1.5 Reconnaitre votre style personnel d'apprentissage
Cet exercice a pour but de mieux connaître votre style personnel et vos habitudes
d'apprentissage. Les gens diffèrent les uns des autres quant à leur style d'apprentissage
privilégié. Dans un groupe de participants, il peut être utile de se rendre compte de son
propre style d'apprentissage et de celui des autres. Ceci aide les membres du groupe à
reconnaître, à appuyer et à respecter le style des autres au cours du processus
d'apprentissage.
Certains veulent repartir à zéro, expérimenter et découvrir ce qui est utile et ce qui est
inutile, d'autres veulent rester passifs plutôt que d'être actifs dans le processus
d'apprentissage et avoir une vue d'ensemble claire à partir du début, avant de faire un
saut dans l'inconnu et d'essayer de résoudre des problèmes et d'explorer de nouveaux
horizons. Par contre, d'autres préfèrent l'approche par modules d'apprentissage, leur
permettant d'avoir des ensembles de connaissances théoriques en combinaison avec des
exercices pratiques pour pouvoir mieux assimiler, mettre en pratique et tester ce qu'ils
apprennent.
Cet exercice ne renseigne pas sur le niveau d'intelligence ou sur la capacité de chacun des
participants à apprendre quelque chose : il ne s’agit que de votre style personnel
d'apprentissage.
Cet exercice consiste à répondre au questionnaire.
Comment faut-il remplir le questionnaire ?
Les deux pages suivantes contiennent neuf ensembles comportant chacun quatre
affirmations. Veuillez ranger ces affirmations par niveau d'approbation : de 4 à 1.
4 : veut dire que vous trouvez que l’affirmation caractérise très correctement votre style
3 : indique une approbation un peu plus réduite et une pertinence un peu plus réduite
pour votre style personnel
2 : concerne l’affirmation que vous ne trouvez guère applicable
1 : concerne l’affirmation que vous trouvez la moins applicable à votre style
Veuillez écrire votre niveau d’approbation sous les affirmations et veillez à donner à toutes
les affirmations un niveau d’approbation, bien qu'il soit difficile parfois de prioriser.
Une fois la classification notée dans chacun des neuf ensembles d’affirmations, vous
noterez les points dans le tableau récapitulatif. Les carrés marqués par un "x" ne doivent
pas être remplis. Ajoutez les points par colonne, transférez vos points au Cercle de Style
d'Apprentissage et reliez les quatre points qui en résultent pour tracer votre polygone
individuel - très probablement une forme de cerf-volant, mais pour quelques-uns parmi
vous il pourrait s'agir aussi d'un triangle.
1. Quand je désire apprendre quelque chose ou résoudre un problème,
ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée comme
étant :
A Discriminatoire : je procède par élimination, je cherche à distinguer
soigneusement les éléments les plus valables.
B Tentative : j'y vais au « pif », j'essaie les choses qui me passent par la tête jusqu'à
ce que ça marche.
C Engagée : je m'implique à fond, je travaille avec ardeur, j'y mets beaucoup d'intérêt
et d'énergie.
D Pratique : je vise à m'en tirer de façon satisfaisante en allant au plus court, avec le
minimum de temps et d'effort.
A
B
C
D
..
..
..
..
2. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Réceptive : je suis entièrement présent à ce qui se passe et je suis tout
disposé à recueillir le plus d'éléments possibles.
B Pertinente : je cherche à me situer exactement par rapport à la question ou au
problème qui se pose.
C Analytique : j'analyse la situation, je prends en considération, un à un, les
divers éléments que je peux identifier.
D Impartiale : je m'efforce d'être le plus objectif possible, d'étudier la situation
sans parti pris ni préjugé.
A
B
C
D
..
..
..
..
3. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Sensible : je porte attention à ce que je ressens, à ce que j'éprouve
spontanément et à ma façon d'être dans cette situation.
B Vigilante : j'observe attentivement ce qui se passe et comment cela se
déroule.
C Raisonnée : je pense et je cherche à comprendre ce qui me pose question ou
problème, à trouver une explication à ce qui m'intrigue.
D Active : je passe aussitôt à l'action, je mets tout en oeuvre pour résoudre
immédiatement et de façon pratique la question ou le problème qui se pose.
A
B
C
D
..
..
..
..
4. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Réaliste : je prends la situation telle qu'elle se présente, j'admets
inconditionnellement la réalité, je pars des faits quels qu'ils soient.
B Audacieuse : je m'implique volontiers dans des expériences nouvelles, je suis
porté à sortir des sentiers battus.
C Évaluative : je cherche d'abord et avant tout à évaluer sérieusement l'état actuel
des choses, à en apprécier la juste valeur avant de changer quoi que ce soit.
D Consciente : je garde davantage l'oeil ouvert, je cherche à percevoir très
lucidement tout ce qui a trait de près ou de loin au problème ou bien à sa solution.
A
B
C
D
..
..
..
..
5. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Intuitive : je me fie à ce qui vient spontanément de mon intuition plutôt que de
recourir au raisonnement logique (induction, déduction, comparaison, etc.).
B Productive : je me soucie surtout d'obtenir des résultats concrets, de
parvenir à un produit utile ou intéressant.
C Logique : je m'applique à poursuivre jusqu'au bout un raisonnement logique
(inductif, déductif, comparatif, etc.), rigoureux.
D Interrogatrice : je me pose toutes sortes de questions et je cherche
activement à leur apporter des éléments de réponse satisfaisants.
A
B
C
D
..
..
..
..
6. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Abstraite : j'ai tendance à me référer davantage à des connaissances et à des
principes acquis plutôt que de m'attarder à scruter les faits ou les données de
la réalité immédiate.
B Observatrice : je préfère observer attentivement ce qu'il en est au lieu de
chercher à imaginer diverses explications possibles.
C Concrète : je m'intéresse surtout aux aspects concrets, matériels du
problème, plutôt qu'à ses dimensions conceptuelles, théoriques.
D Entreprenante : je préfère avant tout réaliser activement quelque chose, faire
des opérations pratiques.
A
B
C
D
..
..
..
..
7. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Présente : je tiens compte, avant tout, de ce qui se passe dans l'immédiat,
plutôt que de me centrer sur ce qui s'est passé avant, ou sur ce qui arrivera
après.
B Réfléchie : je pense, je réfléchis, le problème me tourne dans la tête, je le
« rumine mentalement ».
C Prévenante : je me préoccupe surtout des perspectives d'avenir, je cherche à
prévoir et / ou à prévenir ce qui pourrait éventuellement arriver par rapport à
cela.
D Pragmatique : avant d'y dépenser des énergies, je me demande d'abord à
quoi cela va servir, quelle application pratique je pourrai en faire dans la vie
courante.
A
B
C
D
..
..
..
..
8. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Expérientielle : je me réfère principalement à l'ensemble de mes expériences
vécues, ou à ce qui a été vécu par d’autres.
B Examinatrice : je porte mon attention soutenue sur la situation et j'y observe
tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin.
C Conceptualisatrice : je m'ingénue à élaborer une explication théorique qui
rende compte, de façon originale, des divers aspects de la situation
problématique.
D Expérimentatrice : je crée ou provoque des événements ou des situations
dans le but de les étudier méthodiquement ou d'en contrôler les aspects
indésirables.
A
B
C
D
..
..
..
.
9. Quand je désire apprendre quelque chose ou bien résoudre un
problème, ma manière habituelle de procéder pourrait être qualifiée
comme étant :
A Concentrée : je porte toute mon attention sur le sujet ou le problème, et j'y
réfléchis jusqu'à ce que je sois parvenu à une conclusion satisfaisante.
B Réservée : j'ai tendance à être prudent et modéré, à bien me documenter
avant de me prononcer sur une question ou un problème.
C Rationnelle : je me sers de mon raisonnement et de mon jugement logique
pour résoudre une question ou un problème.
D Responsable : j'en prends la responsabilité, je prends la situation en charge
et je mets tout en œuvre pour y apporter une réponse satisfaisante.
A
B
C
D
..
..
..
..
Points marqués
Vos points sont calculés en totalisant ceux par majuscule ; cela veut dire que vous totalisez
les points pour A, B, C et D séparément.
Pour l'expérience concrète, calculez le total de vos classifications A aux ensembles 2, 3, 4,
5, 7 et 8
Pour l'observation contemplative, calculez le total de vos classifications B à l’ensemble 1, 3,
6, 7, 8 et 9.
Pour la conceptualisation abstraite, ajoutez les points C aux ensembles 2, 3, 4, 5, 8 et 9.
Pour l'expérimentation active, ajoutez les points D aux ensembles 1, 3, 6, 7, 8 et 9.
Question
A
1
X
2
B
C
D
X
X
X
4
X
X
5
X
X
3
6
X
7
X
8
9
X
X
Total
Style A = l’activiste
Style B = le réfléchi, l’observateur
Style C = le théoricien
Style D = le pragmatiste
Description des styles d’apprentissage
STYLE A – L’activiste
Ces personnes actives sont entièrement absorbées par des expériences nouvelles et se
plaisent notamment dans des situations de crise de courte durée. Leur philosophie est : «
Une fois ou deux, il faut prendre part à tout » Souvent elles réagissent tout de suite face `a
une situation quelconque et ne réfléchissent que plus tard sur des conséquences
éventuelles. Elles abordent les problèmes en faisant du brainstorming, mais lors de la
phase d'exécution elles commencent à en avoir assez. En général, elles sont des individus
sociables.
Les personnes actives apprennent mieux dans des situations où :
 elles sont chargées de tâches qui présentent un élément de compétition ;
 se produit un drame ou une crise ;
 elles peuvent se faire valoir, par exemple en présidant une réunion ;
 elles peuvent formuler des idées sans être incommodées par la politique ou des
exigences de faisabilité ;
 elles osent s’aventurer dans l'inconnu pour tester quelque chose.
Les personnes actives apprennent peu de chose dans des situations où :
 elles jouent un rôle passif ;
 elles doivent travailler individuellement ;
 elles doivent exécuter toujours la même activité ;
 elles doivent travailler de façon détaillée.
Check-list des expériences favorisant l’apprentissage pour les personnes actives





Est-ce que j'apprends quelque chose de nouveau ?
Est-ce qu'il se présente un grand nombre d'activités ?
Est-ce que je serai confronté avec des problèmes difficiles et il y aura des défis ?
Y aura-t-il des personnes ayant les mêmes idées que moi et avec qui je pourrai bien
m'entendre ?
Est-ce que j'aurai d’opportunité faire quelque chose ?
STYLE B – l’observateur, le réfléchi
Les observateurs gardent une certaine distance et examinent les expériences de points
de vue différents. Ils collectent des données, aiment y réfléchir en détail et retardent aussi
longtemps que possible le moment de tirer des conclusions. Leur philosophie est : soyez
prudent. De préférence, ils se tiennent au second plan lors de réunions et de discussions.
Ils aiment observer les autres.
Les observateurs apprennent mieux dans des situations où :
 ils peuvent écouter et observer ;




ils peuvent réfléchir avant d'entrer en action ;
ils peuvent analyser avec précision et faire un compte rendu précis ;
ils peuvent prendre une décision sans être pressé et sans dernière limite ;
on peut échanger des idées sans courir des risques.
Les observateurs apprennent peu de chose dans des situations où :
 ils sont contraints de se faire valoir ;
 ils doivent présenter une idée l’improviste ou réagir immédiatement ;
 ils reçoivent peu de données pour y baser une conclusion ;
 ils reçoivent des instructions bien précises, leur disant comment entreprendre quelque
chose ;
 ils sont pressés par le temps.
Check-list des expériences favorisant l’apprentissage pour les observateurs





Est-ce que j'aurai assez de temps pour réfléchir ?
Est-ce que j'aurai l'occasion de collecter de l'information pertinente ?
Est-ce que je pourrai écouter les opinions des autres participants ?
Est-ce que je ne serai pas obligé de réagir à l'improviste ?
Est-ce que j'aurai l'occasion de voir d'autres participants en action ?
STYLE C – Le théoricien
Les théoriciens pensent logiquement. Leur philosophie est : avant tout la rationalité.
Souvent, ils sont des perfectionnistes, réservés et analytiques. Ils veulent maximiser la
certitude et confrontés avec des jugements subjectifs, ils ne se sentent pas à l’aise.
Les théoriciens apprennent mieux dans des situations où :
 les matières font partie d'un système ou d'une théorie ;
 ils peuvent examiner ou tester la méthodologie de base ou la logique ;
 ils sont confrontés à un défi du domaine cognitif ;
 ils ont l'occasion d'analyser et ensuite d'identifier les causes de la réussite ou de
l'échec.
Les théoriciens n'apprennent peu de chose dans des situations où :
 ils sont forcés à faire quelque chose tout à coup;
 les émotions ou des sentiments reçoivent un accent spécial ;
 ils doutent que la méthodologie d'un sujet soit correcte ;
 ils trouvent qu'un sujet est banal ou superficiel ;
 ils ne sont pas entourés d'autres théoriciens.
Check-list des expériences favorisant l’apprentissage pour les théoriciens





Est-ce que j'ai beaucoup d'occasions de poser des questions ?
Est-ce qu'il existe une structure claire et un objectif final clair ?
Est-ce qu'il y a des idées et des concepts complexes qui constituent un défi pour moi ?
Est-ce que la méthode choisie est solide ?
Est-ce que les participants sont de la même envergure que moi-même ?
STYLE D – Le pragmatiste
Les pragmatistes aiment tester les théories et les techniques pour voir si elles
fonctionnent dans la pratique. Ils profitent de chaque occasion d'expérimenter. Ils aiment
faire vite et, pleins de confiance, ils entrent en action. Ils ne patientent pas quand il s'agit
de réflexions et de discussions sans fin. Leur philosophie est : si cela fonctionne, tant
mieux.
Les pragmatistes apprennent mieux dans des situations où :
 le sujet se raccorde à un problème dans la pratique ;
 ils reçoivent un suivi-appui-conseil d'un spécialiste ayant de l’expérience pratique ;
 on leur présente des techniques ayant des avantages pratiques ;
 ils peuvent appliquer rapidement ce qu'ils ont appris dans leur propre travail ;
 l'activité d'apprentissage est une bonne simulation de problèmes réels.
Les pragmatistes apprennent peu de chose dans des situations où :
 le matériel didactique n'a pas trait à ce dont ils ont besoin ;
 les organisateurs sont très éloignés de la réalité ;
 on ne présente pas d'exercices pratiques ou un manuel clair ;
 ils ne savent comment tirer profit des activités d'apprentissage ;
 il y a des obstacles empêchant la mise en pratique de ce qu'on a appris.
Check-list des expériences favorisant l’apprentissage pour les pragmastes





Est-ce que beaucoup de renseignements pratiques et de techniques font l'objet de la
formation?
Est-ce que nous allons résoudre des problèmes réels ?
Est-ce que on aura assez de opportunités à faire des exercices et des expérimentations
?
Est-ce que on entrera en contact avec des spécialistes expérimentés en la matière ?
Est-ce que cela contribue à un résultat immédiat pour moi ou mes collègues en bref
délai?
Améliorez votre style d'apprentissage secondaire
Améliorer le style des activistes




Faites quelque chose de nouveau au moins chaque semaine.
Faites des exercices pour entamer une conversation avec des tiers.
Contraignez-vous à vous faire valoir.
Faites des exercices pour réfléchir à haute voix et pour parler à l'improviste.
Améliorer le style des observateurs, des réfléchis



Etudiez le comportement des autres participants lors des réunions.
Faites des exercices pour évaluer des situations : demandez-vous ce qui se passait
bien, ce qui est susceptible d'être amélioré.
Faites des exercices pour rédiger des rapports ou des essais parfaits.
Améliorer le style des théoriciens



Lisez pendant une demi-heure un texte difficile et résumez ensuite ce que vous venez
de lire.
Faites des exercices pour poser des questions critiques.
Cherchez les faiblesses dans les arguments des autres.
Améliorer le style des pragmatistes



Essayez de noter des points d'action au cours des réunions.
Passez au "bricolage" afin de développer vos compétences techniques.
Etudiez des techniques pratiques utilisées par les autres et essayez d'imiter leur
méthode.
Téléchargement

1.5 Reconnaitre votre style personnel d`apprentissage