Facturation de la vaccination

publicité
Votre facturation
Diane Legault
factureinformatique@bellnet.ca
L’heure juste sur la facturation de la vaccination
Avis aux médecins de famille
LA PÉRIODE ANNUELLE DE VACCINATION
tire peut-être à sa fin, mais les omnipraticiens se questionnent encore et toujours
sur la facturation qui y est associée.
Dans quelles circonstances a-t-on le
droit de facturer un examen ordinaire
et/ou l’acte codé 0474? Qu’en est-il
lorsqu’une infirmière se charge de la
vaccination? Au début du mois de
novembre, une discussion sur ce sujet a
été ouverte par un médecin sur le Forum
de discussion Santé inc., et on m’a
demandé d’effectuer les recherches
nécessaires à la production du présent
article; une bonne fois pour toutes, il est
temps de vous communiquer l’heure
juste sur la facturation de la vaccination.
La convention collective des omnipraticiens définit l’examen ordinaire de la façon
suivante : « L'examen ordinaire comprend
le questionnaire et l'examen nécessaires
au diagnostic et au traitement d'une affection mineure, à l'appréciation d'un traitement en cours, ou à l'observation de l'évolution d'une maladie et la consignation au
dossier des données significatives que le
médecin juge pertinentes. Cet examen ne
peut être facturé par le médecin qui dispense des services au service d’ urgence
des centres hospitaliers et des CLSC du
réseau de garde intégré. »
À la lecture de ces lignes, on se rend
compte que la définition de l’examen ordinaire est large et non limitative, contrairement aux examens complets et complets
majeurs qui comportent obligatoirement
une série de questions et d’examens cliniques explicitement précisés dans l’entente. Il n’y a aucune durée minimum ou
série prédéfinie de gestes à accomplir.
Ainsi, l’examen ordinaire est payable du
moment qu’il y a rencontre entre le
médecin et le patient, qu’il y a un objectif
thérapeutique et médical à cet échange,
peu importe la durée de la rencontre, et à
condition qu’il y ait consignation des données pertinentes au dossier médical.
À titre d’exemple sans équivoque, pensons à un patient qui se présente à un
cabinet avec un œil rouge, qui éprouve
une sensation de brûlure ou d'égratignure au même œil et à qui on diagnostique une conjonctivite. Le médecin
aura-t-il besoin de prendre sa pression
pour avoir droit au paiement de l’examen
ordinaire? Aura-t-il besoin de connaître
les antécédents médicaux des membres
de sa famille? Aura-t-il besoin d’effectuer
un examen clinique du cou, du thorax et
de l'abdomen, comme l’oblige l’examen
complet et l’examen complet majeur? La
réponse est évidente à toutes ces questions : non. Pourquoi cela serait-il différent si le patient vous consulte pour
une vaccination? La RAMQ publiait, le 6
novembre dernier, un communiqué à cet
effet et on pouvait y lire : « Lorsque vous
êtes appelé à évaluer un patient pour
déterminer les indications d’administrer
un vaccin ou pour évaluer une complication (…), vous pouvez facturer un examen en vous référant à sa définition à
l’article 2.2 du Préambule général. »
L’examen ordinaire est donc payable
dans le cadre de vaccinations, selon les
conditions ci-dessus énumérées.
binet ou à domicile, afin d’assurer l’encadrement du personnel clinique, mais
qui n’examine pas chaque patient, ne
peut facturer à la Régie le tarif de l’injection ni celui d’un examen pour les
patients qu’il n’a pas rencontrés. Il
n’existe aucun tarif à l’acte applicable dans
l’entente permettant de faire rémunérer la
surveillance de la vaccination. »
> Si vous facturez un examen ordinaire,
vous ne pouvez pas facturer en plus l’acte
codé 0474 (injection intradermique, souscutanée et intramusculaire pour fins de
prévention et de traitement, inoculation,
vaccination, etc., en cabinet ou à domicile, lorsque faite sans examen). Vous
avez le choix entre l’un ou l’autre.
> Pour avoir droit au paiement de l’examen ordinaire ou de l’injection, vous
devez avoir essentiellement accompli
l’acte vous-même. Selon la RAMQ : « La
participation de personnel auxiliaire dans
l’exécution du service ne dispense pas le
médecin de cette obligation. Ainsi, lors
d’une vaccination, le tarif applicable
pour l’injection ou l’examen n’est
payable que lorsque le médecin a luimême rendu le service (injection du vaccin ou examen du patient). »
Ceci étant dit, voici quelques points
importants dont vous devez tenir compte :
> Lorsque vous facturez un examen ordinaire, comme toujours, ayez des notes
aux dossiers qui prouvent que la rencontre a eu lieu, même s'il s'agit de notes
très brèves dans le contexte d’une
journée de vaccination. Le dossier sert
inévitablement de défense dans tous les
démêlés médico-légaux.
> Vous ne pouvez pas facturer d’examen
ordinaire si vous ne rencontrez pas les
patients, par exemple lors de la surveillance des complications dans le cadre
d’une journée intensive de vaccination.
La RAMQ, dans son communiqué daté
du 6 novembre, indiquait : « Un
médecin qui est sur place, dans un ca-
> Le médecin qui a acheté le vaccin
administré peut facturer son coût au
patient, dans la mesure où celui-ci en a
été informé au préalable, mais ne peut
lui facturer les coûts associés à la
seringue et l’aiguille, puisqu’ils sont considérés comme étant accessoires à un
service assuré. ⌧
L’auteure est présidente de Facturation informatique Diane Legault et est experte invitée en
facturation médicale lors des conférences du magazine Santé inc.
14
S A N T É
I N C .
JANVIER/FÉVRIER 2007
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire