Dossier de Presse
La rentrée scolaire 2016/2017
dans les collèges haut-rhinois
Contact presse :
Anne Pradines
Direction de la Communication
03 89 30 60 86
06 75 55 23 61
[email protected]
1/26
La rentrée scolaire dans les collèges haut-rhinois
Page 3………………………………………………………………..

Les points clefs de la rentrée
Page 8………………………………………………………………..

Les différents domaines d’intervention
Page 14………………………………………………………………

La politique plurilingue : une forte valeur
ajoutée pour l’avenir de nos jeunes
Page 15………………………………………………………………

La restructuration du collège du
Nonnenbruch à Lutterbach
Page 18………………………………………………………………

Les fiches travaux par collège
2/26
1 - Les points clefs de la rentrée
11 - Pour l’épanouissement et la réussite des collégiens
La compétence « collège » est une mission prioritaire du conseil départemental. La collectivité
départementale finance la construction et la rénovation des collèges.
Mais l’action du conseil départemental va bien au-delà des seuls travaux.
Elle alloue annuellement les dotations pour leur fonctionnement matériel.
Elle met également à disposition et gère les personnels (ATC) en charge de l’entretien des bâtiments
et du fonctionnement des restaurants scolaires.
Elle organise les transports scolaires (compétence transférée à la Grande Région en 2017).
Elle développe des politiques (informatique, environnement et santé, sport, culture…) pour favoriser
l’épanouissement des collégiens et leur réussite éducative.
12 - Les grands chiffres
Durant l’année scolaire 2015/2016, les collèges du Haut-Rhin ont accueilli 36 547 élèves, 29 721 dans
le public et 6 826 dans le privé.
Le budget total consacré, en 2016, aux collèges s’élève à 74,52 millions d’euros, ce qui représente
une moyenne de plus de 2 000 euros par collégien (budget relativement stable par rapport à l’année
précédente). Il se répartit comme suit :

121 - Le budget d’investissement 2016 est de 9,26 M€.
Les principaux travaux de restructuration et de réhabilitation 2016 concernent 8 collèges
représentant un investissement pluriannuel total de 9,61 M€ TTC.
o
Gymnase Bel Air, Mulhouse : 3,5 M€
o
Nonnenbruch, Lutterbach : 2,2 M€
o
Fortschwihr : 0,9 M€
o
Guebwiller : 0,7 M€
o
Charles Walch, Thann : 0,8 M€
o
Wintzenheim : 1,1 M€
o
Ottmarsheim : 0,3 M€
o
Pfastatt : 0,11 M€
Retrouvez la fiche synthétique 2016 des travaux par collège en dernière partie du dossier de presse
(page 18).
3/26

122 - Les dépenses pour les agents techniques des collèges (ATC) en charge de
l’accueil, de l’entretien, de la maintenance et de la restauration s’élèvent à près de
16,1 M€.

123 - En fonctionnement, les 57 collèges publics ont perçu une subvention globale
de 10,21 M€. 4,60 M€ ont été consacrés aux collèges privés sous contrat
d’association avec l’Etat.
Une attention toute particulière est portée sur la maîtrise des charges liées à la
consommation énergétique. A noter dans ce cadre, la mise en place d’un label pour
encourager une « éco-gestion » des établissements. C’est une démarche innovante mais
surtout pragmatique en réponse aux contraintes budgétaires imposées aux collectivités
locales.
6 collèges sont pilotes (Colmar - Victor Hugo, Kaysersberg, Riedisheim, Mulhouse - Bel Air,
Ottmarsheim et Cernay).
Toute la communauté éducative (élèves, personnel de direction, équipe pédagogique, agents
Tos) est mobilisée.
Cette labellisation porte sur la maîtrise des coûts énergétiques et l’entretien des
établissements. Ce sont des sources importantes d’économies pour la Collectivité. Un seul
chiffre : 50 % des dotations aux établissements servent à payer les dépenses des fluides,
c’est-à-dire l’eau, le chauffage et l’électricité.
Par ailleurs, les contrats réglementés en fourniture de gaz et d’électricité ont respectivement
pris fin les 31 décembre 2014 et 2015. Le conseil départemental a lancé un appel d’offres
pour la fourniture en gaz et en électricité, sous forme d’un groupement de commandes,
regroupant les collèges, les bâtiments départementaux et les bâtiments du SDIS. L’économie
générée par ces appels d’offres est estimée à 680 000 € par an, sur la base d’un hiver de
rigueur moyenne, pour les collèges.

124 - 33,8 M€ consacrés aux transports scolaires. A noter le maintien de la gratuité
des transports pour les collégiens de moins de 16 ans.
Une enquête de satisfaction, réalisée ce printemps auprès de 1 000 personnes, indique par
ailleurs que près de 86 % des usagers sont satisfaits voire très satisfaits de ce service qui,
rappelons-le, sera transféré à la Grande Région à la rentrée 2017/2018.

125 - 1,8 M€ pour le développement du bilinguisme
C’est un engagement de tous les instants, doublement vertueux, avec comme objectif :
o d’une part, la transmission de la culture régionale ;
o d’autre part, par l’apprentissage de l’allemand, l’employabilité future des jeunes
haut-rhinois, ici bien sûr dans l’espace trinational, mais aussi plus largement en
Europe, l’allemand étant la langue la plus partagée.
4/26
Dans les écoles primaires
o
En cette rentrée, 13 600 élèves du 1er degré public et privé suivront, cette année, la
filière bilingue paritaire ce qui représente un élève sur cinq.
Dans le public
o
Le Haut-Rhin compte 185 écoles publiques engagées dans le bilinguisme,
représentant 524 classes et sections, soit 20 de plus qu’à la rentrée précédente.
o
En maternelle, 6 000 élèves seront accueillis en bilingue et 1 nouveau site ouvre
cette année à Hombourg. En élémentaire, 6 600 élèves sont attendus sur l’ensemble
des sites offrant la continuité du cursus.
Dans le privé
o
Les effectifs bilingues des 4 établissements privés sous contrat d’association offrant
la filière paritaire, ainsi que ceux des 4 écoles associatives ABCM, accueillent près de
1 000 élèves.
Dans les collèges
o


6 nouveaux collèges proposent la continuité du cursus bilingue dans le département,
ce qui porte à 33 le nombre d’établissements publics et 5 collèges privés qui
assureront l’enseignement bilingue à environ 2 200 élèves.
126 - 372 800 euros pour les nouvelles technologies de l’informatique…
o
200 000 € pour la mise à niveau de l’équipement informatique des établissements
o
130 000 € pour les abonnements Internet très haut débit des établissements
(42 établissements sur 57 ont désormais intégré le dispositif)
o
42 800 € pour la poursuite de l’expérimentation conduite dans trois collèges hautrhinois (Colmar-Berlioz, Mulhouse Saint-Exupéry et Rixheim-Dreyfus) dans le cadre
du « grand plan numérique » du Gouvernement. Ce projet, initié en 2015, se
poursuit avec le déploiement de 472 nouvelles tablettes numériques
supplémentaires dès la rentrée.
127 - Près de 2,2 millions d’euros pour le sport
o
874 822 euros sont consacrés en fonctionnement pour les équipements sportifs mis
à disposition des collèges. L’effort est important aussi en investissement à l’instar
des travaux réalisés pour le gymnase de la Plaine de la Doller à Mulhouse qui est mis
à la disposition du collège de Bourtzwiller et pour lequel le conseil départemental a
consenti une subvention de 1 200 000 €.
o
88 500 € euros sont octroyés pour développer les activités sportives dans les écoles
et les collèges (soutien au Cercle de Voile de Mulhouse, à l’USEP et à l’UNSS) dont
l’organisation du Pass’Sport Aventure des Collèges.
o
A noter également l’organisation de 27 mercredis sportifs.
5/26
 128 - La culture n’est pas en reste
C’est un axe fort des politiques départementales en faveur de la jeunesse. Elles sont
conduites en partenariat très étroit avec les acteurs culturels comme par exemple :
o
Les parcours pédagogiques ou les ateliers de découverte avec le Musée
Unterlinden à Colmar ou le Musée de l'Impression sur Etoffes (MISE) à Mulhouse,
le Château du Hohlandsbourg, les Dominicains de Guebwiller, la Filature de
Mulhouse, la Comédie de l’Est, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, le Centre
de Ressources des Musiques Actuelles (CRMA) de Colmar, les Relais culturels de
Thann, de Cernay…
o
Le Schéma des Enseignements Artistiques
o
La lecture publique avec l’action tout au long de l’année de la Médiathèque
départementale
o L’opération "Collège au Cinéma" qui concerne, chaque année, quelque
4 000 collégiens
o

Le service éducatif des Archives départementales
129 - La qualité alimentaire
Le Département du Haut-Rhin est tout particulièrement actif et innovant dans ce domaine. Il
s’agit à la fois de développer la qualité alimentaire des repas servis dans les restaurants
scolaires, d’encourager les filières locales, mais aussi de faire la chasse au gaspillage. Parmi
les initiatives qui seront reconduites et renforcées cette année encore :
o
L’opération « Un fruit, un légume, une saison » durant la « semaine du goût »
o
L’opération « Plaisir à la cantine », avec des formations à destination des équipes
de direction et de cuisine
o
Le déploiement d’« ApproAlsace.fr », la plateforme de commande en ligne qui,
depuis juin dernier, permet aux établissements de commander des produits de
saison directement auprès des producteurs locaux.
13 - Pour des relations renouvelées et renforcées avec les établissements…
Dans les prochains mois, le conseil départemental engagera une démarche concertée avec
ses partenaires pour adapter sa politique en faveur des collèges aux enjeux actuels. La feuille
de route départementale comporte entre autres :
o
l’établissement de contrats d’objectifs avec chacun des collèges, ces contrats
intègreraient entre autres des diagnostics partagés ainsi que des plans d’action
pour la maintenance et la modernisation des établissements ; la priorité devant
être donnée aux espaces d’enseignement
6/26
o
l’écriture d’un nouveau livre blanc pour l’entretien et la modernisation des
collèges
o
l’adaptation des cartes scolaires aux nouvelles réalités territoriales
o
le renforcement des relations entre les différents acteurs de la politique en
faveur des collèges, à savoir élus, personnels techniques, communauté
administrative et éducative ; renforcement des relations à l’échelle de chacun
des établissements mais aussi à l’échelle départementale. Cela donnera lieu très
prochainement à une rencontre annuelle avec l’ensemble des responsables.
7/26
2 - Les différents domaines d’intervention
21 - Les personnels départementaux - ATC
Intégrés au sein de la collectivité départementale depuis le 1er janvier 2006, les Agents Techniques
des Collèges (ATC) sont à ce jour au nombre de 547 (dont 484 titulaires, 27 contractuels et 36 en
contrat unique d’insertion).
Aux côtés des principaux et gestionnaires des collèges, les services du Département (DRH, Collèges
Appui et Ressources) les accompagnent quotidiennement, notamment grâce à une politique de
formation axée sur la sécurité et les risques professionnels. Par ailleurs, plusieurs projets et
animations sont directement portés par les équipes ATC en matière de réduction des déchets et de
gaspillage alimentaire, ainsi que de valorisation d’une alimentation équilibrée dans le cadre d’un
approvisionnement via les filières courtes.
Le budget des Ressources Humaines consacré aux ATC s’élève à 16,10 M€.
22 - Transports scolaires
Le conseil départemental a voté pour l’année 2016 un budget de 33 800 000 € pour l’ensemble de
ses interventions dans le domaine des transports publics de personnes dont 25 385 000 € pour les
transports réguliers et scolaires relevant de la compétence propre du Département (28 330 élèves
transportés en 2014/2015) :
o
o
o
46 lignes régulières publiques
240 circuits de transport scolaire pour la desserte des lycées et collèges
65 circuits pour les regroupements pédagogiques intercommunaux (scolarisation en
milieu rural)
Les circuits scolaires sont gérés localement sur délégation du Département par des organisateurs
locaux, principalement des communautés de communes et des syndicats scolaires.
Le Département contribue également au transport des élèves sur les réseaux de transports urbains
de Colmar, Mulhouse et St-Louis (2 147 000 € en 2016) et sur le réseau ferré régional (1 214 900 €).
Il prend en charge les frais de transport adapté des élèves reconnus handicapés
(3 850 000 € pour 2016).
Malgré les contraintes budgétaires actuelles, sur les services relevant de sa compétence, le conseil
départemental a maintenu la gratuité du transport scolaire pour les collégiens de moins de 16 ans. Il
prend en charge 65 % des frais de transport des lycéens.
Cette décision est un engagement fort de la collectivité départementale. Une enquête de satisfaction
conduite au printemps 2016 auprès de 400 parents de collégiens et 600 Haut-Rhinois de plus de
15 ans indique que 86 % des utilisateurs se disent satisfaits (54 %) voire très satisfaits (32 %) du
service de transport interurbain.
8/26
Inscription en ligne pour faciliter les démarches
Pour la rentrée scolaire 2016, le Département a reconduit le système d’inscription en ligne mis en
oeuvre en 2015. Il a été développé pour une meilleure information des familles sur le suivi de leurs
demandes de cartes de transport scolaire.
Enfin, cette rentrée 2016 est la dernière relevant de la compétence du conseil départemental pour la
part relative à l’organisation des transports scolaires. A compter de 2017, cette compétence sera
transférée à la Région Grand Est en application de la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la
République. Le transfert de compétence entre Département et Région, pour lequel les deux
collectivités travaillent activement et efficacement, sera totalement transparent pour l’usager avec
un service proposé rigoureusement identique en 2016 et en 2017.
23 - Sport scolaire et équipements sportifs

Le sport scolaire
Pour la rentrée 2016/2017,
o
o
874 822 € sont injectés dans le fonctionnement des équipements sportifs
communaux mis à disposition des collèges,
Une enveloppe globale de 88 500 € est octroyée pour développer les activités
sportives dans les écoles et les collèges (soutien au Cercle de Voile de Mulhouse, à
l’USEP et à l’UNSS) dont l’organisation du Pass’Sport Aventure des Collèges.
Cette manifestation a été reconduite en juin 2016 sur plusieurs sites dans tout le
département (le parc Arbre en Arbre à Kruth, le parc des eaux vives de Huningue, l’escalade
à Gueberschwihr, le tir à l’arc et la course d’orientation à Dannemarie et la base nautique de
Colmar).
Plus de 1 000 élèves venant de tous les collèges du Haut-Rhin, 10 districts UNSS et 200
professeurs d’EPS sont mobilisés par cette opération, véritable fête du sport qui leur permet
de découvrir de nouvelles disciplines. Le site colmarien a été le théâtre de découverte de
sports nouveaux comme le foot-golf, le frisbee-golf ou le slackline (équilibre sur un fil).
A noter également le renouvellement des mercredis sportifs du conseil départemental à
destination des jeunes collégiens licenciés en clubs. Pour la saison sportive 2015/2016, ce
sont 27 Mercredis Sportifs qui ont été organisés pour faire la promotion auprès des jeunes,
du volley-ball, du basket-ball, du football et du handball. Il s’agit pour les jeunes de
rencontrer à cette occasion des sportifs de haut niveau.

Les équipements sportifs
La collectivité s’attache à mettre en synergie les projets portés par les collectivités locales. La
réalisation d’équipements sportifs structurants illustre par exemple cette démarche, à
l’image du gymnase de la Plaine de la Doller à Mulhouse qui sera mis, à compter de cette
rentrée scolaire, à la disposition du collège de Bourtzwiller et en faveur duquel le conseil
départemental a consenti une subvention de 1 200 000 €.
9/26
24 - Culture et patrimoine
L'éducation artistique et culturelle, la sensibilisation, la médiation culturelle, la transmission des
savoirs, porteuses de valeurs citoyennes auprès des jeunes Haut-Rhinois, sont au cœur de l'action
culturelle départementale.
Fortement mobilisé, le conseil départemental intervient au travers de différents dispositifs en faveur
des collégiens pour éveiller la curiosité, susciter l'esprit de découverte et d'ouverture, encourager les
pratiques artistiques et l'appropriation de savoirs.
Il développe, à ce titre, des partenariats avec des acteurs culturels tant du secteur patrimonial et
muséal que du spectacle vivant et des arts visuels pour la mise en œuvre d'actions culturelles en
direction des collégiens.
Parmi ces acteurs, l'on peut citer entre autres, le Musée Unterlinden à Colmar ou le Musée de
l'Impression sur Etoffes (MISE) à Mulhouse, le Château du Hohlandsbourg, les Dominicains de
Guebwiller, la Filature de Mulhouse, la Comédie de l’Est, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, le
Centre de Ressources des Musiques Actuelles (CRMA) de Colmar, les Relais culturels (Thann,
Cernay…), qui proposent chaque année aux collèges des parcours pédagogiques, des ateliers de
découvertes, des rencontres avec des artistes et des œuvres dans toutes les disciplines artistiques
pour ouvrir le jeune public au monde de la culture.
Le conseil départemental s'appuie également sur son Schéma des Enseignements Artistiques pour
favoriser la mise en place de projets en milieu scolaire en matière de musique et de chant choral, de
danse et de théâtre.
Le conseil départemental assure aussi une médiation culturelle directe grâce à l’action de sa
médiathèque qui organise, à l’occasion du Salon du Livre de Colmar, des rencontres entre des
écrivains et plus de 500 collégiens. D’autres actions culturelles sont organisées régulièrement lors
des différentes manifestations de la médiathèque avec le réseau départemental des bibliothèques
lors du 68 fait des bulles (autour de la BD), de Bibliothèques à la Une ou de « Vos Oreilles Ont La
Parole » (festival de contes).
Par ailleurs, la Médiathèque du Sundgau à Altkirch, qui a ouvert ses portes en juin dernier, a pour
mission de se rapprocher, dès cette rentrée, des collèges du territoire pour envisager des
partenariats autour d’actions culturelles en faveur des élèves.
Le conseil départemental adhère également au dispositif national d'éducation à l'image "Collège au
Cinéma" avec une enveloppe de 30 000 €, qui permet chaque année à 4 000 collégiens de bénéficier
de cette opération.
Enfin, les Archives départementales disposent d’un service éducatif qui accueille les classes le
vendredi, à la fois pour des visites des archives que pour des séances de travail types ou sur mesure.
Pour l’année scolaire 2014-2015 ont été ainsi accueillis 614 élèves, dont 22,5 % de collégiens.
Par ailleurs, un onglet éducation du site des Archives départementales permet d’accéder à 9 dossiers
thématiques qui constituent un ensemble de près de 400 pages. Parmi les thèmes proposés, on peut
noter : la Révolution française, les chevaliers et les châteaux forts, l’âge industriel, l’Alsace dans la
Grande Guerre…
10/26
25 - La qualité alimentaire nutritionnelle
Depuis le transfert de compétence en matière d’ATC, qui a notamment confié à la collectivité
départementale la responsabilité des demi-pensions des collèges, le Département a choisi, pour la
restauration, d’agir sur 3 axes : le conseil, l’accompagnement et la formation non seulement pour
répondre à des exigences réglementaires, mais également dans un souci de santé publique. Pour
atteindre ces objectifs, une cellule spécifique de pilotage avec un technicien sécurité et qualité
alimentaire a été mise en place. Son rôle est d’accompagner les établissements dans l’organisation
des services de demi-pension, dans la mise en place et le suivi des procédures spécifiques à la
restauration collective (Plan de Maîtrise Sanitaire, HACCP, suivi nutritionnel), dans la lutte contre le
gaspillage alimentaire et le développement de l’approvisionnement par le biais des circuits de
proximité.

Pour valoriser les produits locaux
Le conseil départemental propose tout au long de l’année plusieurs opérations aux collèges dotés
d’une demi-pension :
o
L’animation « Je mange local c’est génial » qui est déclinée au fil des saisons
(printemps, automne et hiver). Pendant l’opération, il est demandé aux
établissements de proposer au menu au moins 2 produits locaux et d’inviter un
producteur afin qu’il explique les enjeux de la production locale aux élèves.
o
L’animation « Un fruit, un légume, une saison ! »® (marque déposée depuis 2012),
organisée chaque année pendant la semaine du goût. Le but est de valoriser, durant
cette période, 2 produits locaux sélectionnés (la choucroute et la poire en 2014, la
carotte et la pomme en 2015).
L’animation est assortie de différents concours : l’un dédié aux cuisiniers des collèges
sous le parrainage d’un chef étoilé (M. Marc Haeberlin en 2014 chef étoilé de
l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern, M. Olivier Nasti, chef étoilé du restaurant le
Chambard à Kaysersberg en 2015 et 2016) ; le second en faveur des élèves de 5ème
des collèges publics et privés. La récompense est la visite d’un verger ou d’une
culture maraîchère pour l’ensemble des élèves de la classe du lauréat.
L’animation 2016 se déroulera du 10 au 18 octobre sur le thème du poireau et la
pomme.
o
Dans le cadre de la promotion des actions en faveur de l’approvisionnement en
produits locaux, la Chambre d’Agriculture d’Alsace, avec le soutien du conseil
départemental, permet également depuis le mois de juin dernier aux collèges
d’accéder à une plateforme de commande en ligne « ApproAlsace.fr ». Les
établissements peuvent ainsi commander les produits de saison directement auprès
des producteurs locaux. Parallèlement, certains collèges s’approvisionnent en viande
bovine directement auprès de l’abattoir de Cernay suite à une expérimentation
menée en 2013.
Toutes ces actions sont menées en partenariat avec l’Interprofession des Fruits et Légumes
d’Alsace (IFLA) et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt
(DRAAF), la Chambre d’Agriculture d’Alsace (CAA), les producteurs locaux et naturellement
l’Education nationale.
11/26

Dans le domaine de la formation
Outre les actions individuelles dédiées aux personnels, le conseil départemental finance la formation
« Plaisir à la cantine ». Ce cursus, initié par la DRAAF, repose sur 6 modules autour de la nutrition et
du bien-être auxquels ont pu participer les équipes de direction et de cuisine de 29 collèges. Bien que
l’aspect santé et de lutte contre le gaspillage alimentaire soit le fil conducteur de la formation, la
notion de plaisir a été déclinée à chaque étape. L’ensemble des collèges avec demi-pension sera
formé à la fin de l’année 2017.
26 - La labellisation des collèges
En 2015, le Département a proposé aux établissements de s’inscrire dans une démarche de
labellisation « maison ». Le dispositif proposé pour les collèges se décline en deux grandes
thématiques : l’entretien des locaux d’une part, et la restauration d’autre part, permettant ainsi à
tous les établissements de participer à ce dispositif. Cette action est menée en partenariat avec
l’Education nationale et la Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la
Forêt (DRAAF).
Six collèges pilotes se sont portés volontaires pour entrer dans le dispositif (3 avec demi-pension et 3
sans demi-pension) :
Thématique 1 : restauration
o
o
o
Collège René Cassin à Cernay
Collège Albert Schweitzer à Kaysersberg
Collège Théodore Monod à Ottmarsheim
Thématique 2 : nettoyage et entretien des locaux
o
o
o
Collège Victor Hugo à Colmar
Collège Bel Air à Mulhouse
Collège Gambetta à Riedisheim
L’enjeu de ce projet est de fédérer l’ensemble de la communauté éducative (élèves, personnel de
direction, équipe pédagogique, personnels ATC) autour d’objectifs et de préoccupations partagés
avec le Département dans son champ de compétences :
o
o
o
o
nettoyage des locaux
maintenance des bâtiments
règlementation hygiène et sécurité
démarche écocitoyenne, tout particulièrement autour des économies d’énergie
Les 2 thématiques sont déclinées au travers d’un référentiel élaboré par la collectivité et validé par
les établissements pilotes. Durant l’année scolaire 2015/2016, 3 collèges ont été audités (Victor Hugo
à Colmar, Bel Air à Mulhouse, Gambetta à Riedisheim) ; le label devrait leur être délivré à l’automne.
L’action sera poursuivie avec les collèges dotés d’une demi-pension à la rentrée. Une articulation
avec le projet de labellisation du Ministère de l’Education nationale est à l’étude.
12/26
27 - Equipement informatique et nouvelles technologies
En 2016, le conseil départemental a réservé une enveloppe de 200 000 € pour l’équipement
informatique des établissements, qui se répartit de la manière suivante :
o
75 000 € pour le renouvellement de 150 ordinateurs, 51 écrans et 3 ordinateurs
portables
o
125 000 € pour la mise à niveau de l’infrastructure réseau avec 143 switchs et 12
serveurs d’établissement.
Cette politique, initiée en 2008, rentre maintenant dans une phase de renouvellement progressif des
équipements.
Par ailleurs, la nouvelle version de l’Espace Numérique de Travail (ENTEA 3), disponible depuis la
rentrée 2014, voit de nouveaux usages pédagogiques se développer. S’ajoutent aussi, pour cette
année, 130 000 € pour les abonnements Internet très haut débit des établissements (42
établissements sur 57 ont désormais intégré le dispositif).
Enfin, trois collèges haut-rhinois (Colmar-Berlioz, Mulhouse Saint-Exupéry et Rixheim-Dreyfus) font
partie du « grand plan numérique » du Gouvernement, cofinancé avec l’Etat. Ce projet, initié en
2015, se poursuit dans ces mêmes établissements, avec le déploiement de 472 tablettes numériques
supplémentaires dès la rentrée, pour une participation du conseil départemental à hauteur de près
de 43 000 €.
13/26
3 - La politique plurilingue : une forte valeur ajoutée
pour l'avenir des jeunes Haut-Rhinois
Le Conseil départemental consacre près de 1,8 M€ à la promotion du bilinguisme français – langue
régionale en 2016.
31 - Dans les écoles primaires
13 600 élèves du 1er degré public et privé suivront, cette année, la filière bilingue
paritaire ce qui représente un élève sur cinq.
 Dans le public :
Le Haut-Rhin compte 185 écoles publiques engagées dans le bilinguisme,
représentant 524 classes et sections (20 de plus qu’à la rentrée précédente).

o
En maternelle, 6 000 élèves seront accueillis en bilingue et 1 nouveau
site ouvre cette année à Hombourg.
o
En élémentaire, 6 600 élèves sont attendus sur l’ensemble des sites
offrant la continuité du cursus.
Dans le privé :
Les effectifs bilingues des 4 établissements privés sous contrat d’association offrant la
filière paritaire, ainsi que ceux des 4 écoles associatives ABCM, accueillent près de
1 000 élèves.
32 - Dans les collèges
6 nouveaux collèges proposent la continuité du cursus bilingue dans le département
ce qui porte à 33 le nombre d’établissements publics et 5 collèges privés qui
assureront l’enseignement bilingue à environ 2 200 élèves (sur 36 547 collégiens au
total).
33 - Dans les lycées
6 lycées publics et 2 établissements privés (Jeanne d’Arc à Mulhouse et Saint-André à
Colmar) offrent l’option ABIBAC à plus de 700 élèves. Cette formation permet la
délivrance simultanée du baccalauréat français et de l’Abitur allemand. Ce diplôme a
été créé par l’Accord intergouvernemental franco-allemand du 31 mai 1994.
A la rentrée de septembre 2016, 5 lycées accueillent 130 lycéens dans les sections
d’enseignement professionnel dénommées AZUBI-BACPRO. Le concept, proposé par
le Rectorat à la rentrée de septembre 2014, permet à des jeunes d’opter pour une
formation de trois années basée sur un partenariat avec un établissement de
formation du pays voisin ainsi qu’avec le monde économique. Les acquisitions de
compétences interculturelles, linguistiques et professionnelles sont ciblées et doivent
permettre une insertion professionnelle en France et dans les pays germanophones.
14/26
4 - La restructuration du collège
du Nonnenbruch à Lutterbach
Dans sa politique d’investissement en faveur des collèges, le Conseil départemental du Haut-Rhin
s’est fixé deux grands principes :
o
o
réduire l’écart entre les établissements neufs et les anciens
adapter les établissements à l’ensemble des impératifs pédagogiques et
fonctionnels actuels, aux effectifs actuels et futurs prévisibles, à l’évolution des
normes (sécurité, accessibilité…)
C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet de rénovation du collège du Nonnenbruch à Lutterbach.
Le collège a été construit en 1974, au nord de la commune de Lutterbach, relativement proche du
centre ville, sur un terrain d’une emprise de 10 676 m². Il est situé en bordure de la forêt du
Nonnenbruch dans un environnement mixte fait de pavillons et de collectifs.
L’établissement a déjà bénéficié de 2 opérations de rénovation d’importance.
La première en 2004-2005 a consisté à reconstruire le bâtiment administratif, à restructurer la demipension et à réhabiliter les installations de chauffage pour un coût global de 3 364 000 €TTC.
La seconde opération menée en 2005-2006 concernait la restructuration des salles du 2ème et 3ème
étage pour un montant de 1 858 000 €TTC.
Au regard de l’évolution des normes de sécurité et des impératifs pédagogiques, notamment des
besoins liés à l’évolution des champs professionnels de la Segpa, l’opération de mise en sécurité du
bâtiment externat et la réfection globale du bâtiment Atelier-Segpa a été priorisée.
Objectifs
L’objectif de l’opération se décline ainsi :

Une restructuration des bâtiments A et B :
o Restructuration du rez-de-chaussée du bâtiment A pour y implanter le pôle vie scolaire et
l’infirmerie
o Restructuration du rez-de-chaussée du bâtiment B : destiné au pôle technologique et aux
sanitaires extérieurs en relation directe avec la cour et le préau existant
o Rénovation et isolation par l’extérieur des cages d’escalier

L’adaptation des locaux du bâtiment pour permettre le développement de la SEGPA
o Rénovation complète du rez-de-chaussée du bâtiment C pour accueillir le champ
professionnel de la SEGPA : "Hygiène, Alimentation et Services"
o Réorganisation et rénovation du bâtiment « Ateliers SEGPA » pour les champs
professionnels « Habitat » et « Vente, Distribution et Magasinage »

La réalisation d’un local casiers
o Construction d’un local casiers à proximité de l’accès à la demi-pension et de la cour
15/26
Planning de réalisation des travaux
L’opération s’est déroulée sur plusieurs années
Début/fin des travaux : octobre 2013 à octobre 2016
Durée des travaux : 36 mois
Montant des travaux TTC : 1 920 000 €
(y compris les aménagements extérieurs)
Montant des prestations intellectuelles TTC : 220 000 €
Coût prévisionnel de l’opération : 2 200 000 € TTC
Intervenants
Maîtrise d’ouvrage : Conseil départemental du Haut-Rhin
Maîtrise d’œuvre : Architectes : K1 architecture de Wittelsheim et SWA de Hoenheim
Bureau d’études : SBE67 (La Wantzenau)
Bureau de contrôle : Bureau Veritas
Location de bâtiments modulaires : Batiloc (Huttenheim)
Entreprises
Lot 1 – Démolition
Lot 2 – Gros œuvre
Lot 3 – Charpente métallique
Lot 4 – Etanchéité
Lot 5 – Bardage - isolation extérieure
Alter
Zenna Bâtiment
Munch
Schoenenberger
Gasmi
Lot 6 – Revêtements de sols souples
Lot 7 – Carrelage - faïence
Lot 8 –Menuiserie intérieure
Hertzog
Ehrhardt
Kleinhenny P.
Lot 9 – Cloisons - doublages - isolation
Marques
Lot 10 – Serrurerie
Lot 11 – Menuiseries extérieures
CMS
Kleinhenny R.
Lot 12 – Peinture
Lot 13 – Chauffage – ventilation
Lot 14 – Sanitaires
Lot 15 – Electricité
Lot 16 – Aménagements extérieurs
Lot 17 – Désamiantage
DG Peinture
Labeaune
Labeaune
SOVEC
TP Schneider
GCM démolition
16/26
Le collège du Nonnenbruch en chiffres
Selon la carte scolaire, le collège du Nonnenbruch accueille les élèves de Galfingue, Heimsbrunn,
Lutterbach, Morschwiller-le-Bas et Reiningue.

Effectifs attendus :
o Collège : 462
o SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté) : 60
o ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire) : 11

Nombre de classes :
o Collège : 17
o SEGPA : 5
o ULIS : 1

330 demi-pensionnaires

Personnels :
o 9 agents d’entretien et d’accueil
o 44 professeurs
o 4 assistants d’éducation
o 6 administratifs
o 1 infirmière scolaire à temps partiel

Bilinguisme, latin, 6e bilangue anglais-allemand
langues enseignées : allemand, anglais, espagnol, langue des signes française (L.S.F.)

Partenariats :
o l’institut pour Déficients Sensoriels « Le phare à Illzach »
o l’association Sinclair et le SESSAD de Pfastatt
17/26
5 - Fiches travaux par collège
18/26
Collège Bel Air - Mulhouse
Construction d’un gymnase
Description sommaire des travaux :
Construction d’un gymnase de type C d’une surface totale de 1 410 m² intégrant :
o
Une salle omnisports de 44 m x 22 m avec une aire de jeux de 40 m x 20 m équivalente à
un terrain de handball pouvant accueillir 2 classes entières simultanément et permettant
la pratique du handball, basketball, volley-ball et badminton
o
un mur d’escalade de 9 m de hauteur avec 3 niveaux de difficultés
o
6 vestiaires-douches-sanitaires de 17 m² chacun
o
un local de rangement des matériels sportifs d’une surface de 65 m²
o
des locaux techniques de chauffage, de traitement d’air, électrique et d’entretien
La charpente de la salle est réalisée en structure métallique. Les habillages extérieurs du bâtiment
sont constitués de bardage bois, bardage fibrociment identique à celui du collège et de
polycarbonate alvéolaire pour les baies. La toiture des vestiaires est végétalisée.
Le gymnase est fondé sur un réseau de 68 pieux de 14 m de profondeur en raison de la mauvaise
qualité du sol. 60 tonnes d’armatures ont été nécessaires à sa réalisation dont
25 pour le seul dallage.
Maîtrise d’œuvre : Cabinet AEA Architectes de Mulhouse
Montant total de l’opération TTC : 3 500 000 €
Durée des travaux : 15 mois
Début/fin des travaux : mai 2015/août 2016 (mise en service du gymnase en septembre 2016)
19/26
Collège de Fortschwihr
Traitement thermique des façades
Description sommaire des travaux :
o
o
o
Traitement de l’étanchéité à l’air des éléments de structure des bâtiments
Pose de panneaux d’isolants par l’extérieur
Remplacement de menuiseries extérieures du bâtiment et extension du préau
Montant total de l’opération TTC : 675 000 €
Durée des travaux : 8 mois
Début/fin des travaux : septembre 2016/avril 2017
20/26
Collège Mathias Grunewald - Guebwiller
Rénovation du futur bâtiment Segpa-Atelier et divers travaux
Description sommaire des travaux :
o
o
o
Rénovation globale par transformation de l’ancien bâtiment technologie en bâtiment SegpaAtelier.
Démolition de l’actuel bâtiment Atelier-Segpa, qui hébergera les 2 champs Espace Rural et
Environnement et Habitat
Création de deux garages et d’espaces verts dédiés à la création de deux « serres
pédagogiques »
Montant total de l’opération TTC : 750 000 €
Durée des travaux : 10 mois
Début/fin des travaux : août 2016 à mai 2017
21/26
Collège Théodore Monod - Ottmarsheim
Remplacement du chauffage électrique des bâtiments A et B
Description sommaire des travaux :
o
o
o
o
o
Remplacement des accumulateurs électriques dans les salles de classe des bâtiments A et B,
la salle des professeurs et l’infirmerie
Remplacement des convecteurs électriques dans les dépôts, locaux de ménage
Remplacement de toutes les sondes de température
Remplacement des automates de Gestion Technique Centralisée (régulation du chauffage
salle par salle) pour les bâtiments A et B
Liaison avec la Gestion Technique Centralisée actuelle, conservée sur les autres bâtiments
Montant des travaux TTC : 206 000 €
Montant des prestations intellectuelles TTC : 27 000 €
Montant total de l’opération TTC : 233 000 €
Durée des travaux : 3 mois
Début/fin des travaux : juillet à septembre 2016
22/26
Collège Walch - Thann
Réfection des façades, création d’un ascenseur et divers travaux
Description sommaire des travaux :
o
o
Réfection complète des façades par l’extérieur
Création d’un ascenseur, transformation et rénovation de sanitaires existants pour répondre
à la réglementation relative à l’ « accessibilité des personnes à mobilité réduite »
Montant total de l’opération TTC : 812 750 €
Durée des travaux : 9 mois
Début/fin des travaux : août 2016 à avril 2017
23/26
Collège Jacques Prévert - Wintzenheim
Remplacement menuiseries extérieures et réfection d’étanchéité de toiture -terrasse
Description sommaire des travaux :
o
o
Bâtiments « collège » et « logements » : remplacement des menuiseries extérieures d’origine
en bois (fenêtres et volets roulants) par des menuiseries en aluminium à rupture de pont
thermique avec volets roulants motorisés pour la partie « collège »
Remplacement du complexe d’étanchéité en toiture-terrasse des bâtiments « collège » au
niveau R+2 et « logements », par un nouveau complexe composé d’un pare-vapeur, d’une
isolation renforcée (200 mm de polyuréthane) et d’une membrane synthétique.
Montant total de l’opération TTC : 1 110 000 €
Durée des travaux : 8 mois
Début/fin des travaux : juin 2016 à janvier 2017
24/26
Collège Katia et Maurice KRAFFT - Pfastatt
Agrandissement de la cour de récréation
Description sommaire des travaux :
o
o
o
Extension de la cour de récréation d’environ 900 m² vers le nord, sur une zone actuellement
en espaces verts
Déplacement et complément de clôture en limite Nord du collège, côté COSEC
Installation d’un portail coulissant manuel et d’un portillon piétons avec gâche électrique
Montant total de l’opération TTC : 110 000 €
Durée des travaux : 2,5 mois
Début/fin des travaux : octobre 2016 à novembre 2016
25/26
En sus de ces aménagements conséquents, le Conseil départemental du Haut-Rhin réalisera
également d’autres chantiers dans les établissements suivants :
o
Collège Lucien Herr à Altkirch : occultation des fenêtres de l’internat : 60 000 € TTC
o
Collège Jean Monnet à Dannemarie : isolation extérieure bâtiment logement : 100 000 € TTC
o
Collège Victor Schoelcher à Ensisheim : extension chauffage de l’atelier : 30 000 € TTC
o
Collège de Ferrette : réfection de la toiture logements : 55 000 € TTC
o
Collège des Trois-Pays à Hégenheim : réhabilitation sanitaires et agrandissement préau :
214 000 € TTC
o
Collège de Bourtzwiller : remplacement régulation chauffage : 56 000 € TTC
o
Collège Jean Moulin à Rouffach : réfection façades béton : 38 000 € TTC
o
Collège Françoise Dolto à Sierentz : réfection sanitaires élèves : 76 000 € TTC
o
Collège Robert Schumann à Volgelsheim : réfection sanitaires élèves et recloisonnement
étages bât C et D phase 1 : 443 000 € TTC
o
Collège Péguy à Wittelsheim : réfection toitures CDI : 115 000 € TTC
Le conseil départemental va également effectuer la sécurisation des accès et la réfection des clôtures
d’une vingtaine d’établissements à hauteur de 375 000 € TTC.
26/26
Téléchargement

DP_Rentree_scolaire_2016_2017 - Haut