L`Océan, ma planète et moi ! Classe de CM1 de Mme Riou

publicité
L’Océan, ma planète et moi !
Classe de CM1 de Mme RIOU Anne - école publique Sizun- 2015/16
Jeunes reporters des arts, des sciences et de l’environnement.
En Sciences et Développement durable, nous avons travaillé :
1- Sur l’océan et le climat : Le cycle de l’eau, l’océan réservoir d’eau salée, les courants
thermiques, les courants de salinité, la fonte des glaces, la dilatation des océans, la
régulation du climat par la banquise.
2- Puis en classe de mer à Moulin Mer, nous avons fait des activités variées : une
balade en bord de mer, une pêche à pied dans l’estran vaseux et rocheux, du kayak,
une balade en mer et appris la météo marine, la classification des espèces, les
marées et réalisé une course d’orientation.
3- Puis nous avons vu l’océan et l’énergie : Le pétrole des plates formes off shore ; la
marée noire et ses conséquences pour les oiseaux, les énergies renouvelables en mer
(les éoliennes, les barrages, les hydroliennes…), la transformation de l’énergie en
électricité.
4- Nos conclusions = Deux Chartes : Les océans nous aident à vivre ; Comment je dois
prendre soin de l’océan ?
1- l’Océan et le climat (d’après le guide pédagogique et le site internet :
« L’Océan, ma planète…et moi ! » de la main à la pâte).
La quantité d’eau sur
Terre est constante.
Il n’y a que 3% d’eau
douce.
Les Océans
représentent 97% de
l’eau (qui est salée) et
couvrent 71% de la
surface de la Terre !
1- l’Océan et le climat.
Photo 1- Nous avons observé les courants thermiques : l’eau chaude est moins dense
que l’eau froide et monte vers la surface.
Photo 2- Nous avons observé les courants de salinité : l’eau salée est plus dense que
l’eau douce et plonge en profondeur.
Recherche des conséquences du réchauffement climatique :
Photo 1- La fonte des glaces continentales (les glaçons posés sur la boîte
initialement) provoque une augmentation du niveau de la mer mais pas
celle de la banquise (les glaçons mis directement dans l’eau ne font pas varier
le volume d’eau) !
Photo 2- La surface blanche de la banquise empêche que l’océan ne se
réchauffe trop vite et régule le climat. C’est l’effet Albédo.
Au bout d’une heure au
soleil, l’eau dans le pot
blanc est à 18°C alors
que dans le pot noir, elle
est à 21°C. Donc, la
banquise en fondant
accélère le réchauffement
de l’océan.
Photos 1, 2 et 3 - L’eau se dilate quand on la réchauffe. Elle « gonfle » et
remonte dans la paille. Donc avec le réchauffement climatique, il y a une
augmentation du niveau de la mer.
Des populations devront peut-être être déplacées ! (ce seront des réfugiés climatiques).
1- Le réchauffement climatique actuel agit sur l’Océan : L’augmentation du niveau
de la mer met en danger de nombreuses populations. Les grands courants
marins comme le Gulf Stream qui adoucit le climat breton pourrait être perturbé. Les
glaces des pôles vont fondre ce qui pourrait accélérer le réchauffement et l’ours
blanc pourrait disparaître !
Et, l’Océan agit sur le climat et tente de le réguler en absorbant les gaz qui
réchauffent l’air. Mais, l’homme doit diminuer le rejet des gaz à effet de serre
produits par les villes, les transports, l’industrie.
Okapi n° 838, décembre 2007
La COP21 a réuni, cet
hiver, 196 états pour
écrire un texte qui a été
voté. Ils veulent essayer
de limiter le
réchauffement de la
température à 2 degrés
maximum d’ici 2100.
2- Nous sommes partis en classe de mer du 14 au 18 mars à Moulin Mer près
de Logonna-Daoulas (Finistère). Notre animateur nature s’appelle « Olivier » !
Lundi matin…Sur le sentier côtier, on a ramassé des cônes, des joncs, des
ajoncs…
Sur la grève,
on a ramassé
des algues :
A découvrir en salle d’Arts :
Notre album photo commenté
Fucus, Ascophyllum,
Pelvéties.
On a
appris à les
reconnaître.
(Antonin)
Au soleil, on
s’est baladé, sur
les collines et
dans les près,
on a vu sur l’eau
de très beaux
bateaux.
(Nina)
2- A Moulin-Mer, lundi après-midi, pêche à pied dans l’estuaire
de la rivière Camfrout avec le papa de Théo. Dans l’estran vaseux,
il y a beaucoup de vie cachée dans la vase (des mollusques, des
vers, des crustacés) et aussi des oiseaux (échassiers) qui viennent
s’en nourrir (comme l’aigrette garzette) :
2- A Moulin-Mer, mardi matin, activité nautique : découverte du
Kayak. Dans l’anse du Moulin à marée, on a appris à se caler dans
notre bateau puis à manœuvrer pour faire un radeau ou pour faire
une toupie à 360°!
Aujourd’hui, je vais
faire du Kayak
avec les copains.
(Antonin)
Rame dans ton
Kayak, jusqu’à
l’arrivée, pour faire
un radeau ! (Ylan)
Le Kayak est un
canot très léger qui
utilise une pagaie à
deux pales pour le
propulser, le
diriger et
l’équilibrer.(Roméo)
2- Mardi après-midi, Nous avons fait une nouvelle partie de pêche
à pied, du côté de l’estran rocheux avec le papa de Théo et la
maman de Solenn. Après, on a trié ce qu’on voulait garder pour
notre aquarium.
Je vais à la mer avec mon seau
et mon épuisette, pour
ramasser des poissons, des
crabes et des coquillages.
(Solenn)
Quand je vais à la mer, je
pêche des poissons et des
crustacés :
Crabes, blennies, crevettes,
anguilles ! (Antoine)
On a fait la pêche à pied, on a
pêché des crevettes avec le
filet. Mon filet avait des trous,
les crevettes se sont enfuies,
et nous sommes partis. (Tess)
2- Mercredi matin. Comme les indiens Inuits, les kayaks se
suivent pour remonter la rivière du Rohou ! Les esquimaux de
l’Arctique chassaient avec leur kayaks traditionnels en bois et
peaux de bêtes : Phoques, baleines, ours, caribous !
Il fait beau
aujourd’hui, les
kayaks dansent
sur l’eau. Les
bateaux de pêche
sont déjà partis,
cachez vous petits
poissons dans
l’eau ! La tête sous
l’eau ! (Marie)
Aujourd’hui, je
suis assise sur le
sable comme un
crabe. (Inès)
2- Mercredi après-midi, On a embarqué sur la barge. Sur la carte, on a appris
à se repérer, on a pu piloter en suivant le cap dans le chenal, puis on est allé
relever le casier et faire des mesures avec la sonde (il y avait 10 m d’eau) et
avec l’anémomètre (il y avait une jolie brise : 4 sur l’échelle de beaufort) !
La mer recèle des trésors. On y trouve
des bateaux échoués, des objets
enfouis et des poissons exquis. On y
plonge comme des hypnotisés pour
ses délicats reflets. (Ciara). En arts
plastiques, on a créé des reflets à l’encre bleue.
Le bateau de Moulin-Mer flotte sur la
mer et prend le vent. (Benjamin)
Le bateau de Moulin-Mer nous
berce sur la mer. Sur la barge,
l’équipage, prend la direction du
large. Avançant, péniblement,
malgré le vent, nous admirons les
cormorans. La pêche a été
abondante : Dans les filets,
quelques crabes, des crevettes et
un mulet. (Andrieu)
2- Jeudi matin, travail de classification des espèces collectées qui se rangent
dans des groupes différents en fonction de leurs caractères. Les crustacés
ont une carapace dure et des pattes articulées, les mollusques un corps mou
protégé par une coquille…
Les balanes sont collées contre les rochers.
Les serpents de mer se faufilent dans les
algues. Les blennies se cachent des
prédateurs. (Vincent)
Petits poissons oubliés au fond de l’océan,
invisibles, sous la mer, s’amusent avec le
sable, ondulent entre les rochers. (Louann)
2- Dans l’aquarium, on a mis une patelle, des gobies, des blennies, des
crevettes roses, un crabe vert, une palourde, des algues, une petite vieille, un
petit mulet…
Il y avait un filtre et un bulleur pour garder en vie les animaux pendant 3 jours !
2- Jeudi après-midi, Kayak : On a pu faire un bac (une traversée de rivière en
largeur) et partir randonner, avec Yohann, vers une crique éloignée. Pour
revenir au port, le courant nous a aidé avec la marée et la maîtresse nous a
encouragés !
2- Vendredi matin, on a étudié les marées : C’est la lune et le soleil qui les
provoquent par attraction. Il y en a 4 par jour, 2 basses et 2 hautes. Quand le
soleil, la lune, la Terre sont alignés, on a les grands coefficients de marées !
C’est alors la pleine lune ou la nouvelle lune. C’est bien pour la pêche à pied.
La météorologie
prévoit le temps!
Les instruments
sont le thermomètre
pour mesurer la
température de l’air,
la girouette pour le
sens du vent,
l’anémomètre pour
mesurer la vitesse du
vent,
le pluviomètre pour
mesurer la quantité
d’eau tombée au sol,
le baromètre pour
mesurer la pression
de l’air.
2- Devenir de bons citoyens en apprenant à vivre en collectivité : Le soir dans
les chambres, on devait bien s’entendre et ne pas faire le bazar ! Le matin au
petit déjeuner et à chaque repas de la journée, on respectait la nourriture et
nos voisins. On remerciait les parents qui nous aidaient (comme le papa de
Lylou, la maman de Solenn…) et le personnel qui nous servaient.
2- Vendredi après-midi, On a réalisé une course d’orientation avec les CE2. Il
fallait s’aider du plan pour trouver les balises et répondre aux questions.
L’équipe gagnante a pu relâcher le gros mulet « GASTON »!
Nage « GASTON » !
Arts plastiques en découpage-collage d’après l’album
« Mer bleue » de Robert Kalan et Donald Crews
2-La classe de mer nous a beaucoup plu. De retour en classe, on
a écrit des poèmes sur la mer (voir notre carnet de poèmes
illustrés en salle d’art) et aussi la suite de l’histoire de GASTON…
Je m’assois sur un rocher, je
fermes les yeux, je ne pense à
rien et j’écoute le son de la mer
et des vagues.(Jade)
Un matelot a pêché une étoile
de mer et une raie! (Sullyvan)
A l’eau, il faut mettre le bateau ;
A l’eau, on a pêché du bar et un
turbot, du cabillaud et du
tourteau. (Dylan)
Les poissons sous l’eau, les
crevettes dans l’eau, mettons la
tête sous l’eau. (Théo)
2- GASTON, le mulet! Voici un résumé de notre histoire (en
s’aidant de l’album de la « Chèvre de M. Seguin » d’Alphonse Daudet).
Quand Gaston arriva dans l’océan,
tout l’océan lui fit fête. Les algues le
saluèrent. Jamais les vieux goémons
n’avaient assisté à un aussi joli
spectacle ! On le reçut comme un
petit roi. Les Fucus se baissaient pour
le caresser du bout de leurs lames.
Les longues Laminaires s’écartaient
sur son passage. Tu penses si Gaston
était heureux !
Gaston nageait à droite, à gauche et
frôlait les algues. Puis tout à coup, il
faisait demi-tour, en voyant un requin
blanc! Hop! Le voilà reparti, la tête en
avant à travers les goémons, la haut, en
bas, partout…On aurait dit qu’il y avait
dix Gaston dans la mer.
C’est qu’il n’avait peur de rien, Gaston!
Il franchissait d’un saut les vagues à la
surface et s’éclaboussait de moutons
blancs. Il aperçut Olivier en Kayak et cela
le fit rire aux éclats. Que c’est petit, que
Plus de vitres, plus de toit, plus de
pompe à air! Rien qui l’empêcha de nager c’est petit ! Dit-il. Comment fais-tu pour
tenir là- dedans ?…
et de manger à sa faim….
Du phytoplancton à foison, des petits
poissons, des crevettes transparentes,
toute une forêt de laminaires débordante
de vie.
2- Recherches sur les algues (sur internet).Quelles sont leurs utilisations ?
Elles sont variées (aliment pour l’homme ou les animaux, compléments
alimentaires riches en iode et en sels minéraux, médicaments, gélifiant,
colorants, carburant, engrais et fortifiant …)
Des yeux pour voir le jour,
le soir sans regarder dans
le noir, des oreilles pour
entendre le chant des
baleines quand elles sont
zen, un nez pour sentir
l’odeur de la mer salée dans
les roches courbées et une
bouche pour goûter le goût
des algues qui bougent au
grés des vagues. (Ciara)
3- Nous avons regardé le très beau film de Sébastien Bach « Le fleuve aux
grandes eaux » sur l’histoire du Saint-Laurent et de sa pollution par l’homme
et nous avons parlé des conséquences environnementales de la pollution et
des marées noires.
La LPO (ligue de protection des oiseaux) tente de sauver les oiseaux pollués
par le pétrole ou le mazout pour pouvoir les remettre en liberté…Mais ce n’est
pas si facile de les nettoyer !
3- Il y a beaucoup d’espèces d’oiseaux marins
qui sont mis en danger par la pollution. (Photos d’internet)
Le goéland argenté, la sterne arctique, le grand cormoran, la mouette rieuse
L’huîtrier pie, le courlis cendré, le guillemot de Troïl, le gravelot
La mouette comme elle est chouette, cette petite mouette. Mais, elle n’a
jamais vu de pâquerettes car elle vit au bord de la mer… (Juliette)
3- La mer peut aussi être polluée par les déchets des
hommes : plastiques, verres, cannettes, rejets divers des villes
et rejets agricoles...Chacun doit éviter de polluer !
• Sur la plage, le crabe ramasse les
déchets. Il voit le bateau au loin :
quand il arrivera, il se cachera.
Quand il y a des touristes, il est
content. Mais quand il voit les
déchets, il s’écrie : Encore des
déchets! C’est très énervant, je dois
toujours les mettre à la poubelle !
Puis le crabe voit les sternes passer
en groupe. Il va commencer à faire
nuit, il faut que le crabe aille sous sa
pierre. (Lylou)
• La mer est toute mouillée,
qui donc la séchera ?
• La mer est bien cachée, qui
la dénichera ?
• La mer s’est égarée, qui la
retrouvera ?
• La mer est polluée, qui la
défendra ? (Nina)
selon Jacques Charpentreau
3- Les Océans offrent de nombreuses énergies alternatives inépuisables qui
sont encore peu exploitées mais vont se développer comme les hydroliennes ou
les éoliennes offshores. On pourrait aussi utiliser l’énergie des vagues, des courants
thermiques ou de salinité. (Lecture de posters de Yann Arthus Bertrand, Goodplanet)
Il glisse dans les
nuages, qui ?
Vous l’avez deviné,
c’est notre ami le
vent. Il se glisse
sous notre manteau.
Mais le soir, il nous
permet de nous
envoler dans nos
rêves. (Klervy)
3- Les barrages hydroélectriques transforme l’énergie du courant d'eau en
énergie mécanique par une turbine, puis en énergie électrique par un
alternateur. Exemple du barrage de la Rance
(site internet - CM2 Dolomieu)
•
Comment fonctionne ce barrage ? À marée montante, il laisse passer la mer qui
envahit le bassin de retenue. Dès que la marée va redescendre, le barrage est
fermé. L'eau retenue sert à alimenter 24 turbines à marée basse.
Les turbines font tourner les alternateurs qui fabriquent de l'électricité.
4- Conclusion : Les océans nous aident à vivre. Comment? Ils nous
nourrissent, régule le climat, nous donne de l’oxygène, du sel, du sable. Il
nous aide à rester en bonne santé. On peut y faire beaucoup de sport …
4-Chartre : Comment les hommes peuvent prendre soin de l’océan? Ils
peuvent éviter de polluer la mer et l’air, protéger les animaux. Ne pas
surexploiter la mer et surveiller les transports de produits toxiques…
Nous avons aussi écris des aïkus (poèmes japonais à 3 vers) avec
Yves Bourles (enseignant). Et avec la Communauté des
Communes de Landivisiau et Simona, nous avons réalisé des
chorégraphies sur l’histoire de Gaston en route vers sa liberté…
Illustration de Lylou
Illustration de Juliette
Notre album d’arts littéraires
(poèmes, aïkus et illustrations).
Les CM1 de la classe d’Anne RIOU
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire