitus conditam
exanguis amens servat. eius filiam
Lyconides vitiarat. interea senex
Megadorus a sorore suasus ducere
uxorem avari gnatam deposcit sibi.
durus senex vix promittit, atque aulae timens
domo sublatam variis abstrudit locis.
insidias servis facit huius lyconidis
qui virginem vitiarat; atque ipse obsecrat
avonculum Megadorum sibimet cedere
uxorem amanti. per dolum mox Euclio
cum perdidisset aulam, insperato invenit
laetusque natam conlocat Lyconidi.
=> analyse sur le texte du prologue des mots soulignés appartenant à la troisième
déclinaison = exo ensemble en classe
LAR FAMILIARIS
Ne quis miretur qui sim, paucis eloquar.
ego Lar sum familiaris ex hac familia
unde exeuntem me aspexistis. hanc domum
iam multos annos est cum possideo et colo
patri avoque iam huius qui nunc hic habet.
5
sed mi avos huius obsecrans concredidit
thesaurum auri clam omnis : in medio foco
defodit, venerans me ut id servarem sibi.
is quoniam moritur -- ita avido ingenio fuit-numquam indicare id filio voluit suo,
10
inopemque optavit potius eum relinquere,
quam eum thesaurum commonstraret filio ;
agri reliquit ei non magnum modum,
quo cum labore magno et misere viveret.
ubi is obiit mortem qui mihi id aurum credidit,
15
coepi observare, ecqui maiorem filius
Le dieu Lar familial
N’allez pas vous demander qui je suis. Je vais
vous le dire en deux mots. C’est moi, le dieu
Lar de cette maison-ci, d’où vous m’avez vu
sortir. Cette maison, cela fait des années que
j’y suis et y habite, du temps du père, et du
grand-père de celui qui occupe ces lieux,
maintenant.
Or, son grand-père, en me suppliant, m’a
confié
un trésor, à l’insu de tout le monde : il l’a
enterré au milieu du foyer et m’a prié de le lui
garder.
Cet homme là, quand il est mort, - tant il a été
avare – jamais il n’a voulu le dire à son fils,
et il a préféré le laisser pauvre plutôt que de
montrer son trésor, à son fils ! Il ne lui a pas
mihi honorem haberet quam eius habuisset pater.
atque ille vero minus minusque impendio
curare minusque me impertire honoribus.
item a me contra factum est, nam item obiit diem. 20
is ex se hunc reliquit qui hic nunc habitat filium
pariter moratum ut pater avosque huius fuit.
huic filia una est. ea mihi cottidie
aut ture aut vino aut aliqui semper supplicat,
dat mihi coronas. eius honoris gratia
25
feci, thesaurum ut hic reperiret Euclio,
quo illam facilius nuptum, si vellet, daret.
nam eam compressit de summo adulescens loco.
is scit adulescens quae sit quam compresserit,
illa illum nescit, neque compressam autem pater. 30
eam ego hodie faciam ut hic senex de proxumo
sibi uxorem poscat. id ea faciam gratia,
quo ille eam facilius ducat qui compresserat.
et hic qui poscet eam sibi uxorem senex,
is adulescentis illius est avonculus,
35
qui illam stupravit noctu, Cereris vigiliis.
sed hic senex iam clamat intus ut solet.
anum foras extrudit, ne sit conscia.
credo aurum inspicere volt, ne subreptum siet.
laissé beaucoup de terre … De quoi vivre à
force de travail, et dans la misère. Quand est
mort, celui qui m’a confié cet or, j’ai
commencé à guetter si le fils aurait plus
d’égard pour moi que son père.Et voilà que
celui-là s’occupe de moins en moins de moi et
m’accorde encore moins d’honneurs.Et bien, je
lui ai rendu la pareille : il est mort gros jean
comme devant.Derrière lui, il a laissé ce fils
qui occupe ces lieux, ici et maintenant. Au
moral, c’est comme le père, et comme le
grand-père. Il a une fille unique ; celle-ci,
chaque jour, m’apporte en offrande de
l’encens, du vin, quelque chose…Elle me fait
don de couronnes. Pour remercier sa piété, je
me suis débrouillé pour que cet Euclion trouve
le trésor. Il pourra la marier plus facilement,
s’il veut. Car c’est un jeune homme de haut
rang qui l’a violentée. Ce jeune homme sait
quelle est celle qu’il a violentée, elle ne sait
pas qui il est, ni son père qu’elle a été
violentée. Moi, je m’en vais faire en sorte que
ce vieillard du voisinage la demande en
mariage. Je vais faire cela pour elle, de façon à
ce que l’épouse plus facilement celui qui l’a
violentée. D’ailleurs, le vieillard qui la
demandera en mariage est l’oncle du jeune
homme qui l’a salie une nuit, lors des vigiles
de Cérès. Mais voilà que notre vieux crie déjà
là-dedans, comme il en a l’habitude. Il met sa
servante dehors, pour qu’elle ne soit au
courant de rien. Je pense qu’il veut jeter un
oeil sur son or, de peur qu’il n’ait été volé.
1. Le Pronom de rappel
is
eum
eō
ea
eam
EIUS
EI
eā
id
id
ei
eōs
eōrum
eīs
eīs
eō
eae
eās
eārum
eīs
eīs
ea
ea
eōrum
eīs
eīs
2. Les Pronoms-adjectifs démonstratifs
hic
hunc
hōc
iste
istum
istō
haec
hanc
HUIUS
HUIC
hāc
hoc
hoc
ista
istam
ISTIUS
ISTĪ
istā
istud
istud
hōc
istō
hī
hōs
hōrum
hīs
hīs
hae
hās
hārum
hīs
hīs
haec
haec
hōrum
hīs
hīs
VALEUR
istī
Istōs
Istōrum
Istīs
istīs
Istae
Istās
Istārum
Istīs
istīs
Ista
Ista
Istōrum
Istīs
istīs
VALEUR
- 1ère personne
- proximité
- valeur affective
- 2ème personne
- moindre éloignement
- valeur péjorative
ille
illum
illō
illa
illam
ILLIUS
ILLĪ
illā
illud
illud
illī
illōs
illōrum
illīs
illīs
illō
illae
illās
illārum
illīs
illīs
illa
illa
illōrum
illīs
illīs
VALEUR
- 3ème personne
- éloignement
- valeur laudative
3. Morphologie du pronom relatif
A. Déclinaison
Cas
M
F
N
Nom.
Acc.
Gén.
Dat.
Abl.
qui
quem
CUIUS
CUI
quo
quae
quam
CUIUS
CUI
qua
quod
quod
CUIUS
CUI
quo
Nom.
Acc.
Gén.
Dat.
Abl.
qui
quos
quorum
quibus
quibus
quae
quas
quarum
quibus
quibus
quae
quae
quorum
quibus
quibus
B. Particularités du latin
+ le pronom relatif est pronom ET adjectif relatif.
C. Les autres relatifs
a. les relatifs indéfinis
+ quicumque, quaecumque, quodcumque : tout homme qui, quiconque ; tout ce qui / quel que, quelque
... qui ...
+ quisquis (quidquid - neutre Nom. et Acc. ; quoquo – masc. & neutre abl.): tout homme qui, tout ce qui
+ utercumque : celui des deux quel qu’il soit qui
b. le relatif adverbial
+ ubi - quo – unde – qua
+ le relatif adverbial indéfini : ubicumque, quocumque...
c. les relatifs corrélatifs
N.B. : adjectif annonçant le relatif
Talis, e .... qualis, e : tel que
Tantus, a, um .... quantus, a, um : aussi grand ... que
Tam multi, ae, a .... quam multi, ae, a : aussi nombreux ... que
Tot ... quot... : aussi nombreux ... que
4. Les pronoms-adjectifs indéfinis
1. Quelqu’un / quelque chose
Pronom
aliquis, aliqua, aliquid
quis, quae, quid
Adjectif
Aliqui, aliqua, aliquod
qui, quae, quod
Valeurs
Valeur d’indétermination
Valeur de aliquis après SI, NISI,
NE, NUM, CUM
quispiam, quaepiam, quidpiam
OU
quisquam, -, quidquam
quidam, quaedam quiddam
quispiam, quaepiam, quodpiam
quidam, quaedam quoddam
Valeur de aliquis
Dans une phrase à valeur
négative
Quelqu’un, un quidam ( dont
on garde volontairement
l’anonymat)
2. N’importe qui / n’importe quoi
Pronom
quiuis, quaeuis, quiduis
quilibet, quaelibet, quidlibet
Adjectif
quiuis, quaeuis, quoduis
quilibet, quaelibet, quodlibet
3. Chacun, chaque
Pronom
quisque, quaeque, quidque
Adjectif
quisque, quaeque, quodque
omnis, is, e
unusquisque, unaquaeque,
unusquisque, unaquaeque,
unumquidque
unumquodque
Uterque, utraque, utrumque
COMPOSES
alteruter, alterutra, alterutrum
uteruis, utrauis, utrumuis
uterlibet, utralibet, utrumlibet
neuter, neutra, neutrum
Emplois spécifiques
Sens distributif après :
- suum cuique : à chacun le sien
- decimus quisque : un sur dix
- doctissimus quisque : tous les
plus savants
chacun des deux, l’un et l’autre
l’un ou l’autre des deux
n’importe lequel des deux
ni l’un, ni l’autre
4. Personne / rien
Masculin
nemo
neminem
nullius
nemini
nullo
Neutre
nihil
nihil
nullius rei
nulli rei
nulla re
MORPHOLOGIE VERBALE
Conjugaison latine
Eléments de présentation générale
TEXTE DE TRAVAIL : Ennius Annales 1, fragment 55.
Curantes magna cum cura, tum cupientes
regni, dant operam simul auspicio augurioque.
[ In monte
Comme ils y attachent grande importance et
qu’ils sont désireux de régner, ils prennent en
même temps les auspices et les augures. Sur le
mont Palatin, Rémus sacrifie à la prise des
Remus auspicio se deuouet atque secundam
auspices et, seul, il guette un oiseau au présage
favorable. Le noble Romulus, quant à lui,
solus auem seruat. At Romulus pulcher in alto
interroge l’avenir sur les hauteurs de l’Aventin ;
quaerit Auentino, seruat genus altiuolantum.
il guette les espèces d’oiseaux qui volent haut.
Certabant urbem Romam Remoramque uocarent. Ils s’affrontaient pour savoir s’ils appelleraient
la cité Rome ou Rémore. Le souci pour tous les
Omnibus cura uiris uter esset induperator.
hommes était de savoir lequel des deux
Exspectant ; ueluti consul cum mittere signum
commanderait. Ils sont dans l’expectative. De
même que, lorsque le consul veut donner le
uult, omnes auidi spectant ad carceris oras,
signal, tous, impatients, ont leurs regards tournés
quam mox emittat pictis e faucibus currus,
vers l’entrée des loges dans l’attente de l’instant
sic exspectabat populus atque ore timebat
où le char va s’élancer des portes peintes, de
même, le peuple était dans l’expectative, et, à
rebus, utri magni uictoria sit data regni...
l’unanimité / tout haut, il s’inquiétait, pour son
............... . Simul aureus exoritur sol,
avenir, de savoir auquel des deux reviendraient
la victoire et le pouvoir suprême. Aussitôt paraît
cedunt de caelo ter quatuor corpora sancta
le soleil d’or, descendent du ciel trois fois quatre
auium, praepetibus sese pulchrisque locis dant.
oiseaux, éléments sacrés ; ils ont le vol rapide,
Conspicit inde sibi data Romulus esse priora,
l’attitude majestueuse. Romulus y voit que la
primauté lui a été donnée, que les fondements de
Auspicio regni stabilita scamna solumque.
son règne sont confortés par les auspices et qu’il
est seul.
- code couleur complémentaire :
+ noir-craie jaune = voyelle thématique
+ vert = morphème temporel
+ orange = morphème modal
Présentation du système de conjugaison latine :
A.
2 modes : indicatif - subjonctif
2 classes de temps : infectum - perfectum
2 voix : actif – passif
INDICATIF
INFECTUM
PERFECTUM
Voix active
Voix passive
Voix active
Voix passive
présent
parfait
imparfait
Plus-que-parfait
futur
Futur-antérieur
SUBJONCTIF
INFECTUM
PERFECTUM
Voix active
Voix passive
Voix active
Voix passive
Présent
parfait
imparfait
Plus-que-parfait
B.
+ Verbes à thème vocalique
-> amo : thématique en –a- => thème ama-> moneo : thématique en –e- => thème en mone+ Verbes à thème consonantique
-> lego : tout verbe à radical consonantique
-> audio : verbes à radical en –ī-> capio : verbe à radical en –ĭ-
=> chaque groupe a une carte d’identité : (présenter les éléments constitutifs de la carte d’identité)
1ère pers. sg.
présent indicatif
amo
moneo
lego
capĭo
audīo
2ème pers. sg.
Présent indicatif
-as
-es
legis
capĭs
audīs
Infinitif Présent
-are
-ere
legere
capere
audīre
1ère pers. sg.
Parfait indicatif
-aui
monui
legi
cepi
audii
supin
-atum
monitum
lectum
captum
auditum
La conjugaison de l’indicatif
ACTIF
- Présenter les désinences personnelles
-o / -m
-s
-t
-mus
-tis
-unt / -nt
Les temps de l’infectum
- Indicatif présent
R. : thème de l’infectum du verbe + désinences de personne actives
ACTIF : désinences actives
am-o
am-a-s
am-a-t
am-a-mus
am-a-tis
am-a-nt
mon-e-o
mon-e-s
mon-e-t
mon-e-mus
mon-e-tis
mon-e-nt
leg-o
leg-i-s
leg-i-t
leg-i-mus
leg-i-tis
leg-unt
capĭ-o
capĭ-s
capĭ-t
capĭ-mus
capĭ-tis
capĭ-unt
audī-o
audī-s
audī-t
audī-mus
audī-tis
audī-unt
- Indicatif imparfait
Recette : thème verbal de l’infectum + morphème de temps –ba- + désinences de personne -m, -s, -t, mus, -tis, -nt
am-a-ba-m
am-a-ba-s
am-a-ba-t
am-a-ba-mus
am-a-ba-tis
am-a-ba-nt
- indicatif futur
IMPARFAIT ACTIF : désinences actives
mon-e-ba-m
leg-e-ba-m
audī-e-ba-m
mon-e-ba-s
leg-e-ba-s
audī-e-ba-s
mon-e-ba-t
leg-e-ba-t
audī-e-ba-t
mon-e-ba-mus
leg-e-ba-mus
audī-e-ba-mus
mon-e-ba-tis
leg-e-ba-tis
audī-e-ba-tis
mon-e-ba-nt
leg-e-ba-nt
audī-e-ba-nt
capĭ-e-ba-m
capĭ-e-ba-s
capĭ-e-ba-t
capĭ-e-ba-mus
capĭ-e-ba-tis
capĭ-e-ba-nt
Il y a deux modes de construction du futur :
- Pour les verbes thématiques de types amo, amas, amare et moneo, mones, monere
- Pour les verbes à radical consonantique : lego, capio, et audio
1. Le futur des verbes thématiques (1er et 2ème groupes)
Recette : thème
ama- + b(i) + désinences de personnes
mone-
amo
amabO
amabis
amabit
amabimus
amabitis
amabUNT
moneo
mone bO
mone bis
mone bit
mone bimus
mone bitis
mone bUNT
2. Le futur des verbes à radicaux consonantiques (3ème groupe)
Recette : radical
+
am
es
et
emus
etis
ent
lego
leg am
leg es
leg et
leg emus
leg etis
leg ent
audio
audi am
audi es
audi et
audi emus
audi etis
audi ent
capio
capi am
capi es
capi et
capi emus
capi etis
capi ent
Les temps du perfectum
- Indicatif parfait
- Le radical du parfait :
Le parfait est un des temps du perfectum. Il se conjugue sur un radical propre dit « radical du parfait ».
=> La formation du radical du parfait :
amo
moneo
Am-a-uMon-u
Dele-u
2 formations : les
verbes en –eo
présentent
généralement l’une
ou l’autre.
lego
audio
Radical spécifique Audi-u
à chaque verbe à Audiapprendre
Ex.
lego -> legi
Radical du parfait :
leg –
Mitto -> misi : rad.
= mis-
Capio
Radical spécifique
à chaque verbe
Ex. capio -> cepi
Radical cep-
- Le parfait présente également des désinences de personne qui lui sont propres :
-i
-isti
-it
-imus
-istis
-erunt / -ere
- parfait
amo
moneo
deleo
lego
audio
Capio
am-a-u-i
am-a-u-isti
am-a-u-it
am-a-u-imus
am-a-u-istis
am-a-u-erunt
/ -ere
mon-u-i
mon-u-isti
mon-u-it
mon-u-imus
mon-u-istis
mon-u-erunt
/-ere
dele-u-i
dele-u-isti
dele-u-it
dele-u-imus
dele-u-istis
dele-u-erunt
/-ere
leg-i
leg-isti
leg-it
leg-imus
leg-istis
leg-erunt
/-ere
audi-u-i
audi-u-isti
audi-u-it
audi-u-imus
audi-u-istis
audi-u-erunt
/-ere
audi-i
audi-isti
audi-it
audi-imus
audi-istis
audi-erunt
/-ere
cep-i
cep-isti
cep-it
cep-imus
cep-istis
cep- erunt
/-ere
- Indicatif plus-que-parfait
R. radical du parfait + imparfait du verbe être
amo
am-a-u-eram
am-a-u-eras
am-a-u-erat
am-a-u-eramus
am-a-u-eratis
am-a-u-erant
moneo
mon-u-eram
mon-u-eras
mon-u-erat
mon-u-eramus
mon-u-eratis
mon-u-erant
lego
leg-eram
leg-eras
leg-erat
leg-eramus
leg-eratis
leg-erant
audio
audi-eram
audi-u-eram
audi-eras
audi-u-eras
audi-erat
audi-u-erat
audi-u-eramus audi-eramus
audi-eratis
audi-u-eratis
audi-erant
audi-u-erant
capio
cep-eram
cep-eras
cep-erat
cep-eramus
cep-eratis
cep-erant
PASSIF
Les temps de l’infectum
Le présent
R. : thème de l’infectum du verbe + désinences de personne passives
am-or
mon-e-or
leg-or
cap-i-or
aud-i-or
am-a-ris
mon-e-ris
leg-E-ris
cap-E-ris
aud-i-ris
am-a-tur
mon-e-tut
leg-i-tur
cap-i-tur
aud-i-tur
am-a-mur
mon-e-mur leg-i-mur
cap-i-mur
aud-i-mur
am-a-mini
mon-e-mini leg-i-mini
cap-i-mini
aud-i-mini
am-a-ntur
mon-e-ntur leg-untur
cap-i-untur aud-i-untur
L’imparfait
R. : thème de l’infectum + morphème de l’imparfait -ba- + désinences de
personne passives
am-a-ba-r
mon-e-ba-r
leg-e-ba-r
capĭ -eba-r
audī -eba-r
am-a-ba-ris
am-a-ba-tur
am-a-ba-mur
am-a-ba-mini
am-a-ba-ntut
Le futur
R. : thème de l’infectum +
morphème du futur –bi- +
désinences de personne
am-a-b-Or
mon-e-b-Or
am-a-bE-ris
mon-e-bE-ris
am-a-bi-tur
mon-e-bi-tur
am-a-bi-mur
mon-e-bi-mur
am-a-bi-mini mon-e-bi-mini
am-a-b-untur mon-e-b-untur
R. : thème de l’infectum + morphème de
futur -a/e- + désinences de personne
leg-a-r
leg-e-ris
leg-e-tur
leg-e-mur
leg-e-mini
leg-e-ntur
capĭ -a-r
capĭ -e-ris
capĭ -e-tur
capĭ -e-mur
capĭ -e-mini
capĭ -e-ntur
audī -a-r
audī -e-ris
audī -e-tur
audī -e-mur
audī -e-mini
audī --e-ntur
Les temps du perfectum
PASSIF
R. : participe parfait passif du verbe conjugué & futur de sum
amatus,-a,-um
ero
monitus,-a,-um
eris
lectus,-a,-um
erit
capti, -ae,-a
erimus
auditi,-ae,-a
eritis
amati,-ae,-a
erunt
Complément sur le passif
1. Récitez les règles de constructions :
- Règle générale de construction du passif pour les temps de l’infectum : (25 pts)
Pour les temps de l’infectum, la forme se construit à partir de la forme active en y ajoutant, à la
place des désisnences de personne actives, les désinences passives : -(o)r, -ris, -tur, -mur, -mini, (u)ntur
Désinences
passives Désinences
passives Désinences passives
Désinences passives
complètes du présent
complètes du futur type complètes du futur type Complètes
de
amo - moneo
lego - audio - capio
l’imparfait
Parfait
PASSIF
R. : participe parfait passif du verbe conjugué & présent de sum
amatus,-a,-um
sum
monitus,-a,-um
es
lectus,-a,-um
est
capti, -ae,-a
sumus
auditi,-ae,-a
estis
amati,-ae,-a
sunt
Plus-que-parfait
PASSIF
-or
-ris
-tur
-mur
R. : participe parfait passif du verbe conjugué & imparfait de sum
amatus,-a,-um
eram
monitus,-a,-um
eras
lectus,-a,-um
erat
capti, -ae,-a
eramus
auditi,-ae,-a
eratis
amati,-ae,-a
erant
Futur antérieur
- bor
-ar
-(e)bar
-beris
-eris
-(e)baris
-bitur
-etur
-(e)batur
-bimur
-emur
-(e)bamur
-mini
-bimini
-ntur (amo et moneo)
-buntur
untur
(lego,
capio,
audio)
-emini
-entur
-(e)bamini
-(e)bantur
- Règle générale de construction du passif pour les temps du perfectum (20 pts)
Les formes passives du perfectum se construisent avec :
Participe parfait passif du verbe conjugué + présent de sum pour le parfait
+ imparfait de sum (eram…) pour le plus-que-parfait
+ futur de sum (ero, is …) pour le futur-antérieur
Donnez les formes pour mitto, is, ere, misi, missum
Parfait passif
Plus-que-parfait passif
Futur-antérieur passif
Missus, a, um sum
Missus, a, um eram
Missus, a, um ero
Missus, a, um es
Missus, a, um eras
Missus, a, um eris
Missus, a, um est
Missus, a, um erat
Missus, a, um erit
Missi, ae, a
sumus
Missi, ae, a
eramus
Missi, ae, a
erimus
Missi, ae, a
estis
Missi, ae, a
eratis
Missi, ae, a
eritis
Missi, ae, a
sunt
Missi, ae, a
erant
Missi, ae, a
erunt
2. Remplissez le tableau suivant (15 pts)
lego
Présent passif 1ère pers.sg.
loco
Plus-que-parfait passif 2ème pers.pl
interficio
Futur passif 3ème pers.sg.
mitto
Présent passif 2ème pers.sg.
moueo
Imparfait passif 1ère pers.sg.
obsecro
Parfait passif 3ème pers.pl.
oro
Futur passif 2ème pers.sg.
paro
Futur antérieur passif 1ère pers.sg.
procreo
Parfait passif 2ème pers.sg.
rapio
Imparfait passif 3ème pers.sg.
regno
Futur passif 2ème pers.pl
rego
Parfait passif 1ère pers.pl.
specto
Present passif 2ème pers.pl
ueneror
Plus-que-parfait passif 1ère pers. plur
uideo
Futur antérieur passif 3ème pers.pl.
3. traduisez les formes suivantes (40 pts)
Il s’étonnait
mirabatur
Elles étaient entourées
ambiebantur
Tu auras été tué
Interfectus eris
Nous sommes placés
collocamur
Il sera regardé
videbitur
J’ai été enlevé
Raptus sum
Ils sortirent
Il avait été désiré
Il a été engendré
Ils auront été créés
Elles furent entourées
Nous
avions
abandonnés
Tu es ému
Cela aura été dit
Exorti
sunt
emiserunt
Cupitus erat
Procreatus est
Creati erunt
Ambitae sunt
été Deserti sumus
moveris
Dictum erit
legor
locati eratis
interficietur
mitteris
mouebar
obsecrati sunt
oraberis
Paratus ero
Procreatus es
rapiebatur
regnabimini
Recti sumus
spectamini
uenerati sumus
uisi erunt
admirantur
imperabar
Exorti erunt
Missi sunt
indicitur
Cultus eris
ou ferebaris
deserti sumus
Ils sont étonnés
J’étais commandé
Ils seront sortis
Ils ont été envoyés
Il est indiqué / annoncé
Tu auras été entretenu /
honoré / élevé
Tu étais supporté
Interfecti eratis
creaberis
Regnatum erat
interficior
Nous
avions
été
abandonnés
Vous aviez été tués
Tu seras créé
Cela avait été gouverné
Je suis tué
videbamini
uisi eramus
Vous étiez vus
Nous avions été vus
Vous serez supportés
Cela a été lu
Cela avait été fait
Nous nous étonnerons
Tu seras vu
J’étais entourée
feremini
Lectum est
Factum erat
admirabimur
videberis
ambiebar
mittor
procreabuntur
caesi eritis
rapiemur
uenerati estis
cupiar
Je suis envoyé
Ils seront engendrés
Vous aurez été tués
Vous serez enlevés
Vous avez été honorés
Je serai désiré
La conjugaison du subjonctif
ACTIF
Règles
INFECTUM
Subjonctif présent
Amo :
e + désin. de
personne
m/s/t/mus/tis/nt
Autres verbes :
Moneo
Lego
Audio
capio
a + désin. de
personne
m/s/t/mus/tis/nt
Subjonctif imparfait
Forme de l’infinitif + désin. de personne
(indicatif présent)
m
s
t
mus
tis
nt
PERFECTUM
Subjonctif parfait
Radical du parfait + erim
eris
erit
erimus
eritis
erint
Subjonctif plus-que-parfait
Radical du parfait + issem
isses
isset
issemus
issetis
issent
Tableau de conjugaison complet
amo
moneo
amem
ames
amet
amemus
ametis
ament
moneam
moneas
moneat
moneamus
moneatis
moneant
amarem
amares
amaret
amaremus
amaretis
amarent
monerem
moneres
moneret
moneremus
moneretis
monerent
ACTIF
lego
Subjonctif présent
legam
legas
legat
legamus
legatis
legant
Subjonctif imparfait
legerem
legeres
legeret
legeremus
legeretis
legerent
Subjonctif parfait
audio
capio
audiam
audias
audiat
audiamus
audiatis
audiant
capiam
capias
capiat
capiamus
capiatis
capiant
audirem
audires
audiret
audiremus
audiretis
audirent
caperem
caperes
caperet
caperemus
caperetis
caperent
amauerim
amaueris
amauerit
amauerimus
amaueritis
amauerint
monuerim
monueris
monuerit
monuerimus
monueritis
monuerint
legerim
audierim
legeris
audieris
legerit
audierit
legerimus
audierimus
legeritis
audieritis
legerint
audierint
Subjonctif plus-que-parfait
monuissem
legissem
audiissem
monuisses
legisses
audiisses
monuisset
legisset
audiisset
monuissemus
legissemus
audiissemus
monuissetis
legissetis
audiissetis
monuissent
legissent
audiissent
amauissem
amauisses
amauisset
amauissemus
amauissetis
amauissent
ceperim
ceperis
ceperit
ceperimus
ceperitis
ceperint
cepissem
cepisses
cepisset
cepissemus
cepissetis
cepissent
PASSIF
amo
amer
ameris
ametur
amemur
amemini
amentur
amarer
amareris
amaretur
amaremur
amaremini
amarentur
amatus sim
amatus sis
amatus sit
amati simus
amati sitis
amati sint
amatus essem
amatus esses
amatus esset
amati essemus
amati essetis
amati essent
ACTIF
moneo
lego
audio
Subjonctif présent
monear
legar
audiar
monearis
legaris
audiaris
moneatur
legatur
audiatur
moneamur
legamur
audiamur
moneamini
legamini
audiamini
moneantur
legantur
audiantur
Subjonctif imparfait
monerer
legerer
audirer
monereris
legereris
audireris
moneretur
legeretur
audiretur
moneremur
legeremur
audiremur
moneremini
legeremini
audiremini
monerentur
legerentur
audirentur
Subjonctif parfait
monitus sim
lectus sim
auditus sim
monitus sis
lectus sis
auditus sis
monitus sit
lectus sit
auditus sit
moniti simus
lecti simus
auditi simus
moniti sitis
lecti sitis
auditi sitis
moniti sint
lecti sint
auditi sint
Subjonctif plus-que-parfait
monitus essem
lectus essem
auditus essem
monitus esses
lectus esses
auditus esses
monitus esset
lectus esset
auditus esset
monitus essemus lecti essemus
audti essemus
monitus essetis
lecti essetis
auditi issetis
monitus essent
lecti essent
auditi issent
L’impératif
- Impératif présent
2ème pers. sg.
ama
mone
legi
audi
capi
capio
capiar
capiaris
capiatur
capiamur
capiamini
capiantur
caperer
capereris
caperetur
caperemur
caperemini
caperentur
captus sim
captus sis
captus sit
capti simus
capti sitis
capti sint
captus essem
captus esses
captus esset
capti essemus
capti essetis
capti essent
2ème pers. pl.
amate monete legite
audite capite
La formation de l’infinitif
- Les infinitifs actifs
Infinitif
présent
Infinitif
parfait
Infinitif
futur
Marque la
ama-re
simultanéité
// verbe
recteur
Marque
am-a-u-isse
l’antériorité //
verbe
recteur
Marque la
postériorité //
mone-re / dele-re lege-re
audī-re
mon-u-isse
dele-u-isse
audiu-isse cep-isse
audi-isse
leg-isse
capE-re
Verbe
recteur
N.B. : le latin se contente souvent de l’infinitif présent dès lors que la notion de futur exprimée dans le contexte.
Précisions linguistiques :
- E de capere : phénomène d’apophonie, ouverture de [i] en [e] devant le [r]
- morphème de l’infinitif originel *-se => rhotacisme, sonorisation du –s- en –r- en position
intervocalique.
- Synthèse sur les formes de l’infinitif des différents verbes
ACTIF
Présent
Radical + -re < *-se
amare
monere
legere
audire
capere
Parfait
amauisse
monuisse
legisse
audiisse
cepisse
esse
uelle
ferre
ire
fuisse
uoluisse
tulisse
iisse
- Les formes de l’infinitif
Actif
Présent
Parfait
Futur
Amare
Monore
Legere
Audire
capere
Amauisse
Monuisse
Legisse
Audiuisse
cepisse
Amaturum,a,um esse
Moniturum,a,um esse
Passif
Amari
Moneri
Legi
Audiri
capi
Amatum,a,um esse
Monitum,a,um esse
Lectum,a,um esse
Auditum,a,um esse
Captum,a,um esse
Lectum iri
Monitum iri attention
Lecturum,a,um esse
Auditurum,a,um esse
Capturum,a,um esse
Lectum iri
invariable !
Auditum iri
Captum iri
La formation du participe
Une représentation lacunaire
Présent
ACTIF
Terminaison : -n-s, -nt-is
amans, amantis
monens, monentis
legens, lengentis
capiens, capientis
audiens, audientis
Radical du supin + -us,-a,-um
amatus, amata, amatum
monitus, monita, monitum
lectus, lecta, lectum
captus, capta, captum
auditus, audita, auditum
Parfait
Futur
PASSIF
Radical du supin + -ur-us
amaturus amatura amaturum
moniturus, monitura, moniturum
lecturus, lectura, lecturum
capturus, captura, capturum
auditurus, auditura, auditurum
Gérondif et adjectif verbal
1. Morphologie du gérondif
- Construction : thème + -ndum
 ama-nd-um
 mone-nd-um
 leg-end-um
 capi-end-um
 audi-end-um
- Déclinaison :
Acc. amand-um
G.
amand-i
D.
amand-o
Abl. amand-o
2. Morphologie de l’adjectif verbal
- Construction : radical du gérondif + terminaisons de l’adjectif de la première classe
 ama-nd-us, -a, -um
 mone-nd-us, -a, -um
 lege-nd-us, -a, -um
 capie-nd-us, -a, -um
 audie-nd-us, -a, -um
- Déclinaison : s’accorde et se décline comme les adjectifs de la 1ère classe
Verbes irréguliers
La conjugaison de sum
Présent
sum
es
est
sumus
estis
sunt
Imparfait
eram
eras
erat
eramus
eratis
erant
Futur
ero
eris
erit
erimus
eritis
erunt
Présent
sim
sis
sit
simus
sitis
sunt
Imparfait
essem
esses
esset
essemus
essetis
essent
INDICATIF
Parfait
fui
fuisti
fuit
fuimus
fuistis
fuerunt / -ere
Plus-que-parfait
fu eram
fu eras
fu erat
fu eramus
fu eratis
fu erant
Futur-antérieur
fu ero
fu eris
fu erit
fu erimus
fu eritis
fu erunt
SUBJONCTIF
Parfait
fuerim
fueris
fuerit
fuerimus
fueritis
fuerint
Plus-que-parfait
fuissem
fuisses
fuisset
fuissemus
fuissetis
fuissent
N.B. :
+ rappel radical du verbe sum : * es- / s+ pour imparfait, radical plein * es+ phénomène de rhotacisme en position intervocalique : s -> r d’où er- à l’imparfait.
- Présentation des composés de sum :
composés : préverbe + sum
absum : être loin de (ab. + abl.)
adsum : être près de, être présent (datif)
desum : manquer à (dat.)
insum : être dans (dat.)
intersum : participer à (dat.)
obsum : nuire à (dat.)
praesum : commander à (dat.)
supersum : survivre à (dat.)
Recette : pour la conjugaison
Préverbe + conjugaison de sum
+ 2 composés : présentant des particularités phonétiques
possum : pouvoir ET prosum : être utile à (dat.)
possum < * pot-sum
t + s = ss
t + voyelle : se maintient
Présent
possum
potes
potest
possumus
potestis
possunt
Imparfait
poteram
poteras
poterat
poteramus
poteratis
poterant
Prosum < * prodsum (VERIFIER)
devant –s- : prōdevant voyelle : prōdPrésent
prōsum
prōdes
prōdest
prōsumus
prōdestis
prōsunt
Imparfait
prōderam
prōderas
prōderat
prōderamus
prōderatis
prōderant
- Le parfait des composés de sum :
absum
adsum
desum
insum
intersum
obsum
praesum
supersum
prosum
possum
afu-i
adfu-i
defu-i
infu-i
interfu-i
obfu-i
praefu-i
superfu-i
profu-i
potu-i
Uolo, uis, uelle, uolui, uultum : vouloir
Présent
uolo
uis
uult
uolumus
uultis
uolunt
Imparfait
uolebam
uolebas
uolebat
uolebamus
uolebatis
INDICATIF
Parfait
uolui
uoluisti
uoluit
uoluimus
uoluistis
uoluerunt/-ere
Plus-que-parfait
uolueram
uolueras
uoluerat
uolueramus
uolueratis
uolebant
Futur
Présent
Imparfait
uoluerant
Futur-antérieur
SUBJONCTIF
Parfait
Plus-que-parfait
Eo, is, ire, ii, itum : aller
Présent *e/i
eo
Is
It
Imus
Itis
eunt
Imparfait
Ibam
Ibas
Ibat
Ibamus
Ibatis
ibant
Futur
Présent
Imparfait
INDICATIF
Parfait
ii
iisti
iit
iimus
iistis
ierunt /iere
Plus-que-parfait
ieram
ieras
ierat
ieramus
ieratis
ierant
Futur-antérieur
SUBJONCTIF
Parfait
Plus-que-parfait
fero, fers, ferre, tuli, latum : porter
Présent *e/i
fero
fers
fert
ferimus
fertis
ferunt
Imparfait
Ibam
Ibas
Ibat
Ibamus
Ibatis
ibant
Futur
Présent
Imparfait
INDICATIF
Parfait
tuli
tulisti
tulit
tulimus
tulistis
tulerunt / tulere
Plus-que-parfait
tuleram
tuleras
tulerat
tuleramus
tuleratis
tulerant
Futur-antérieur
SUBJONCTIF
Parfait
Plus-que-parfait
SYNTAXE
La syntaxe de l’infinitif
1. L’infinitif employé comme nom
Les valeurs possibles
+ Assume les fonctions correspondant aux cas directs :
- Sujet : errare humanum est
- attribut du sujet : vivere est cogitare
- apposition : id uitium, mentiri
- COD : incipit ludere
- Ct de l’adjectif : paratus ludere
Ex. 1
noster nostrae qui est magister curiae
dividere argenti dixit nummos in viros;
Ex.2
omnes videntur scire
+ L’infinitif de but (en POESIE) :
- après les verbes de mouvement :
praedas ueretere non venimus : nous ne sommes pas venus pour détourner le butin.
- après le verbe de sens « donner » :
Tristitiam tradam portare ventis. Je donnerai aux vents ma tristesse à emporter.
Emplois impossibles
+ On ne trouve jamais l’infinitif dans un complément prépositionnel ; il est alors remplacé par le
GERONDIF
+ L’infinitif ne peut pas remplir des fonctions correspondant aux cas du génitif, du datif et de l’ablatif.
On emploie alors le GERONDIF.
2. L’infinitif employé comme verbe
3.1. L’infinitif en phrase libre
+ Infinitif de narration : proposition indépendante, sujet au nominatif, verbe à l’infinitif
+ Infinitif d’exclamation : proposition indépendante, sujet à l’accusatif , verbe à l’infinitif
3.2. La proposition infinitive
La « proposition infinitive » est un des types de propositions subordonnées qui existent en latin.
Sa particularité est de présenter la structure suivante :
+ Structure :
sujet à l’accusatif ....... verbe à l’infinitif
+ Structure :
sujet à l’accusatif ....... verbe à l’infinitif
Expliquer la construction :
[ fures
venisse atque abstulisse ]
Acc plur inf. pft. act. conj. coord inf. pft
fur, furis, m. : venio
et
aufero
le voleur
venir
enlever, emporter
[dicito. ]
à traduire par :
tu diras
c’est un impératif futur
[Tu diras] [QUE des voleurs sont venus et ont (tout) emporté. ]
profecto [ (in aedis meas) [ me absente] neminem volo
Adv.
assurément
intro
mitti. ]
In + acc.
A traduire par
nemo, neminis prést Ind. Adv lieu
inf. prst
CCL de mvt
« en mon absence » « personne » 1ere sing à l’intérieur passif
Aedis = aedes = Acc pl. on verra la structure acc. Sing.
Vouloir
mitto
un peu plus tard sujet de l’infinitif
« envoyer »
[Assurément je veux] [QUE, [en mon absence], personne ne soit introduit à l’intérieur, dans ma maison].
+ Fonction :
- La proposition infinitive complète les verbes : cf. para.232 p.132
de déclaration : dire, affirmer, crier
d’opinion : penser, supposer,
de connaissance
et certains verbes de volonté et de jugement : cf. para 232 p.132
jubeo, es, ere, jussi, jussum : ordonner / volo, vis, velle, volui : vouloir
- Elle peut avoir pour fonction :
COD de verbes de déclaration, d’opinion, de connaissance
COD de certains verbes de volonté et de jugement
Sujet réel de locutions et verbes impersonnels dicitur, narratur, licet para 233 p.132
Expliquer la construction :
fures venisse atque abstulisse dicito.
profecto in aedis meas me absente neminem volo intro mitti.
Travailler sur les autres exemples et les faire traduire :
araneas mihi ego illas servari volo.
tum aquam aufugisse dicito, si quis petet.
omnes ilico me suspicentur, credo, habere aurum domi.
nam non est veri simile, hominem pauperem
pauxillum parvi facere quin nummum petat.
+ Cas particuliers :
- le sujet n’est pas exprimé si l’infinitif est impersonnel
dicis pugnari, tu dis qu’on combat
si le sujet de l’infinitif est indéterminé après un verbe impersonnel
-
oportet esse probum il faut être honnête
Volo, nolo, mallo, cupio + infinitif complément, les accord se font au nominatif si le sujet est
le même dans les deux propositions.
Volo esse clemens
MAIS
Volo te esse clementem
-
à la place de l’infinitif futur, on peut employer la périphrase fore ut + subj. ou futurum esse
ut + subj.
Credo fore ut discat. Je crois qu’il étudiera.
3.3. L’emploi des temps de l’infinitif
+ S’appliquent les règles de la concordance des temps
Verbe recteur au présent
Verbe recteur
à un temps du passé
Simultanéité
Latin
Se rend en
français
Infinitif
Verbe
présent
conjugué au
présent
Infinitif
présent
Verbe
conjugué au
passé
(svt
imparfait)
Antériorité
Latin
Se rend en
français
Infinitif
Verbe
parfait
conjugué au
passécomposé
Infinitif
Verbe
parfait
conjugué au
plus-queparfait
+ L’expression de l’hypothèse :
- éventuel
Dicit se venturum esse : il dit qu’il viendra.
- potentiel
Dicit se venturum esse si ualeat : il dit qu’il viendrait s’il était bien.
Dixit se venturum esse si valeret : il a dit qu’il viendrait s’il était bien.
-
irréel du présent et du passé
Dicit se venturum fuisse si posset : il dit qu’il viendrait s’il pouvait (mais...)
Dicit se venturum fuisse si potuisset : il dit qu’il serait venu q’il avait pu.
Exercice d’application :
C’est Euclion qui parle !
Faire la construction et traduire ces phrases.
…araneas mihi ego illas servari volo.
tum aquam aufugisse dicitoi, si quis petetii.
omnes ilico me suspicenturiii, credo, habere aurum domi.
nam non est veri simile, hominem pauperem pauxillum parvi facere quin
nummumiv petat.
La syntaxe du participe
1. Le participe employé comme adjectif
Fonctionnement du participe :
+ Il a les fonctions de l’adjectif : épithète, attribut, mis en apposition. Il s’accorde en genre en
nombre et en cas avec le nom auquel il se rapporte.
+ Il conserve son fonctionnement verbal et reçoit, selon son régime, tout type de complément
participant au groupe verbal.
Valeur :
+ Il a par suite une valeur circonstancielle.
Traduction :
+ transcrire par une relative pour rendre son fonctionnement verbal
+ transcrire par une circonstancielle pour souligner la valeur circonstancielle de l’apposition.
2. Le participe substantivé
Fonctionnement :
+ forme du participe
+ généralement accordé au neutre pluriel
+ se trouve à tous les cas et remplit toutes les fonctions du nom.
Traduction :
+ un groupe nominal
+ une relative substantive
3. L’ablatif absolu
Qu’est-ce que l’ablatif absolu ?
Reprendre l’exemple donné lundi et rappeler en faisant noter :
Nature :
+ proposition participiale
+ unité syntaxique autonome ayant un sujet propre
Fonctionnement :
+ sujet propre à l’ablatif
+ participe à l’ablatif
Traduction :
+ transcrire par une proposition subordonnée circonstancielle
Application :
Deinde Romam de permutandis captivis dato iureiurando missus est, ut, si non impetrasset, rediret
ipse Carthaginem.
Ensuite il fut envoyé à Rome pour un échange de prisonnier après avoir fait le serment que, s’il ne
réussissait pas, il reviendrait en personne à Carthage.
Reversum Carthaginienses omni cruciatu necaverunt: palpebris enim resectis aliquandiu in loco
tenebricoso tenuerunt.
A son retour, les Carthaginois le tuèrent par toutes sortes de tortures : en effet, après lui avoir coupé les
paupières ils le tinrent enfermés pendant un certain temps dans un lieu plongé dans l’obscurité.
Palpebrae, arum f pl : paupières
Reseco, as, are, resecui, resectum : retrancher, retirer en coupant
La syntaxe du gérondif et de l’adjectif verbal
1. Syntaxe du gérondif
Le gérondif fournit des formes supplétives à l’infinitif. Il a un SENS ACTIF.
- Cas d’emploi de l’INFINITIF :
 au nominatif
 à l’accusatif, pour un complément non prépositionnel, en qualité de COD
- Cas d’emploi du GERONDIF :
 à l’accusatif avec préposition
Pecuniam cepit ad distribuendum.
Il a pris de l’argent pour le distribuer.
 au génitif
Locum hostibus introeundi dedit.
Il donna aux ennemis un passage pour entrer -> Il ménagea aux ennemis un passage par où entrer.
 au datif
Peritus est venando.
Il est habile à la chasse.
 à l’ablatif
Ad hoc pleraque tempora in venando agebat.
Ainsi, il passait la plupart de son temps à chasser.
 Igitur bello Numantino Micipsa, cum populo Romano equitum atque peditum
Pendant la guerre de Numance, donc, Micipsa, alors qu’il envoyait au peuple romain des troupes
auxilia mitteret, sperans vel ostentando virtutem vel hostium saevitia facile
auxiliaires de cavaliers et de fantassins, espérant qu’il trouverait facilement la mort soit en rivalisant
eum occasurum, praefecit Numidis, quos in Hispaniam mittebat.
de courage soit à cause de la crauté des ennemis, plaça Jugurtha à la tête des Numides qu’il
envoyait en Espagne.
 Nam Iugurtha multo labore multaque cura, praeterea modestissime parendo et
Car Jugurtha, par l’importance des efforts et la peine qu’il prenait d’une part, mais aussi en outre en
obéissant avec la plus grande humilité
saepe obviam eundo periculis in tantam claritudinem brevi pervenerat, ut
et en se portant souvent au devant du danger, était parvenu en peu de temps à une telle célébrité
nostris vehementer carus esset.
qu’il était très cher aux nôtres.
 Narratur illum suos hortando ad virtutem arrigere.
On raconte qu’il poussa les siens au courage en les haranguant (par une harangue).
- Synthèse : Emplois les plus fréquents :
 CC de but : ad + gérondif à l’accusatif
 Complément d’un nom ou d’un adjectif : gérondif au génitif
 CC de manière : gérondif à l’ablatif
 Ou expr. D’une circonstance : in + gérondif
2. Syntaxe de l’adjectif verbal
- Employé comme attribut :
L’adjectif verbal a un sens passif et une valeur d’obligation
Erat
quietus,
inbellis,
placido ingenio, metuens
magis
quam
metuendus.
Il était calme, pacifique, d’un tempérament paisible, plus craintif qu’à craindre
Adherbal ubi intellegit eo processum, uti regnum aut relinquendum esset aut
Quand Adherbal comprit qu’on en était arrivé à un point où le royaume devait être abandonné ou
armis
retinendum,
necessario
copias
parat et Iugurthae
obvius
procedit.
conservé par les armes, il lève par nécessité des troupes et marche contre Jugurtha.
Vindicandum in eos, qui hosti prodidere rem publicam, non manu neque vi,
Il fallait punir ceux qui avaient livré l’état à l’ennemi, non en recourant aux mains et par la force –
quod magis vos fecisse quam illis accidisse indignum est, verum quaestionibus et
l’indignité tient au fait que vous en soyez responsables plus qu’au fait qu’ils l’aient subi – mais en faisant des
indicio ipsius Iugurthae.
interrogatoires et grâce aux informations de Jugurtha lui-même.
- Employé comme épithète :
 L’adjectif verbal est utilisé comme épithète dans une périphrase en lieu et place du
gérondif.
 Conditions : la forme verbale régit un complément en propre
Terrebat eum natura mortalium auida imperi et praeceps ad explendam animi cupidinem.
L’inquiétait la nature des mortels avide de pouvoir et ayant tendance à satisfaire le désir de l’âme -> L’effrayait
dans la nature humaine son avidité au pouvoir et son apétance à satisfaire les désirs de l’âme.
La structure de substitution
Structure avec le gérondif
Ad explendum ((animi) cupidinem)
Ad + gérondif : expression du but / français : Pour + infinitif
Cupidinem : acc. COD de expleo
Animi : gén. CDN de cupidinem
Pour satisfaire l’avidité de l’âme
Mais structure peu utilisée en latin ; le latin préfère la structure de substitution qui a recours à
l’adjectif verbal.
Ad explendum ((animi) cupidinem)
Ad animi cupidinem explendam
On garde la même structure syntaxique : ici ad + accusatif
Le substantif se met au cas voulu par la construction : ici à l’accusatif
A partir du gérondif, on construit l’adjectif verbal, que l’on accorde en genre en nombre et en cas avec le
substantif. Ici : accusatif / féminin / singulier explendam.
2ème exemple :
« Tempus agit explendo cupiditatem. »
Il passe sont temps à satisfaire son avidité.
=> structure de substitution :
« Tempus agit (explendo (cupiditatem)). »
On garde la même structure syntaxique : ici = ablatif complément circonstanciel de manière
Le substantif se met au cas voulu par la construction : donc, ici, à l’ablatif
A partir du gérondif explendo, on construit l’adjectif verbal explendus, -a, -um, que l’on accorde
en genre et en nombre = féminin singulier (car cupiditas, -atis, est un mot féminin singulier) ET
en cas = ABLATIF
CC de manière à l’ablatif
Tempus agit ( cupiditate explenda ).
La syntaxe du subjonctif
1. En proposition subordonnée
1.1. La complétive
Les verbes d’ordre, de demande sont suivis d’une complétive introduite par UT + subj.
Regulus … scripsit senatui … indeo petere se ut sibi successor in Africam mitteretur…
Régulus … écrivit au sénat que … par suite il demandait qu’on lui envoyât un successeur en Afrique
Deinde Romam [de permutandis captivis] dato iureiurando missus est, ut, si non impetrasset, rediret ipse
Carthaginem.
Ensuite il fut envoyé à Rome pour un échange de prisonniers après avoir prêté serment que, s’il n’avait pas
réussi, il reviendrait en personne à Carthage.
Les verbes de refus et de crainte sont suivis d’une complétive introduite par NE + subj. / négation : NE NON
et primum ne sententiam diceret recusavit…
et, tout d’abord, il refusa de dire son avis…
1.2. La proposition subordonnée circonstancielle.
A. But et conséquence
affirmatif
négatif
BUT
UT + subj
NE+ subj. pour que ne pas
CONSEQUENCE
UT + subj
UT NON + subj. de sorte que
ne pas
Tunc ad eum Hanno Carthaginiensis venit quasi de pace acturus, sed revera ut tempus traheret,
Alors Hannon le Carthaginois se rendit auprès de lui comme pour négocier au sujet de la paix, mais en réalité
pour gagner du temps.
Regulus … scripsit senatui … indeo petere se ut sibi successor in Africam mitteretur, ne deserto agro non esset
unde uxor et liberi alerentur.
Régulus … écrivit au sénat que … par suite il demandait qu’on lui envoyât un successeur en Afrique, de peur
que, sa terre abandonnée, son épouse et ses enfants n’aient plus de quoi se nourrir.
B. La proposition subordonnée circonstancielle introduite par cum : cum + subj.
- valeur temporelle
Nam cum apud flumen Bagradam castra haberet, anguis mirae magnitudinis exercitum Romanum vexabat.
En effet, alors qu’il tenait son camp au bord du fleuve Bagrada, un serpent d’une taille étonnante malmenait
l’armée romaine :
qui cum Romam venisset, inductus in senatum mandata exposuit
Lorsqu’il fut arrivé à Rome, introduit au sénat il exposa les termes de la proposition
deinde cum sol esset ardentissimus, repente eductum intueri coelum coegerunt ;
ensuite alors que le soleil était au plus fort, l’ayant fait soudain sortir, ils le forcèrent à regarder fixement le ciel ;
- valeur causale
Quam cum Regulus nollet nisi durissimis conditionibus dare, illi a Lacedaemoniis auxilium petierunt.
Mais comme Régulus ne voulait l’accorder qu’à des conditions très dures, ils demandèrent secours aux
Lacédémoniens.
cuius cum valuisset auctoritas, captivi retenti sunt.
Alors que son autorité avait prévalu, les prisonniers furent retenus.
- valeur d’opposition
deinde cum retineretur a propinquis et amicis, tamen Carthaginem rediit :
Régulus ensuite, alors même que ses amis et ses proches le retenaient, retourna cependant à Carthage ;
C. Autres propositions subordonnées circonstancielles
Tunc ad eum Hanno Carthaginiensis venit quasi de pace acturus, sed revera ut tempus traheret, donec novae
copiae ex Africa advenirent.
Alors Hannon le Carthaginois se rendit auprès de lui comme pour négocier au sujet de la paix, mais en réalité
pour gagner du temps jusqu’à ce que de nouvelles troupes n’arrivent d’Afrique.
1.3. La relative au subjonctif
Neque is telorum ictu perforari poterat ; quippe qui durissima squamarum lorica omnia tela facile repelleret.
Il ne pouvait être transpercé d’un coup de ses trait, parce qu’il repoussait facilement tous les traits de la cuirasse
extrêmement dure de ses écailles.
1.4. Le discours indirect
Dans un discours rapporté :
- la proposition principale est transcrite par UNE PROPOSITION INFINITIVE
- les propositions subordonnées se mettent au SUBJONCTIF
primum ne sententiam diceret recusavit, causatus se, quoniam in hostium potestatem venisset, iam non esse
senatorem.
Il refusa d’abord de dire son avis, alléguant qu’il n’était plus sénateur puisqu’il était tombé au pouvoir des
ennemis.
negavit esse utile captivos Poenos reddi, quia adolescentes essent et boni duces
il dit qu’il n’était pas utile que les prisonniers carthaginois fussent rendus puisque c’était des hommes dans la
force de l’âge et de bons chefs de guerre
1.5. L’expression de l’hypothèse
Deinde Romam [de permutandis captivis] dato iureiurando missus est, ut, si non impetrasset, rediret ipse
Carthaginem :
Ensuite il fut envoyé à Rome pour un échange de prisonniers après avoir prêté serment que, s’il n’avait pas
réussi, il reviendrait en personne à Carthage.
1.6. L’attraction modale
R. Quand une proposition subordonnée dépend d’une proposition subordonnée au subjonctif, elle se met
également au subjonctif.
N.B. : Les règles de la concordance des temps
Rappel en français : concept de concordance des temps
Temps du discours
Présent / repère = présent
d’énonciation
futur
Passé-composé / imparfait (plusque-parfait)
simultanéité
postériorité
antériorité
Temps du récit
Imparfait / passé-simple
Conditionnel présent
Plus-que-parfait / Passéantérieur
Latin
Concordance des temps dans la proposition subordonnée au subjonctif.
Simultanéité / postériorité
Antériorité
Présent
Subjonctif présent
Subjonctif parfait
Temps du passé
Subjonctif imparfait
Subjonctif plus-que-parfait
La proposition subordonnée relative
1-Cui fecerunt quod paucis ante annis Cornelio Romano a Poenis factum fuerat.
2-Erant qui par pari referri volebant.
3-Acceperunt litteras quas Regulus amiserat.
4-Lacedaemonii Xanthippum Carthaginiensibus miserunt, a quo Regulus victus est.
5-Postremo in arcam incluserunt, in qua undique clavi eminebant.
1. Fonctionnement de la proposition relative
+ Rappel du fonctionnement du relatif – prendre les ex. 3 & 4
+ Deux types de propositions relatives :
 le relatif a un antécédent : la proposition sub. relative est complément de l’antécédent
 le relatif n’a pas d’antécédent : la proposition sub. Relative a les mêmes fonctions que le
nom.
2. Le procédé de double subordination
+ Le pronom relatif peut être pris dans une double structure syntaxique =
Ex. Negotium susceperat quo confecto laudem adeptus est.
Il avait entrepris une affaire, laquelle ayant été achevée il acquit de la gloire. / Il avait entrepris une
affaire dont la réalisation lui valut de la gloire.
Ex. Sunt artes quas qui tenent eruditi appellantur.
Il y a des sciences que ceux qui possèdent sont dits savants / Il y a des sciences dont les possesseurs sont
dits savants.
3. La relative au subjonctif
La relative au subjonctif a une valeur circonstancielle : but, conséquence, cause, concession
Lire para 268 p.146
L’expression de l’ordre et de la défense
Ordre
Impératif : ama
mone
legi
audi
capi
amate monete legite audite capite
Défense
Noli + infinitif -> 2ème singulier
Nolite + infinitif -> 2ème du pluriel
Subjontif présent
Ne + subjontif présent
L’expression de l’hypothèse
système conditionnel et ses nuances
Eventuel dans
le présent
Eventuel dans
le fultur
Potentiel
Irréel du
présent
Irréel du passé
LATIN
Prop. princ.
Prop. sub.
Indicatif présent
Indicatif présent
Jugurtha Adherbalem occidere vult, si potest.
Indicatif futur
Indicatif futur
antérieur
Jugurtha Adherbalem occidet, si potuerit.
Subjonctif présent
Subjonctif présent
Jugurtha Adherbalem occidat, si possit.
Subjonctif imparfait Subjonctif imparfait
Jugurtha Adherbalem occideret, si posset.
Subjonctif plusSubjonctif plusque-parfait
que-parfait
Jugurtha Adherbalem occidisset, si potuisset.
FRANCAIS
Prop. princ.
Prop. sub.
Jugurtha veut tuer Adherbal, s’il peut.
Jugurtha tuera Adherbal, s’il peut.
Jugurtha tuerait Adherbal, s’il pouvait.
Jugurtha tuerait Adherbal, s’il pouvait.
Jugurtha aurait tué Adherbal, s’il avait pu.
L’expression de la circonstance
Expression du lieu en latin
Introduction : Il existe en latin 4 notions liées au CC de lieu.
=> 4 questions de lieu : 4 adverbes interrogatifs
UBI ?
Le lieu où l’on est
locatif
ablatif
QUO ?
Le lieu où l’on va
direction
accusatif
UNDE ?
Le lieu d’où l’on vient
provenance
ablatif
QUA ?
Le lieu par où l’on
passe
accusatif
Pour exprimer le lieu, on peut recourir à :
1. un complément prépositionnel
UBI ?
Le lieu où l’on est
locatif
ablatif
in, prép. : +abl. dans,
sur, au sujet de
sub : + abl. sous, au
moment de
QUO ?
Le lieu où l’on va
direction
accusatif
UNDE ?
Le lieu d’où l’on vient
provenance
ablatif
QUA ?
Le lieu par où l’on
passe
accusatif
in, prép. : + acc. dans,
sur ; en ; pour ; envers,
contre
a, ab, prép. (+abl) : à
partir de, par (c.
d'agent)
per + acc. : à travers,
pendant, grâce à
sub : + acc. sous, vers
immédiatement après ;
dē + abl. : du haut de,
au sujet de
super, inv. : +abl. : au
sujet de, au dessus de ; super, inv. : + acc. :
sur, au-dessus de, en
plus de
ē,ēx, prép. (+abl) :
hors de, de
ad, prép. (+ acc.) :
vers, à, près de
Ex. :
Ego Lar sum familiaris ex hac familia
In medio foco defodit
2. Un adverbe de lieu
UBI
Hic : ici (où je suis)
Istic : là (où tu es)
Illic : là-bas
Ibi : là
Alibi : ailleurs
Alicubi : quelque part
Ibidem : au meme
endroit
Ubicumque : en
quelque lieu
QUO
Huc : ici (où je vais)
Istuc : là (où tu vas)
Illuc : là-bas (où il va)
Eo : là, y
Alio : ailleurs
Aliquo : quelque part
UNDE
Hinc : d’ici
Istinc : de là
Illinc : de là-bas
Inde : de là
Aliunde : d’ailleurs
Alicunde : de quelque
part
Eodem : au même
Indidem : du même
endroit
endroit
Quocumque : partout Undecumque : de
où
partout
QUA
Hac : par ici
Istac : par là
Illac : par là-bas
Ea : par là
Alia : par ailleurs
Aliqua : par quelque
endroit
Eadem : par le même
endroit
Quacumque : partout
où
Ubique : partout
Undique : de toute
part
Intro : à l’intérieur
Foras : dehors
Intus : au-dedans
Foris : au dehors
comminus : de près
prope : auprès
usquam : quelque part
procul : à distance
post : derrière
circum : à l’entour
eminus : de loin
ante : devant
nusquam : nulle part
longe : au loin
passim : ça et là
Ex.
Hic senex iam clamat intus.
Is ex se hunc reliquit qui hic nunc habitat filium
3. Une relative de lieu – l’adverbe relatif de lieu
Introduite par
UBI ?
QUO ?
qui sont aussi adverbes relatifs de lieu.
UNDE ?
QUA ?
Ex.
Ego Lar sum familiaris ex hac familia unde exeuntem me aspexistis.
Expression du temps en latin
La proposition subordonnée conjonctive de temps
Conjonctions suivies de l’indicatif
ubi – ut : quand, lorsque
ubi primum – ut primum - simul ac – simul atque : dès que, aussitôt que
postquam : après que
si – quoties – quotiescumque : toutes les fois que
+ indicatif
exprime un fait qui se produit réellement
antequam – priusquam : avant le moment où,
avant que
dum - quoad – donec : jusqu’à ce que, en
attendant que
CUM + indicatif
Fait unique : lorsque, au moment où
Fait répété : toutes les fois que
+ subjonctif
exprime une prévision, une intention
antequam – priusquam : avant que, sans
attendre que
dum – donec - quoad : jusqu’à ce que, en
attendant que
CUM + subjonctif
s’ajoute une valeur circonstancielle
de cause ou d’opposition
comme, alors que
Points prévus en début de LS2
- Pour les anciens débutants, quelques lacunes à combler :
+ les adjectifs de la deuxième classe
+ l’expression du comparatif et du superlatif
+ l’impératif aux autres temps que le présent.
- Synthèses complémentaires sur l’expression de la circonstance
+ L’expression de la cause
+ L’expression de l’opposition et de la concession
+ L’expression du but
- Récapitulatif sur l’emploi de certains subordonnants :
+ ut
+ cum
+ dum ..
- Le discours rapporté
- Approfondissement sur la relative :
+ la relative substantive
+ la relative au subjonctif
- Les emplois du subjonctif en phrase libre
Téléchargement

fichier récapitulatif de grammaire