LE SYSTEME NERVEUX AUTONOME
I.
Généralités
SNC
Cerveau
Cervelet
Tronc cérébral
Encéphale
Système nerveux
SNA
Moelle épinière
Sympathique (∑)
Parasympathique (P∑)
SNP
Nerfs crâniens
Nerfs rachidiens
Nerfs périphériques
Rôle : régulation des fonctions viscérales « indépendantes » de la volonté :
Fonction circulatoire
Fonction digestive
Fonction métabolique
Fonction respiratoire
Fonction endocrinienne
Fonction reproductrice
II.
Composition du SNA
Voies afférentes : ramènent les informations des organes vers les centres axiaux du SNA
Centres axiaux
Voies efférentes : repartent vers les organes
Neurone pré synaptique
Ganglion ∑ : Ach
Neurone post synaptique Si ∑ : Nad + Ad
Si P∑ : Ach
Pour chaque organe excepté le muscle strié, tonus prédominant ∑ ou P∑
organe
Muscles lisses vasculaires
Muscle cardiaque
Muscles lisses non vasculaires
Sécrétions
Œil
organe
Artère
Veine
Cœur
Gastro-intestinal
Vésical
Utérin
Salivaire
Gastrique
Sudoripare
Muscle ciliaire
iris
Tonus prédominant
∑
P∑
P∑
P∑
∑
P∑
Le SNA agit sur tous les organes à l’exception du muscle strié squelettique
1
III.
Organisation anatomique
Système ∑ :


Afférences suivent les nerfs somatiques et rentrent dans la moelle par la racine postérieure et dans le
tronc cérébral par les nerfs crâniens mixtes
Centres axiaux dans la moelle, région dorsolombaire
D1 à D4
D6 à D10
D10 à L1
D11 à L2
D12 à L2

Cœur
estomac
Médullo-surrénale
Vessie
Organes génitaux
Efférences à chaque étage médullaire de C7 à L4
o neurone pré gg court qui sort de la corne latérale par la racine antérieure
o 22 gg para vertébraux
o Neurone post gg : fibres longues vers viscères, vaisseaux et territoires musculo-cutanés
o La médullo-surrénale est un gg, (pas de neurone post synaptique)
Système P∑ :



IV.
Fibres afférentes identiques au SN∑
Centres axiaux dans la région du tronc cérébral (noyaux des paires crâniennes III, VII, VII bis, IX et X)
et région sacrée (noyaux S2, S3)
Efférences crâniennes et sacrées avec neurone prégg long et postgg court près ou dans l’organe cible
o Crânienne naissent au dessus de C7 et suivent le trajet des nerfs crâniens
o Sacrées naissent de S1 à S4
Noradrénaline
TYROSINE → L-DOPA → DOPAMINE → NORADRENALINE → ADRENALINE
V.
Adrénaline
Synthèse et libération :
Le contrôle de la synthèse dans le SNC est mal connu.
L'adré comme la Noradré est produite par les médullo-surrénales.
A partir de la noradré et sous l'action de la PNMT (=enzyme) on obtient l'adrénaline.
L'activité de la PNMT dépend des glucocorticoïdes.
Métabolisme:
comme pour la NAd elle est métabolisée par le MAO et Le COMT
Récepteur :
L'adrénaline n'a pas de récepteur propre.
Il s'agit plus d'un neuromédiateur qu'un neurotransmetteur.
Elle agit sur les récepteur alpha et beta noradrénergique.
2
PARASYMPATHIQUE
Neurotransmetteur :
Ach
Récepteurs nicotiniques
ganglions autonome et
muscle squelettique
→antagonistes
=ganglioplégiques
MODE D’ACTION
Récepteurs
muscariniques : Organes
effecteurs
→agonistes : P∑+
= tagamet
→antagonistes :P∑= atropine
EFFETS
PHYSIOLOGIQUES
Cœur
BRADYCARDIE
Chronotrope –
InotropeDromotropeBathmotrope+
Qc↓
ECG : ↓ onde P, PR↑
coronaires
Vaisseaux
Artères
veines
Fibres
bronches
musculaires
lisses
Tube
digestif
Rate
Vessie
Uretères
Utérus
Sécrétions muqueuses
Œil
Bronchospasme
↑ sécrétions bronchique
Péristaltisme intestinal
↑ sécrétion gastrique et
pancréas
Contraction du détrusor
Relaxation du sphincter
vésical
↑ sécrétions salivaires,
et sudorales
Myosis actif
Spasmes de
l’accommodation
PIO ↑ (sujet normal)
↓ (glaucome)
3
Effets physiologiques des récepteurs du SNA
α1
contraction des fibres lisses
 vasculaires → vasoconstriction
 vésicales → contraction sphincters
 intestinales → contraction sphincters
 muscles dilatateurs de l’œil → mydriase (car contraction du muscle dilatateur de l’iris)
 métabolique : inhibition sécrétions insuline + ↑ gluconéogenèse et glycogénolyse
α2
CENTRAUX
PERIPHERIQUES
- sédation, analgésie
- contraction des certaines fibres vasc
- inhibition de la lipolyse, sécrétion de rénine, et
- ↓tonus sympathique
de l’agrégation Pqtaire
- ↓ sécrétion des glandes exocrines
- relaxation du muscle intestinal →↓transit
→ sécheresse buccale
- ↓ sécrétions intestinales (H2O / NaCl)
β1
Stimulant cardiaque : Augmente QC et transport O2
 BCDI+ :
 Bathmotrope+ = ↑ excitabilité myocardique = effet arythmogène
 Chronotrope+ = ↑ FC
 Dromotrope+ = ↑ vitesse de conduction des fibres myocardiques
 Inotrope+ = ↑ force contraction des fibres myocardiques, donc ↑ Qc et PA
 ↑ MVO2 car MVO2 = FC x PA
Stimule sécrétion rénine
Lipolyse
β2
 Stimulant cardiaque non prédominant
 Libération de noradrénaline
 Bronchodilatateur
 Relaxation utérine (=tocolytique) et intestinale, vessie
 Glycogénolyse hépatique et musculaire
 Néoglucogenèse hépatique
 Insulino-sécrétion faible
 hypoKaliémie par stimulation des pompes Na/K avec entrée musculaire du K+
Stimulation du système sympathique entraine :
1. Production sous le contrôle d’un gène spécifique :
• dans un premier temps de dopamine
• puis de noradrénaline par l’action d’enzymes sur la dopamine
• enfin d’adrénaline par l’action d’enzymes sur la noradrénaline
Libération de l’adrénaline par les cellules de la médullosurrénale directement dans la circulation sanguine
2. Métabolisme glucidique augmente :
a. Glycogenolyse hépathique et musculaire
b. Néoglycogenese
c. Sécretion insuline
DONC ON A AUGMENTATION DE LA GLYCEMIE
4
Téléchargement

LE SYSTEME NERVEUX AUTONOME Généralités