TD UE 2.7

advertisement
UE.2.7.S4
22.02.2011
TD UE.2.7.S4 : processus dégénératif et défaillance organique
1. La maladie d’Alzheimer
« En général, ceux qui attrapent la maladie d’Alzheimer vivent vieux. Sans doute parce qu’ils
oublient de mourir ».
Anatomie et physiologie
Atteinte chronique, d’évolution progressive d’une partie du cerveau caractérisée par une altération
intellectuelle irréversible aboutissant à un état démentiel.
Dégénérescence nerveuse inéluctable due à une baisse du nombre de neurones avec atrophie du
cerveau et présence de « plaques séniles », qui caractérisent biologiquement cette maladie.
Maladie dégénérative des neurones dans l’hippocampe et s’étend dans le lobe temporale. La
mémoire à court terme est touchée (faits récents).
Comment détecter la MA ??

Dires de l’entourage
Pb de langage => le patient ne trouve plus ses mots
Il ne se souvient plus de certaines choses de la veille
Il s’agit d’un pb de neurotransmetteurs
Physiopathologie

-
Facteurs de risque
L’âge (personne âgée)
Sexe féminin (le plus touché)
Facteur génétique, héréditaire et environnemental
Education, style de vie
Alcool, tabac
Antécédents : HTA, dépression, maladie cardiovasculaire et cholestérolémie, diabète
Trisomie 21
Exposition aluminium
1
UE.2.7.S4
22.02.2011

Symptômes
Les symptômes de la maladie d’Alzheimer sont souvent confondus avec la sénescence.
-
Trouble de la mémoire
o
o
o
-
Troubles de la mémoire épisodique : commence par les faits récents
Plus importants en intensité et en fréquence que les oublis bénins
Profil hippocampique : difficulté de d’encodage et de stockage
Trouble du langage
o Manque du mot
o Paraphasie : inversement des syllabes ou mots
o Dysorthographie
 Appauvrissement progressif du discours
-
Troubles des fonctions
o
o
o
-
Troubles praxiques
o
o
o
o
-
Praxies visuo-spatiales perturbées en premier
Troubles praxiques (= difficultés dans la cuisine, la toilette…)
Apraxie de l’habillage
Apraxie de la marche (à la fin)
Troubles gnosiques (en dernier)
o
-
Fluence verbale
Flexibilité mentale
Troubles du jugement, de l’abstraction, de la planification
difficulté de reconnaissance des visages
Autres signes
o
o
Incohérent
Perdu dans le temps et l’espace
2
UE.2.7.S4
22.02.2011

-
Dénutrition
Crise d’épilepsie
Confusion, chute
Troubles du comportement
Risque d’errance

-
Complications
Examen clinique
Consultation cognitive en neuropsychiatrie
Consultation mémoire
IRM, scanner
Dosage vit. B9 et B12
Dosage LCR
Evaluation des différents troubles
Détermination du stade (léger, modérer, avancé)

Traitement
La maladie d’Alzheimer n’est pas curative, cependant le traitement vise à retarder l’entrée en
institution et agit sur les troubles psycho comportementaux. La prise en charge doit être globale :
-
Préserver les capacités restantes
Alimentation, hygiène, continence, marche
Soutien, informations
Finances
Exercice physique modéré (20min de marche par jour)
 Ttt palliatif : ca ne va pas ralentir la progression de la maladie, ca stimule le reste.
Diagnostic infirmier prévalent dans cette maladie (rôle…)
-
La COMMUNICATION (être calme, en face, articuler, ne pas juger.
Education
PEC de la famille
Stabiliser le patient
La moitié de ces personnes sont dans un institue .
3
UE.2.7.S4
22.02.2011
2. Insuffisance rénale chronique
Anatomie et physiologie
Il s’agit de la réduction ou l’impossibilité que présente le rein à assurer la filtration et l’élimination
des déchets.
C’est aussi la réduction de capacité des reins à contrôler l’équilibre du corps en eau et en sel, elle
s’accompagne d’une dysrégulation cardiovasculaire, c'est-à-dire une mauvaise régulation entre
autre, de la pression artérielle au sein de l’organisme.
C’est aussi une diminution du nombre de néphrons.
Physiopathologie

-
Toutes les pathologies rénales (tumeur du rein, de la vessie, pyélonéphrite,
glomérulonéphrite, …)
Diabète
HTA
Atteinte des voies excrétrices de l’appareil urinaire
Malformations congénitales ou acquises
Infection urinaire chronique

-
-
Signes
Asthénie, anémie
HTA
Hématurie
Protéinurie
Elévation taux sanguins de créatinine et urée
Difficultés de se mouvoir
Complications du squelette osseux : crise de goutte
Baisse du débit de filtration glomérulaire
Augmentation du potassium entrainant des troubles du rythme cardiaque

-
Facteurs de risque
Examens clinique et complémentaire
Bilan sanguin :
o UGEC
o NFS
BU voir ECBU et observation des urines
Prise de la tension artérielle, pulsations
Débit de filtration glomérulaire
Radiographie et échographie rénale
4
UE.2.7.S4
22.02.2011

-
Traitement
Au début :
o régime et conseils hygiéno-diététique
o ttt anti-hypertenseur
Ensuite
o Hémodialyse par rein artificiel
o Dialyse péritonéale
o Transplantation rénale
-
DEFINITIONS
Processus dégénératif ou dégénérescence : processus de dégradation totale ou partielle d’un tissu
ou d’un organisme. Les cellules se modifient, perdent leur caractère spécifique, pour se transformer
en une substance inerte (elle peut être composé de différentes choses : dégénérescence graisseuse
par exemple, calcaire, …). D’autre part leur activité fonctionnelle n’existe plus.
La dégénérescence va produire une modification de la cellule => TUMEUR.
Défaillance organique : trouble de la fonction d’un organe. Peut être momentané, n’est pas
forcément irréversible => exemple (qui ne peuvent pas revenir en arrière) : le cerveau, le pancréas, le
rein.
 La maladie d’Alzheimer est une dégénérescence et l’insuffisance rénale chronique
est une défaillance organique.
3. Le diabète : infection métabolique.
-
Déficience insuline
Insuline insuffisante
Insulino Resistance
Rôle insuline : permettre au glucose de renter dans les cellules.


A jeun > 1.26 (2X, prise de sang)
Post prandial > ou égal à 1.40
Les facteurs de l’insulino restsistane
-
Obésité,
HTA
Sédentarité
Cholestérol …
5
UE.2.7.S4
22.02.2011
Signes cliniques
-
Langue sèche
Sensation de soif
Polyurie
Sensation de malaise
Sensation de faim (ds l’hypo)
La cellule cérébrale es la 1ère cellule touché d’une hypotension.
Corps cétonique = produit de dégradation des lipides.
6
Téléchargement