INFECTION URINAIRE/Adulte
A Définition : sur culture d'urines, NG >105/ml monomicrobienne +leuco
Rem Normalement bactériurie=0
B Les germes en cause:
• l'infection "communautaire"
90%: 1 germe: E. Coli 80%, protéus, enterocoque
5%-10: autre G (Staph)
• l'infection nosocomiale:
Pseudo, Klebsielles , Proteus , (E. Coli : 10%),
• Mycoses iatrogenes : candida
C Physiopath.
• Arrivée des germes stt par voie ascendante (femme)
• Facteurs favorisants à rechercher dans certaines conditions
Obstruction
obstruction des voies excrétrices : lithiase
résidu post miction : hypertrophie prostatique, vessie neurologique
reflux vesico-urétéral
terrain particulier
femmes enceintes (reflux physiologique), : 5 à 10% des G
patient diabétique,
le vieillard : trouble de la vidange vésicale
ss personnelle
D Epidemiologie :
femme : ++ pic d’incidence au moment des premiers rapports sexuels
prévalence 1/5
homme, l’incidence augmente vers 60 ans ,
sujet âgé.: le risque d’IU s’égalise dans les 2 sexes
Lyon sud 20101
E Les S cliniques d’appel (révélation)
• "cystite":
PK, BM, mictions imperieuses, pesanteur pelvienne
U troubles = leucocyturie ou pyurie
event :Hématurie macro (ou micro),
signification IU "basse" : UI simple
o pfs signes associés : Fievre, frissons
F CAT
• 1- faire le Dg : Clinique + bandelette = diagnostic
(BU = #0.15 E,, ECBU négative : #7E, positive avec ensemencement : #20 E).
Bandelette le trio
• leucocyturie +: (activité estérasique des PN)
• Nitrites: (si Germes entérobactéries)
• Hématurie
Sensibilité: ++, 5% de faux négatifs, un peu plus de faux positifs
• 2 –faire l’Analyse du contexte
Première ou récidivante ?
Terrain particulier ? Homme, Antécédents,diabète, grossesse,
immunosuppression
Forme compliquée ?
Infection paremchymateuse : assoc avec des Signes locaux:
rénale : Pyélonéphrite aigue
Prostatique : prostatite
Forme avec infection généralisée : septicémie
• 3 -Decision
• infection rénale ou généralisée : hospitalisation
• premiere infection simple (sans contexte) chez une femme : tt seul
• autres cas : ECBU+ tt+ examens à la recherche de f favorisants
Lyon sud 20102
G Evolution
IU basse simple:
en moins de 24 heures les signes cliniques disparaissent
Stérilisation des urines en 12 à 24 h.
Pas de complication à long terme
H Définitions et signification des variantes « numérobactériologiques »
Interpétation de l’Uroculture avec numération de germes
Rappel ECBU Non indispensable en cas de première infection
basse"simple"
• NG>105 + leucos (inf monomicrobienne)= IU
• NG>103<105 + leucocyturie : faux négatifs de la CBU:
IU avortée par ATB, polyurie, mictions ++
CAT : si femme et symptomatique: à considérer comme IU
• NG>105 sans leucocyturie : faux +: contamination + prolifération in vitro
CAT : recommencer le prelevement
IU vraie possible rare (neutropénie)
• Germes multiples
Urine contaminée le plus souvent CAT : cf supra
Exceptionnelles IU polymicrobienne :
sondage à demeure, calculs infectés, fistule digestive
• Pyurie (leucocyturie) "Sans germe"
CAT : recherche autres germes, ex morphologiques
Voir liste des Leucocyt non infectieuse
Lyon sud 20103