Correction situation clinique en endocrinologie Pré

advertisement
Correction situation clinique en endocrinologie
Pré- requis :

Normes biologiques :
- Hémoglobine : 12 à 16 g/dl chez la femme
- Leucocytes : 4000 à 10000/mm3
- Plaquettes : 150000 à 450000/mm3
- Glycémie : 0.8 à 1g/l
- HbA1c : <6%
- Cholestérol : 1.5 à 2.5 g/l
- Potassium : 3.5 à 5 mmol/l
- Créatinine : 4.5 à 12 mg/l (50 à 115 Micro mol/l)
- MDRD :

Traitements :
-
-
Alpress LP 2.5 1/jour :
 Indication : hypertension artérielle
 Pharmacodynamie : alpha 1 bloquant vasodilatateur
 Effets secondaires : asthénie, vertiges, sueurs, hypotension orthostatique, OMI,
céphalées, troubles digestifs, congestion nasale, épistaxis, prurit.
Amiodarone 1cp/jour 5j sur 7 :
 Indication : trouble du rythme
 Pharmacodynamie : anti arythmique
 Effets secondaires : bradycardie, nausées, baisse tensionnelle, troubles thyroïdiens
(hypo ou hyper)

Définitions :
- Diabète : glycémie supérieure ou égale à 1.26 g/l après jeun de 8h et vérifié à deux
reprises. Aussi défini par présence de polyurie, polydipsie, amaigrissement + glycémie >
2g/l.
- Hémoglobine glyquée : témoigne de l’équilibre du diabète au cours des trois mois
précédents. (l’hémoglobine se trouve dans les globules rouges du sang et a la
particularité de capter une partie du sucre présente dans le sang. Trois mois est la durée
de vie moyenne des globules rouges)
- Coma acido-cétosique : Le coma acido-cétosique est une association d'un état clinique
avec une perte progressive de conscience et d'un état biologique avec une diminution du
pH (il est inférieur à 7,20) et une augmentation des taux de corps cétonique (cétose)
dans le sang puis les urines. L'acido-cétose est la traduction d'une carence sévère en
insuline qui empêche la pénétration cellulaire du glucose. L'acétone est le résultat de la
dégradation des lipides. L'acidose entraîne une lyse cellulaire qui entraîne une
hyperkaliémie. (hyperkaliémie au début, dès que correction avec l’insuline, le K+ rentre
dans la cellule et risque d’hypokaliémie)
- Fibrillation auriculaire : désorganisation des courants électriques dans les oreillettes
avec une disparition de la systole auriculaire, qui est remplacée par des trémulations
musculaires permanentes, rapides, irrégulières, inefficaces.
Risques et complications :

Risque d’hypoglycémie liée à la présence d’un PSE d’insuline rapide.
- Actions :
 Surveillance glycémie toutes les heures
 Adapter débit du PSE insuline en fonction du protocole
 Placer G10% en dérivation
 Surveillance des signes d’hypoglycémie : sueurs, tremblements, palpitations,
céphalées, sensation de malaise, trouble du comportement/langage/vue/humeur.

Acido-cétose lié à un manque d’insuline se manifestant par une acétonémie, glycémie élevée, PH
<7.2, glycosurie/acétonurie, diminution de la réserve alcaline, asthénie, trouble digestifs, haleine
« pomme reinette », déshydratation, polyurie, polydipsie, hypotension, tachycardie, dyspnée.
- Actions :
 Surveillance glycémie
 Surveillance acétone si glycémie >2.5g
 Apport en insuline grâce au PSE
 Surveillance diurèse
 Hydratation pour pallier à la déshydratation (glycémie>2.5g mettre NACl, <2.5g
polyionique)
 Surveillance paramètres vitaux

Artérite des membres inférieurs liés au diabète, HTA, cholestérol se manifestant par un membre
inférieur gauche violacée, une douleur de décubitus, périmètre de marche réduit. (déf=oblitération
ou obstruction du réseau artériel d’origine inflammatoire ou infectieuse ayant pour cause une
maladie athéromateuse)
- Actions :
 Mesures hygiéno-diététiques (1-contrôle facteurs de risque= HTA, Cholestérol,
diabète ; 2-maintien exercice physique et marche ; 3-hygiène des pieds)
 Mise en place de traitements médicamenteux : statines, AAP, vasodilatateur,
anticoagulants
 Traiter la FA
 Suivi podologue
 Suivi diététique

Risque de mauvaise observance du traitement à domicile lié à la solitude, à ses problèmes de vue,
à l’achat de plats préparés.
- Actions :
 Mise en place d’une IDE à domicile pour glycémies et injections d’insuline (car risque
d’erreur dans la dose et lecture de la glycémie lié au problème de vue)
 Mise en place d’aides à domicile pour préparation de repas plus équilibrés et
permettant de rompre la solitude
 Contrôle ophtalmologique

Insuffisance rénale débutante lié au diabète se manifestant par créatinine élevée et un débit de
filtration glomérulaire à 62ml/min.
- Actions :
 Surveillance biologique régulière
 Suivi par néphrologue
 Equilibre du diabète
 Attention certains ADO contre-indiqués dans l’insuffisance rénale.

Risque infectieux lié à la présence d’une voie veineuse périphérique et d’une sonde urinaire.
- Actions :
 Surveillance CRP au bilan biologique
 Surveillance point de ponction VVP
 Changement VVP toutes les 96heures
 Surveillance coloration des urines
 Surveillance température et frissons.
Tous ces problèmes de santé peuvent faire que Mme A soit déprimée. En effet, elle est seule et ses enfants
habitent En Bretagne. De plus, elle change ses habitudes de vie puisqu’elle est hospitalisée.
Son artérite limite ses déplacements, la faisant devenir de plus en plus dépendante. Ses problèmes de vue,
vont également nécessiter la venue d’une IDE pour la gestion de son diabète.
Téléchargement