Citoyenneté et démocratie à Athènes Vème

publicité
Thème 2- L’invention de la démocratie dans le monde antique (7-8heures)
Questions
Mise en œuvre
7 heures +
évaluation
Citoyenneté et
démocratie à Athènes (VIVème siècles avant JC)
Citoyenneté et Empire à
Rome (I-IIIème siècle)
I/ La participation du citoyen aux institutions et à la vie de la cité,
fondement de la démocratie athénienne
II/ La démocratie vue et discutée par les citoyens
I/ L’extension de la citoyenneté à la Gaule romaine : les Tables
Claudiennes
II/ L’extension de la citoyenneté à l’ensemble de l’empire : l’édit de
Caracalla
2H00
1H00
2H00
2H00
Objectifs de la séquence :
-
approfondir la réflexion sur les notions inventées par la démocratie qui se présente comme un
modèle discuté, voire contesté dans l’ensemble du monde grec.
mettre en évidence l’évolution d’un système qui suscite des débats permanents : entre
démocratie et oligarchie et à l’intérieur de la conception même de la démocratie : égalité ou mérite,
liberté ou discipline, participation de tous ou respect des compétences, élection ou tirage au sort.
Montrer que la démocratie athénienne au Vème siècle n’a pas le même sens que la démocratie de nos
jours
Introduction:
Capacités :
- Localiser, situer l’objet d’étude
- Définir la démocratie au sens large+ démos + cité-Etat+ mithos
- Expliquer les fondements de la démocratie athénienne
- Expliquer le rôle de Périclès
Page 42 Docs 1 +2 Nathan Le Quintrec
Où se trouve la cité d'Athènes? Se réduit-elle à la ville d'Athènes?
Au Vème siècle avant JC, Athènes= la cité-Etat la plus puissante du monde grec (impact des
victoires contre les Perses à Marathon et Salamine 490-480. Ces guerres Médiques qui
permettent au démos de renforcer son pouvoir car c'est lui qui défend la cité de l'invasion.)
et la plus originale compte tenu de la nature de son système politique: la démocratie
Le mot démocratie n’a pas dans l’Antiquité le sens qu’il a de nos jours :
« La démocratie grecque était le pouvoir pour chacun des citoyens de débattre, de décider,
de juger. C’était une liberté politique, une liberté d’intervenir au niveau de la cité. Mais aucun
État ancien n’a eu l’idée que les individus eussent des droits » (Paul Veyne).
Fiche biographique Périclès, artisan de l'âge d'or de la démocratie athénienne
Périclès (petit neveu de Clisthène) élargit les réformes : tous les citoyens qu'ils soient riches
ou pauvres, peuvent participer à la vie politique avec la création du Misthos
Problématiques:
 Qui sont les citoyens et les non-citoyens?
 Comment les citoyens athéniens exercent-ils leurs droits politiques?
 Comment évolue le système démocratique athénien entre le Vème et IVème siècle
avant J.C?
 Quels débats suscite le système démocratique athénien ?
I. La mise en place d'une démocratie au Vème siècle
avant JC
Objectifs :
-
Présenter les caractéristiques de la démocratie athénienne : rôles et fonctionnement des institutions,
mise en valeur du principe d’égalité entre les citoyens
-
Expliquer les droits et devoirs du citoyen athénien
-
Mettre en évidence les liens intrinsèques entre démocratie et citoyenneté
A. L'obtention de la citoyenneté athénienne.
Capacités :
-
Prélever et analyser des informations d’un texte
Fiche activité hachette Texte Aristote : Devenir citoyen à Athènes.
Nathan Cote p40 doc1: Calculer la proportion de citoyens et de non-citoyens à Athènes au
milieu du Vème s avant JC
Synthèse:
La citoyenneté est le stade ultime d’insertion dans la cité.
Athènes compte environ 40.000 citoyens. Pour avoir ce statut : Etre né de parents citoyens, être libre, faire
son service militaire. Automatisme de la citoyenneté à 18ans.
Synthèse:
Etre citoyen implique qu’on fait partie d’un corps politique, un Etat, qu’on a dans ce corps politique des
droits , des devoirs et donc des responsabilités.
Quels sont donc les droits et les devoirs du citoyen athénien ? Comment participe-t-il à la vie de la cité ?
B. Les fonctions du citoyen.
Capacités :
-
Prélever et analyser des informations de documents de différentes natures (tableau, texte historique,
peinture)
-
Notions : liturgie, éphébie, atimie, ostracisme, isonomie
Activités doc1+2+3+5+6 p45 Nathan Cote
1- Quels sont les droits politiques du citoyen athénien?
2- Peut-on être un bon citoyen sans s'occuper de politique?
6- Qu'est ce qu'un éphèbe? Que doit défendre et respecter l'éphèbe?
9- Tous les citoyens ont-ils les mêmes droits et devoirs?
liturgie: service public mis en place par la cité et que les plus riches (citoyens ou métèques),
avec plus ou moins de bonne volonté, financent et gèrent avec leur fortune personnelle. Elle
trouve sa légitimité dans l'idée que « la richesse personnelle n'est possédée que par
délégation de la cité »
On peut néanmoins classer les liturgies en deux grandes catégories.
- Les liturgies civiles ou agonistiques (liées aux concours sportifs et religieux) sont
principalement la gymnasiarchie, c'est-à-dire la gestion et financement du gymnase, et la
chorégie, c'est-à-dire l'entretien des membres du choeur au théâtre pour les concours
tragiques, comiques ou dithyrambiques
 Les liturgies militaires qu'en cas de besoin. La principale est la triérarchie, c'est-à-dire
l'équipement et l'entretien d'une trière et de son équipage pendant un an.
10- Pourquoi peut-on dire que le citoyen a des devoirs religieux?
Synthèse:
1. Le citoyen a des droits :
 Il participe à la vie politique de la cité en siégeant à l'Ecclésia. Il peut prendre la
parole, proposer des amendements à une proposition de loi, voter, participer à
l'élection des magistrats.
 Il peut participer à certaines charges en siégeant à la boulè ou à l'héliée même
force est de constater que seuls les citoyens les plus riches accèdent aux
magistratures les plus importantes.

Droit à un procès équitable ( accusation/défense),
assurer sa défense , droit d’accuser un citoyen et de le traduire en justice,

possible)
vote à bulletin secret (démocratie, pas d’influence
2. Le citoyen a des devoirs:
- payer des impôts
- rendre le culte aux Dieux. Exemple ; l’éphèbe à la fin de son service militaire fait le tour des
sanctuaires marquant les limites de l’Attique et rend ainsi offre ainsi des sacrifices aux dieux des
différents sanctuaires.
Donc : 1er devoir : défendre sa cité d’où importance du service militaire obligatoire. payer
des impôts. respecter les lois divines.
On peut donc perdre sa citoyenneté : lâcheté au combat, vol, dettes, impiété, ostracisme
ou atimie (perte citoyenneté et droits politiques car condamnation à un exil de 10ans)
C. L’organisation de la démocratie athénienne.
Capacités :
-
Prélever et analyser des informations d’un organigramme
-
Notions : Ecclésia , Boulé, Héliée
-
Expliquer : Comment fonctionne la démocratie à Athènes ? Quelles sont les institutions mises en place
pour faire fonctionner la démocratie ?
-
Mettre en évidence les liens entre vie religieuse et vie politique
Fiches questions sur le fonctionnement de la démocratie athénienne et les lieux d'exercice du
pouvoir.
1. Organisation de la démocratie athénienne
Fiche questions sur le fonctionnement de la démocratie athénienne.
Questions supplémentaires:
=> Pourquoi parle-t-on de démocratie directe ?
=> qui a le pouvoir législatif, exécutif, judiciaire, militaire ?
=> quel est le mode de désignation le plus fréquent ? Pourquoi ?
=> Quelle est la fonction la plus importante ?
Les pratiques politiques comme le tirage au sort permettent aux citoyens d'exercer leurs
responsabilités à tour de rôle et de prendre part aux décisions.
2. Lieux d’exercice et institutions de la démocratie directe athénienne
Fiches questions sur les lieux d'exercice du pouvoir.
a.
La colline de la Pnyx : lieu de réunion de l’Ecclésia
L'Ecclésia = Assemblée : se réunit sur la colline de la Pnyx. Elle est constituée des
citoyens de la cité qui y votent à main levée les grandes décisions. Ses compétences
sont donc importantes. = 40.000 citoyens. rassemble tous les citoyens 4fois / mois .
c’est 1démocratie directe (cette assemblée détient le pouvoir législatif, les citoyens
y siègent et élisent les stratèges (exécutif)
b- La Boulé et l'Héliée sur l’Agora
- Boulé= Conseil de la cité. Elle siège en permanence et prépare le travail de l'ecclésia. = 500
bouleutes (50 par dèmes) tirés au sort. Ce conseil restreint prépare les lois. Ils contrôlent les
stratèges.
Les magistrats ont des rôles spécifiques parfois importants (stratèges). Sont tirés au sort sauf les
stratèges = élus => montre leur importance. Périclès sera élu 14 fois stratège. Autre institution sur
l’agora :
- Tribunal populaire jugeant les affaires publiques et privées = l'héliée
Cas particulier :
Tribunal de l'Aréopage (siégeant sur la colline d’Arès d’où le nom) juge les
meurtres.
c- l’acropole : centre religieux
Rappel: quels sont les devoirs du citoyen en regard de la religion ?
- respecter les lois divines
- rendre le culte aux Dieux (religion à suivre sinon ostracisme)
Quel est le rôle des citoyens dans la vie religieuse ?
Rôle important : c’est l’Ecclésia qui décide le financement d’un temple (Athéna Niké) ;
l’organisation des Panathénées.
On a donc la vie religieuse et la vie politique liées.
Tout acte politique est précédé d'un acte religieux : sacrifice sanglant ou non. La plus grande
fête étant la fête des Panathénées
Exemple 1 : Le tirage au sort est conçu comme un moyen de laisser les dieux décider du
choix.
Exemple 2: le caractère sacré du sanctuaire influant sur les règles de vie sociale : le respect du
droit d'asile
Depuis la plus haute antiquité, dieux et héros sont honorés dans des lieux qui leur sont réservés.
A la fin du VIIIème siècle av. J.C., la tendance est de délimiter nettement espace sacré et espace
profane. C'est ainsi que la fondation d'une ville commence, d'abord par une répartition entre terres
réservées aux dieux et terres allouées aux hommes.
Propriété des dieux, espace sacré, le sanctuaire est l'objet d'une réglementation minutieuse visant à
le protéger de toute souillure et d'acte sacrilège. La règle fondamentale valable partout, est
l'obligation de purification. A l’entrée du sanctuaire il faut se purifier en se trempant les mains dans
l’eau ou s'en aspergeant avec une branche de laurier pour se débarrasser de ses impuretés.
Le caractère sacré du sanctuaire se communique à tout ce qui s'y trouve et à quiconque y pénètre a le
droit d'asile, ce qui signifie que nul n'a le droit de prise. Le non-respect de l'asile est considéré comme
sacrilège entraînant souillure et malédiction divine, et puni sévèrement par les lois humaines.
II. la démocratie et la citoyenneté athéniennes, objets
de débats au IVème siècle avant JC
Objectifs :
-
mettre en évidence l’évolution d’un système qui suscite des débats permanents : entre démocratie et
oligarchie et à l’intérieur de la conception même de la démocratie : égalité ou mérite, liberté ou
discipline, participation de tous ou respect des compétences, élection ou tirage au sort.
-
Expliquer les limites de la citoyenneté athénienne et les regards critiques que portent les Athéniens et
les Grecs sur le régime politique d'Athènes
Capacités :
- Prélever, confronter et analyser des informations de documentas de divers natures (tableau statistique,
discours politique, pièce de théâtre)
- Notions : Ergastine, Arrhéphore
- Personnage : Aristote, Xénophon, Aristophane
- Expliquer : Comment fonctionne la démocratie à Athènes ? Quelles sont les institutions mises en place
pour faire fonctionner la démocratie ?
- Expliquer le caractère civique du théâtre, lieu de réflexion civique, de débats, de rencontre mais aussi
d’hommage aux dieux (donc liens vue politique, culturelle et religieuse) permettant de cerner - à l’image
de l’étude du théâtre de Dionysos avec les Grandes Dionysies - les enjeux et les questionnements de la
démocratie athénienne
Il est possible de voir le rôle de la tragédie dans la réflexion que les Athéniens portent sur les valeurs de
la cité (par ex Antigone de Sophocle s’interroge sur la raison d’État) ou celui de la comédie où la cité se
moque d’elle-même (voir plus haut avec Aristophane).
Quelles sont les limites de la citoyenneté athénienne ? Quels regards critiques portent les
Athéniens et les Grecs sur le régime politique d'Athènes?
Tout au long du Vème et IVème siècle la démocratie athénienne évolue suite aux
débats
permanents qu'elle suscite:
Entre démocratie et oligarchie et à l’intérieur de la conception même de la démocratie :
égalité ou mérite, liberté ou discipline, participation de tous ou respect des compétences,
élection ou tirage au sort.
Dans le cadre de cette démocratie directe, les débats sont souvent violents entre citoyens
semblent parfois provoquer une réelle menace de paralysie du système. Le contexte
d’affaiblissement de la puissance athénienne face d’une part à Spartes à la fin du Vème siècle
puis de la Macédoine au IVème siècle contribue à remettre en cause la démocratie
athénienne.
A. Un corps civique restreint
Activité Polycopié: textes d'Aristote, d'Isée et de Xénophon + tableau sur le nombre de
citoyens à Athènes.
1- Comment évolue le nombre de citoyens à Athènes au Vème siècle?
2- Que peut-on conclure sur la démocrate athénienne à la lecture de ce tableau?
3- Quelle est la place des femmes dans la société athénienne?
4- Comment Aristote justifie-t-il l'esclavage?
5- Comment peut-on devenir esclave?
Synthèse :
Environs 400.000 habitants dans l'Attique => environ 360.000 non citoyens
1Les métèques = étrangers d'Athènes, libres, paient des impôts mais ne participent pas
à la vie politique. Souvent artisans ou commerçants, parfois riches. Payent des impôts et
participent à la défense de la cité. Peuvent participer aux guerres, exceptionnellement
devenir citoyen. Ne pas confondre avec l’étranger de passage (Xénos, citoyen dans sa cité
d’origine)
2Les esclaves non libres, prisonniers de guerre, ou fils de non libre. Athènes est
esclavagiste comme tout le monde grec. L’esclave existe selon Aristote car il est nécessaire et
naturel.
Esclaves= 1 propriété mobilière comme les animaux, les outils, la terre.
Ils peuvent donc être vendus, hypothéqués, donnés,…
La plupart sont domestiques (vivent assez bien) ou travaillent dans des mines d’argent
(conditions très difficiles) ou à la construction d’édifices publics.
Conditions de vie souvent difficiles mais à Athènes, il n’y a jamais eu de révolte d’esclaves
Statuts très différents, provenance diverse :
- achat sur marchés
- prisonniers de guerre
- athéniens endettés (avant reforme de Solon)
- abandon d’enfants (exposés)
La différence entre citoyen et non citoyen est liée aux droits politiques mais ne se marque
pas sur le plan économique (peuvent exercer un métier).
3- Les femmes restent dans la gynécée (partie de la maison qui leur est réservée) et
s'occupent des enfants. Elle participe à la transmission de la citoyenneté, participe aussi à la
religion de la cité. Elles ont un rôle important dans les cultes en rapport avec la fécondité
comme les Thesmophories en l’honneur de Déméter.
Lors des Panathénées rôle des arrhéphores et ergastines, jeunes filles chargées de tisser le
péplos et de l’apporter à la déesse lors de la procession d’Athéna Elles vivent toujours sous
la tutelle d’un homme : père, frère, mari.
B. Les limites de la démocratie athénienne dénoncées par les
contemporains
Activité sur le Point de vue de Socrate. Inclure des informations sur le procès et Socrate
Le procès de Socrate
Contexte du procès :
Le procès et la condamnation doivent se comprendre en fonction du contexte historique.
Après la défaite de -404 face aux Spartiates, beaucoup attribuèrent cette défaite
dévastatrice à une prétendue perte des valeurs traditionnelles. Dans cette perspective, on
trouva rapidement des boucs émissaires : par exemple les sophistes dont semble faire parti
Socrate. Un sophiste (du grec ancien sophistès : « spécialiste du savoir », formé à partir de
sophia : « savoir, sagesse ») désigne à l'origine un orateur et un professeur d'éloquence de
la Grèce antique. Les sophistes développent des raisonnements dont le but est uniquement
l'efficacité persuasive, et non la vérité. Aujourd’hui Socrate est considéré comme l’un des
plus grands penseurs de la Grèce antique. Il n’a cependant laissé aucune œuvre écrite ; sa
philosophie s’est transmise par l’intermédiaire de témoignages indirects (en particulier par
les écrits de ses disciples comme Platon et Xénophon).
Pendant le procès: toujours pas de procureurs ni d'avocat: "parties civiles" et accusés
plaident eux-mêmes. Socrate, accusé de corruption de la jeunesse et de négation des dieux
ancestraux, est condamné à mort
Extraits Apologie de Socrate, par Platon
"Quelle impression mes accusateurs ont faite sur vous, Athéniens, je l'ignore. Pour moi, en
les écoutant, j'ai presque oublié qui je suis, tant leurs discours étaient persuasifs. Et
cependant, je puis l'assurer, ils n'ont pas dit un seul mot de vrai. (...) Moi, au contraire, je
ne vous dirai que l'exacte vérité. Seulement, par Zeus, Athéniens, ce ne sont pas des
discours parés de locutions et de termes choisis que vous allez entendre, mais des discours
sans art, faits avec les premiers mots venus."
Socrate.
Platon, Apologie de Socrate, première partie, I.
1- Qui est Socrate?
2- De quoi est-il accusé? Dans quel contexte s’inscrit son procès ?
3- Rappelez comment fonctionne la justice à Athènes?
4. Quelle limite à la démocratie est évoquée ici ? Démagogie
Activité sur la place et les fonctions du théâtre à Athènes
Doc1+3+4 page50 Nathan Cote
1- Où les pièces sont-elles jouées ? Par qui ? A quelle occasion ?
2- Qui est Aristophane ? Quelles critiques fait-il de la vie politique athénienne ?
Synthèse :
1-Le caractère civique du théâtre est important. Il est possible de voir le rôle de la tragédie
dans la réflexion que les Athéniens portent sur les valeurs de la cité (par ex Antigone de
Sophocle s’interroge sur la raison d’État) ou celui de la comédie où la cité se moque d’ellemême (Les Cavaliers d’Aristophane).
C’est un lieu de débat de réflexion sur la vie de la cité. Le spectateur y réfléchit et forge sa
propre opinion. D’ailleurs une indemnité est versée au citoyens pauvres afin qu’ils viennent
assister aux représentations. Les représentations ont lieu au théâtre de Dionysos.
2. la chute de l’Empire athénien au IVème siècle après la guerre du Péloponnèse (431-404),
conduit certains philosophes et hommes politiques à dénoncer les faiblesses de la
démocratie qui finit par disparaître en 322 avant JC (défaite face à la puissance émergente
macédonienne d’Alexandre le Grand).
Exemple :
- le Misthos est insuffisant. Beaucoup de citoyens ne se rendent pas à l’Assemblée : ne
peuvent pas se dispenser de travailler et les paysans sont moins bien représentés que les
artisans urbains et milieux fortunés. Le misthos ne règle pas entièrement le problème
- Domination d’une minorité riche. D’autre part, les charges qui ne sont pas tirées au sort
(stratège) sont occupées par les représentants des familles illustres (Périclès : réélu stratège
14 fois). Il est tjs difficile pour un non riche d’accéder aux charges électives.
Conclusion :
La démocratie athénienne est une démocratie incomplète comparée aux démocraties
occidentales actuelles. C'est une première ébauche qui ne concerne pas tous les membres de
la société, fonctionne sur un espace réduit, et s'appuie encore beaucoup sur les croyances
religieuses.
Mais Athènes a le mérite de jeter les bases d'une gestion des affaires de la cité par le démos.
Avec les conquêtes d'Athènes la démocratie va gagner d'autres cités grecques, puis Rome.
En effet, quelques siècles plus tard, Rome choisit à son tour la démocratie, mais sous une
forme élargie et différente.
La démocratie disparaît ensuite pour renaître au Xème siècle en Islande pour quelques
décennies avant de renaître au XVIIIème siècle aux Etats-Unis.
Téléchargement
Explore flashcards