CHAUFFERT-YVART Laetitia
N° étudiant : 20803998
Stage d’été DCEM2 IFMSA
2-27 Juillet 2012
Lieu : Rijeka, CROATIE
Rapport de stage
Service de Maladies Infectieuses, Hôpital KBC Rijeka
I.
L’hôpital d’accueil
Il s’agit du Centre Hospitalier Clinique de Rijeka (Klinički bolnički centar Rijeka).
Histoire
L’actuel Centre Hospitalier de Rijeka date de 1982 et résulte de la fusion de 5
hôpitaux, désormais répartis sur 3 sites : KBC Rijeka, KBC Sušak et KBC Kantrida.
Le site de Rijeka est le plus grand et le plus ancien. Son origine remonte au 16ème siècle,
construit dans la vieille ville, quelques années avant la grande peste (1599). La peste, la
grande prévalence de maladies infectieuses (surtout vénériennes) et l’intensification de
l’activité portuaire font croître la demande de soins. L’hôpital augmente alors de taille
jusqu’au 19ième siècle, puis migre dans les bâtiments de l’ancienne Académie Militaire
Maritime (datant de 1856) en 1933.
L’hôpital est désormais formé de nombreux bâtiments de style néoclassique et d’autres plus
contemporains.
Organisation
L’hôpital a une importante activité de recherche, d’enseignement (pour les étudiants
de l’Université de médecine de Rijeka) et prodigue des soins pour près de 500 000 personnes
vivant dans la région de Primorsko-Goranska. Plus de 1200 infirmières et 450 médecins y
travaillent.
Il offre des soins spécialisés très avancés en chirurgie cardiaque, transplantation rénale,
maladies de démyélinisation, syndrome de stress posttraumatique, psoriasis, pneumologie
pédiatrique et épilepsie infantile.
II. Le système de Santé en Croatie
Le système de santé est centralisé. Il est organisé autour de l'Institut croate
d'assurance maladie (HZZO).
Le régime de protection sociale croate, tout comme le régime français, couvre tous
les risques : maladie-maternité, vieillesse-invalidité-survivants, accidents du travail-maladies
professionnelles, prestations familiales et chômage. Il est applicable à toutes les personnes
exerçant ou ayant exercé une activité professionnelle (salariée ou non) et à leurs ayants
droit.
Il comprend trois sortes d'assurance :
-
-
l'assurance maladie obligatoire. Elle est gérée par le HZZO. Elle couvre toutes les
personnes accomplissant leur service national, les agriculteurs, les pensionnés,
les chômeurs inscrits, tous les mineurs de moins de 18 ans, les étudiants à pleintemps, les invalides de guerre, les personnes handicapées ainsi que les ayantsdroit. Cette assurance obligatoire peut être complétée par:
l’assurance complémentaire non obligatoire qui permet de couvrir la différence
entre le montant pris en charge par l'assurance obligatoire et le montant réel des
frais médicaux (ticket modérateur).
-
l'assurance maladie privée qui peut être souscrite auprès de compagnies privées
et permet un niveau plus élevé de confort et un accès plus rapide aux soins.
L'adhésion à cette assurance ne dispense pas de l'assurance maladie obligatoire
du HZZO.
Le régime croate d'assurance maladie-maternité ne requiert pas de durée
d'affiliation minimale pour bénéficier des prestations en nature.
En ce qui concerne les prestations en espèces, la durée d'affiliation minimale est de 12
mois consécutifs ou 18 mois au cours des deux dernières années.
L'assuré a la liberté de choix du médecin traitant et il doit être inscrit auprès de
celui-ci pour une durée d'un an minimum. L'accès aux consultations d'un médecin
spécialiste se fait sur prescription du médecin généraliste. Le patient a le libre choix de
l'établissement de soins. Il existe des établissements publics et des établissements privés
sous contrat avec l'HZZO.
La part du coût de prise en charge par l'assurance maladie obligatoire dépend de la
catégorie à laquelle appartient l'assuré. En effet, une dispense ou une réduction de la
participation du patient est appliquée en fonction de la catégorie à laquelle la personne
appartient (enfants de moins de 18 ans, personnes handicapées bénéficiant de l'aide
d'une tierce personne, personnes atteintes de troubles fonctionnels d'au moins de 80 %,
personnes percevant l'allocation de subsistance, donneurs de sang ayant effectué plus
de 35 dons pour les hommes et 25 pour les femmes).
L'assurance obligatoire prend totalement en charge les programmes de santé
préventive (notamment pour les enfants, les étudiants, les femmes…), les soins de santé
pour les enfants et étudiants, personnes handicapées bénéficiant de l'aide d'une tierce
personne, les soins de grossesse et maternité, l'ensemble des soins relatifs aux maladies
cancéreuses, les services médicaux d'urgence.
La participation du patient pour les soins de santé primaires dispensés par le
médecin traitant est de 15 kunas (2€) pour chaque consultation. Le patient n'est pas
tenu au règlement du ticket modérateur dès lors qu'il consulte un médecin agréé en
rapport avec un diagnostic et des soins couverts entièrement par l'assurance maladie
obligatoire. Pour tous autres soins, le taux de prise en charge est de 80 %. Par ailleurs, ce
ticket modérateur de 20 % peut être pris en charge par l'assurance complémentaire. Le
montant du ticket modérateur ne doit pas excéder 3.000 kunas (400€) par facture de
soins. En cas d'hospitalisation pour des soins qui ne sont pas pris en charge totalement
par l'assurance maladie obligatoire, un ticket modérateur de 100 kunas (13,6€) est à
verser par jour d'hospitalisation. Pour les soins spécialisés ainsi que les actes de chirurgie
ambulatoire pratiqués en hôpital de jour, la participation du patient s'élève à 25 kunas
(3,50€). Les soins dentaires sont pris en charge à 85 % par l'HZZO. Par ailleurs, les enfants
de moins de 18 ans, les femmes enceintes et les soins dentaires d'urgence sont
entièrement pris en charge par l'assurance maladie. Les médicaments sont classés en
trois catégories et leur taux de prise en charge dépend de la catégorie (25, 50 et 75 %).
Les médicaments utilisés lors d'un traitement hospitalier sont entièrement pris en
charge par l'HZZO.
III. Le service de Maladies Infectieuses
Le service comprend plusieurs secteurs :
1) La salle
Elle comporte 2 chambres de 6 patients, 2 chambres de 4 patients et 2 chambres de 2
patients. Les pathologies les plus fréquemment rencontrées étaient les suivantes :
érysipèles, méningites virales, diarrhées infectieuses, borrélioses de Lyme. Il s’agit le plus
souvent de pathologies aiguës non graves, traitées rapidement.
Quelques patients sont aussi là pour explorations diagnostiques, devant des tableaux
cliniques atypiques. Ceux-là peuvent rester plusieurs semaines dans le service.
On y prodigue également des immunoprophylaxies post-exposition chez les patients
immunodéprimés et les femmes enceintes.
2) L’isolement
Cette aile est réservée aux patients atteints de maladies hautement contagieuses
(varicelle, tuberculose…) ou aux patients en fin de vie. Elle comporte 5 chambres seules.
Des soins accrus y sont dispensés.
3) La pédiatrie
Deux lits sont réservés pour les enfants de moins de 5 ans devant être pris en charge
en urgence sans possibilité d’hospitalisation à l’Hôpital Pédiatrique de Rijeka.
4) Les soins intensifs
Deux chambres doubles sont réservées pour les patients en sepsis sévère nécessitant
une surveillance continue sous scope cardio-tensionnel, ou les patients ayant un terrain
à risque (polypathologies). Les pathologies les plus récurrentes sont : la septicémie,
l’endocardite, la méningite purulente, l'encéphalite, une pneumonie grave, le paludisme
et d'autres maladies infectieuses émergentes et réémergentes. L’avenir de ses patients
oscille entre un passage en réanimation si leur état se dégrade et un passage en salle s’il
s’améliore.
5) Les urgences
La permanence des soins est assurée avec une consultation d’urgences infectieuses.
Les patients peuvent y être adressés par un médecin de ville, redirigés depuis les
urgences générales de l’hôpital, ou venir directement en cas de pathologie chronique
avec récidive aigüe.
6) La consultation
Il s’agit principalement du suivi régulier des patients atteints de maladies chroniques, en
particulier des infections VIH, VHB et VHC.
Le bâtiment ayant été refait à neuf très récemment, les conditions d’hygiène étaient
excellentes. Les moyens étaient similaires à ceux que l’on a en France, mais utilisés avec plus
de parcimonie.
L’équipe soignante était très accueillante. Nous avons été encadrées ma costagiaire et moi
par le Chef de Service (le Dr. Pavić), une Chef de Clinique (le Dr Cekinovič) et les internes du
service. L’organisation était là encore similaire à celle des services en France.
IV. Acquisitions personnelles
Ce stage a été extrêmement formateur. Nos activités durant une journée type étaient les
suivantes :
- Staff à 8h30 : Compte rendu de ce qu’il s’est passé la veille et pendant la nuit pour chaque
patient, présentation des entrants.
- Visite à 9h30 : Passage dans le secteur isolé ainsi qu’en salle et en soins intensifs. La Chef
de Clinique nous traduisant tout en Anglais et nous faisant examiner les patients ayant des
symptômes rares et/ou très spécifiques.
- A partir de 10h30-11h, selon les jours :







Cours en Anglais par le chef de service (Responsable de l’enseignement de maladies
infectieuses à l’Université de Rijeka) ou la CCA
Examen des entrants (avec l’aide des internes quand les patients ne parlaient ni
Anglais ni Allemand)
Gestes: Prises de sang, Gaz du Sang artériel et Ponctions Lombaires
Prescriptions avec la CCA
Consultations d’urgences avec un praticien hospitalier
Accompagnement des patients dans les autres bâtiments pour les examens
complémentaires (scanners, coloscopies, fibroscopies oeso-gastro-duodénales…)
Consultation d’ouvrages de Maladies Infectieuses dans la bibliothèque du service
V. Photographies
Le nouveau bâtiment du département des Maladies Infectieuses
L’entrée des urgences
L’entrée principale du service
Affiches de prévention dans la salle d’attente
Le Poste de soin
La salle de Staff
Ancienne Académie Militaire Maritime, devenue le bâtiment principal du Centre Hospitalier