akîtu - AKITU

publicité
Joseph Cacan
Nahrin Kourie
Ninib A Lahdo
Baydaa Yoel Polos
CAFÉ BABEL PRODUCTIONS PRÉSENTE UN FILM DE RIAD ASMAR JAKOB KAPLO ATHRA CHABO ILONA DANHO “AKÎTU”
MUSIQUE ORIGINALE MOUSA ELAIS COSTUMES HÉLÈNE HONHON MONTAGE MÉLODIE WEGNEZ DÉCORS NINA JUNKER PRODUCTEUR RIAD ASMAR
DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE TIAGO MESQUITA DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE DEUXIÈME ÉQUIPE WIM VANSWIJGHENHOVEN CASTING RIAD ASMAR, CHLOÉ CRAMER
ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR RIAD ASMAR
AKÎTU
Pitch
Un peu malgré lui, un jeune homme issu de l’immigration assyrienne nommé Daniel, va découvrir les enjeux de cette immigration et
plus particulièrement l’histoire de sa famille. Cette réconciliation avec sa mémoire et sa communauté lui permettra d’ouvrir de nouvelles
perspectives à sa vie d’adulte.
Akitu
La fête d’Akitu figure parmi les plus anciennes attestée en Mesopotamie. Elle était dédiée au dieu-lune et se déroulait deux fois par an,
aux équinoxes de printemps et d’automne. A partir du deuxième millénaire av. JC, les cérémonies d’Akitu sont attestées dans un nombre
croissant de régions et cette fête devient le plus important évènement du calendrier religieux, marquant le premier jour de l’année au
moment de l’équinoxe de printemps.
Synopsis
DANIEL est un jeune homme issu de l’immigration assyrienne, sans emploi, il vit avec sa famille modeste à Liège, passe le plus clair de
son temps à s’occuper de sa voiture.
L’arrivée de RAHEEL va lui ouvrir de nouvelles perspectives, ancienne amie de la famille qui veillait sur Daniel quand il était petit, elle
l’encourage à venir tenter sa chance à Bruxelles où elle réside avec sa famille dans une confortable villa, témoin de leur réussite sociale.
La sœur de Daniel, MIDRA, a récemment épousé TOMA et tous deux habitent également à Bruxelles, prétexte supplémentaire pour que
Daniel s’asseye au volant de sa voiture et échappe du milieu familial où se succèdent les crises de couple, chez ses parents comme chez
son autre soeur MARTA.
Daniel se rend directement chez Raheel espérant trouver un emploi grâce à son mari AFRAM ; ses attentes sont déçues, Afram est inquiet,
peu disponible et à priori méfiant de Daniel qu’il semble considérer comme un paresseux.
Cependant, leur fille BRITA, étudiante de théâtre et fort désireuse de renouer avec son compagnon d’enfance, va entraîner Daniel dans
sa vie et sur les traces de leur arrivée en Belgique, ainsi s’amorce entre Daniel et Brita une relation de séduction dont on ne cerne pas très
bien les enjeux... Mais où chacun essaie d’avoir le dessus sur l’autre.
Pour Daniel il s’agit aussi d’une enquête forcée sur le passé qui lui permettra finalement de sortir du flou dans lequel il se trouve, Daniel
est d’abord réticent et passif, notamment vis-à-vis de l’entrain de Brita.
Au cours de la fête de Akîtu, Daniel fait la rencontre avec une autre jeune femme, Ilona, récemment arrivée en Belgique avec sa famille
sans papiers, une rencontre qui fait de Daniel quelqu’un de plus actif.
Il souhaite aider Ilona et lui trouver un travail dans le bar de son beau-frère Toma, malheureusement, Toma est plus intéressé par les
charmes des ses serveuses que par la qualité de leur travail, il tente d’abuser d’Ilona qui résiste.
Entre temps, le père de Brita a quitté Raheel, Daniel la soutient dans sa peine, mais il est rappelé à Liège au chevet de son grand-père très
malade. Là, il apprend que Toma a fini par assouvir ses passions avec une nouvelle serveuse, pris en flagrant délit par sa femme. Pensant
qu’il s’agit d’Ilona, Daniel retourne furieux à Bruxelles pour régler l’affaire avec Toma. Pour Ilona et sa famille, la situation matérielle se
détériore, ils finissent par rentrer au pays.
Au fil des résolutions qui ont lieu dans son entourage et auquel Daniel prend part, il recouvre une partie de sa mémoire
d’enfance, les familles se réconcilient et Daniel comprend qu’il a avec Brita une chance unique de surmonter ses limites.
AKÎTU
Les personnages
Daniel
L’histoire est surtout vécue de son point de vue, nous l’accompagnons du début à la fin du
film.
Il est arrivé de Syrie avec sa famille à l’âge de 6 ans. Ils ont vécu sept ans à Bruxelles avant
d’aller s’établir à Liège. Il n’a pas terminé ses études secondaires, ne veut pas travailler avec
son père et de manière générale, ne fait pas beaucoup d’efforts pour trouver du travail, mais
il rêve de facilité et d’argent. Il possède une petite voiture qui lui sert d’ultime foyer. La situation familiale lui pèse.
Il soigne son apparence, semble sûr de lui alors qu’en réalité il est très influençable. Lorsqu’il est intimidé, il devient taciturne, désagréable et renfermé, mais s’il est à l’aise, il peut devenir extraverti et volubile. Il aime les aventures amoureuses courtes et ne s’attache pas: il
est macho, jaloux et possessif. Ces défauts cachent une grande vulnérabilité. Ainsi, il peut également se montrer sensible et secourable
auprès de quelqu’un qui en a vraiment besoin.
Brita
Etudiante en théâtre, arrivée de Turquie à l’âge de 3 ans. Les sept premières années de son enfance, Daniel habite un appartement sur le même pallier. Elle est fille unique et ses parents lui
ont toujours donné beaucoup de liberté. Son prénom signifie «la vie».
Elle est émancipée, jolie sans soigner excessivement son apparence. Par bien des aspects, elle
s’est bien intégrée et se distingue des autres femmes de la communauté. Cependant, ses origines comptent beaucoup pour elle et elle s’applique à garder vivantes les traditions de sa culture.
Elle est extravertie, enjouée et généreuse, entourée d’amis. Elle aime fêter et jouer.
Ce qui compte avant tout c’est la qualité des relations avec son entourage. Vis-à-vis de Daniel, elle cherche à le mettre à l’aise sans renoncer à son indépendance. Cette relation est à la fois conflictuelle et fraternelle, chacun cherche à s’imposer à l’autre.
Ilona
Arrivés de Syrie 3 ans auparavant, sa mère, son petit frère et elle sont sans papiers. Leur père
est en Syrie en attendant de trouver un moyen de les rejoindre. Elle n’étudie pas, ne parle pas
français, aide sa mère à tenir le ménage et travaille (au noir) quand l’occasion se présente. Elle
déteste cette situation mais ne se révolte pas et se plaint rarement.
C’est un personnage attachant à cause des conflits externes qu’elle est amenée à vivre, en revanche elle n’a pas l’épaisseur psychologique de Brita. Sa relation avec Daniel n’a pas duré assez
longtemps pour devenir très profonde : il amène du secours et de la fraîcheur dans son univers,
mais les contraintes matérielles sont plus fortes.
AKÎTU
Historique
Qui sont les Assyriens ?
Un peuple ancien dont le berceau se trouve au Moyen Orient et dont l’histoire remonte à des milliers d’années. Aujourd’hui
ils représentent une petite minorité sur leur ancienne terre natale. Le territoire qu’ils ont occupé depuis des milliers d’années
est appelé Mésopotamie du nord, le pays qui s’étend entre les rivières du Tigre et de l’Euphrate. Sur cette carte, la Mésopotamie est désignée par la couleur verte. Les Assyriens ont créé autrefois un empire en Mésopotamie.
Où se trouve la terre natale des Assyriens?
Les Assyriens ont traversé de nombreux changements tumultueux au cours de leur histoire; cependant ils ont toujours
continué à vivre dans le même territoire que leurs ancêtres, au nord de la Mésopotamie. Cette zone est aujourd’hui divisée
par les frontières de la Turquie, l’Iran, la Syrie et l’Irak. Plus récemment, les Kurdes se sont réclamés du même territoire.
Quelle langue parlent-ils?
Les Assyriens parlent une langue sémite, ce qui signifie qu’elle appartient au groupe des langues sémites. Cette langue est
proche de l’hébreux, de l’arabe et de l’éthiopien. Il y a plusieurs dénominations pour la langue des Assyriens. On l’appelle
parfois assyrien, araméen ou encore syriaque. Cette langue est divisée en deux dialectes principaux, le syriaque occidental
et le syriaque oriental. L’image ci-contre est un exemple de l’écriture qui se trace de droite à gauche.
Quelle est la religion des Assyriens?
Lorsque le christianisme est apparu, les Assyriens ont été parmi les premiers à s’y convertir. La majorité des Assyriens est
devenue chrétienne au cours du 3ème siècle déjà. Avec le temps, les Assyriens ont établi leurs propres églises indépendantes.
Il s’agit des Syriaques Orthodoxes, connus alors sous le nom de l’Eglise Jacobite, ainsi que l’Eglise Orientale appelée alors
Eglise Nestorienne. Les siècles passant, de nouveaux groupes chrétiens ont émergé au sein des Assyriens, comme par exemple l’Eglise Chaldéenne, l’Eglise Catholique Syriaque et l’Eglise Protestante Syriaque. L’image ci-dessus représente l’ancien
monastère assyrien de Deyro Zafaran, construit sur les ruines d’un temple antique dédié au dieu du soleil Shamash, qui était
vénéré en Mésopotamie.
AKÎTU
Ya-t-il un lien entre les Assyriens d’antan et ceux d’aujourd’hui?
Cette question a été débattue par les érudits depuis la découverte des antiques cités assyriennes tels que Nineveh, jusqu’à
l’émergence d’une identité nationale assyrienne au sein des chrétiens habitant le nord de la Mésopotamie, au début du 19ème
siècle. De récentes découvertes scientifiques révèlent un lien évident entre les Assyriens d’antan et ceux d’aujourd’hui. Le
premier indice est la présence géographique des Assyriens, le fait qu’ils aient continué à occuper le même territoire que leurs
ancêtres. Le deuxième indice est le nom que les Assyriens continuent à utiliser pour se désigner eux-mêmes «Suroye» ou
«Suraye». Comme le démontrent de récentes découvertes d’inscriptions anciennes, ces noms sont des formes abrégées de la
forme plus ancienne «Asuroye» et «Asuraye» qui veut dire Assyrien. Le troisième indice est la langue parlée par les Assyriens
d’aujourd’hui et ses liens étroits avec l’assyrien ancien et l’araméen ancien, deux langues parlées par les Assyriens d’autrefois.
Si l’on rassemble ces indices, on constate qu’il y a effectivement un lien entre les Assyriens d’antan et ceux d’aujourd’hui, une
hypothèse qui remporte l’adhésion de plus en plus d’érudits.
Qui sont les Araméens?
Les Araméens sont un peuple ancien qui occupait une large partie du Moyen Orient. Aujourd’hui encore, des discussions
animées opposent Assyriens et Araméens au sujet des racines ethniques de leur peuple. En réalité, dans une même famille
on peut trouver un frère assyrien et un autre araméen. Le nom «Araméen» évoque Jésus Christ dont il est dit qu’il parlait
l’araméen. Ce fait historique peut être un facteur d’identification. Les Assyriens en revanche sont plutôt laïques.
Qui sont les Syriaques?
Par ailleurs, une partie de ce peuple préfère se faire appeler les Syriaques. Ce sont pour la plupart des chrétiens pratiquants
qui sont attachés à l’identité de leur église, l’Eglise Syriaque Orthodoxe. De nombreux Araméens et Syriaques utilisent le
symbole ci-dessous comme drapeau emblématique. Il symbolise un disc solaire ailé, un motif ancien trouvé dans des inscriptions de la Mésopotamie et de l’Egypte anciennes.
Qui sont les Chaldéens?
Les Chaldéens sont liés à une autre église au sein de la nation assyrienne. Il y a 500 ans environ, un groupe de l’Eglise Orientale s’est séparé et a fondé une nouvelle église qui considère le Pape de Rome comme son représentant. L’appelation «Eglise
Chaldéenne» tire son origine des écrits bibliques. Depuis lors, de nombreux membres de cette église s’identifient davantage
à des Chaldéens qu’à des Assyriens.
AKÎTU
Quelle est la situation actuelle des Assyriens?
Beaucoup prédisent que les Assyriens vont au-devant d’un sombre avenir. En raison des guerres et persécutions, il n’y a plus
beaucoup d’Assyriens sur leur terre d’origine. La plupart d’entre eux se trouvent plutôt dans le monde occidental, dans des
pays tels que la Suède, l’Australie, les Etats-Unis, l’Allemagne, etc. Ils restent divisés en groupes internes tels que les Chaldéens, les Syriaques et les Araméens. Cependant, au nord de l’Irak les Assyriens travaillent à créer une zone administrative
assyrienne, afin de s’assurer de pouvoir vivre sur la terre ancestrale et pérenniser l’identité et les traditions anciennes. Cette
zone est appelée la Plaine de Nineveh, en jaune sur la carte ci-contre. Elle se situe non loin de l’ancienne capitale assyrienne
Nineveh et environ 150 000 Assyriens vivent encore sur ce territoire.
AKÎTU
Contact
Scénariste, Réalisateur, Producteur :
Riad Asmar
+ 32 (0) 477 465 622 Café Babel ASBL
Rue de Theux, 4
B-1040 Bruxelles
Site web: www.akitu.be
AKÎTU
Acteurs
Daniel
Jakob Kaplo
Brita
Athra Chabo
Ilona
Ilona Danho
Midra
Nahrin Kourie
Toma
Josef Cacan
Gaurieh
Ninib A Lahdo
Sara
Olga Touma
Elias
Samir Dimitri Lahdo
Faia
Nanssi Antar
Marta
Iriny Aydin
Jacob
George Hanna
Les enfants de Marta
Izla Hanna & Yoel Hanna
Raheel
Baydaa Yoel Polos
Afram
Anorios Chammas
Shmouni
Fadia Semaan
Ninib
Ninos Lahdo
Bahdé
Simon Korn
Julie
Véronique Vogt
Enlil
Fadi Youssef
Ornina
Christine Sansak
Olivier
Baptiste Moulart
Prostituée
Pascaline Crevecoeur
Infirmière
Stéphanie Mahouzi
Joueurs de carte
Hanna Shamon & Abjar Malki
Raby Galle & Kamil Shamoun
UN SOLITAIRE
George Shaheen
AKÎTU
Équipe technique
Réalisateur, Scénariste, Producteur
Riad Asmar
Premier Assistant de Réalisation Richard Gérard
Second Assistant de Réalisation Cécile Brodsky
Renfort Mise en scène Scripte
Arthur Lecouturier
Jeanne Pinson
Premier Assistant pré-production
Chloé Cramer
Second Assistant pré-production
Leyla Ors
Coordinatrice de Production
Mélanie le Clech
Premier Assistant production
Alaa Eddine Aljem
Second Assistant production
Casting
Fredrique Evrard
Riad Asmar, Chloé Cramer
IMAGE
Directeur de la photographie
Directeur de la photographie - deuxième équipe
Premier Assistant caméra
Tiago Mesquita
Wim Vanswijghenhoven
Maarten Verminck
Renfort Premier Assistant caméra
Alex Beyde
Second Assistant caméra
Ada Detraz
Second Assistant caméra
Lucie Cauet
Steadycam Opérateur
Olivier Mercx
Chef électro
Wim Vanswijghenhoven
Machiniste
Lucien Keller
Électricien
Antonin Suppes
Renfort Electricien
Marco Vander Vecken
SON
Ingénieur son principal
Ingénénieurs son
Perchman
Mathias Van Gasse
Maxime Dubuis, Yves Bémelmans, Gaëlle Komàr, Alexis Flamant, Manu Alvarado,
Jeroen Heymans, André Philips,Denis Ruelle,
Nicolas Kerjan, Adrien Navez, François Andries,
Lionel Pochin
AKÎTU
Autres :
Chef Décoratrice et Accessoiriste
Nina Juncker
Assistant Décorateur
Kami Drieskens
Chef Costumière
Hélène Honhon
Maquillage
Alizée Ciavarrella
Renfort Maquillage
Faten Dweadary
Régisseur Général
Rhoda Servius
Régisseur adjoint
Renforts Régi Catering
Angelo Compagnino
Clément Abbey, Mathieu Volpe,
Valentine Lapière, Maud Neve
Restaurant Dilmon - Jamal Chamoun
Catering
Fadia Semaan
Making Off
Felipe Sandoval
Tableaux Moussa Malki
Montage
Mélodie Wegnez
Assistant montage
Adeline Nonat, Christophe Evrard
Traduction Anglaise
Data Manager Musique Originale
Mélodie Wegnez, Chloé Cramer
Raya Samiri
Mousa Elias
Montage son
Pierre Pinteaux
Assistant Montage Son
Nicolas Pibre
Bruitage Marie-Jeanne Wyckmans
Mixage
Thibaut Jamar, Alexis Flamant
Assistant Mixage
Designer et Webdesigner
Antoine Ly
Carole Wilmet
Graphisme
Dominique Deslauriers
Trailer / Effets visuels
Maarten Verlinden
Étalonnage
Patrick Schepers
AKÎTU
Réalisateur :
iad Asmar R
Né en Syrie, issu de la communauté minoritaire assyrienne.
Depuis ses 16 ans, il s’intéresse aux arts dramatiques et étudie le théâtre et le cinéma en autodidacte. En 2001, il monte une pièce de théâtre, Assyrian TV, qui
met en scène de fictives émissions assyriennes - parlées en syriaques, témoignant
de la culture assyrienne et de sa condition en Syrie.
En décembre 2001, il émigre en Belgique et consacre les deux premières années
à l’apprentissage du français et de l’anglais. Ensuite il complète ses connaissances par des formations spécialisées en audiovisuel à Bruxelles.
Entre 2006 et 2010 il réalise quatre clips musicaux, quelques publicités et un
concert de musique.
Depuis 2007, il travaille à son scénario Akîtu, fruit du glanage de toutes les histoires qui l’ont entouré depuis son arrivée en Belgique.
En 2008, il entreprend d’organiser des stages de jeu d’acteur face caméra, afin de préparer certains acteurs de la communauté assyrienne à jouer dans le film.
Depuis 2011, il étudie Le Master Cinéma-Ecriture à IAD - Institut des Arts de Diffusion.
Pourquoi ce film?
Bruxelles compte près de 100 nationalités différentes. Ce film se penche plus particulièrement sur la communauté assyrienne. Par soucis
de simplicité, nous parlerons ici des Assyriens et de la langue syriaque, tels qu’on y réfère sur la scène internationale. Il est néanmoins
nécessaire de mentionner d’autres noms utilisés pour désigner ce peuple, comme «les Araméens» ou encore «les Chaldéens», qui se
distinguent tout en partageant la même culture.
A travers cette communauté et ce peuple, qui d’ailleurs n’a pas de pays propre, il est possible de donner un aperçu des enjeux de l’intégration et de l’immigration.
La mémoire est sans conteste un mécanisme très présent chez les individus issus de l’immigration, y compris pour les deuxième et
troisième générations, en particulier lorsqu’il existe une communauté qui s’efforce de conserver quelque chose qui lui est propre et lui
permette d’affirmer son identité.
C’est pourquoi l’enquête identitaire menée par Daniel, le héros du film, passe notamment par la prise de conscience de son «bagage
culturel».
Parallèlement, il y a quelque chose d’universel dans le questionnement identitaire de Daniel : «qui suis-je, qu’est-ce que je vais faire
de ma vie ?». Il est donc très important de permettre à une communauté de devenir l’auteur de sa propre fiction. Le film ne cherche ni
la polémique ni le misérabilisme, mais plutôt à dépeindre la situation actuelle à travers des histoires simples auxquelles chacun peut
s’identifier: dans le couple, dans la famille, dans le monde du travail. Il s’agit avant tout de soigner le réalisme et le rythme pour que
ces personnages deviennent familiers et attachants, non pas à cause d’une incroyable profondeur psychologique, mais grâce à leurs
caractéristiques physiques et expressives. Ces particularités se retrouvent dans n’importe quelle culture.
On s’apercevra peut-être que l’on peut tout à fait tourner un film iranien, colombien ou autre ici même, en Belgique.La langue du film
est un mélange de français et de syriaque (araméen), fidèle à la réalité.
AKÎTU
ALBUM PHOTO
AKÎTU
ALBUM PHOTO
AKÎTU
ALBUM PHOTO
AKÎTU
TOURNAGE
Téléchargement
Explore flashcards