Présentation du Niger Géographie

publicité
Présentation du Niger
Géographie
Le Niger (officiellement République du Niger) est un pays enclavé d’Afrique
occidentale, à 700 Km de l'océan Atlantique. Limité au nord par l’Algérie et la Libye,
à l’est par le Tchad, au sud par le Nigeria et le Bénin, et à l’ouest par le Burkina et le
Mali, il est un trait d’union entre l’Afrique du Nord et l’Afrique noire.
Vaste territoire (1 267 000 Km², soit 2,3 fois la France), il se caractérise par
des conditions climatiques extrêmes. Le Niger est l’un des pays les plus arides du
globe terrestre, le Sahara (au Nord) et le Sahel (au centre) représentant environ 80%
de sa superficie. De ce fait, l’essentiel de la population se concentre dans le Sud du
pays, près des points d’eau, notamment du fleuve Niger près duquel se trouve la
capitale du pays, Niamey.
La population est composée de: Haoussa, Zarma-Songhaï, Touareg, Peulhs,
Kanouris, Toubous, Arabes, Gourmantchés.
Si le français demeure la langue officielle du pays, la population parle plus
couramment le haoussa ou le zarma, mais aussi le fulfudé, le tamajek, le songaï et le
kanuri.
Le Niger est classé parmi les plus pauvres du globe. S’il dispose de certaines
richesses naturelles (or, uranium, pétrole), la majorité des gisements nationaux sont
exploités par de grands groupes étrangers. Ils ne profitent donc pas de leurs
richesses.
De ce fait, l’agriculture reste une source majeure de revenus pour le pays,
représentant environ 40% du PIB, et employant près de 90% de la population. Mais
la sécheresse étant l’un des grands maux de ce territoire au climat désertique, les
famines sont fréquentes et le revenu agricole est très faible. Cela entraîne un exode
rural de plus en plus important, particulièrement vers Niamey, l’illusoire Eldorado.
Parmi ces migrants, un certain nombre d’enfants, que la pauvreté et l’absence de
structures scolaires suffisantes poussent dans les bras de la grande ville.
Histoire Politique
Ancienne colonie française, son indépendance fut proclamée le 3 août 1960.
Comme de nombreux pays fraîchement décolonisés, le Niger éprouve de grandes
difficultés à instaurer un régime politique stable, coups d’états et autres régimes
militaires s’étant succédés. Cependant, depuis 1999, le Niger jouit d’un régime semiprésidentiel, son président, Mamadou Tandja, ayant été élu démocratiquement (son
second mandat s’achevant en décembre prochain). Mais le conflit entre le pouvoir en
place et la rébellion touarègue participe à la fragilisation politique et économique du
pays.
Situation démographique et sociale
Le pays est en pleine expansion démographique. La population a plus que
doublée entre 1980 (moins de 6 millions d’habitants) et 2009 (autour de 14 millions
d’habitants). La fécondité atteint un des niveaux les plus élevés au monde, avec un
taux de 7,1 enfants par femme selon une étude de l’UNICEF (2006). De plus
l’espérance de vie des Nigériens est extrêmement faible. Selon une étude de l’OMS
(2006), elle serait de 42 ans pour les hommes et de 43 ans pour les femmes. Ainsi,
près de 50% de la population a moins de 15 ans.
L’Etat manque de moyens financiers et structurels pour prendre en charge
l’ensemble de ces jeunes. Le taux d’enfants scolarisés demeure très faible (d’après
l’UNICEF : taux nets de scolarisation/fréquentation à l’école primaire pour la période
2000-2007 : 38%). Ainsi, 30% des adultes ne savent ni lire ni écrire.
Economie parallèle
Depuis vingt ans, les aides internationales ont fortement diminué, le
retournement du marché de l’uranium, la crise agricole due à la sécheresse, et les
mesures pour la gestion macro économique, ont eu des fortes conséquences sociales,
en aggravant la précarité des plus pauvres.
Les villes voient s’accroître une économie parallèle : Les boutiques de rue
pullulent.
Ils
importent
les
marchandises,
à
partir
de
négoces
illicites
d’agglomération aux frontières du Nigéria, vers les marchés informels de Niamey.
La mendicité est généralement le dernier recours des habitants. Ils sont soit
saisonniers (venu de la campagne lorsqu’arrive le temps de la soudure), ou
permanents. 24% des mendiants passent la nuit dans la rue. Parmi eux se trouvent
les enfants en rupture scolaire et familiale.
Pendant le régime militaire, les contrôles les rafles policières se sont
multipliés. Après Ils renvoyaient les personnes interpellées en camion dans leur
village originel. Il s’agissait d’enrayer leur implantation inévitable.
34% des mendiants qui dorment dans la rue se concentrent dans la zone de
l’écogare. Centre ville, il brasse tous les mouvements de la ville. Il est le lieu ou
l’argent change de main. Mais les marchés sont aussi les lieux privilégiés de la
mendicité.
La mendicité, et particulièrement celle des enfants, génère dégradation de
l’hygiène, de la santé, et de l’éducation scolaire et sociale.
Niamey
Téléchargement
Explore flashcards