("nacelles") organique (égouts, fossés, vides sanitaires). Ils éclosent en présence d'eau... La larve de Culex

publicité
La larve de Culex
Culex définit un genre de moustiques, et plusieurs espèces sont vecteurs de maladies importantes, telles que la fièvre
du Nil occidental (West Nile), l'encéphalite de Saint Louis, la filariose (Culex quinquefasciatus), l'encéphalite
japonaise (Cx. spp.), l'encéphalite de la Murray Valley (MVEV) (Cx. annulirostris) et le paludisme aviaire (Culex
pipiens).
Les œufs sont pondus individuellement ou en groupe ("nacelles"), selon l'espèce, dans des eaux riches en matière
organique (égouts, fossés, vides sanitaires). Ils éclosent en présence d'eau pour donner une larve de premier stade.
Les stades larvaires successifs sont aquatiques et les larves se nourrissent de matière organique et de plantes
débouchant sur un accroissement de la taille des stades successifs. Les larves du quatrième stade évoluent en
nymphe (ou pupe), en forme de virgule. La nymphe cesse de se nourrir et donne naissance à un adulte après un jour
ou deux.
© J. NOWAK
© J. NOWAK
Larve de Culex (Culex enaticus) vu au microscope (obj x4)
Cils antennaires
Clypeus
Brosse mandibulaire ou
buccale
Œil composé
Thorax
Abdomen
2 paires de branchies anales
Soies hydrofuges
Siphon respiratoire
Stigmate ou valve
siphonacale
Dessin d’observation de la larve de Culex, Culex pipiens, vu au microscope (vue supérieure d’un montage in toto)
© J. NOWAK
Zoom sur la tête en vue supérieure et sur le siphon en vue latérale droite
Peigne
Pecten du siphon
Stomodeum
Selle
Brosse anale
Brosse dorsale
Branchies annales
Soies caudales
Dessin du zoom sur le siphon en vue latérale gauche
© J. NOWAK
Schéma montrant comment la larve et la pupe de Culex respirent
© J. NOWAK
Téléchargement
Explore flashcards