Bilé A. (2)

publicité
F. Tech. & Doc. Vulg. : 33-37 (2011)
DIMORPHISME SEXUEL CHEZ Macrobrachium vollenhovenii
ESPECE DE CREVETTE D'EAU DOUCE
BILEA.A.3,b,ATSEB.
C.3et N'GUETTAA.S.P.b
a Centre de Recherches Océanologiques
(CRO) B.P. V 18 Abidjan, Côte d'Ivoire
b UFR Biosciences,
Université de Cocody, Abidjan, 22 B .P. 582 Abidjan 22, Côte d'Ivoire
1. Introduction
Le réseau hydrographique de Côte d'Ivoire regorge d'une grande diversité de crevettes de l'ordre
des Décapodes. Les crevettes peuplant les eaux douce et saumâtre ivoiriennes, appartiennent à l' infraordre des Caridea. Celui-ci se distingue des autres par l'existence d'un pleura qui chevauche à la fois
le premier et le troisième segment abdominal. Les Caridea renferment trois familles dont la plus
importante est la famille des Palaemonidae qui comporte cinq genres auxquels appartient le genre
Macrobrachium, rencontré dans toutes les régions biogéographiques (Holthuis et Provenzano, 1970 ;
Holthuis, 1980 ; Ramos-Porto et Coelho, 1998 ; Barko et Hrabik, 2004 ; Chen et al., 2009). Ce genre
Macrobrachium (appelé communément écrevisse) renferme au moins dix espèces dont une des plus
fréquentes en Côte d'Ivoire est Macrobrachium vollenhovenii.
Ce document décrit
les caractéristiques
distinctives des sexes chez Macrobrachium
vollenhovenii à partir des populations de crevettes pêchées dans la rivière Bia, dans le cadre d'une
étude sur la reproduction.
2. La position systématique
La position systématique des Caridea selon Monod (1966) reprise par Martin et Davis (2001)
est la suivante:
Phylum.............................................
Sous-Phylum
CIasse
Sous-Classe
Super-Ordre
Ordre.................................
Sous-Ordre
Infra-Ordre
Super-Famille
Famille
Sous-Famille
Genre
Arthropoda
Crustacea
Malacostraca
Eumalacostraca
Eucarida
Decapoda
Pleocyemata
Caridea
Palaemonoidea
Palaemonidae
Palaemoninae
Macrobrachium
D'après Monod (1980), on reconnait les spécimens du genre Macrobrachium par quatre
éléments, à savoir:
- pattes de la deuxième paire robustes avec de fortes pinces;
- doigts des trois dernières pattes (3-5) simples (sans pinces) ;
- présence d'épines hépatiques;
- absence d'épines supraorbitaires et branchiostèges.
- 33-
Description de l'espèce
F
1
Macrobrachium voLlenhovenii (Herklots, 1851) a la pointe du rostre qui est inférieure à
l'extrémité antérieure de l'écaille antennaire. Elle se caractérise par des pattes locomotrices II grandes
et larges avec des carpes de longueur inférieure ou égale à celle des mérus. Sa formule dentaire est II15/3-5. Cette espèce préfère les cours d'eau limpides. Elle se nourrit de débris animaux et d'aliments
en décomposition. Son régime alimentaire est omnivore (Ayayi, 1970 ; Marioghae, 1982).
3. Dimorphisme sexuel
3.1 Au niveau des secondes pattes locomotrices
Le mâle de Macrobrachium voLlenhovenii a de grosses pattes locomotrices II. Ces pattes sont
bien asymétriques (Figure lA) tandis que chez la femelle, les pattes sont identiques (Figure 1B).
A
Figure 1 : Spécimens de Macrobrachium vollenhovenii mâle (A) et femelle (B)
- 34-
3.2 Au niveau de l'orifice génital
Chez Macrobrachium vollenhovenii, l'orifice génital est situé au niveau de la cinquième paire
de péréiopodes (pattes thoraciques) chez le mâle (Figure 2A) et la troisième paire chez la femelle
(Figure 2B).
orifice génital
femelle
orifice génital
mâle
Figure 2: Position des orifices génitaux au niveau des péréiopodes chez Macrobrachium vollenhovenii
mâle (A) et femelle (B)
3.3 Au niveau de la seconde paire de pléopodes (pattes abdominales)
Les pattes natatoires (pléopodes) servent à la nage et de support pour l'incubation des œufs chez
les femelles. Les pléopodes sont des appendices biramés d'une branche (protopodite) et de deux
rameaux (exopodite et endopodite). C'est seulement chez le mâle de Macrobrachium vollenhovenii
que la seconde paire de pléopodes porte l'appendice masculin.
appendice masculin
appendice inœrne
IVlâle
Femelle
Figure 3 : Caractères sexuels secondaires au ni veau de la seconde paire de pléopodes chez
Macrobrachiuni vollenhovenii (d'après Rao et Tripathi, 1993)
- 35 -
1
3.4 Au niveau du premier somite (segment abdominal)
Il Ya une présence de protubérance, point dur perceptible au toucher chez le mâle et une absence
de protubérance chez la femelle des spécimens du genre Macrobrachium.
absence de
point
présence
de point
B
A
Figure 4 : Existence de protubérance (point dur) au niveau du premier somite chez le mâle (A) et
absence chez la femelle (B) de Macrobrachium
vollenhovenii
4. Détermination du taux de féminité
L'utilisation de ces caractéristiques distincti ves nous a permis d'identifier les 134 indi vidus
Macrobrachium vollenhovenii échantillonnés sur le site Biaka de la rivière Bia au cours de la
campagne 2008. Au total, 106 mâles et 28 femelles ont été identifiés.
Le taux de féminité (TF) = (FX100) / (F+M) = (28X100) / (28+ 106) = 28,9%.
Avec F= effectif des femelles et M= effectif des mâles.
5. Conclusion
L'utilisation des caractères distinctifs des sexes chez Macrobrachium vollenhovenii a permis de
séparer les crevettes femelles des mâles d'une part et de déterminer le taux de féminité (28,9%) de
crevettes Macrobrachium vollenhovenii de la Bia d'autre part. Ce taux est faible car environ un tiers
des crevettes de cette espèce dans la Bia sont femelles. Ces caractéristiques distinctives des sexes
chez Macrobrachium vollenhovenii sont applicables chez toutes les crevettes d'eau douce de l'infraordre des Caridea.
- 36-
REFERENCES BIBLOGRAPHIQUES
1. AYAYI T. O., 1970. Preliminary
observation on the fecundity of prawns of the genus
Macrobrachium at Epe. B. Sc. Dissertation University of Ife, Nigeria.
2. BARKO V.A. et HRABIK R. A., 2004. Abundance of Ohio shrimp (Macrobrachium ohione)
and Glass shrimp (Palaemonetes kadiakensisi in the Unimpounded Upper Mississippi
3. HOLTHUIS L. B., 1980. FAO species catalogue.Vol. 1. Shrimps and prawns of the world. An
annoted catalogue of species of interest to fisheries. FAO Fisheries Symposium, 1 (125): 1- 261.
4. HOLTHUIS L. B., 1993. The Recent Genera of the Caridean and Stenopodidean Shrimps
(Crustacea, Decapoda) with an Appendix on the Order Amphionidacea.
Nationaal
Natuurhistorisch Museum, Leiden, 328p.
5. HOLTHUIS L. B. et PROVENZANO A. J., 1970. A new distribution records for species of
Macrobrachium with notes on the distribution of the genus in Florida (Decapoda, Palaemonidae).
Crustaceana, 19 (2): 211-213.
6. MARIOGAE 1. E, 1982. Notes on biology and distribution of Macrobrachium vollenhovenii
and Macrobrachium macrobrachion in the Lagos lagoon (Crustacea, Decapodae, Palaemonidae).
Nigeria lnstitute of Oceanology and Marine Research, Revue Zool.ogie Africaine, Lagos, 96 (3):
493-508.
7. MARTIN J. W. et DAVIS G. E., 2001. An updated classification
of the Recent Crustacea.
Natural History Museum Los Angeles County, Science Serie, 39 : 1-24.
8. MONOD T., 1966. Crevettes et crabes des côtes occidentales
d'Afrique. ln : réunion de
spécialistes C. S. A. sur les crustacés. Gordon 1., Hall D.N.F., Monod T., Guinot D., Postel E.,
Hoestlandt H. et MayratA. (éds.). Mémoire de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire, Zanzibar,
77: 103~234.
9. RAMOS-PORTO
M. et COELHO
P. A., 1998. Malacostraca.
Eucarida. Caridea
(Alpheoideaexcluded).ln
: YOUNG, P. S. (éd.). Catalogue of crustacea of Brazil. Rio de Janeiro
: Museu Nacional, 6: 325-350.
10. RAO K. J. et TRIPATHI S. D., 1993. A manual on giant freshwater prawn hatchery. Central
Institute of Freshwater Aquaculture, Idian Council of Agricultural Research, Kausalyaganga,
Bhubaneswar, 751002, ser. 2, 50p.
- 37 -
Téléchargement
Explore flashcards