mai-juin 2016
Summer School
NYU
La question urbaine en France
Anne LAMBERT
[email protected]
Présentation du cours
En France, comme dans bien des sociétés occidentales contemporaines, l'espace urbain concentre les
populations, les activités économiques et les lieux de pouvoir. Mais la ville constitue aussi et surtout
un contexte privilégié pour observer les structures et les mutations d'une société. Parce qu'elle joue
un rôle structurant dans les changements sociaux de la France contemporaine et parce qu’elle est
devenue un enjeu majeur des débats politiques en France depuis les années 1980, la « question
urbaine » constitue une entrée intéressante pour mieux comprendre la société française, ses inégalités
et ses évolutions les plus récentes.
A partir de supports variés (presse, littérature, cinéma) et de travaux sociologiques, le cours abordera
ainsi des débats traditionnels mais aussi plus actuels au sujet des « problèmes urbains » en France. Le
cours prendra aussi le cas de Paris comme toile de fond, terrain d’analyse et illustration principale. Il
encouragera aussi les étudiants à mettre en relation les discussions et analyses abordées en cours et le
cadre parisien dans lequel se déroulera ce cours. Le programme est indicatif et sera susceptible de
certaines modifications, en particulier il est possible que certaines séances soient l’occasion de
« sorties de terrain » venant illustrer des thématiques ou des problématiques abordées en cours.
Évaluation
L’évaluation portera sur deux travaux à rendre au cours du semestre :
1. Un premier travail consiste à rendre par écrit une courte présentation des textes à lire pour une
séance de cours. Chaque étudiant choisit la séance sur laquelle il souhaite rendre cette
présentation (2 pages). Ce travail compte pour 30% de la note finale.
2. Un second travail consiste à rendre en fin de semestre un travail écrit (7-8 pages hors annexe)
portant sur un lieu parisien qui présentera les spécificités sociologiques et historiques de cet
espace. Ce travail compte pour 70% de la note finale. Le paper doit être rendu le 5 juillet
2016 au plus tard par email ; une copie papier sera également déposée au secrétariat.
1
Plan du cours
Partie I : Approches théoriques de la ville
- Séance 1 : Présentation du cours
Grands enjeux et actualité de la recherche en sociologie urbaine
- Séance 2 : De l’Ecole de Chicago à la sociologie urbaine française
Partie II : La ville en transformation : inégalités et groupes sociaux dans l’espace
- Séance 3 : Des « ghettos » français ? Comparaison France/Etats-Unis
- séance 4 : Atelier (Point d’étape sur les enquêtes de terrain : problématique, matériau et
méthodes)
- Séance 5 : Ségrégation sociale, ségrégation raciale : la dualisation des métropoles
- Séance 6 : L’espace des classes supérieures : cosmopolitisme et entre-soi
- Séance 7 : Gentrification : des quartiers anciens centraux aux proches banlieues
- Séance 8 : Les banlieues pavillonnaires françaises, un espace pour classes moyennes ?
Partie III : La fabrique de la ville
- Séance 9 : La construction sociale du marché : politique de logement et acteurs
- Séance 10 : Atelier (Etat d’avancement des papers, consignes pour l’écriture académique)
- Séance 11 : Le marché immobilier : différences, inégalités, discriminations
- Séance 12 : La « mixité » : retour sur un objectif incontournable des politiques publiques
2
Partie I : Approches théoriques de la ville et des territoires
Séance 1 : Accueil & présentation des objectifs du cours
-
Accueil
Mise à niveau sur le raisonnement sociologique
Grands enjeux et actualité de la sociologie urbaine
 Quelles représentations historiques et contemporaines de Paris ?
Ernest Hemingway, Paris est une fête, 1964.
Emile Zola, Au bonheur des dames, 1883. Extraits.
Honoré de Balzac, Illusions perdues, 1838, Chapitre 2. Extrait.
Jacques Dutronc, « Il est cinq heures, Paris s'éveille », texte de chanson, 1968.
Thomas Dutronc, « J'aime plus Paris », texte de chanson, 2007.
Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, film de Jean-Pierre Jeunet, 2001.
…
3
Séance 2 : De l’école de Chicago à la sociologie urbaine française
Plan de séance
1. L’école de Chicago, ou la fondation de la tradition sociologique urbaine
2. Echanges transatlantiques : les raisons du « retard français »
3. L’essor de la sociologie urbaine française dans l’après-guerre : thèmes et controverses
Lecture obligatoire
- TOPALOV C., « Trente ans de sociologie urbaine. Un point de vue français »,
Métropolitiques, 16 octobre 2013. URL : http://www.metropolitiques.eu/Trente-ans-desociologie-urbaine.html.
JEUDI 2 JUIN / Visite urbaine « ILE SEGUIN, AVENTURE INDUSTRIELLE ET RENOUVEAU URBAIN »
Bibliographie complémentaire
CHAPOULIE J.-M., La tradition sociologique de Chicago, 1892-1961, Paris : Seuil, 2001.
GRAFMEYER Y., JOSEPH I., L’Ecole de Chicago, Naissance de l’écologie urbaine, Paris :
Flammarion, 2004.
CHOMBART DE LAUWE, P.-H., Famille et habitation, Paris : CNRS, 2 volumes, 1960.
HALBWACHS M, Morphologie sociale, Paris : Armand Colin, 1970
HALBWACHS M., « Chicago, expérience ethnique », Annales d’histoire économique et sociale, 4/3,
1932, pp. 11-49.
LEFEBVRE H, La pensée marxiste et la ville, Paris : Casterman, 1972.
LEFEBVRE H., La production de l’espace, Paris : Anthropos-Economica, (1974) 2000.
PARK E.R., BURGESS E. and McKENZIE R., The City. Suggestions for Investigations of Human
Behavior in the Urban Environment, Chicago : University of Chicago Press, 1925.
PARK R. E., « La ville comme laboratoire social » in GRAFMEYER Yves, JOSEPH Isaac, L’Ecole
de Chicago, Naissance de l’écologie urbaine, Paris : Auber, 1991, pp.167-185/
CHAPOULIE J.-M., « Malentendus transatlantiques », L'Homme, 187-188, pp. 223-246/
TOPALOV C., « Maurice Halbwachs et les villes (1908-1912). Une enquête d'histoire sociale des
sciences sociales », Annales Histoire et sciences sociales, 53/5, 1997, pp. 1057-1083.
TOPALOV C., Maurice Halbwachs. Ecrits d'Amérique, Paris : Editions de l'EHESS, 2012.
WHITE W.-F., Street-Corner Society. La structure sociale d’un quartier italo-américain, Paris : La
Découverte (trad.), 1996.
WIRTH L., The Ghetto, Chicago: UCP, 1928 / Le Ghetto, Grenoble : PUG, 1980.
4
Partie II. La ville en transformation : inégalités et groupes sociaux
dans l’espace
Séance 3 : Des « ghettos » ? Comparaison France / Etats-Unis
Plan de séance
1. La figure américaine du ghetto : naissance, formes et recompositions
2. Comment les quartiers populaires français sont devenus des « ghettos », ou l’importation
d’une controverse
3. Ghetto ou ghettoïsation ?
4. Place or people ? Action publique et territoire
Lectures obligatoires
- GILBERT P., « « Ghetto », « relégation », « effets de quartier ». Critique d’une
représentation des cités », Métropolitiques, 9 février 2011.
- « Des ghettos français : abus de langage ou réalité ? », Note de veille / CAS, n°178, juin
2010 - http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/CAS_ghettos_NoteVeille178.pdf
- Entre les murs, film de Laurent Cantet,2008
Bibliographie complémentaire
AVENEL C., Sociologie des « quartiers sensibles », Paris : Armand Colin, 2004.
BEAUD S. et PIALOUX M., Violences urbaines, Violences sociales. Genèse des nouvelles classes
dangereuses, Paris : Fayard, 2003.
CHAMBOREDON J.C. « La délinquance juvénile. Essai de construction d’objet », Revue française
de Sociologie, 22/3, 1971.
KOKOREFF M., « Ghettos et marginalité urbaine », Revue française de sociologie, 50/3 2009,
pp. 553-572.
LAPEYRONIE D, Ghetto urbain. Ségrégation, violence, pauvreté en France aujourd'hui, Paris : Editions
Robert Laffont, 2008.
LAPEYRONIE D., Les quartiers d'exil, Paris : Seuil, 1992.
MAUGER G., Les émeutes de novembre 2005, Paris : Raisons d’agir, 2006.
MAURIN E., Le ghetto français. Enquête sur le séparatisme social, Paris : Seuil/ La République des
Idées, 2004.
MUCHIELLI L., Violence et insécurité. Fantasmes et réalité dans le débat français, Paris : La
Découverte, 2007.
SMALL M.S., « Four reasons to abandon the idea of the ghetto », City & Community, 7/4 2008, pp.
389-98.
TISSOT S., « Les sociologues et la banlieue : construction savante du problème des « quartiers
sensibles », Genèses, 2005, 60/3, pp. 57-75.
TISSOT S. et POUPEAU F., « La spatialisation des problèmes sociaux », Actes de la recherche en
sciences sociales, 2005, 59/4, pp. 4-9.
TISSOT S., L’Etat et les quartiers. Genèse d’une catégorie de l’action publique, Paris : Seuil,
Collection liber, 2007.
RAISONS POLITIQUES, « Questions de violence », (9), Paris : Presses de Sciences Po, 2003.
5
WACQUANT L., « Pour en finir avec le mythe des cités-ghettos », Les Annales de la recherche
urbaine, 54, 1993, pp. 21-30
WACQUANT L., Parias urbains, Ghetto, banlieues, Etat, Paris : La Découverte, 2007.
WIRTH L., Le Ghetto, Grenoble : PUG (trad.), 1980.
6
Séance 4 : ATELIER (état d’avancement des enquêtes de terrain)
Séance 5 : Ségrégation sociale, ségrégation raciale : la dualisation des métropoles
Plan de séance
1. Dualisation ou tripartition de l’espace ? Les modèles de croissance urbaine
2. Mesurer la ségrégation : indicateurs, échelles de la ségrégation sociale
3. Ségrégation ethno-raciale
4. De la mesure aux mécanismes : race, racisme, racialisation
Conclusion : Race vs classe, deux traditions nationales inconciliables ?
Lectures obligatoires
- PRETECEILLE E., « La ségrégation ethno-raciale a-t-elle augmenté dans la métropole
parisienne ? », Revue Française de Sociologie, 2009, 50-3, pp. 489-519.
- SIMON P., « Les statistiques, les sciences sociales françaises et les rapports sociaux ethniques
et de « race » », Revue Française de Sociologie, 2008, 49-1, pp153-162.
Bibliographie
BACQUE M.-H. et LEVY J.-P., « Ségrégation », in Stébé, J.-M. et Marchal, H. (dir.), Traité sur la
ville, Paris : PUF, 2009, pp. 303-352.
BEAUCHEMIN C., HAMEL C. & SIMON P., « Trajectoires et Origines : Enquête sur la diversité
des populations en France », Documents de travail de l’INED, n° 168, 2010.
DONZELOT J., « La ville à trois vitesses : relégation, périurbanisation, gentrification », Esprit, 2004, n° 303,
pp. 14-39.
FASSIN D. et FASSIN E. (dir.), De la question sociale à la question raciale ? Représenter la société
française, Paris : La Découverte, 2006.
HALBWACHS M., « Chicago, expérience ethnique », Annales d’histoire économique et sociale,
1932, 4/3, pp. 11-49.
HAMNETT C. & BUTLER T., « The Changing Ethnic Structure of Housing Tenures in London,
1991-2001», Urban Studies, 2010, 47/1 pp.55-74.
Insee, 2012. « Immigrés et descendants d'immigrés en France », Insee Références.
MASSEY D. S. & DENTON N. A., American Apartheid, Segregation and the making of the
Underclass, Harvard University Press, 1993.
NOIRIEL G., Le creuset français. Histoire de l’immigration XIXe-XXe siècles, Paris : Seuil, 1988.
PAN KE SHON, J.-L., « Ségrégation ethnique et ségrégation sociale en quartiers sensibles », Revue
française de sociologie, 2009, 50/3, pp. 451-487.
POUTIGNAT P., STREIFF-FENARTJ. & BARTH F., Théories de l’ethnicité. Les groupes
ethniques et leurs frontières, Paris : PUF, 2008 (1995).
PRETECEILLE E., « La ségrégation sociale a-t-elle augmenté ? La métropole parisienne entre
polarisation et mixité », Sociétés contemporaines, 2006, 62, pp. 69-93.
SAFI M., « La dimension spatiale de l’intégration des populations immigrées (1968 1999)», Revue
française de sociologie, 2009, 50/3, pp. 521-55.
SAFI M., « Penser l’intégration des immigrés : les enseignements de la sociologie américaine »,
Sociologie, 2011, 2(2), pp. 149-164.
7
Séance 6 : L’espace des classes supérieures, entre cosmopolitisme et entre soi
Plan de séance
1. Les classes supérieures dans la ville : une ségrégation renforcée
2. Dans les beaux-quartiers : mobilisation, patrimonialisation et entre-soi
3. Intérieurs domestiques et ordre bourgeois
4. Les classes supérieures dans la mondialisation
Lecture
- WAGNER A.-C., « Les classes dominantes à l'épreuve de la mondialisation », Actes de la
recherche en sciences sociales, 2011, 190, pp. 4-9.
- Marion MONTAIGNE, « Riche, pourquoi pas toi ? », Dargaud (bande dessinée), 2013
Bibliographie complémentaire
COLLET A., « Les « gentrifieurs » du Bas Montreuil : vie résidentielle et vie professionnelle»,
Espaces et sociétés, 2008, 132-133, pp. 125-141.
COUSIN B., « Classes supérieures de promotion et entre-soi résidentiel : l’agrégation affinitaire dans
les quartiers refondés de Milan », Espaces et sociétés, 2014, 150, pp. 85-105.
COUSIN, B., CHAUVIN, S., « L’entre-soi élitaire à Saint Barthélemy », 2008, Ethnologie française,
42/2, pp. 335-345.
LE WITA B., Ni vue ni connue, Approche ethnographique de la culture bourgeoise, Paris :Maison
des sciences de l'homme, 1988.
PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Dans les beaux quartiers, Paris : Seuil, 1992.
PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Paris Mosaïque, Paris : Calmann-Lévy, 2001.
PRETECEILLE E., « La ségrégation ethno-raciale a-t-elle augmenté dans la métropole parisienne ?
», Revue Française de Sociologie, 2009, 50/3, pp. 489-519.
RIVIERE C., « Pratiques urbaines et ségrégation : approche par l'encadrement parental en contexte de mixité
sociale », in Jean-Yves Authier, Alain Bourdin et Marie-Pierre Lefeuvre (dir.), La jeune sociologie urbaine
francophone. Retour sur la tradition et exploration de nouveaux champs, Presses Universitaire de Lyon, 2014
RIVIERE C., « Les enfants : révélateurs de nos rapports aux espaces publics », Métropolitiques, 18
juin 2012. http://www.metropolitiques.eu/Les-enfants-revelateurs-de-nos.html
ZALIO P. P., Grandes Familles de Marseille au XXe siècle. Enquête sur l’identité économique d’un
territoire portuaire, Paris : Belin, 1999.
WAGNER A.-C., Les classes sociales dans la mondialisation, Paris : La Découverte, 2007
WAGNER A.-C., « La place du voyage dans la formation des élites », Actes de la recherche en
sciences sociales, 2007, 170, pp. 58-65.
8
Séance 7 : Les banlieues pavillonnaires, un espace pour classes moyennes ?
Plan de cours
1. De la rurbanisation à la périurbanisation
2. Banlieues pavillonnaires & gated communities : le mythe des classes moyennes
3. Des espaces en recomposition : trajectoires et origines dans les lotissements périurbains
4. Territoires périurbains et vote FN
Conclusion : Le retour en ville des classes moyennes ?
Lecture
- MAGRI S., Le pavillon stigmatisé. Grands ensembles et maisons individuelles dans la
sociologie des années 1950 à 1970, Paris, PUF, 2008, 58/1, pp. 171 à 202.
- LAMBERT A., « Tous propriétaires ! » L’envers du décor pavillonnaire, Introduction, Paris :
Seuil, 2015.
- dossier de presse : « Comment la France est devenue moche », Télérama, 2010
Bibliographie
BENOIT-GUILBOT O. et MODAI C., « Identité sociale, action collective et pouvoir résidentiel à
Jaricourt », CNRS, Cahiers de l’OCS, 1980, 6, pp. 247-265.
BENOIT-GUILBOT O. et MODAI C., « Les stratégies résidentielles et professionnelles de l'identité
sociale », CNRS, Archives de l'OCS, 1980, 4, pp. 45-89.
BIDOU C. 1984. Les aventuriers du quotidien. Essai sur les nouvelles couches moyennes, Paris :
PUF.
BIDOU-ZACHARIASEN, C. (dir.), Retours en ville. Des processus de gentrification urbaine aux
politiques de "revitalisation" des centres, Paris : Descartes et Cie, 2003.
BOURDIEU P. et DE SAINT MARTIN M., « Le sens de la propriété », Actes de la recherche en
sciences sociales, 1990, 81-82, pp. 52-64.
BOURDIEU P. et al., « Un placement de père de famille », Actes de la recherche en sciences
sociales, 1990, 81-82, pp. 6-33.
BRETTELL C.B., HARDWICK, S.W. & SINGER A. 2008. Twenty-First-Century Gateways :
Immigrant Incorporation in Suburban America, Washington, Brookings Press.
CARTIER M. et al., La France des « petits-moyens », Paris : la découverte, 2008.
CHARMES E., La vie périurbaine face à la menace des gated communities, Paris : l’Harmattan,
2005.
CUSIN F., « Le logement, facteur de sécurisation pour des classes moyennes fragilisées ? », Espaces
et sociétés, 2012, 148-149, pp. 17-36.
FOURCAUT A., La banlieue en morceaux. La crise des lotissements défectueux en France dans
l'entre-deux-guerres. Grâne : Créaphis, 2000.
GANS H., The Levittowners: Life and Politics in a New Suburban Community, New York, Pantheon
Books, 1967.
HAUMONT N., HAUMONT A., L’habitat pavillonnaire, Paris : l’Harmattan, 1972.
HAUMONT N., « Habitat et modèles culturels ». Revue française de sociologie. 1968, 9-2. pp. 180190.
LAMBERT A., « Les métamorphoses « du » périurbain » Des « petits blancs » aux « immigrés »,
Savoir/Agir, 2013, 24, pp. 53-60.
MAGRI S., Le pavillon stigmatise. Grands ensembles et maisons individuelles dans la sociologie des
années 1950 à 1970, Paris, PUF, 2008, 58/1, pp. 171 à 202.
RIVIERE J., « Trajectoires résidentielles et choix électoraux chez les couches moyennes
périurbaines», Espaces et sociétés, 2012, 148-149, pp. 73-90.
9
Séance 8 : ATELIER (analyse sociologique et écriture académique)
Séance 9 : Gentrification : des quartiers anciens centraux aux proches banlieues
Plan de cours
Introduction : « Bobos », de qui parle-t-on ?
1. Le retour en ville des classes moyennes
2. L’extension du domaine de la gentrification
3. Le travail de gentrification : acteurs, ressources, processus
Conclusion : Cosmopolitisme ou mixité sous contrôle ?
Lecture
- COLLET A., « Montreuil, "le 21e arrondissement de Paris" ? La gentrification ou la
fabrication d’un quartier ancien de centre-ville », Actes de la recherche en sciences sociales,
2012, 195/5, pp. 12-37.
Bibliographie complémentaire
AUTHIER J.-Y., BACQUE M.-H., GUERIN-PACE F., Le Quartier. Enjeux scientifiques, actions
politiques et pratiques sociales, Paris : La Découverte, 2006.
AVENEL C., « Les territoires de la ville entre mixité et ségrégation », Informations sociales,
décembre 2002, 10, pp.60-69.
BOURDIN A., « Gentrification : un « concept » à déconstruire », Espaces et sociétés, 2008, 132133, pp. 23-37
BIDOU C., Les aventuriers du quotidien. Essai sur les nouvelles couches moyennes, Paris : PUF,
1984.
BIDOU-ZACHARIASEN, C. (dir.), Retours en ville. Des processus de gentrification urbaine aux
politiques de "revitalisation" des centres, Paris : Descartes et Cie, 2003
BIDOU-ZACHARIASEN, C. 2004. « Les classes moyennes, l'école et la ville : la reproduction
renouvelée», Education et Sociétés, n° 14, pp. 119-134.
BIDOU-ZACHARIASEN C. et POLTORAK J.-F., « Le travail » de gentrification : les
transformations sociologiques d'un quartier parisien populaire », Espaces et sociétés, 2008/1 n° 132133, p. 107-124.
CLERVAL A., Paris sans le peuple, Paris, La découverte, 2013.
COLLET A., « Les « gentrifieurs » du Bas Montreuil : vie résidentielle et vie professionnelle»,
Espaces et sociétés, 2008, 132-133, pp. 125-141.
COLLET A., 2013, « Trajectoires résidentielles de classes moyennes et gentrification des anciens
quartiers populaires », Savoir / Agir, 2013, 24, pp.41-48.
GIRAUD C., Quartiers gays, Paris : PUF, 2014.
OBERTI M., L'Ecole dans la ville. Ségrégation, mixité, carte scolaire, Paris : Presses de Sciences
Po, 2007.
OBERTI M. et PRETECEILLE E., « Les classes moyennes et la ségrégation », Educations et
Sociétés, 2004, 14, pp. 135-153.
PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Paris Mosaïque, Paris : Calmann-Lévy, 2001.
TISSOT S., De bons voisins. Enquête dans un quartier de la bourgeoisie progressiste, Paris, Raisons d'agir,
2011.
10
Partie III. La production de la ville : du national au local
Séance 10 : La construction sociale du marché immobilier
Plan de cours
Introduction : Le logement, une marchandise impossible ?
1. Naissance et mort de l’Etat planificateur (de l’entre-deux-guerres aux années 1970)
2. Echelles contemporaines de l’action publique
3. Le retour des acteurs privés
Conclusion : Repenser les choix résidentiels à l’aune des « tiers »
Lecture
- POLLARD J., « Soutenir le marché : les nouveaux instruments de la politique du
logement », Sociologie du travail, vol. 52, n°3, 2010
- BONNEVAL L., « Les tiers dans le choix du logement. Comment les agents immobiliers
contribuent à l’élaboration des projets résidentiels », Espaces et Sociétés, 156-157, 2014,
p. 145-159.
- Serge Steyer, « Huis clos pour un quartier », film documentaire, 2007
http://www.mille-et-une-films.fr/huis-clos-pour-un-quartier
Bibliographie
AUTHIER, J.-Y. BONVALET, C. et LEVY, J.-P. (dir.), Elire domicile. La construction sociale des choix
résidentiels, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2013.
BACQUE M-H, « Empowerment et politiques urbaines aux Etats-Unis », Géographie, économie,
société, Vol. 8, 2006/1, p. 107-124
BERNARD L., Les agents immobiliers. Ethnographie d'un milieu professionnel. Approche d'une
position sociale, thèse de doctorat, Université Paris Descartes, 2011
BONNEVAL L., Les agents immobiliers. Pour une sociologie des acteurs des marchés du logement,
Paris, ENS, 2011.
BOURDIEU P., Les structures sociales de l’économie, Paris, Seuil, 2000.
BOURDIEU P. et CHRISTIN R., « La construction du marché : le champ administratif et la
production de la politique du logement », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 81, n°8182, 1990
CHAMBOREDON J.-C. « La construction sociale des populations », in Duby, G. (dir.), Histoire de
la France urbaine, tome 5, Paris, Seuil, 1985, pp. 441-472.
COING H., Rénovation urbaine et changement social, l’îlot nº4 (Paris 13º), Paris, Les Éditions
Ouvrières, 1966
DUPUY G., « Le maire, le promoteur et l’accession sociale. Les négociations entre promoteurs et
élus locaux sur les programmes de logements. », Métropolitiques, 3 décembre 2010.
URL : http://www.metropolitiques.eu/Le-maire-le-promoteur-et-l.html
FIJALKOW Y. et LEVY J.-P. 2010. « Les politiques du logement », in Borraz, O. et Guiraudon, V.
(dir.), Politiques publiques. Des politiques pour changer la société, Paris, Presses de Sciences-Po,
pp. 78-97.
GILBERT P., « Devenir propriétaire en cité HLM, petites promotions résidentielles et styles de vie
dans un quartier populaire en rénovation », Politix, n°101, mars 2013
JAILLET, M.-C. 1982. Les « pavillonneurs ». La production de la maison individuelle dans la
région toulousaine, Paris, CNRS.
TOPALOV, C. 1987. Le logement en France. Histoire d'une marchandise impossible, Paris, Presses
de la Fondation Nationale des Sciences Politiques.
11
Séance 11 : Marché immobilier : inégalités ou discriminations ?
Plan de cours
1. Saisir l’action publique « par le bas » : guichets et dispositifs d’action publique
2. Des inégalités aux discriminations dans le logement social
3. Et les autres secteurs du marché immobilier ?
Lecture obligatoire
- TISSOT S. 2005. « Une "discrimination informelle" ? Usages du concept de mixité sociale
dans la gestion des attributions de logements HLM », Actes de la recherche en sciences
sociales, n° 159, pp. 54-69.
- BOURGEOIS M., « Choisir les locataires du parc social? Une approche ethnographique de
la gestion des HLM », Sociologie du travail, volume 55, n°1, pp.56-75, 2013.
Bibliographie
BONNET F., LALE E., SAFI M. and WASMER E., 2011. "À la recherche du locataire “idéal” : du
droit aux pratiques en région parisienne." Regards croisés sur l’économie.
DE BARROS F., « Des « Français musulmans d'Algérie » aux « immigrés ». L'importation de
classifications coloniales dans les politiques du logement en France (1950-1970) ». Actes de la
recherche en sciences sociales, n° 159, 2005, p. 26-45
CHAMBOREDON J.-P. et LEMAIRE M, 1970, « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands
ensembles et leur peuplement », Revue Française de Sociologie, vol. 11, n°1, pp. 3-33.
LAMBERT A. 2013, « La gauche et le périurbain. Les ambiguïtés de la politique de mixité sociale
dans une petite commune pavillonnaire et ses effets sur le peuplement », Politix, n°101.
SALA-PALA V., 2013, Discriminations ethniques : les politiques du logement social en France et
au Royaume-Uni, Rennes, Presses universitaires de Rennes.
TISSOT S. 2006. « Logement social: une discrimination en douceur », Plein droit, n° 68, pp. 25-28.
12
Séance 12 : La « mixité » : production et usages d’une catégorie de l’action publique
Plan de cours
1. 25% de logements sociaux …. et après ? La mixité dans la loi
2. Cohabitation ou coprésence ? La mixité en pratique
3. Ecole, sociabilité enfantine et contrôle parental
Conclusion : De la mixité à la diversité
Lecture obligatoire
- TISSOT S. 2005. « Une "discrimination informelle" ? Usages du concept de mixité sociale
dans la gestion des attributions de logements HLM », Actes de la recherche en sciences
sociales, n° 159, pp. 54-69.
Bibliographie
BALL Stephen J., VINCENT Carol, KEMP Sophie, « “Un agréable mélange d’enfants... ” : prise en charge de
la petite enfance, mixité sociale et classes moyennes. », Education et sociétés 2/2004 (no 14) , p. 13-31
CHAMBOREDON J.C. et LEMAIRE M., « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensembles et
leur peuplement », Revue française de sociologie, 11/1, 1970.
EPSTEIN R., La rénovation urbaine, démolition-reconstruction de l'État, Paris : Presses de. Sciences
Po, 2013.
LAUNAY L., « Des HLM dans les beaux quartiers. Les effets de la politique de mixité sociale à
Paris », Métropolitiques, article du 19/11/2012.URL : http://www.metropolitiques.eu/Des-HLMdans-les-beaux-quartiers.html
LEHMAN-FRISCH S. (dir.), AUTHIER J.-Y. et DUFAUX F., « Les enfants et la mixité sociale
dans les quartiers gentrifiés à Paris, Londres et San Francisco », Dossier d’études, n° 153, Caisse
nationale des allocations familiales, 2013.
LELEVRIER C., « La mixité dans la rénovation urbaine : dispersion ou re-concentration ?. »,
Espaces et sociétés, 2010, 140-141, pp. 59-74.
LIGNER W. et PAGIS J., “Quand les enfants parlent l'ordre social. Enquête sur les classements et jugements
enfantins”, Politix, 2012, 99/3, pp. 23-49.
PINÇON-CHARLOT M., “VI. Les enjeux de la mixité”, Sociologie de Paris, Paris, La Découverte , 2014.
OBERTI M., L’école dans la ville. Ségrégation-mixité-carte scolaire, Paris : Presses de Sciences-Po, 2007.
RIVIERE C., « Ce que tous les parents disent ? Approche compréhensive de l’encadrement parental
des pratiques urbaines des enfants en contexte de mixité social (Paris-Milan) », thèse de doctorat en
sociologie, Institut d’études politiques de Paris / Università degli studi di Milano-Bicocca.
VAN ZANTEN A., Choisir son école, Paris : Presses Universitaires de France, 2009.
13
Références généralistes
(** lectures obligatoires)
Sur la sociologie urbaine :
FIJALKOW Y., Sociologie du logement, Paris : La découverte, 2015.
** GRAFMEYER Y. et AUTHIER J.-Y., Sociologie urbaine, Paris : Armand Colin 128, 2011.
RONCAYOLO M., La ville et ses territoires, Paris : Gallimard, 1990.
Sur Paris :
** JOUNIN N., Voyage de classes, Des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux
quartiers.Paris : La Découverte, 2014.
** PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Sociologie de Paris, Paris : La Découverte, 2014.
PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Paris. Quinze promenades sociologiques, Paris : Payot,
2009.
Sur les méthodes d’enquête :
BEAUD S. et WEBER F., Guide de l’enquête de terrain, Paris : La Découverte, 2003(1997).
BEAUD S., « L'usage de l'entretien en sciences sociales. Plaidoyer pour l'«entretien ethnographique
», Politix, 1996, 35, pp. 226-257.
BECKER, H., Les ficelles du métier : comment conduire sa recherche en sciences sociales, Paris :
La Découverte, 2002.
BLANCHET A. et GOTMAN A., L’enquête et ses méthodes : l’entretien, Paris : Nathan,
2001(1992).
BOURDIEU P., « Comprendre », in La misère du monde, Paris : Seuil, 1993, pp. 1389-1447.
CHAMBOREDON J.-C., « S'imposer aux imposants. A propos de quelques obstacles rencontrés par
des sociologues débutants dans la pratique et l'usage de l'entretien », Genèses, 1994, 16/1, pp. 114132.
FOURNIER P., ARBORIO A. M., L'observation directe. L'enquête et ses méthodes, Paris : Armand
Colin, 2008
GILBERT P., « L'effet de légitimité résidentielle : un obstacle à l'interprétation des formes de
cohabitation dans les cités Hlm », Sociologie, 2012, 3/1, pp. 61-74.
LAHIRE B., L’esprit sociologique, Paris : La Découverte, 2005.
MENDRAS H., OBERTI M., Le sociologue et son terrain. Trente recherches exemplaires,
Paris, Armand Colin, 2000.
PINÇON M. et PINÇON-CHARLOT M., Voyage en grande bourgeoisie. Journal d’enquête, Paris, :
PUF, 1997.
SELZ M. et MAILLOCHON F., Le raisonnement statistique en sociologie, Paris : PUF, 2009.
SCHWARTZ O., « L’empirisme irréductible », Post-face de ANDERSON, N. Le Hobo. Sociologie
du sans-abri, Paris : Nathan, 1993, pp. 265-308.
SMALL M. L., « ‘How many cases do I need?’ On science and the logic of case selection in
field-based research », in Ethnography, 2009, 10/1, pp. 5-38.
WEBER F. et DUFY C., l’ethnographie économique, Paris, la Découverte, 2007
14
Ressources statistiques et sites Internet utiles
INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques.
Statistiques Ile-de-France : http://www.insee.fr/fr/regions/idf/default.asp
Insee Première : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/collection.asp?ref_id=IP
IAURIF : Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile de France
http://www.iau-idf.fr/
APUR : Atelier parisien d’urbanisme
http://www.apur.org/
Observatoire du logement social en Ile-de-France
http://www.ols-idf.org/
Metropolitiques :
http://www.metropolitiques.eu/
La Vie des Idées :
http://www.laviedesidees.fr/
Cities are back in Town / Sciences Po :
http://blogs.sciences-po.fr/recherche-villes/
Revue Métropoles :
http://metropoles.revues.org/
France culture, site de l’émission « Ville-Monde » :
http://www.franceculture.fr/emission-villes-mondes
Association française de sociologie - RT9 (sociologie de l’urbain et des territoires)
http://www.test-afs-socio.fr/drupal/RT9
Séminaire de recherche sur le Logement / ENS :
http://chs.univ-paris1.fr/Logement2014-2015.pdf
Conseils pour la réalisation des enquêtes de terrain
Ce travail consiste à rédiger un court paper au sujet d’un lieu dont l’étudiant cherchera à montrer la
spécificité dans l’espace parisien. Des consignes de travail et de méthode plus précises seront
données lors de la séance d’introduction. Plusieurs démarches sont possibles, notamment historique
et sociologique :
- histoire et enquête historique sur un lieu : connaître ses origines, son histoire récente dans
l’espace parisien, ses usages au cours du temps, ses fonctions et ses transformations plus
récentes.
- Enquête sociologique sur un lieu : décrire et observer un lieu, les populations et les pratiques
qui y prennent place, les usages de ce lieu ou de cet espace public.
15
Pour construire ce travail, il est possible de s’appuyer sur des lectures, des textes académiques, mais
aussi des corpus spécifiques (supports de presse, textes législatifs et documents administratifs,
sources littéraires, artistiques, cinématographiques). Une autre source peut être d’utiliser des travaux
sociologiques, des données statistiques (recensement) et des enquêtes récentes. Enfin, il est vivement
conseillé aux étudiants de se rendre sur place, d’observer le lieu de leur enquête, d’interroger aussi
des acteurs (usagers/clients, travailleurs, habitants, visiteurs, etc.) présents sur ce lieu. Le dossier
comportera une présentation générale du lieu étudié et une problématique permettant d’aborder les
spécificités ou les caractéristiques singulières de ce lieu dans l’espace parisien et, plus généralement,
dans le contexte socio-politique ou culturel français.
Suggestions de lieux et de thématiques possibles :
Lieux culturels parisiens
La Philharmonie de Paris : un nouveau lieu culturel dans un espace populaire.
Le 104 : la culture légitime dans un quartier populaire.
La Fondation Vuitton et la municipalité parisienne
Des lieux historiques en mutation
Montmartre : de la bohème au tourisme.
Pigalle : la vie nocturne et ses évolutions.
Les Champs-Elysées : de l’histoire au commerce de luxe.
Jardins, parcs et coprésence dans l’espace public
Les Buttes-Chaumont : un parc gentrifié ?
Le square des Batignolles : un entre-soi de la bourgeoisie
L’hippodrome de Longchamp
Espaces ethniques en mutation
Château-Rouge : la petite Afrique de Paris ?
Barbès et Tati : le commerce ethnique.
Belleville et ses communautés
Gentrification : des centres anciens aux proches banlieues
Le Marais
Le canal de l’Ourcq et les Moulins de Pantin
Le Bas Montreuil
16
Téléchargement

La question urbaine en France - Institute of French Studies